Mo Willems

Guili Lapin et Ne laissez pas le pigeon conduire le bus ! de Mo Willems

Ah les albums ! J’adore ça. Et je pense que je ne m’en lasserai jamais. Il y en a des petits, des moyens, des grands et même des géants. Des carrés, des rectangulaires ou encore des ronds ! Il y en a de toutes les couleurs. Et surtout, surtout, il y en a vraiment pour tous les goûts !!

****

Mo Willems  Guili Lapin

Un conte moral de Mo Willems – Kaléïdoscope (2007)

L’histoire est très simple : Un papa va faire la lessive à la laverie avec sa petite fille, qui marche déjà mais ne parle pas encore. Tout se passe bien, ils arrivent à la laverie, mettent la lessive en route ensemble, ressortent, remontent la rue pour rentrer à la maison… Mais soudain, Trixie, la petite fille s’arrête et se met à babiller. Le papa ne comprend rien, la petite fille s’énerve, se met à pleurer, à hurler… Le père s’énerve et ramène sa fille à la maison, très fâché. Mais en arrivant à la maison…

L’originalité de cet album ne tient pas à l’histoire, même si elle est amusante (j’avoue que j’apprécie que ce soit le papa qui se tape la lessivGuili Lapin2e !), mais aux illustrations. Les personnages sont dessinés en couleur sur des décors qui sont des photos en noir et blanc. J’aime beaucoup le contraste entre les deux !

****

NeLaissezPigeonBus

Ne laissez pas le pigeon conduire le bus !

Mo Willems – Kaléïdoscope (2006)

Dès le début, nous sommes prévenus, nous avons un rôle à jouer dans cette histoire. En effet, dès la première page, nous sommes apostrophés par un conducteur de bus qui doit s’absenter et nous demande de surveiller son véhicule, en précisant : « Ne laissez pas le pigeon conduire le bus ! »

Bref, on sait tout de suite qu’on arrive dans un truc un peu décalé, un peu loufoque… Et ça continue, car, à la page suivante, le conducteur a à peine le dos tourné qu’on voit apparaître la tête… du pigeon, bien entendu !

Ledit pigeon va s’adresser à nous (qui surveillons le bus, je vous le rappelle) sur tous les tons pour qu’on le laisse conduire le fameux bus… Il gémit, supplie, se fâche, essaie de nous soudoyer… Ici au contraire de l’album présenté au-dessus, les illustrations sont très simples (même si le pigeon est très expressif !) et c’est l’histoire qui est amusante.

Bref, c’est loufoque et c’est drôle !

****

De Mo Willems, nous vous avons déjà présenté :

Mon nouveau jouet

Une sacré farce

L’autre Guili lapin

Enregistrer

Les Poules

Poules ?

Voici plusieurs fois que je vous présente des albums avec des poules. Non, je suis pas soudainement tombée amoureuse des ces gallinacées ! Mais il se trouve qu’en ce moment, j’anime les TAP (Temps d’Accueil Périscolaire pour ceux qui ne connaissent pas) à l’école publique, et que pour 7 séances j’ai hérité des enfants de Grande Section de Maternelle, GS pour les intimes.

Je leur ai concocté un programme, qui, s’il n’est pas d’une folle originalité (les animaux de la ferme !), leur plait néanmoins beaucoup et c’est bien là le principal pour moi. Nos deux premières séances ont été consacrées aux poules (j’avais beaucoup d’albums en stock à la bibli !!). Voilà pourquoi je vous en parle beaucoup en ce moment…

ϒ ϒ ϒ

Poules MamanToutdeSuite PouleAuBoisDormant PoulesMalLunées

ϒ ϒ ϒ

La ballade de Kiki le coq et Cucue la poule : Cucue la poule se fait jeter par ce flambeur de Kiki le coq… Mais grâce à son vague à l’âme et à son talent, Cucue va surmonter son chagrin d’amour et devenir une star ! Une histoire pleine d’humour (comme les autres histoires de Michel Piquemal, un auteur à découvrir si vous ne connaissez pas encore) et des illustrations très amusantes, toutes rondes et colorées. (voir la page où les poules sont dans leurs « niches » au poulailler : vous avez vu le nom des poules ??)

Je veux être une maman tout de suite ! Un(e) poussin tout juste née décide qu’elle veut être Maman. Elle réussit à trouver un œuf (plus gros qu’elle) mais quand il éclot… drôle de surprise ! Ce petit poussin décidément très capricieux a beaucoup fait rire les enfants. Les illustrations, très réalistes et avec beaucoup de gros plans sont très chouettes !

La Poule au Bois Dormant : Christian Jolibois, les p’tites poules, ça ne vous dit rien ? Comme son titre l’indique, il s’agit ici d’un détournement du conte « La belle au bois dormant »… La poulette qui dort dans le bois ne pourra être réveillé que par le cri d’un coq. Encore faut-il que son cri arrive jusque de l’autre côté du fleuve ! Tous les chevaliers du royaume viennent tenter leur chance… Une histoire et des illustrations pleines de malice et une fin… très amusante !

