Les beaux étés – BD 5 tomes

beauxBande dessinée tendre et nostalgique

LES BEAUX ÉTÉS

Zidrou & Jordi Lafebre (ill.)

Dargaud

*****

T1 : Cap au sud ! 1973 : Quand “La maladie d’amour” était numéro 1 sur toutes les radios (2015)

T2 : La Calanque 1969. (2016)

T3 : mam’zelle Estérel. 1962 : Quand on dansait sur “Let’s Twist Again” ! (2017)

T4 : Le repos du guerrier. 1980 : L’année où Lio chantait “Le banana split”. (2018)

T5 : La fugue. 1979 : Pink Floyd cartonnait avec THE WALL (2018)

*****

Toute la famille attend le père pour partir en vacances. Voilà déjà 3 jours que tout le monde est prêt et attend qu’il ait terminé la mise en couleurs de sa dernière bd… Et puis c’est enfin le moment du départ !! L’excitation est à son comble dans la famille Faldérault. Tout le monde grimpe dans la 4L rouge et c’est parti pour un mois de vacances dans le sud, au soleil !!

En passant par les petites routes bien sûr. Avec des pique-niques au bord de la rivière et du camping sauvage. Chaque année apportant son lot d’aventures, de surprises, de beaux et bons moments !

beaux

*****

Croyez moi sur parole, si vous avez vécu ses années là, plein de choses vont vous revenir ! A commencer par les airs des chansons…  “Banana, Banana, Banana split ! ” ou encore “La maladie d’amour…”

En décembre 2016, je vous avais brièvement parlé des deux premiers tomes de cette série que je n’avais jamais terminée. C’est chose faite ! La seule chose qui m’ait un peu “gênée” c’est que les époques sont totalement mélangées ! Mais l’avantage, c’est que vous pouvez les lire dans l’ordre que vous voulez…

Beaucoup de sujets sont abordés cette série qui présente les vacances d’une famille un peu bohème, un peu farfelue.  Mais ils le sont avec légèreté, insouciance fraicheur, tendresse, humour et un brin de nostalgie !

Les beaux étés est une série “feel-good” pour reprendre un terme à la mode.

Si vous êtes un peu déprimé, elle va vous redonner le sourire !
Une bien jolie série avec laquelle je me suis régalée.

https://i.pinimg.com/736x/31/cf/8e/31cf8ec1c7e3a0914e577e52f5ead2c5.jpg

*****

A lire ici, une interview des deux auteurs

D’autres BD de Zidrou présentées ici.

Retrouvez les avis enthousiastes de Noukette, Jérôme, Jacques, Moka et Hélène

Petite poche chez Thierry Magnier

PETITE POCHE

http://www.editions-thierry-magnier.com/css/img/logo.png

Petite poche, c’est une collection de petits romans : “des romans comme les grands” proposée par l’éditeur Thierry Magnier depuis déjà quelques années (2002 ?)

Ces petits romans sont adaptés aux enfants dès qu’ils aiment lire tout seuls, à partir de 6/7 ans (parfois plus). Les histoires sont courtes (40 pages environ), la police de caractères assez grosse, il n’y a pas d’illustration (dans ceux que j’ai lu en tous cas) et les livres sont de petit format (10 x 15 cm – on peut les mettre dans la poche !) .

petite

*****

Le neveu de mon oncle

Véronique M. Le Normand (2006)

Tel est pris qui croyait prendre, où les affres de la jalousie…

Un jeune garçon qui vit avec sa mère et n’a jamais connu son père, nous raconte la visite de son oncle Boris, qu’il adore. Là où ça se corse, c’est que l’oncle Boris va se marier, et que sa future femme a également un neveu. Avec lequel l’oncle Boris s’entend très bien…. Alors, lorsque Boris lui demande son avis pour faire un cadeau à Brad, le neveu de sa femme, notre jeune narrateur a une drôle d’idée.

Une petite histoire avec une chute amusante, même si on se dit que le pauvre gamin devait se sentir très mal… 

*****

petite

Le rêve de Rahim

Sabine du Faÿ (2006)

Si l’on croit très fort à un rêve…

Rahim habite dans un petit village d’Afghanistan, et il a un rêve : aller au cinéma. Le jour où son oncle lui propose d’aller en ville avec lui, à Kaboul, il est surexcité ! C’est la première fois qu’il quitte son village. Une fois arrivés, ils font le tour du marché. Puis l’oncle de Rahim lui demande de garder le camion, ce que Rahim fait bien volontiers jusqu’au moment où son regard est attiré par une grande enseigne : CINÉMA.

Là aussi, c’est une petite histoire de vie toute simple, très mignonne et qui finit bien.

*****

petite

Jack est là

Mikaël Ollivier (2005)

Hugo est un jeune garçon de 4 ans dont les parents viennent de se séparer. Pour se rassurer, Hugo s’invente un ami imaginaire, Jack. C’est bien pratique en plus. Car c’est toujours Jack qui fait les bêtises… Mais Hugo grandit. Qu’adviendra-t-il de Jack ?

Une histoire très mignonne sur les peurs nocturnes et les amis imaginaires !

*****

En bref : de petites histoires faciles à lire et à comprendre et qui finissent bien.

Nous avons beaucoup de titres de cette collection à la bibliothèque et elle a énormément de succès auprès de nos jeunes lecteurs !

*****

Sophie vous avait déjà présenté Nulman et Romain Desbois Prince des menteurs.

Blandine vous présente d’autres titres ici.

Un ami mystérieux #album

Album jeunesseun ami mystérieux couverture

Un ami mystérieux

de Cori Brooke

et Sue deGennaro

Albums Circonflexe, 2014

Max a un ami qui s’appelle Félix. Un ami qui n’apparait que dans les vitrines, les glaces, les fenêtres. Mais un très bon ami quand même, qui comprend Max et lui ressemble beaucoup. Alors que la rentrée à l’école approche, Max est de plus en plus inquiet ! Et Félix est comme lui, alors Max prend son courage à deux mains pour lui raconter des blagues, le faire rire et le détendre pour qu’il n’ait plus peur de l’école. Pourtant le premier jour s’annonce difficile !

Les illustrations de Sue deGennaro s’adaptent à merveille à l’histoire douce et touchante de cet album enfantin qui parle des amis imaginaires. La ressemblance entre Max et Félix, malgré que l’un soit un lapin, permet à l’enfant de comprendre le statut et le rôle de Félix, sans que jamais cela ne soit vraiment expliqué dans le texte. Les teintes douces et rassurantes permettent de créer une histoire sympathique, sans jugement, qui se termine d’ailleurs de façon très belle, tout en laissant les enfants rêver.

Un livre sur l’amitié, réelle ou non, sur la peur de la rentrée, de l’école… bref  un livre vivant et touchant !

Chroniques de la tour 1 La vallée des loups de Laura Gallego Garcia

Roman fantasy ado / adulte

Chroniques de la tour

1 La vallée des loups

de Laura Gallego Garcia

traduit par Faustina Fiore

J’ai Lu, mars 2013
9782290069622, 6€

Dana est une enfant un peu à part. Intelligente mais solitaire. Son seul ami, Kay est invisible pour tout le monde sauf elle. Quand un homme étrange propose à ses parents de l’emmener et de s’occuper d’elle, Dana est très inquiète, mais elle découvre bientôt que le Maître de la Tour veut lui enseigner la Magie. Elle devient alors une élève assidue, toujours accompagnée pourtant de Kai. Mais les loups de la vallée semblent cacher un secret…

Ce roman joue avec les ellipses nombreuses pour nous amener à connaitre les personnages sans les suivre au jour le jour, pour nous permettre de découvrir les événements marquants sans tomber dans les répétions des jours qui se ressemblent. On s’attache malgré tout aux personnages mais en gardant une certaine distance avec les personnages secondaires, très mystérieux.

Ce premier tome des Chroniques de la Tour pourrait déjà à lui tout seul faire plusieurs tomes mais Laura Gallego Garcia sait aller à l’essentiel et nous livre là le condensé d’une saga fantastique passionnante.

Dana évolue rapidement sous nos yeux et on regrette de la quitter mais l’ouverture laisse à chaque lecteur le loisir d’imaginer la suite, en attendant de lire le deuxième tome.

Une saga fantastique pour adolescents qui plaira aussi aux adultes et qui crée un univers fantastique classique magnifiquement dépeins et propose l’histoire d’une jeune fille attachante.

Si les deuxième et troisième tomes reprennent le même univers, Dana n’en est plus vraiment le personnage principal et rien n’empêche d’arrêter ici la lecture.

+ Challenge YA#2