Du sang sur la toile – Polar – Mois du Japon (2)

polarMois du Japon
Polar adulte

Du sang sur la toile

MIYABE Miyuki

Éd. Philippe Picquier (2010)

*****

Présentation de l’éditeur : Une vie imaginaire peut-elle s’achever dans le sang ? Un homme est retrouvé lardé de vingt-quatre coups de couteau sur un chantier de construction dans la banlieue de Tôkyô. Rapidement, les inspecteurs du DPM, le département de la police métropolitaine de la capitale, découvrent que cet homme, en apparence bon père de famille, menait secrètement plusieurs vies, dont l’une se déroulait sur Internet, où il s’était créé une seconde famille, virtuelle.

*****

L’ayant lu sur plus d’une semaine, j’ai parfois eu du mal à me rappeler qui était qui… Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver avec des noms et prénoms étrangers comme les noms japonais lorsqu’on n’a pas trop l’habitude (j’avais eu le même souci au départ avec certains polars nordiques).

Pourtant, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce polar bien ficelé.

Une fascinante histoire qui mêle amour, haine, famille, collègues de travail, vie réelle et virtuelle. Une enquête redoutablement bien menée !

*****

On surnomme Miyuki MIYABE “la reine japonaise du crime“.

De cette autrice, Sophie vous avait déjà présenté : La librairie Tanabé (récits policiers)

Chez le même éditeur, d’autres romans de Miyuki Miyabe.

*****

C’est ma 2ème participation pour le challenge “Un Mois au Japon2020

Et en plus, je suis dans le thème de la semaine qui est “Femmes japonaises à l’honneur” (De plus en plus incroyable, non ?)

Chez Lou et Hilde

Ainsi qu’à l’objectif PAL chez Antigone

(Dans ma pal depuis plus de 2 ans…)

La fête du Potiron – Polar classique !

potiron

Lecture Halloweenesque !

Ado/Adulte

La fête du potiron

(Hallowe’en party – 1969)

Agatha Christie

Le club des Masques (1973)

Ō Ō Ō

Hercule Poirot s’apprêtait à passer une morne soirée car un de ses amis, malade, avait décommandé leur réunion au dernier moment, quand il reçut un coup de téléphone de son amie la célèbre écrivaine Ariadne Oliver. En effet, celle-ci avait assisté la veille à une fête du potiron donnée pour des enfants dans la charmante ville de Woodleigh Common. Fête qui s’était fort mal terminée car elle s’était achevée par la découverte d’un cadavre… Mrs Oliver voulait l’aide des célèbres petites cellules grises d’Hercule Poirot pour élucider l’affaire.

Ō Ō Ō

Voilà bien longtemps que je n’avais pas lu un roman d’Agatha Christie ! J’en ai lu pas mal à l’adolescence, il y en avait beaucoup chez mes parents et chez mes grands-parents aussi (dans la fameuse collection du Masque).

Cette fête du potiron m’a donné beaucoup de plaisir. Une intrigue classique de la Reine du crime, mais un roman tout de même assez macabre puisqu’il commence avec le meurtre d’un enfant de 12/13 ans.

Et c’est un “Poirot” qui se termine sur une touche d’humour après une histoire somme toute assez sombre. Un “Poirot” qui ne m’a pas “agacée” comme ça a pu être le cas dans d’autres romans. Il est plus humain même si toujours très conscient de sa haute intelligence ! (Oui j’avoue, en fait j’ai un faible pour la douce et discrète Miss Marple…)

Peut-être l’avez-vous lu sous un autre titre ? Il a été réédité en 1999 dans les intégrales du Masque, sous le titre “Le crime d’Halloween“.

Une lecture parfaite pour le Challenge Halloween !

Ō Ō Ō

D’Agatha Christie, Sophie vous avait déjà présenté : La dernière énigme

 Ce roman participe au Challenge Halloween chez Lou et Hilde – et au challenge Souvenirs de Lectures ainsi qu’au Challenge Classiques !

                                                           Classique

Enquête d’identités – Roman Ado

identités

Vol + amnésie + cirque = une drôle d’histoire !

