Reste mon ami petit ours #album

reste mon ami petit oursAlbum jeunesse dès 2 ans

Reste mon ami Petit-Ours

de Ursel Scheffler

et Ulises Wensell

Gautier Languereau, 2015
9782013978644, 4,95€
Tu me lis une histoire !

Thème : amitié, ours, dispute, orage, entraide, louveteau

Petit Ours joue avec son copain Nestor. Tous les deux veulent installer une balançoire dans un érable, mais rapidement ils se disputent, et Petit Ours part de son côté. L’orage arrive et il est prêt à rentrer, quand il entend un appel au secours. Un louveteau est en danger, mais comment le sauver tout seul ?

Un album aux illustrations très classiques et colorées, et surtout un texte intéressant, tant au niveau du contenu que du vocabulaire. Même si l’histoire manque d’originalité, Reste mon ami, Petit Ours, est un album très sympathique qui allie une histoire qui plait aux enfants et un petit format souple et pas cher. Jolie, cette collection Tu me lis une histoire ! 

Un ami reste un ami, même quand on se dispute.

Petit Ours est un héros allemand récurent, que l’on retrouve dans d’autres titres grand format. Un héros que nous ne connaissions pas, ce qui ne dérange pas du tout la compréhension de l’histoire. Les illustrations accompagnent l’histoire en aidant à la compréhension de l’environnement, notamment pour l’orage, bien représenté. Une histoire simple mais belle, qui permet de relativiser les disputes entre amis.

Mini hérissonne a découvert cette histoire un peu après deux ans, et elle l’apprécie toujours, surtout quand son papa lui lit en faisant tous les sons (orage, loup, chouette, eau…) ! En plus, depuis l’entrée à l’école, les « je suis ta copine » « moi non plus », on en a toutes les semaines, alors ça permet de remettre tout ça un peu en perspective !

Avez-vous des titres à nous conseiller, sur l’amitié et les disputes ? 

Connaissez-vous ce Petit Ours ?

+ Challenge Je lis aussi des albums 2018 

+ La collection Tu me lis une histoire ?

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Haïda – Bd jeunesse

     Haïda Haïda

L’immortelle baleine (2015)

Frères Ours (2016)

Séverine Gauthier & Yann Dégruel

Delcourt Jeunesse

O-O-O-O-O

Les Haïdas sont un peuple amérindien de la côte Ouest du Canada et du Nord des États-Unis, ainsi qu’une partie Sud-Est de l’Alaska, le long de la côte du Pacifique, et dans l’archipel Haida Gwaii en particulier. (Merci Wiki)

O-O-O-O-O

Haïda  Il y a bien bien longtemps, rien ne séparait le monde des hommes de celui des animaux et des esprits. L’air et l’eau étaient connectés et toutes les créatures passaient librement de l’un à l’autre. Mais un jour, le corbeau vola le soleil à celui qui règne sur le ciel et s’en servit pour créer la lune et les étoiles. Il sépara ainsi le jour de la nuit. Il n’y avait alors qu’un gigantesque océan, et Corbeau flottait sur le dos de Kün, l’immortelle baleine. Ainsi parle le vieux Ts’ang, qui raconte toujours un tas d’histoires sur les esprits, les baleines et les corbeaux…Haïda

O-O-O-O-O

Dans ce  tome, nous faisons la connaissance de Nizhoni et Tâan, deux jeunes enfants qui habite un village près de l’eau. Tout le monde est inquiet au village, parce que l’eau monte et que personne ne sait pourquoi… Les deux enfants, grâce à leur curiosité, leur courage, leur esprit d’aventure et avec l’aide de grand-père Ts’ang vont essayer de comprendre, puis résoudre, le problème…

O-O-O-O-O

  La 2ème histoire, « Frères ours » nous raconte la triste histoire de Kindawuss, fille de Chef et de Quissan. En grandissant leur amitié se transforma en un amour très fort. Mais ils appartenaient tous deux au clan du Corbeau et deux personnes du même clan ne peuvent se marier ensemble. Pour échapper à leurs parents respectifs qui voulaient les séparer, ils s’enfuirent dans la forêt…

O-O-O-O-O

Nizhoni et Tâan veulent trouver le village des ours. Ils partent donc ensemble dans la forêt et finissent par se perdre… Mais en chemin, ils rencontreront les ours et pourront dénouer les fils d’une vieille histoire.

Les deux histoires sont originales et intéressantes. Quand aux dessins, je les aime beaucoup ! Les couleurs sont douces et « profondes » à la fois, les deux enfants ont des visages doux et expressifs (ils sont adorables !)