Des poules mal lunées : Comme à chaque pleine lune, toutes les poules sont mal lunées et franchement désagréables avec tous les autres animaux. Ceux-ci finissent par en avoir assez et s’en vont, laissant les poules se débrouiller. Mais… (non, je ne vous raconterai pas la fin !) Un album amusant, à raconter à tous les grognons !

ϒ ϒ ϒ

Les autres albums avec des poules : Une poule sur un mur / Un mur sur une poule / La poule qui voulait voir dans le noir / Télé Cotcot réalité / Miss Cocotte

logoalbums2016.jpg

La folle rencontre de Flora et Max

la folle rencontre de Flora et MaxRoman pour adolescents

La folle rencontre de Flora et Max

de Martin Page et Coline Pierré

Ecole des Loisirs, 2015
9782211223942, 14,50€
208 pages

La folle rencontre de Flora et Max est un roman épistolaire surprenant et touchant. Deux adolescents enfermés qui s’évadent grâce à leurs échanges de lettres. Flora est en prison, pour avoir violemment frappé une camarade. Max a quitté le lycée après une crise d’angoisse et vit depuis retranché chez lui. Ils ne se connaissent pas, ne se sont pas vus « IRL », mais Max décide un jour d’envoyer une lettre à Flora.

A travers les lettres de ces deux adolescents, on découvre leur vie, mais surtout, en apprenant à les connaître, on comprend ce qui les a conduit à leur situation d‘enfermement. Pas d’apitoiement ou si peu, ils mettent en avant les petits bonheurs, les détails lumineux de la vie, pour s’aider mutuellement à avancer.

Dès la prise de contact entre Max et Flora, on devine deux personnalités magnifiques coincées entre des murs. Difficile pour Flora, en prison, de s’accrocher. Difficile pour Max, qui refuse de sortir, de continuer à vivre. Tous deux sont touchants de peurs, de mal-être, et étrangement d’humour. Étrangement, on passe beaucoup de temps à sourire dans ce livre !

Le coeur du problème, harcèlement, regard des autres, acceptation de soi, est finalement assez peu évoqué pour s’attacher à l’essentiel, le présent, le futur ! Car nos deux héros sont plein de ressources et de projets utopiques, des projets qui donnent envie de croire en l’avenir.

Flora et Max sont fragiles, sensibles, touchants, on les accompagne en douceur, au fil des lettres. Des lettres qui racontent le quotidien. La prison d’un côté, d’un point de vue posé, et la famille recomposé et la peur de l’extérieur de l’autre.

Martin Page et Coline Pierré nous offrent des personnages hauts en couleur, des êtres abîmés mais plein d’une rage de vivre; des adolescents, simplement, mais que leur rencontre transcende. Ces deux auteurs ont réellement échangé des lettres, pendant plusieurs mois, chacun dans la peau d’un personnage. « Une expérience passionnante et très fertile », qui se ressent à la lecture, créant un roman qui sonne juste dans la découverte de l’autre. Le ton, l’écriture, l’histoire, tout est lumineux et offre au lecteur une expérience particulière. 

Une folle rencontre, une aventure sentimentale, un récit stimulant !

~

D’autres romans sur le harcèlement scolaire :
* du même auteur *
Les petites reinesjohnny-martine-pouchain.gifTreize raisonsM comme...banzaisakura

Et des mangas autour du harcèlement et de l’acceptation de soi :
a silent voiceKasane

+ Le site de Martin Page

+ Découvrez Monstrograph, un petit atelier de sérigraphie en désordre bricolé par Martin Page et Coline Pierré.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

U – Solotareff

U de SolotareffU

Grégoire Solotareff
L’école des Loisirs (2006)

*****

Je vais me faire lyncher par les puristes, mais ça ne fait rien, je le dis quand même : je n’aime pas beaucoup les dessins (surtout les personnages en fait, j’aime bien ses décors !) de Grégoire Solotareff ! Par contre, j’aime beaucoup les couleurs qu’il emploie et je trouve ses histoires très belles ! Une de mes préférées : « Le diable des rochers » je ne sais pas combien de fois je l’ai racontée aux enfants celle-ci…

Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à notre licorne, U.

Mona, une jeune princesse dont les parents ont disparu, vit seule avec deux affreux. Un jour qu’elle est particulièrement triste, une jeune licorne, U, apparaît. Celle-ci lui propose de rester avec elle pour être son amie…

U la licorne

Une très jolie histoire qui parle d’amitié, d’amour et de la perte de certaines choses lorsque l’on grandit.

*****

Cet album est tiré d’un film d’animation réalisé par Grégoire Solotareff, Serge Elissalde et Sanseverino pour la partie musicale . Voir la présentation ici.

Et pour aller plus loin, un dossier de l’inspection académique de l’Yonne.

*****

logoalbums2016.jpg

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie LETTRE ISOLÉE

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :