ça pousse comment ? Album potager

pousseAlbum potager
à partir de 7/8 ans

Ça pousse comment ?

Gerda Muller

L’École des Loisirs (2015)

*****

Sophie va passer les grandes vacances à la campagne, chez ses grands-parents. Le lendemain de son arrivée, elle a une jolie surprise. Son grand-père, Grand-Jean, lui a préparé des outils de jardin à sa taille et il lui donne un carré de terre pour qu’elle fasse pousse r ce qu’elle veut.

La petite fille est ravie. Elle va planter des carottes, des radis et de la salade. Elle va aussi aider son grand-père pour le reste du jardin. Comme ça, elle va apprendre plein de choses ! Comment et pourquoi “pailler” les oignons par exemple.

Des jardiniers professionnels ont relu le texte.

*****

Cet album permettra à tous les enfants qui n’ont pas la chance d’avoir un potager chez eux de comprendre comment poussent les légumes. De savoir aussi à quelle famille ils appartiennent (légumes-fruits, légumes-fleurs, légumes-tubercules, légumes-bulbes, légumes-tiges, légumes-graines, légumes-feuilles ou légumes-racines !) et à quoi ils ressemblent “sur pied”.

A la fin de l’album, il y a un glossaire et un index avec des définitions et des explications. Les illustrations sont très belles et très précises.

*****

Pour les plus jeunes, nous vous avons présenté “Le p’tit jardin“.

Enquêtes vitaminées et de haut vol

enquêtes4 enquêtes de haut vol d’Archie Duc

Le hibou n’est pas manchot

Emmanuel Trédez

Nathan (2016)

*****

Criminels, prenez garde : les derniers à avoir pris Archie Duc pour une buse se sont retrouvés en prison !
Archie Duc est un oiseau rare. Ce policier colérique a un œil d’aigle pour repérer les détails capables de couper les ailes aux pires criminels. Qu’il enquête sur le dernier tour de chant de l’alouette, les diamants du dindon, le triple meurtre de son cousin le Grand-Duc ou qu’il assure la surveillance des Œufs Olympiques, qu’on se le dise : le hibou est loin d’être un pigeon !

*****

J’ai mis les résumés de l’éditeur pour que vous ayez une idée du style.

Dès le départ, une chose m’a frappée. Ces romans s’adressent à des enfants de 8 ans. Or, l’auteur utilise de nombreuses expressions ou des jeux de mots que les enfants de cet âge-là, je pense, ne comprendront pas. Entendons-nous bien, je ne prends pas les enfants pour des idiots, simplement, je pense qu’à cet âge là, on n’a pas ces références là…

Quelques exemples : “Mademoiselle Linotte, qu’est-ce que vous avez dans la tête ?” Je ne suis pas sûre que les enfants, à cet âge là en tous cas, sache ce qu’est une “tête de linotte”…

Ou encore, dans la 2ème enquête “le dindon y laisse des plumes”, un autre passage qui amusera peut-être les amoureux de Barbara (dont je fais partie !) mais, même remarque que ci-dessus, un enfant de 8 ans, vraiment ? “… quand dans la boule de cristal, surgit un aigle noir. Il a des yeux couleur rubis et des plumes couleur de la nuit. A son front, brillant de mille feux, l’oiseau porte un diamant bleu.”

Il y a beaucoup d’humour et de jeux de mots, mais j’avoue avoir trouvé l’ensemble un peu lourd. Et surtout, pas du tout adapté à de jeunes enfants !

*****

4 enquêtes vitaminées d’Achille Carotte

La carotte se prend le chou

Emmanuel Trédez

Nathan (2016)

*****

Si le détectivenquêtese Achille Carotte a tant de fanes, c’est qu’il est garanti 100 % bio !
Rien ne va plus à Plantigrad ! Le commissaire Brocoli doit faire face à plusieurs crimes : l’assassinat de Louison le Citron, la présence d’un Cereal Killer, la guerre sans fin que se livrent deux familles rivales, les Agrumes et les Curcubitacées, et le vol d’un tableau de maître. Un seul légume peut l’aider à élucider ces mystères : le détective belge Achille Carotte !

Même chose ici, dès la première page : “Adeline l’aubergine venait de lui mettre une prune et cette contravention était d’autant plus mal venue qu’il n’avait plus un radis.” A 8 ans, est-ce que l’on sait que les policières sont surnommées des “aubergines” à cause de la couleur de leur uniforme ? Qu’une prune est une contravention ? (bon ok, ça on peut le comprendre avec la suite de la phrase) et que “ne pas avoir un radis”, c’est être fauché ?

Non vraiment, je ne pense pas que des enfants de 8 ans saisissent toutes les expressions ou tous les jeux de mots qu’on peut trouver dans ces histoires.

*****

Bref, j’aime les polars, les parodies, l’humour, mais j’avoue ne pas avoir accroché du tout à ces deux romans !

Ces deux romans sont indiqués à partir de 8 ans, mais je pense que c’est plus indiqué à partir de 10 ans…

Site de l’auteur Emmanuel Trédez

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer