L’expédition – Album ♥

ExpéditionAlbum à partir de 6 ans

L’Expédition

Stéphane Servant & Audrey Spiry

Éditions Thierry Magnier (2022)

*****

L’expédition raconte la vie d’une femme. Petite fille née près de la mer, elle a toujours voulu naviguer. En grandissant, son rêve s’est affirmé, toujours plus fort. Lorsqu’elle a été assez grande, elle a construit une embarcation, et, avec l’aide de ses parents, elle est partie. Ses parents lui ont légué des choses qui lui ont servi toute sa vie durant. “Le courage, la force et le sourire, la meilleure des armes, la plus brillante des épées.”

Pendant longtemps, elle naviguera, libre et joyeuse. Elle affrontera des tempêtes, des monstres, vivra toute une vie d’aventure !

*****

Il y a des couvertures comme ça, qui vous attirent. Qui parlent à un petit quelque chose au fond de vous. Et qui vous font ouvrir le livre. Là, en ouvrant cet album, j’ai fait “Waaahhh !!!

Même sans connaître l’histoire, en feuilletant l’album et en regardant les illustrations, on part déjà en voyage…  Mais ne pas lire le texte serait une erreur. Il nous apprend comment cette jeune femme va affronter des tempêtes ou des monstres marins. Comment ce que ses parents lui ont légué, lui a servi, toute sa vie durant.

Une ode au voyage, au courage, à la liberté… Cet album est tout cela.

J’ai adoré ce beau texte poétique et j’ai été fasciné par les peintures d’Audrey Spiry, que je ne connaissais pas (en fait j’ai pris cet album pour sa couverture et le nom de Stéphane Servant !)

J’ai aimé son trait, ses couleurs, l’ambiance que l’on ressent en voyant ses tableaux, le mouvement (de l’eau, du vent…) C’est vraiment très beau !!

A lire de toute urgence, bien évidemment.

https://www.editions-thierry-magnier.com/files_etm/book/pg_int/gd/9791035204891_l-expedition-page-2.jpg

*****

Le site d’Audrey Spiry (avec d’autres illustrations de cet album)

Chez un autre éditeur, Audrey Spiry a déjà illustré deux albums dont vous avez peut-être entendu parler : Lotte, fille pirate et Tempête

De Stéphane Servant, nous vous avons déjà présenté plusieurs albums très chouettes : “Cinq minutes et des sablés“, “Boucle d’ours” et “Le crafougna” et Cavale, des albums drôles ou tendres que je vous invite vivement à découvrir ! Ainsi qu’un roman ado “Sirius” un coup de cœur pour Sophie comme pour moi !

Son blog (avec une très jolie bio)

*****

Les gens de rien T1 : Jusqu’au printemps

rienLes gens de rien T1

Jusqu’au printemps

Charles Masson

Delcourt (2021)

*****

Charles Masson a rencontré Marie en consultation. Arrivée trop tard pour soigner un cancer à la gorge, il va l’accompagner jusqu’à l’issue tristement certaine de sa maladie. Touché par la force de caractère de sa patiente, très isolée, il en apprend davantage sur elle grâce aux confidences de sa meilleure amie, une vie discrète et exemplaire de professeure de CP entièrement consacrée à ses élèves.

*****

Quand j’ai vu cette BD à la bibliothèque, le nom de l’auteur m’a tout de suite attiré. De Charles Masson, j’ai déjà lu et beaucoup aimé “Soupe froide“. Le portrait d’un SDF qui s’enfuit dans la nuit à cause d’une soupe qu’on lui a servi froide. Le résumé n’est pas super aguicheur je le reconnais. Pourtant, c’est une bd à lire. Pleine d’humanité !

Bref. Du coup, quand j’ai vu celle-ci, malgré un sujet pas super fun non plus (une femme atteinte d’un cancer de la gorge) je l’ai tout de suite empruntée. Et de fait, malgré un sujet grave et plutôt triste, c’est une bd toute douce et pleine de bonté, de bienveillance que nous offre Charles Masson.

Son dessin a beaucoup évolué entre ces deux bd. Soupe froide, sa 1ère bd, était en noir et blanc avec un dessin assez “brouillon”. Celle-ci a des couleurs (le passé est plus coloré que le présent) et des traits plus affirmés.

A priori il devrait y avoir plusieurs tomes (au moins 4, suivant les saisons ?) puisqu’il s’agit d’une série intitulée “Les gens de rien”, dont “Jusqu’au printemps” serait le tome 1. A vérifier…

Un auteur que je ne peux que vous recommander chaudement !

*****

BandeauLesGensDeRien

Lire un extrait (site de l’éditeur)

 

 

 

Et c’est le grand retour de la BD de la semaine !

Chez Fanny – du blog Mes pages versicolores

Le libraire de la favela – Récit

favelaLe libraire de la favela

Otàvio Jùnior
Éd. Anacoana (2011)
– – – – – – – –

Otàvio est un jeune brésilien qui vit dans l’une des favelas les plus violentes de Rio de Janeiro. A l’âge de 8 ans, il trouve un livre dans la décharge qui se trouve à côté du terrain de foot où il s’entraîne avec ses copains. Ce livre va changer sa vie… Il souhaite être écrivain, mais avant, il va devenir le premier libraire-bibliothécaire-conteur ambulant de sa favela.

Le libraire de la favela est une histoire vraie.

– – – – – – – –

Connaissez-vous l’histoire du petit colibri ? Il y a le feu dans la forêt et tous les animaux regardent l’incendie, désespérés. Seul le colibri fait des aller-retour de la rivière à l’incendie, apportant quelques gouttes d’eau dans son bec à chaque fois. Un des animaux finit par lui dire : “Ce n’est pas avec quelques gouttes que tu vas arrêter l’incendie !” Et le petit colibri de répondre : “je sais, mais je fais ma part”… *

En lisant “le libraire de la favela”, j’ai pensé à ce petit colibri. Otàvio vit dans un milieu dangereux, avec des enfants qui ont pour héros les trafiquants de drogue du quartier qui ont de l’argent, sont respectés (craints ?) et sont bien habillés…

Pourtant, grâce aux livres, avec courage, obstination, volonté et passion, il va tout faire pour inverser ces valeurs et améliorer la vie des gens de son quartier.

A la fin de l’histoire, qui est très courte (77 pages), un dossier présente l’auteur, les favelas et plusieurs actions pour améliorer la vie des gens dans ces bidonvilles.

J’ai trouvé les illustrations étonnantes et originales et l’histoire très intéressante et surtout, pleine d’espoir !

– – – – – – – –

Éditions Anacoana

Le blog  : Vous pourrez y feuilleter les premières pages du livre, mieux connaître l’auteur et apprendre des choses sur les favelas.

En savoir plus sur l’illustrateur, André Diniz

*  Mouvement Colibris (Pierre Rabhi)
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer