Swing café ou l’histoire de Zazou

SwingSwing café

Conte musical de Carl Norac

Illustrations de Rébecca Dautremer

Raconté par Jeanne Balibar

Didier Jeunesse (2009)

<> <> <> <> <>

C’est l’histoire d’Esperanza Carmina Belleza dite Zazou, une jolie cigale brésilienne aux yeux verts… Depuis toujours, Zazou aime chanter. Mais son plus grand rêve, c’est d’aller chanter en Amérique ! Suite à la perte de son ami, Miro le papillon, Zazou se décide et part pour l’Amérique en se cachant dans un chapeau à fleurs… Dans le New-York des années 30, elle va découvrir les origines du jazz…

<> <> <> <> <>

Je ne connaissais pas Jeanne Balibar, la narratrice. Quelle jolie voix elle a ! Elle a, de plus, une façon de raconter, accélérant, freinant, rendant l’histoire très vivante.

L’histoire est très chouette, poétique et les extraits musicaux dans leurs enregistrements d’origine (donc avec les craquements, j’adore !) sont superbes : Ella Fitzgerald, Cab Calloway, Duke Ellington, Fats Waller… pour n’en citer qu’une partie. Quand aux illustrations de Rebecca Dautremer, elles sont adorables, pleine d’humour, de douceur et d’émotion.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce conte musical et je vous le recommande chaudement ! Si vous souhaitez initier vos enfants au jazz ou tout simplement leur faire écouter une belle histoire, n’hésitez pas !! Un coup de cœur pour moi.

Un très bel album pour faire découvrir le swing, le jazz des années 30/40, pour les enfants (mais aussi pour les grands !) à partir de 8 ans.

Au fil de l’histoire, ce sont des extraits musicaux qui sont proposés, mais à la fin du CD la plupart des morceaux (7/12) sont repris en version intégrale, et à chaque page, on vous indique l’extrait musical en cours, pratique quand on n’y connait rien…

<> <> <> <> <>

Autres livres de Rebecca Dautremer présentés sur ce blog : Elvis, Le livre qui vole, Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough

Le site de Carl Norac

Celui de Rebecca Dautremer

Éditions Didier Jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Le secret de Kimi #Concours

Kimi Le secret de Kimi

Conte de Corbeau

Illustré par Christian Offroy

Éditions Couleur Corbeau (2016)

Kimi est une jeune indienne Lakota qui vit un peu à l’écart de la tribu avec sa grand-mère, Unci. Unci a de grands pouvoirs, elle connaît les secrets des plantes qui guérissent et nombreux sont ceux qui viennent la consulter. Aujourd’hui, Kimi fête son 10ème anniversaire, et pour sa grand-mère, il est temps de lui transmettre une partie de ses connaissances…

C’est là encore une bien jolie histoire que nous livre Corbeau. J’ai tout particulièrement aimé la dernière page, le “chant” de Kimi, que j’ai trouvé très joli et très poétique.

Les illustrations de Christian Offroy sont toujours aussi belles, j’aime beaucoup les pages avec la grand-mère, celle des chevaux ou encore l’aigle à tête blanche. Un seul petit bémol, je trouve que Kimi est un peu trop “maquillée” pour une fillette de 10 ans, elle a un côté un peu trop “femme” par moment… Mais c’est un détail comparé à la beauté des illustrations sépia !

Et, au risque de me répéter, je voudrais dire que ce sont des albums de qualité, pas seulement au niveau de l’histoire ou des illustrations, mais également dans leur fabrication : le papier est épais, la couverture solide, ce sont des albums qui pèsent un certain poids ! Bref, si vous souhaitez faire un cadeau, vous pouvez offrir sans souci un de leurs albums.

Des éditions Couleur Corbeau, nous vous avons déjà présenté deux “coup de cœur” :

Les auteurs : Corbeau est un auteur de poésies, contes et nouvelles.  Sa particularité est d’aborder des sujets sensibles tels que l’environnement et la mémoire des peuples oubliés. Christian Offroy, l’illustrateur, est artiste peintre. ll évoque dans ses œuvres la diversité et la fragilité de l’humanité. Dans ses illustrations on retrouve cette même fragilité, accentuée par la douceur de ses couleurs. Une femme, Birgitt Offroy est aux commandes de cette jeune maison d’édition (voir la page « Qui sommes-nous ? » sur leur site : http://www.couleurcorbeau.com/)

En partenariat avec les éditions Couleur Corbeau, nous vous proposons de gagner ce bel album ainsi que de jolis marque-pages !

calendrier aventPour participer il vous suffit de répondre à la question suivante en commentaire :

> Quel album des éditions Couleur Corbeau préférez-vous ?

