Raspoutine se déguise

RaspoutineRaspoutine se déguise

Jean Leroy et Ella Charbon

Ecole des Loisirs, 2016

***

Raspoutine, le rat, joue avec ses amis chauve-souris et grenouille. L’un se déguise en vampire, l’autre en pirate… il ne reste qu’un seul costume à Raspoutine, celui d’une reine ! Un costume de fille ? Tant pis, Raspoutine compte bien profiter de son pouvoir… peut-être même un peu trop !
Raspoutine se déguise est un album cartonné, un peu difficile encore pour mini hérissonne (17 mois), mais aux illustrations simples et claires. Le thème du déguisement, mais surtout celui de l’amitié sont très bien abordés. Les préjugés sont laissés très rapidement de côté, pour se concentrer sur l’essentiel.
Notre petit Raspoutine, en bonne reine, donne des ordres à ses amis… mais trop c’est trop, et à trop demander, on n’obtient plus rien ! Raspoutine, et donc le lecteur, apprend cela juste à temps pour se réconcilier avec ses amis.

***
Un message simple, facile à comprendre par des enfants, et servi par une présentation claire qui s’adapte bien à cette petite histoire.

Un album cartonné pas inoubliable, mais qui permet un moment de partage avec les enfants dès 2 ans environ.

Sur le site de l’École des Loisirs, vous pouvez feuilleter les premières pages.

Du même auteur, déjà présentés sur le blog :  « Les orteils n’ont pas de nom« , « PAS rigolo ! »

Le blog de Jean Leroy

Celui de l’illustratrice, Ella Charbon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Top & Flop ~ Mini hérissonne 14 – 16 mois

Voici le top et flop de ma mini hérissonne, de 14 à 16 mois !
– Ma mini hérissonne à aujourd’hui 17 mois, mais j’ai pris un peu de retard que j’essaye de rattraper… à très vite donc pour les livres suivants ! –

Top

ohnongeorgeOh Non, George !

Chris Haughton

La version cartonnée et petit format de l’album de Chris Haughton plait beaucoup à ma mini hérissonne ! Dans sa bibliothèque depuis plusieurs mois, elle ne le réclamait pas trop jusqu’à il y a peu… et maintenant c’est tous les jours sans exception, et avec de grands éclats de rire !

Oh non, George ! est l’histoire d’un chien, George, qui ne peut pas s’empêcher de faire des bêtises ! Il dévore un gâteau au chocolat, cours après le chat, fait des trous dans les parterres de fleurs… C’est drôle, mais surtout parce que notre pauvre George s’en veut à chaque fois, et que comme une rengaine, à chaque bêtise, le narrateur s’exclame : Oh Non, George ! Forcément ça plait aux enfants, qui peuvent facilement participer !

Les illustrations sont colorées, toutes dans les tons orangées et roses de la couverture, modernes. Le manque de contraste fait qu’il faut attendre les 12-14 mois pour que les enfants commencent à s’y intéresser, grâce à leur compréhension du texte. Mini hérissonne adore répéter, et rigole volontiers aux bêtises… et à la chute!

Thierry Magnier, 2014

non ashbéNon !

de Jeanne Ashbé

Encore une négation, mais il faut bien avouer que le mot non, qu’elle maîtrise de mieux en mieux, est un des préférés de mini hérissonne !  Avec ce livre là, le NON devient facilement un jeu, et permet de désamorcer quelques situations…

Non ! est l’histoire d’un petit poisson qui a faim… mais seulement d’un bonbon ! Gros Poisson dit NON. Alors Petit poisson dit Non, pas de soupe aux vairons, de ver à l’hameçon… Sauf que ce petit poisson, au bout d’un moment, à dire non, il ne sait plus très bien ce qu’il veut… Et voilà qui amène à une très jolie chute, en câlin !

Les illustrations sont simples et colorées, mais ce petit poisson rouge, tout simple, est facilement reconnaissable, et c’est ce qui fait son succès ! Mini hérissonne a appris avec lui à faire le bruit du poisson (si si, les poissons font du bruit ;) et surtout rigole beaucoup tout au long du livre… et fait un câlin à la fin ! Elle l’aime vraiment beaucoup, surtout raconté par son papa, qui fait très bien le poisson, le non, et le câlin !

Un livre tout simple, mais qu’on adore aussi finalement, car il est simple et drôle. Mini hérissonne repère maintenant les poissons dans les autres livres, et quand elle s’entête dans un NON, on peut facilement la faire rire en disant juste « Petit poisson dit NON ! »

Pastel, 2008

Et toujours :
* Saute, encore et toujours, se lit en boucle à la maison
* Max the elephant, chanté par maman
* Petit doudou, Bonne nuit : tous les soirs pour le rituel du couché
* Chuuut, en imitant la chouette et le loup
* Zékéyé et l’oiseau de pluie

Pas des coups de coeur, mais elle aime bien…

Mes premiers motsMes premiers mots

Maxine Davenport

Ce petit imagier très contrasté a déjà bien servi quand mini hérissonne était plus petite, mais depuis quelques temps elle s’en sert réellement comme un imagier, essayant de retrouver ce qu’elle connait, et de dire les mots.

