Français d’ailleurs – Thiên An ou la grande traversée

Album / Roman pour adolescents

Thien An ou la grande traversée :
du Vietnam à Paris XIIIe

de Valentine Goby

et Ronan Badel

Autrement jeunesse, 4,95€
Collection Français d’ailleurs
réédition 2014

         Ce roman graphique, proposé il y a quelques années au prix des Incorruptibles 6ème est très intéressant. On y suit le parcours de Thien An, arrivé depuis peu en France et qui va nous faire découvrir sa culture, son voyage et son intégration. Un récit réellement touchant puisque cet enfant attend des nouvelles de sa mère, qui n’a pas pu fuir en même temps qu’eux…

Cette collection sur l’intégration d’enfants en France est vraiment très bien construite. A la fois documentées et illustrées, les histoires sont touchantes. Une histoire inventée, basée sur la réalité, qui permet aux enfants de mieux comprendre le parcours de cette génération d’immigrés.
Le vocabulaire reste un peu difficile, à cause de tout le vocabulaire vietnamien, mais l’histoire est simple et plait aux jeunes.

Bonne nouvelle cette collection grand format et assez cher s’est refait une beauté en poche, et pour 4,95€ il faut absolument la mettre à disposition des adolescents ! On y trouve donc ce titre mais aussi Le cahier de Leïla, autour de l’Algérie.

 + Challenge Je lis aussi des albums 2014 + Challenge YA#3

RDL 2013 – Albums

Suite à mon article d’hier qui déplorait tous les livres lus et non chroniqués en 2013, je continue de réduire mon retard avec cette ronde des livres consacrées aux albums. Juste quelques mots donc, ceux notés un peu en vrac dans mes cahiers

La petite mauvaise humeur d’Isabelle Carrier

L’histoire de deux amis, l’histoire de la vie. Pit et Pat se rencontrent et s’apprécient alors ils restent tout le temps ensemble. Peu à peu la monotonie s’installe et avec elle la mauvaise humeur… Des illustrations tout en finesse et clarté, simples et parlantes. Cela fait penser au trait de Tallec dans Rita et Machin. Pas de décor inutile puisque nos protagonistes sont sur fond blanc. Un album agréable et très parlant. Une belle façon d’aborder le thème de la dispute !

Les trésors bilboquet, 2011

Martin du bateau-cirque

d’Alain Serres et Judith Gueyfier

Cet album fait suite à Martin des Colibris. Deuxième volume de la trilogue Martin des trois bateaux, ce tome se déroule toujours au Brésil. Martin va rencontre un cirque impressionant et nous le faire découvrir. Beaucoup de sensibilité se détache des mots et des illustrations qui les accompagnent. Une explosion de couleur emprunte de poésie. Pourtant l’histoire de ce deuxième tome est décousue et moins entraînante que dans le premier que je vous invite à découvrir d’abord !

Rue du Monde

Le saule pleureur de bonne humeur

de Foenkinos et Soledad Bravi

Shai Lin est une jeune fille très heureuse, mais avec la crise son père perd son emploi et déménage à la campagne. A la campagne ils vont louer une maison avec un saule pleureur. C’était la condition posée par Shai Lin, trouver un saule pleureur, pour pleurer avec lui…  Mais voilà que ce saule pleureur est toujours de bonne humeur. Pourtant cet arbre doit être couper sans tarder puisqu’il est sur le trajet de la nouvelle ligne de train. Quand on sait que Shai Lin signifie “Cadeau de la forêt”, impossible de rester les bras croisés.

Un album avec des bulles telle une bande dessinée pour les dialogues (comme souvent avec Soledad Bravi).

Certains passages sont vraiment très beaux :

Elle s’approche de lui et lui chuchote quelque chose à l’oreille. Il y a parfois des moments où il faut laisser les personnages vivre des choses, rien que pour eux. On a pas le droit de tout savoir.