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces jolies bd aux histoires tirées de légendes amérindiennes ! ♥

O-O-O-O-O

Pour en savoir comment est née cette histoire, une interview de Séverine Gauthier sur Culturebd

Si vous voulez en savoir un peu plus, le site alloprof

O-O-O-O-O

La bd de la semaine

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Stephie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Albertus l’ours du grand large

Albertus l’ours du grand large est un album pour enfant très touchant, qui prend la forme d’une enquête, sur un bateau.

albertusAlbum dès 6 ans

Albertus l’ours du grand large

de Laurence Gillot
et Thibaut Rassat

Milan, 2016
9782745976871, 11,90€

Sur le pont de l’Albertus, le capitaine Balthazar Babkine découvre un ours en peluche. Un ours mal en point, avec un seul œil. En appuyant sur le ventre de l’animal, un « Poueett » retentit.

Le capitaine va alors mener son enquête, pour essayer de découvrir auquel de ses marins peut appartenir cet ours. Aucun ne le réclame, et le vieu doudou usé passe toute la traversée dans la cabine du capitaine. Celui ci échafaude peu à peu des hypothèses…

A son arrivée à Calcutta, Balthazar, qui n’a toujours pas trouvé à qui appartenait l’ours en peluche, décide de le donner à sa soeur, qui travaille dans un orphelinat. Le propriétaire de l’ours va alors se faire connaître, et raconter son histoire. Une histoire émouvante, de deuil parental.

L’histoire de cet album est à la fois complexe et touchante. Le thème est atypique, mais très bien traité, et permet de ne pas prendre les enfants pour des idiots. On leur montre que les parents aussi peuvent être triste, et que l’ours en peluche, objet traditionnel de l’enfance, peut aussi servir et plaire aux adultes. Le rôle de la transition dans le deuil est ainsi abordé de très belle manière, un thème qui peut faire peur parfois, mais qui permet aussi de voir la vie telle qu’elle est. Le côté enquête apporté par le personnage du capitaine permet de captiver le lectorat, qui cherche lui aussi, dans les marins, à trouver le propriétaire.

Les illustrations accompagnent simplement l’histoire, rendant parfaitement avec les couleurs l’atmosphère marine, et ajoutant une belle touche d’émotion, tout en rondeur. Les sourires qui s’épanouissent sur les visages qui entourent l’ours permettent de bien montrer son côté réconfortant.

Un très bel album coup de coeur, pour embarquer avec des marins baraqués et découvrir qu’eux aussi aiment les ours en peluche…

+ L’avis, avec des extraits de Lael

 

Debout sur l’eau : un conte intemporel ♥

Debout sur l’eau est un conte intemporel pour les enfants, servis par de magnifiques lavis à l’encre de chine.

debout sur l'eauAlbum jeunesse, dès 3 ans
5 ans pour comprendre les messages

Debout sur l’eau

de Hyacinthe Reisch

Le Chineur, 2015
978-2-9549867-1-5
12,50€
Version audio incluse

Il était une fois un ours, qui rêvait de monter sur un bateau. Jour après jour, il voit les hommes partir à la pêche. Même les fourmis voguent sur des feuilles. Alors un jour, il n’y tient plus et saute sur le canoé de l’indien Yun…  Difficile quand on est aussi gros… Avec l’indien, il va tenter de construire un bateau à sa mesure. Homme et animal vont devoir travailler ensemble, l’ours écoutant les conseils de l’homme, qui a bien besoin de la force de l’ours.

Il y a des choses dans la vie qu’il est bon de faire avec force, mais d’autres, qu’il est préférable de faire avec douceur.

Cet album offre une belle histoire sur la force et la douceur, sur la nécessité, surtout, de prendre parfois son temps. Un très beau récit, mais surtout, des illustrations magnifiques, des personnages à l’encre de Chine (lavis) qui donnent vraiment un ton très serein à l’histoire, mais aussi un petit côté asiatique. Les illustrations, même sans couleur, sont très vivantes, et pleines d’émotions. Et ne vous inquiéter pas, les enfants adhèrent complètement, et dès le plus jeune âge, car les contrastes fonctionnent très bien !

Indien des plaines*, Ours blanc, Illustrations très asiatiques… Inutile de chercher une réalité ou une localité à ce conte, qu’il faut juste prendre comme il vient. Hyacinthe Reisch réussi à nous séduire avec ses mots tout autant qu’avec ses illustrations. Il explique avoir créé cette histoire pour montrer aux enfants l’importance des limites notamment, mais les messages sont nombreux dans cet ouvrage, sans être pesants.

 

Un ensemble parfait pour un conte intemporel à découvrir et faire découvrir – Coup de coeur !

*Indien des plaines, selon Valérie Meylan, sur Ricochet Jeunesse. J’avoue que je n’y connais rien et ne risque pas d’être choquée…

+ plus d’illustrations sur le site de l’éditeur Le chineur

+ Pour obtenir la version audio, il faut envoyer à l’éditeur une photo de vous en train de lire le livre, j’adore l’idée. La version audio est lue par l’auteur lui-même.

+ Du même auteur, Nathalie vous a déjà parlé de Un peu plus loin Ensemble, un coup de coeur aussi !
UnPeuPlusLoinEnsembleCouv

+ Challenges : Je lis aussi des albums 2017 challenge albums 2017