Kinderzimmer de Valentine Goby

Roman historique adulte
Rentrée Littéraire 2013

Kinderzimmer

de Valentine Goby

Actes Sud, août 2013
9782330022600, 20€

Thèmes : Seconde Guerre Mondiale, Camps, Allemagne, naissance, survie, maternité

Un thème dur, un livre dur.

1944, Seconde Guerre Mondiale. Mila, résistante à son échelle est arrêtée. Déportée à Ravensbrück elle s’aperçoit rapidement qu’elle est enceinte. Une bonne nouvelle en un sens mais surtout une terrible épreuve dans un camp. Elle décide de cacher cette grossesse, elle travaille, elle se bat, elle survie…

Ce roman est un témoignage historique magnifiquement documenté et terriblement poignant, une petite histoire dans l’Histoire. Un roman mais où les événements semblent à la fois très réels et malheureusement vrais. Trop réel parfois même et il est difficile de ne pas faire de pause dans ce roman pour respirer et revenir à la réalité d’aujourd’hui. Un livre qui donne parfois mal au ventre et au coeur, qui ne peut pas laisser indifférant. Mila reste pourtant assez extérieure à la douleur, on la découvre forte, presque détachée. Une façon de survivre, peut-être la seule, mais qui étonne et détonne parfois avec les événements.

Le vrai personnage principal de ce roman n’est peut être pas Mila finalement, mais toutes les femmes de ce romans qui font corps ensemble tant leur corps est affaibli. Un grand personnage, magistral, poignant, touchant.

Beaucoup d’allemand dans ce roman pour une réelle plongée dans ce monde où Mila ne comprends que peu à peu. Une découverte aussi pour le lecteur puisque tout n’est pas traduit… sauf que si comme moi le lecteur parle allemand l’effet tombe un peu à l’eau et finalement j’ai été dérangée de tout comprendre, car je n’avais pas ce ressenti de terre inconnue et menaçante.

Au final un roman bluffant car Valentine Goby réussi à surprendre avec le thème pourtant éculé de la seconde guerre mondiale, car les Kinderzimmer, chambre d’enfants, ne sont que rarement évoquées. Une découverte à la fois historique et littéraire à conseiller, malgré sa difficulté.

 

Retrouvez les avis de Noukette, Sandrine, Saxaoul , Val et Jérôme, compagnons de lecture commune, mais aussi ceux de Sophie et Cécile, qui ont publié leurs avis ici même en septembre. Stephie, Argalit, Cess, Clara, Claudia, Delcyfaro, Emilie, Jostein, krol, lili M, Lou, Mack, Mirontaine, Natiora, Sophielit,et  Valou  nous ont aussi parlé de ce livre dans le cadre du Challenge 1% de la rentrée littéraire

Au bonheur des larmes – M-A Murail

Roman pour jeunes adolescents / adolescents

Au bonheur des larmes

de Marie Aude Murail

Ecole des Loisirs, 1995
9782211082693, 6,10 €

J’aime beaucoup la série des Emilien de Marie-Aude Murail. Emilien c’est ce jeune garçon qui s’est lancé dans le baby-sitting pour gagner un peu d’argent, et à qui il arrive toujours des petites aventures variées et sympathiques.  Quand une élève a présenté ce livre en classe je me suis rendue compte que je ne l’avais jamais lu! Je pensais pourtant avoir lu toute la série. Je suis donc partie à la découverte de ce titre, qui n’est pas sans rappeler pour moi Au bonheur des dames de Zola.

Emilien se lance dans une nouvelle expérience de garde d’enfant en devenant moniteur de colonie de vacances, en Bourgogne. Dès la préparation il se sent un peu en retrait. Un projet pédagogique ? Favoriser l’autonomie ? Emilien est plutôt du genre à organiser des courses d’escargots…

Difficile que d’être moniteur, il faut déjà supporter de vivre 24h/24 avec toute l’équipe, accueillir les enfants, sans occuper, sans jamais se lasser. Même quand les enfants pleurent la nuit. Même avec un petit autiste ou un petit trisomique qui mange par terre. Même quand les autres moniteurs semblent le rejeter.