Quelques pages seulement pour ce petit imagier cartonné, mais de très bons contrastes qui attirent l’attention de l’enfant, avec en plus des détails « brillants » ajoutés, qui donnent un petit peu de punch à cet imagier classique. Les mots sont simples, tout comme les dessins, et ça fonctionne vraiment bien. Deux petits points négatifs tout de même. Tout d’abord pas de chats ici, et comme c’est le mot préféré de mini, c’est dommage. Ensuite, la tasse, dans le livre, est dessiné avec un dessin : une fleur… et ça ne manque pas, mini hérissonne dit toujours Feeuurrr, quand on arrive à cette page. Une petite chose à laquelle il faut faire attention dans ce genre d’imagier !

Un imagier tout simple mais bien contrasté, qui plait à mini hérissonne, pas besoin de plus ! Dans la même collection il existe Mes premières formes et Mes premières couleurs, notamment, mais c’est pour plus tard !

Deux coqs d’or, 2015

Et le matin quand le jour se lève….Anne Crausaz - Et le matin quand le jour se lève....

Anne Crausaz

Le jour se lève, doucement, tout en poésie, les bêtes de la nuit vont se coucher, chouettes, hérissons, fouines. Alors les oiseaux chantent, le coq aussi… et il est l’heure de se lever.

Un petit cartonné tout simple mais plein de la poésie de la nature qu’Anne Crausaz sait si bien mettre en avant par ses doux dessins colorés et nuancés. Il permet de rythmer le réveil du petit, en compréhension avec la nature qui nous entoure.
Malgré les contrastes, il a fallu attendre que mini hérissonne ait plus un an pour qu’elle commence à s’intéresser à ce petit livre ! Elle le regarde maintenant quand on lui propose, mais ne le demande pas d’elle même.

éditions Mémo, 2015

Marie Aubinais et Danièle Bour - Petit Ours Brun et son petit chat.Petit ours brun et son petit chat

Première découverte de Petit Ours Brun, avec ce titre, et ma mini hérissonne adorant les chats, ça ne pouvait que fonctionner ! Elle aime beaucoup répéter CHAT à toutes les pages en montrant l’image du chat. L’histoire étant très simple (descriptions des rapports de Petit Ours Brun avec son chat), elle a vite intégrer le principe, et intéragit donc maintenant à chaque page en fonction de l’histoire : un câlin, une petite tape, un chien…. C’est mignon de la voir faire, mais ce n’est pas le genre de livre que l’on peut lire en boucle, et heureusement, elle ne nous le demande pas (trop).

Les histoires de Petit Ours Brun fonctionne généralement très bien avec les petits, en livre comme en dessin animé, car le vocabulaire est simple, proche de leur quotidien, et les images très parlantes. En crèche je pouvais raconter en boucle certains titres, aux enfants de 2/3 ans… On verra donc par la suite. Ce petit ours est mignon mais ne fait pas très moderne…

Par curiosité nous avons testé un autre titre de Petit Ours Brun trouvé à la bibliothèque, Petit Ours Brun et son tricyle, et là, gros Flop…

éditions Bayard, 2015 (nouvelle édition)

Malika Doray - Elle.Flop

Elle

de Malika Doray

Un album cartonné grand format auquel mini hérissonne et moi n’avons pas accroché. Il faut dire que « Elle », c’est la nounou, et mini hérissonne va à la crèche, ce terme ne lui est pas familié. Le livre fonctionne par négation, en passant en revue toute la famille : papa, maman, mamie, papi, tata, tonton, frère, sœur… Une sorte de devinette s’installe dans le texte, où l’on cherche à savoir qui sera ce « Elle ».

Le vocabulaire de la famille n’est pas encore maîtrisé par mini hérissonne, qui appelle tout les adultes « papa » , le texte n’a donc pas su la séduire. Quant aux illustrations, bien dans le style simple et animalier de Malika Doray, elles insistent sur les personnages, notamment grâce à un fond blanc. C’est mignon, ce petit qui interagit avec sa famille, mais ça n’a pas fonctionné ici.

Il existe aussi le titre LUI, sur le même principe, que nous n’avons pas testé.

Ecole des Loisirs, 2015

On ne lit plus :

* Ecoute dans la nuit
* Chants de Noel
* T’choupi au zoo
… Elle ne s’est pas vraiment lassée, mais les livres n’ont plus de piles, alors hop, rangés :)

+ Découvrez la bande annonce de Oh Non, George :

Et vous, les chouchous de vos jeunes enfants en ce moment ?

Mo Willems

Guili Lapin et Ne laissez pas le pigeon conduire le bus ! de Mo Willems

Ah les albums ! J’adore ça. Et je pense que je ne m’en lasserai jamais. Il y en a des petits, des moyens, des grands et même des géants. Des carrés, des rectangulaires ou encore des ronds ! Il y en a de toutes les couleurs. Et surtout, surtout, il y en a vraiment pour tous les goûts !!

****

Mo Willems  Guili Lapin

Un conte moral de Mo Willems – Kaléïdoscope (2007)

L’histoire est très simple : Un papa va faire la lessive à la laverie avec sa petite fille, qui marche déjà mais ne parle pas encore. Tout se passe bien, ils arrivent à la laverie, mettent la lessive en route ensemble, ressortent, remontent la rue pour rentrer à la maison… Mais soudain, Trixie, la petite fille s’arrête et se met à babiller. Le papa ne comprend rien, la petite fille s’énerve, se met à pleurer, à hurler… Le père s’énerve et ramène sa fille à la maison, très fâché. Mais en arrivant à la maison…

L’originalité de cet album ne tient pas à l’histoire, même si elle est amusante (j’avoue que j’apprécie que ce soit le papa qui se tape la lessivGuili Lapin2e !), mais aux illustrations. Les personnages sont dessinés en couleur sur des décors qui sont des photos en noir et blanc. J’aime beaucoup le contraste entre les deux !

****

NeLaissezPigeonBus

Ne laissez pas le pigeon conduire le bus !

Mo Willems – Kaléïdoscope (2006)

Dès le début, nous sommes prévenus, nous avons un rôle à jouer dans cette histoire. En effet, dès la première page, nous sommes apostrophés par un conducteur de bus qui doit s’absenter et nous demande de surveiller son véhicule, en précisant : « Ne laissez pas le pigeon conduire le bus ! »

Bref, on sait tout de suite qu’on arrive dans un truc un peu décalé, un peu loufoque… Et ça continue, car, à la page suivante, le conducteur a à peine le dos tourné qu’on voit apparaître la tête… du pigeon, bien entendu !

Ledit pigeon va s’adresser à nous (qui surveillons le bus, je vous le rappelle) sur tous les tons pour qu’on le laisse conduire le fameux bus… Il gémit, supplie, se fâche, essaie de nous soudoyer… Ici au contraire de l’album présenté au-dessus, les illustrations sont très simples (même si le pigeon est très expressif !) et c’est l’histoire qui est amusante.

Bref, c’est loufoque et c’est drôle !

****

De Mo Willems, nous vous avons déjà présenté :

Mon nouveau jouet

Une sacré farce

L’autre Guili lapin

Enregistrer

Les Poules

Poules ?

Voici plusieurs fois que je vous présente des albums avec des poules. Non, je suis pas soudainement tombée amoureuse des ces gallinacées ! Mais il se trouve qu’en ce moment, j’anime les TAP (Temps d’Accueil Périscolaire pour ceux qui ne connaissent pas) à l’école publique, et que pour 7 séances j’ai hérité des enfants de Grande Section de Maternelle, GS pour les intimes.

Je leur ai concocté un programme, qui, s’il n’est pas d’une folle originalité (les animaux de la ferme !), leur plait néanmoins beaucoup et c’est bien là le principal pour moi. Nos deux premières séances ont été consacrées aux poules (j’avais beaucoup d’albums en stock à la bibli !!). Voilà pourquoi je vous en parle beaucoup en ce moment…

ϒ ϒ ϒ

Poules MamanToutdeSuite PouleAuBoisDormant PoulesMalLunées

ϒ ϒ ϒ

La ballade de Kiki le coq et Cucue la poule : Cucue la poule se fait jeter par ce flambeur de Kiki le coq… Mais grâce à son vague à l’âme et à son talent, Cucue va surmonter son chagrin d’amour et devenir une star ! Une histoire pleine d’humour (comme les autres histoires de Michel Piquemal, un auteur à découvrir si vous ne connaissez pas encore) et des illustrations très amusantes, toutes rondes et colorées. (voir la page où les poules sont dans leurs « niches » au poulailler : vous avez vu le nom des poules ??)

Je veux être une maman tout de suite ! Un(e) poussin tout juste née décide qu’elle veut être Maman. Elle réussit à trouver un œuf (plus gros qu’elle) mais quand il éclot… drôle de surprise ! Ce petit poussin décidément très capricieux a beaucoup fait rire les enfants. Les illustrations, très réalistes et avec beaucoup de gros plans sont très chouettes !

La Poule au Bois Dormant : Christian Jolibois, les p’tites poules, ça ne vous dit rien ? Comme son titre l’indique, il s’agit ici d’un détournement du conte « La belle au bois dormant »… La poulette qui dort dans le bois ne pourra être réveillé que par le cri d’un coq. Encore faut-il que son cri arrive jusque de l’autre côté du fleuve ! Tous les chevaliers du royaume viennent tenter leur chance… Une histoire et des illustrations pleines de malice et une fin… très amusante !

Des poules mal lunées : Comme à chaque pleine lune, toutes les poules sont mal lunées et franchement désagréables avec tous les autres animaux. Ceux-ci finissent par en avoir assez et s’en vont, laissant les poules se débrouiller. Mais… (non, je ne vous raconterai pas la fin !) Un album amusant, à raconter à tous les grognons !

ϒ ϒ ϒ

Les autres albums avec des poules : Une poule sur un mur / Un mur sur une poule / La poule qui voulait voir dans le noir / Télé Cotcot réalité / Miss Cocotte

logoalbums2016.jpg