Si la conclusion est un peu facile ce livre est à découvrir pour ses magnifiques passages, son esprit, sa chaleur…

Albin Michel jeunesse 2012

La nuit du prince grenouille 

Annick Combier et Anne Romby

Un prince est transformé en grenouille…

Une superbe couverture qui donne envie d’ouvrir cet album. Et quand on ouvre cet album grand format tout donne envie! Le papier est épais, granulé et fait ressortir les grands aplats de couleur. L’ensemble est magnifique.

 Les illustrations se font en parallèle du texte, il faut découvrir l’histoire mais j’ai trouvé magnifique de voir d’abord presque uniquement les paysages. Les oiseaux sont magnifiques et les illustrations pleines pages débordent vers le texte.

Un très joli “conte” qui explique la danse des grenouilles sur l’île de Bali.

Milan

Tout sur les mamans

de Gwendoline Raisson  et Clotilde Perrin

Un joli petit album ! A chaque page, une maman présentée avec son enfant et une deuxième page avec un la vision de l’enfant sur son parfum, ses talons aiguille, sa cuisine… Des mamans normales avec leurs défauts, leurs talents. Une fin très jolie sur les grands- mère et l’amour d’une maman avec une petite modification dans le texte “la maman” devient “ma maman”.
Les illustrations sont foisonnantes, colorées, pleines de petits détails qui collent bien avec le texte.
Existe aussi les papas.

Rue du monde, 2009

La gigantesque petite chose

de Béatrice Alemagna

Un très grand album qui fait beaucoup de mystère autour d’une petite chose. Des situations qui s’accumulent avec des personnages différents, et toujours l’absence ou la disparition de la petite chose. Mais quelle est cette petite chose ? La conclusion est très belle mais malheureusement elle risque de rester assez opaque pour les enfants (testé sans succès sur des petits de 6 ans…)

Les illustrations sont immenses, avec de très belles couleurs et des décors magnifiques mais les visages des personnages sont assez étranges…

Un album à rapprocher de Le bon moment d’Alibeu.

Autrement jeunesse, 2011

Un livre m’attend quelque part

de Maureen Dor

et Andrea Alemanno

Je termine cette ronde des livres par un coup de coeur. 

Dans la collection Le livre Ami, ce titre Un livre m’attend quelque part offre la part belle aux livres. Un texte très simple, léger, qui permet de voyager au gré des illustrations douces et colorées. On y découvre le périple d’un livre avant d’arriver dans les mains du lecteur. Plus que cela c’est une histoire d’amour, celle d’un lecteur avec un livre, le livre, son livre. Car le lecteur qui aime emporte son livre partout avec lui.

Une déclaration d’amour au livre qui pourrait presque se passer de texte tant les illustrations nous montrent cet amour. On voit non seulement ce livre mais aussi le petit lecteur qui peu à peu devient grand, évolue avec son livre et y trouve de nouvelles choses.

Un joli album pour faire découvrir tout ce que les livres peuvent apporter aux enfants qui en doutent et à ceux qui le savent ! Une belle idée de cadeau.

Editions Clochette, 2013

Bonne résolution 2014 !

Pour éviter que cela ne se reproduise en 2014, je vais essayer de me motiver à faire chaque dernier jour du mois une ronde des livres avec les livres dont je n’aurais pas eu le temps de vous parler et qui risque de passer à la trappe sans cela. Joignez-vous à moi, il est bien connu que les bonnes résolutions ne peuvent se tenir qu’à plusieurs ;)

Ici, c’est chez moi de Jérôme Ruillier

***

Album jeunesse dès 2 ans

Ici, c’est chez moi

Jérôme Ruillier

Autrement, août 2013
première édition 2007
Fil rouge, 32 pages
5,20€

***

Thèmes : frontière, appartenance, partage, tolérance

***

Fil rouge est une nouvelle collection chez Autrement qui réédite des albums à petit prix. Un joli fil rouge pour la reliure, un petit format souple et de jolis titres.