Les personnages, adultes comme enfants sont vraiment très bien décrits et on a l’impression nous aussi de vivre pendant 100 pages en immersion dans cette colonie de vacances!

Emilien va vivre de grands moments de doute, de peur même, il va devoir se remettre en question, loin de chez lui. Heureusement Martine-Marie sa fidèle amie est là elle aussi. Parfaite comme toujours.

Une drôle de colonie où Emilien va en compagnie des enfants apprendre beaucoup de chose lui aussi. Une série pour jeunes adolescents, facile à lire, qui malgré les francs est toujours au goût du jour!

+ D’autres livres de Marie Aude Murail sur le blog :
Le tueur à la cravate,
Amour vampire et loup-garou
,
Logo LystigMaité coiffure,
Baby sitter blues,
Malo de Lange fils de voleur

+ L’avis de Liyah

+ Challenge  Vivent nos régions – Bourgogne

+ il existe une réédition sans les francs, : des explications sur la réédition de la série Emilien. J’ai d’ailleurs changé la couverture présenté dans cet article suite aux commentaires (voir en dessous;) , pour vous mettre celle de l’édition que j’ai lu, et que je n’aime pas du tout!

Le voyage des âmes perdues (Les Illumières, 2) – Neal Shusterman

Roman fantastique pour adolescent

Les Illumières tome 2

Le voyage des âmes perdues

de Neal Shusterman

traduit par Claire Breton

MsK, février 2013
9782702435335, 17€

 

           Sous cette couverture guère plus belle que celle du premier tome se cache un magnifique roman jeunesse. Un deuxième tome qui m’a semblé encore meilleur que le premier, plus mûr et construit. 

           Dans l’Eternéant, cet entre monde où les enfants errent entre la vie et mort, nous retrouvons Nick, Allie, Mary Tourcéleste et le Mc Gill. Séparés par les évènements du premier tome, ils continuent chacun leur route, découvrant peu à peu les particularités de l’Eternéant ainsi que de nouveaux enfants aux talents bien spéciaux…

           Cette galerie de personnages rend ce roman vraiment intéressant. En passant d’un groupe d’enfants (une vapeur) à un autre on parcourt l’Eternéant, voyant se nouer et se dénouer les évènements vers une “bataille” finale entre deux points de vue imposés. D’un côté Nick, qui pense que les enfants ne sont que de passage dans l’Eternéant, de l’autre Mary Tourcéleste qui veut construire tout un monde. Dans ce deuxième tome Allie est un personnage central que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre. Grâce à sa faculté de corpsbrioler, c’est à dire de revenir dans le monde réel par l’intermédiaire du corps d’un charnu (un vivant), elle va mener l’enquête sur sa famille, mais surtout faire des aller-retour entre les deux mondes. Nous découvrons aussi Milos et Zin, très différents mais qui font avancer l’histoire…

           Si Nick n’est toujours pas un personnage que j’apprécie tous les autres compensent largement et ce deuxième tome, en avançant dans l’histoire tout en nous dévoilant de plus en plus ce monde, m’a conquis.

           Je disais pour le premier tome “J’ai apprécié ce roman, la plume agréable de son auteur, l’histoire aussi. Ses tours et détours, mêlant des personnages nouveaux à l’histoire tout au long du récit pour plus de rebondissements encore. Son petit goût de chocolat. Ses voyages sur les mers. Son temps qui n’est pas linéaire. Ses passages un peu documentaires, des extraits de livres de l’Eternéant. Pour Allie aussi, sa détermination, ses talents.” Et bien c’est tout à fait ça, toujours, même un an plus tard. J’avais peur d’avoir un peu oublié tout cet univers, mais dès les premières pages, grâce au lexique, tout est revenu et j’ai replongé dans ce monde, comme si j’étais moi même corpsbriolé et que je n’avais plus le choix, les pages tournaient toutes seules!

           Un très bon deuxième tome, passionnant, surprenant et imaginatif, qui sait relancer le suspense dans les derniers chapitres… vivement le troisième tome!

+ Mon avis sur le premier tome de cette trilogie 

+ Les avis de Laure et Lael

+ Le titre du troisième tome de la trilogie des Illumières est Everfound en anglais.