Chances Supplémentaires :
+1 en relayant ce concours
+1 si vous êtes inscrits à la newsletter ou partagez le concours

Le 1er gagnant remportera l’album, les trois suivants remporteront chacun un lot de 3 marque-pages différents (illustrations tirées de cet album)

Bonne chance à tous !

Concours ouvert du 13 au 20 décembre 2016. France. Règlement.

Voir tous les concours du Calendrier de l’avent 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Feng, un conte par Thierry Dedieu

FengFENG

Thierry Dedieu

Picquier Jeunesse (2012)

C’est une réédition, il est sorti en 1995 aux éditions du Seuil

^ ^ ^ ^ ^

Feng est un petit paysan chinois passionné par les cerfs-volants. Il part retrouver un vieux sage dont on dit qu’il maîtrise les secrets des cerfs-volants et du vent. Le vieux maître accepte, non pas de lui enseigner son art “Un lion qui imite un lion est un singe“, mais de le mettre sur la voie en lui prodiguant quelques conseils…

Feng

^ ^ ^ ^ ^

Présentation de l’éditeur : C’est l’histoire initiatique d’un élève qui demande à son maître le secret du cerf volant qui vole au dessus des cieux. Réédition et adaptation graphique d’un livre paru en 1995 aux éditions du Seuil, Prix Alphonse Daudet (jury Goncourt).

^ ^ ^ ^ ^

FengJ’ai trouvé l’histoire très jolie, à la fois conte initiatique et conte chinois ; elle nous apprend qu’on apprend mieux par soi-même, en observant, en faisant, plutôt qu’en apprenant bêtement par cœur ou en copiant… Mais ce que j’ai vraiment adoré, ce sont les illustrations ! Le fond est un mélange de jaune et de vert ou de jaune et de beige selon les pages (cela doit avoir un nom, je ne le connais pas !) et les dessins sont très délicats. La double page sans texte qui montre Feng sur sa barque partant à la recherche du monastère est superbe, on dirait un vieux tableau avec ses tampons dans le bas de la page… Fait au fusain ou à la craie grasse ?

Le format (plus de 34 cm de hauteur) est également assez inhabituel pour un album.

Dans la première version de ce conte (couverture rouge et noire à droite) les illustrations étaient en noir & blanc sur fond gris. La version que j’ai lu est dans les tons marrons /ocre / beige avec parfois un peu de vert, d’or ou de rouge… Superbe !

Pour avoir une idée des illustrations de la première version

^ ^ ^ ^ ^

Un auteur que je vous conseille vivement d’aller découvrir si vous ne le connaissez pas encore !

Albums de cet auteur déjà présentés sur ce blog : J’ai adopté un crocodile / Un mur sur une poule, Bob et Marley : le cadeau (2ème album présenté) , Yakouba / Aagun, Le maître des estampes

Son site ici

logoalbums2016.jpg

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Claude Clément – La ville abandonnée

De Claude Clément, nous vous avons déjà présenté : Le peintre et les cygnes sauvages (3ème album de l’article) et Coppélia (présenté par Sophie dans une RDL)

Vous trouverez sa biographie et sa bibliographie sur le site de la Maison des écrivains et de la littérature.

Claude

Une ville abandonnée – Fernand Khnopff 1904

* * * * *

Claude La ville abandonnée – Claude Clément & John Howe (ill.) – Casterman (2004) ♥ (à partir de 10 ans)

John Howe envoya un jour cette carte postale (ci-dessus) à Claude Clément, qui eu envie d’aller voir le tableau original. En le voyant, elle eu envie d’écrire un conte. Elle mit deux ans avant de réussir à terminer son histoire.

* * * * *

Ce qui m’a attiré au premier abord, c’est bien évidemment l’illustration de couverture de cet album (encore un grand format : 32 cm). Cette ville moyenâgeuse, ramassée sur elle-même, envahie par une immense vague déferlante et au sein de laquelle subsiste quelques lueurs… Il y a dès le départ un côté magique, magnétique, quelque chose qui m’attire à l’intérieur de cette illustration !

LaVilleAbandonnée2

L’histoire ensuite : c’est un conte qui se passe “Autrefois”. Dans cette cité, un roi guerrier, Main-de-Fer, voulut un jour offrir une statue en cadeau à l’un de ses alliées. Il fit donner l’ordre à tous ses artisans de sculpter une statue. Un Maître verrier entendit la nouvelle et proposa de créer une statue de verre à nulle autre pareille…

J’adore les contes, et quand ils sont aussi bien écrit que celui-ci, c’est un vrai régal ! Tout y est, les mots, l’atmosphère un peu sombre, tout est réuni pour faire rêver… A la fin du conte, quelques pages nous expliquent comment il est né et nous montre quelques crayonnés de John Howe.

* * * * *

A noter : la mise en page, très belle, à la manière d’un livre ancien a été réalisée par Piotr Rosinski, le fils du papa de Thorgal.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :