Clichy – Vincent Jolit #RL2013

Roman
Rentrée Littéraire 2013

Clichy

de Vincent Jolit

De la Martinière, 2013
9782732460260, 14,90€

Vincent Jolit nous conte dans ce livre l’histoire de Louis, Docteur Louis, auteur en devenir de Voyage au bout de la nuit. Il nous conte surtout l’histoire d’Aimée, jeune fille inconnue dont l’histoire n’a pas retenu le nom. Une jeune femme qui pourtant a joué un rôle prépondérant dans l’écriture de Voyage au bout de la nuit.

Dans Clichy, Vincent Jolit invente Aimée, il la rend réelle, explique son rôle mais tente aussi d’imaginer son état d’esprit lors de sa rencontre avec Louis, lors de son travail avec Louis. Car si Aimée n’a pas écrit Voyage au bout de la nuit elle l’a inlassablement tapé à la machine, essayant de décrypter notes et ajouts de Louis. On découvre donc Louis Ferdinand Céline alors Docteur Louis ainsi que Voyage au bout de la nuit, par bribes documentées dans un mélange romanesque plutôt bien construit.

Le personnage d’Aimée, au centre de ce roman, reprend ainsi un peu de la place qu’il mérite dans l’histoire, celui d’une secrétaire à bout de force tant le manuscrit est complexe et dérangeant. Si Vincent Jolit ne fait qu’imaginer, l’histoire semble cohérente d’un bout à l’autre, elle sonne vraie tant les pensées d’Aimée ont du être celles de la personne qui a découvert pour la première fois Voyage au bout de la nuit.

L’écriture est romanesque mais pourtant souvent sèche, hachée. Le narrateur nous parle d’Aimée et de Louis, avec des considérations sur leur probables pensées mais sans jamais laisser la parole, le « je », à ces personnages. Sans doute l’habitude de la littérature jeunesse joue-t-elle dans mon ressenti mais je me suis sentie finalement étrangère à ce récit. L’auteur redonne sa place à Aimée dans l’histoire mais pas dans le coeur des lecteurs. Ne pas avoir lu Voyage au bout de la nuit se pose aussi comme un frein à la compréhension de cette histoire qui repose en grande partie  sur le texte de ce roman.

Clichy est un roman documenté qui permettra aux lecteurs de Louis Ferdinand Céline de découvrir un autre aspect du personnage en même temps que la découverte d’Aimée, mais finalement je n’ai guère pris de plaisir à la lecture, juste un peu de curiosité.

Extrait :

« […] nous avons déjà dit qu’il était bel homme. Mais, avec Aimée, c’est une autre affaire. Puisqu’elle est l’héroïne de cette histoire, il semble de bon ton de la décrire un peu, ne serait-ce qu’afin de l’incarner, retirer le voile qui la recouvre. Le couac – parce que couac il y a -, c’est que nous ne possédons aucune indication permettant d’entreprendre ce portrait physique – sa situation est radicalement inverse à celle de Louis : on voudrait bien, il faudrait, mais on ne sait pas. « 

 

+ Lu en partenariat avec Babelio dans le cadre de l’opération masse critique de la rentrée. 

+ Challenge 1% Rentrée Littéraire – Profitez en pour découvrir les coups de coeur d’octobre des participants

+ L’avis de Filou49.

+ Un premier roman

Nous suivre et partager :

Lumen de Robin Wasserman [YA]

Roman YA (grands adolescents)

Lumen

de Robin Wasserman

traduit par Maïca Sanconie

De La Martinière jeunesse, octobre 20121
9782732451572, 15,90€
Collection Fiction J.

            Ce roman est une véritable plongée dans un monde à part. Le notre pourtant mais avec un secret. Celui du Lumen. Des manuscrits emplis de mystères, des moines, Dieu, un trésor, des groupes… L’ensemble de ce roman repose sur une suite de mystères et révélations qui nous entraîne dans une spirale sans fin… il est très dur de reposer le livre avant le point final!

           Ce mystère fait d’ailleurs tout l’intérêt du livre et je ne veux donc pas trop vous en dire sur l’histoire ou les personnages tant les lieux et les liens qu’ils entretiennent entre eux ont une grande importance dans le suspense…

Lycéenne brillante, Nora occupe ses vacances à traduire la correspondance de la fille d’un brillant alchimiste du XVIe siècle qui cherchait à créer la Lumen Dei, une machine permettant de communiquer avec Dieu.

           Ce que je peux tout de même vous révéler c’est que les personnages principaux sont des adolescents plutôt attachants et intéressants. Un peu difficile à cerner tout d’abord, un peu énervants parfois, mais de bons personnages de romans, de ceux qui font réagir! Il y a des histoires d’amour qui tiennent une place importante dans le livre, et qui plairont aux adolescents, mais ce n’est pas là l’essentiel !

           Ce secret, ces mystères, les enquêtes, recherches, révélations nous entraînent de pages en pages, et les coups de théâtre, bien que souvent prévisibles, relancent l’action! Un roman attrayant donc, presque envoûtant tant il nous plonge dans son monde, dans un rapport curieux au passé.

           Quelques complexités d’intrigues, notamment au début, sont regrettables car elles n’apportent pas grand chose dans un premier temps et contribuent à perdre le lecteur, qui a du mal à faire le tri dans les informations, comme si l’auteur avait voulu rajouter des choses pour étayer son idée de départ…

           Point très intéressant qui contribue à envoûter le lecteur, en parallèle de l’histoire de nos adolescents on découvre la traduction d’anciennes lettres qui nous livrent peu à peu une histoire parallèle et les clés de ce roman.

Un pavé très YA, difficile d’accès pour les plus jeunes, mais entraînant et intéressant malgré un univers qui reste très secret!

1 Un avis qui a été écrit en octobre, pour la sortie du livre, mais qui, avec Je vous emmène au bout de la ligne, c’était égaré avec mon carnet de lecture! Il a réapparu et vous découvrez enfin mes avis d’octobre… Mieux vaut tard que jamais!  Sur Lumen je rajouterai que je me souviens extrêmement bien des personnages et de l’histoire parallèle, beaucoup moins de l’univers en lui même…

+ CHallenge YA#2 
+ Challenge Thriller

+ La Bande Annonce

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Wake de Lisa Mc Mann [+ Concours]

Roman fantastique pour adolescent – Rentrée littéraire 2012 jeunesse

Wake

de Lisa Mc Mann

De la Martinière jeunesse, 13 septembre 2012
9782732451589, 13,90€

Thèmes : rêve, enquête, adolescence, drogue

De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ? Depuis qu’elle a cinq ans,  Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider mais comment faire ? Elle est là, au coeur de leur intimité la plus profonde, mais ils ne semblent pas la voir… Et quand elle se réveille, il ne lui reste qu’une sensation de gêne coupable qu’elle ne peut partager avec personne.

En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves, à lui, se révèlent si troubles et inquiétants… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

Cela faisait déjà plus d’un an que je voulais lire ce roman, que ma soeur Paoline (dont vous allez de plus en plus souvent entendre parler normalement, puisqu’elle devrait devenir rédactrice sur le blog !) m’a conseillé après sa lecture en VO. Conseillé est même un faible mot tant elle a adoré cette trilogie… Je me suis donc jetée sur ce roman enfin traduit en français (moi et la VO en ce moment….). Bref trève de racontage de life, voici mon avis!

Janie a un don étrange, et souvent dérangeant… Quand les autres s’endorment auprès d’elle, elle entre dans leur rêve… et découvre donc leur vie, et leurs secrets les plus cachés. Si ça semble vraiment un don sympathique, cela devient vite difficile à vivre quand les secrets cachés sont terribles… Janie essaye alors d’aider les rêveurs à surpasser leurs cauchemards… Jusqu’au jour où elle rencontre Cabel…

Je ne veux pas vous en dire beaucoup plus sur l’histoire pour vous laisser découvrir et apprécier cette intrigue… d’autant plus que tout passe très vite dans Wake, nous ne gardons que l’essentiel pour avancer dans l’histoire ! La première partie du roman et les nombreux mystères qu’elle soulève m’ont totalement emballée, je suis entrée dans l’histoire, j’ai apprécié les personnages et j’ai frissonné avec eux. Connaître ainsi les cauchemars des personnes que Janie croise dans son quotidien, et ses efforts pour y échapper sont particulièrement bien rendue.

Par la suite une intrigue plus policier, bien que toujours emprunte de fantastique et de sentimental pointe le bout de son nez, et j’ai tout d’abord eu quelques doutes… vite balayé cependant car l’ensemble reste centrer sur les rêves et permet de mieux connaître les personnages. Ce tome de présentation présente tout de même une vraie intrigue.