Roman Policier Ado

ENQUÊTE D’IDENTITÉS ♥

Nicolas Gerrier

Le Lamantin (2014)

*****

Julien et Noémie, deux ados de 15 ans, sont amis depuis leur naissance dans la même maternité. Un sujet les divise pourtant : qui est supérieur à l’autre ? L’homme ou la femme ? Le jour de leurs 12 ans, ils se sont lancés dans un challenge. Celui qui gagnerait le plus de défis en 3 ans serait reconnu être le plus intelligent (ainsi que ses semblables).

A quelques kilomètres de là, Frank Lefranc, 24 ans, tout juste sorti de l’école de Police, se retrouve en binôme avec le commissaire Jacques Lefranc, 60 ans, proche de la retraite. Aucune famille en commun, juste une coïncidence ! Pour leur première affaire ensemble, ils vont devoir faire preuve de discrétion et de vivacité d’esprit.

Jean-François Leberger quand à lui, s’apprête à vivre son rêve : il va passer la semaine suivante aux États-Unis !

*****

Qui est cet homme mystérieux trouvé par Julien et Noémie ? Qui a cambriolé la banque ? Et surtout, comment ? A peine à la moitié du bouquin, je pense avoir compris la fin (j’en suis page 123/347). Bon ben en fait, rectificatif, je n’avais rien compris du tout !!!

Enquête d’ identités…

est un roman policier “ado” surtout parce que les deux héros qui enquêtent (en plus des “vrais” policiers) sont des adolescents de 15 ans. Mais c’est une histoire très bien ficelée, que vous pourriez avoir plaisir à lire même sans être ado ! La preuve, ça m’a beaucoup plu et cela fait bien longtemps que je n’ai plus 15 ans…

Il faut bien lire les dates en début de chaque chapitre, c’est important parce qu’il y a de nombreux flash backs.

Les personnages sont tout à fait crédibles, que ce soient les enfants ou les policiers.

Une lecture facile et agréable et du suspense jusqu’à la fin !

*****

De cette maison d’édition, Le Lamantin, nous vous avons déjà présenté : Seconde nature et Sortilèges interdits

Pour lire le début, c’est par ici (lien à télécharger)

Il est dans ma pal depuis si longtemps que je n’ose même pas le dire…

donc il participe au challenge Objectif PAL chez Antigone

Les enquêtes de Sherlock Holmes – Album

SherlockLes enquêtes de Sherlock Holmes
Le diadème de Béryls

Arthur Conan Doyle
Blandine Longre (Trad.)
Christel Espié (Ill.)

École des Loisirs (2012)

*****

Texte intégral (1892)

*****

En ce jour de février ensoleillé et malgré les rues encore couvertes de la neige tombée la veille, Watson et Holmes voient arriver chez eux un homme dans tous ses états. Il s’agit d’Alexander Holder, associé principal de la Banque Holder & Stevenson, 2ème banque privée de la City de Londres. Il a consenti la veille un prêt de 50 000 livres Sterling, contre une garantie solide, un des joyaux de la couronne, un diadème serti de 39 béryls (pierre précieuse). Malheureusement, le diadème, qu’il avait rapporté chez lui, a été abimé et il manque 3 béryls. Il a fait appel à la police et son fils a été arrêté. Mais celui-ci refuse de parler et personne ne comprend ce qui s’est passé. Bref, un travail parfait pour Sherlock Holmes !

*****

J’ai lu avec plaisir cette nouvelle d’une cinquantaine de pages, l’histoire est simple, mais joliment racontée. Et je l’ai lu avec d’autant plus de plaisir que les illustrations à la peinture à l’huile sont tout simplement magnifiques !  Les numéros de page sont ornés de pipe  Sherlock et les têtes de chapitres de dessins au crayon

Sherlock

représentants des personnages ou des objets liés à l’histoire.

Sherlock
Un très bel album !!

 

*****

Voir aussi l’avis de Blandine

Brève biographie de l’illustratrice sur le site de Sarbacane

Pour en savoir plus sur Sir Arthur Conan Doyle (en anglais)

Sherlock encore : en bd (3ème bd présentée), en film, en bd jeunesse

Lire cette histoire en pdf

Cet album participe au Mois Anglais, organisé par Lou et Titine.

https://thecanniballecteur.files.wordpress.com/2019/05/union_jack-9.jpg?w=584&h=365

Et merci à Belette pour le choix de logos !!

Voir par ici l’article des lectures prévues de Sophie pour ce mois anglais

Un album qui participe aussi au challenge “Je lis aussi des Albums” ainsi qu’au challenge “Cette année je (re)lis des classiques

  Classique