Dans Ici, c’est chez moi, très peu de texte mais des illustrations très parlantes. On y découvre un petit garçon qui trace un trait à la craie sur le sol. Une frontière, celle de chez lui. Il s’assoit devant cette ligne et surveille. Cette barrière symbolique n’arrête en rien la nature pourtant. Un escargot d’abord, qui fait baver la ligne, puis un arbre qui dépasse. L’enfant n’apprécie pas, refait le trait, coupe la branche. Il tente d’arrêter cette invasion de son territoire. Mais comment arrêter les nuages ou le vent ? Pourtant quand se présente devant sa ligne un autre petit garçon qui fait demi-tour en voyant sa frontière, notre petit héros change d’avis!

Servie par des illustrations très visuelles, sur fonds de couleur, cette histoire nous parle d’ouverture, de tolérance aussi. Jérôme Ruillier singe avec ce petit personnage enfantin les réactions des adultes tout en offrant une fin positive, comme un message d’espoir.

Évoquer avec les enfants la notion de frontière c’est forcément leur parler aussi de tolérance, de partage. Comment se faire des amis si l’on se retranche derrière une ligne imaginaire ? Le visage expressif du petit garçon permet aussi de parler sentiments.

Un tout petit album très riche, à partager pour ne pas rester assis derrière une trait de craie…

***

+ Jérôme Ruillier est aussi l’auteur de Le cœur enclume et l’Homme de couleur

RDL# Zélie et les nains menteurs (ou comment caser 3 titres de livres en un seul)

Je triche un peu pour cette ronde des albums puisque je vous présente un seul album, et deux petits romans!

Zélie et les Gazzi d’Adrien Albert

La maman de Zélie est sortie pour tout l’après-midi. Quand on frappe à la porte, la petite fille ne se méfie pas, et voilà que ses voisins, les frères Gazzi, l’attrapent et la ligotent. Mais ils ne lui font pas peur. Et puis, ils ont besoin de son aide pour fabriquer des déguisements. Il suffisait de le demander gentiment, se dit Zélie, la fille de la couturière. Va-t-elle décider de les aider ? Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

La couverture me fait penser à de vieux albums, mais c’est bien un petit roman, qui se lit très facilement. Mélange entre roman et BD, ce roman graphique est drôle, vraiment. Ces 3 frères un peu benêts qui veulent des sous sont terriblement attachants finalement, de même que Zélie, et l’histoire amène à une conclusion simple mais appréciable.

Seule la fin m’a laissé sceptique, mais je ne peux pas vous dire tout à fait pourquoi…

Ecole des loisirs, Mouche, 2010

A quoi ça rime ? L’aventure d’un nain malin de Junko Shibuya

Pour découvrir à quoi ça rime, tourne la page ! Derrière la fenêtre, l’envers du décor réserve bien des surprises… Un livre ludique et malicieux pour voyager dans le monde de la nuit, des rêves et des contes de fées.

Des pages découpées, avec des mots qui riment… et des images qui les accompagnent, de façon inventives et drôles. Le petit nain (et la main) nous accompagne tout au long du livre, ce qui en fait une histoire, à raconter, à inventer…

Une fin déjà vu mais toujours agréable dans les livres pour les enfants, et que les enfants aiment!

Autrement, 2012

 

Romain Desbois, prince des menteurs de Mathis

Romain Desbois s’est cassé le bras… en se balançant sur une chaise. Impossible de l’avouer à ses copains, sous peine d’être ridicule. Alors, moitié pour séduire Nina, moitié parce qu’il a de l’imagination et qu’il aime raconter des histoires, Romain-le-héros invente un gros mensonge pour expliquer son accident… la bûchonite !

Un petit roman court et incisif mais manque de régularité. Cependant l’ensemble m’a fait sourire, avec Romain et son plâtre qui se sent obligé d’inventer un mensonge ou deux… pas facile les mensonges! Intéressant aussi sur la relation frère/soeur.

Thierry Magnier roman petite poche, 2003

Allons voir les livres présentés aujourd’hui par Liyah et Noukette :
* Les contes de la ferme – Usborne