Les personnages sont bien dépeints, avec de vraies histoires, peut être un peu trop tragiques pour être réalistes mais cela rend vraiment les personnages attachants, touchants… et le but recherché par l’auteur est atteint puisque l’on frissonne avec l’héroïne! Le style de l’auteur (et du traducteur) permet aussi cette immersion puisque l’ensemble est simple mais agréable.

Bien que ce roman ne soit pas un coup de coeur (contrairement à Paoline qui vous donnera vite son avis j’espère) j’ai apprécié ma lecture, lui trouvant un petit coté Missing de Meg Cabot sur la fin… Un roman court et intense. Je vais donc lire rapidement le tome 2 (en Vo sans doute) pour voir si l’évolution crée par l’auteur est intéressante !

Cet article vous a donné envie de lire ce livre ?

Les éditions de la Martinière jeunesse se joignent à moi pour vous en offrir un exemplaire. Pour cela il vous suffit de me raconter dans les commentaires un de vos rêves ou de vos cauchemars!

Un tirage au sort désignera le gagnant. Fin le 19 septembre à 12h – Concours ouvert à la France, la Belgique et la Suisse.

Bonne chance!

+ La page facebook de Wake, le livre. (avec un concours à partir du 13)

+ une interview de l’auteur

EDIT du 20 septembre :
Après tirage via Random.org, voici le nom de la gagnante :

Bravo Emma du blog La pause Lecture! Je te contacte ;)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

RDL# De l’art dans les albums

Pour cette nouvelle ronde des albums, je vous présente 3 albums très différents, qui n’abordent pas l’art pareil mais qui font partie d’une certaine vision artistique… bref je vous laisse découvrir!

 

Les (vraies!) histoires de l’art

Sylvain Coissard  et Alexis Lemoine

Un album avec un format à l’italienne pour un détournement d’oeuvres d’art bien orchestré !
Sur chaque double page, 3 images : Une image de départ, un évènement, et comme dernière image un tableau réel. Ainsi le Désespéré de Courbet se décompose en : un homme calme, un écran d’ordinateur annonçant un virus, le tableau bien connu!  Si certaines mises en situations sont plus réussi que d’autres ce livre permet de voir les oeuvres différemment, avec beaucoup d’humour surtout. Peut être parfois même un peu trop et je ne sais pas ce que pourront comprendre les enfants… en tout cas c’est une façon intéressante d’aborder l’art… et de le détourner!

Vous avez un bel exemple sur la couverture!

Palette…, mars 2012 – 9782358320856, 12,95

A moitié

d’Anne Herbauts et Bernard Friot

Un monsieur perd peu a peu des parties de lui… puis les voit sur d’autres personnes… J’avoue que j’ai lu cet album plusieurs fois, et il reste avant tout troublant pour moi ! Je vous le présente aujourd’hui car il dégage une esthétique propre que je ne peux pas renier, quelques choses entre les pages que je n’arrive pas vraiment à saisir mais qui est là. Peut être un peu de ce que j’aime d’habitude chez Bernard Friot et Anne Herbauts qui se mélange ici dans un album… troublant, vraiment c’est le premier mot qui me vient à l’esprit!

Avant de se coucher, Monsieur Léon range ses souliers dans le placard. Mais ce soir, comme c’est bizarre, il ne trouve que le soulier droit. Où est passé son  soulier gauche ? il cherche, il cherche, ne trouve rien. Tant pis, il va au lit. Le lendemain matin, il est bien embêté : il n’a plus qu’un pied…
De la martinière jeunesse, 2007 – 9782732434704, 14,10

Qui se cache sous les fleurs ?

de Yusuke Yonezu

Un petit album cartonné, des volets, des fleurs… et des animaux!
Sur chaque double page une fleur est dessinée, mais quand on soulève le rabats, on découvre un animal qui reprend exactement un morceau de la forme de la fleur. C’est bluffant et vraiment marrant, même s’il est quasi impossible de deviner qui se cache sous la fleur ! Pour les tout petits, mais aussi pour les plus grand qui pourront essayer de créer un nouvel animal/fleur! L’art dans son incitation à la création…

Minedition, février 2012 – 9782354131548, 9,13€

Rendez vous chez Liyah,  Noukette et Sophie pour d’autres découvertes!

Nous suivre et partager :