Sacré chat ! Album sur la Galette des rois ♥

sacréLecture en musique téléchargeable

à partir de 4 ans

Sacré Chat ! ♥

Isabelle Wlodarczyk

Illustrations de Virginie Grosos

Musique de Pierre Diaz

Babouche à oreille (2019)

*****

Le jour de la fête des fous, le Roi Albert le Chauve boit un breuvage doré qui le rend très gai. Ce jour là, il rit en regardant Folanges, son fou, se dandiner. Et il mange encore et encore, sans être rassasié. Puis, c’est le moment du dessert (celui que je préfère !). Et pas n’importe quel dessert ! Le roi des desserts : La GALETTE !

En ce jour de fête, le boulanger avait préparé une galette si grande qu’elle aurait pu nourrir toute la cité. Mais le roi ne voulait pas trop partager… La galette fut découpée. Une grosse part pour le roi, des petites pour les courtisans et une minuscule pour le pauvre. La tradition veut en effet que le roi offre une part de galette au premier pauvre qu’il rencontre et qu’il confie sa couronne toute la journée à celui qui trouve la fève. Mais ce jour là, c’est un chat qui la trouva !

*****

Sacré chat !

est peut-être une histoire que vous connaissez déjà… L’album original est sorti en 2015 aux éditions Millefeuille (qui n’existent malheureusement plus sauf erreur de ma part). Voici ce qu’en pensait Histoire d’en lire (un site que je vous recommande si vous aimez les fictions historiques jeunesse).

La version que voici vous propose deux possibilités : soit vous vous contentez de lire l’album, soit vous pouvez écouter l’histoire mise en musique par Pierre Diaz. Et je vous assure que si l’histoire est déjà très amusante, la version racontée et mise en musique vaut vraiment le coup !!

Pour résumer :
La musique est entraînante, l’histoire est très amusante, et les illustrations sont colorées et rigolotes !

Et il n’y a pas tant d’albums que ça qui parlent de la fête des rois ou épiphanie. En bonus, à la fin de l’album, vous trouverez une double page de jeux pour les plus jeunes et une double page documentaire pour les plus grands !

Et pour écouter l’histoire, rien de plus simple : soit vous utilisez le flash code donné à la fin du livre, soit vous allez sur le site de l’éditeur (code donné à la fin du livre).

https://static.wixstatic.com/media/b9456d_b9ecccb1ce174ef5a6dcbe6a3daa92e1~mv2.gif Babouche à oreille est une nouvelle maison d’édition. Voici comment ils se présentent eux-mêmes :

Une maison d’édition jeunesse créée en 2018 par Isabelle Wlodarczyk (Auteure jeunesse) et Pierre Diaz (Musicien). Babouche à oreille publie des livres en musique et produit des lectures-concerts autour des textes.  Nos livres abordent des thématiques qui chatouillent les idées reçues et picotent les méninges.

Babouche à oreille propose aux enfants une autre manière de lire, en associant les mots aux sons, et en privilégiant les rencontres humaines avec les textes. Notre maison fait partie d’une coopérative d’entreprises, l’Ariac, et revendique cet esprit collectif.

*****

Le site de l’éditeur Babouche à oreille

Celui de l’illustratrice

De l’illustratrice nous vous avons présenté : “1914-1918 Il s’appelait comme moi”

Et de l’autrice : le très drôle “Mon petit frère est un monstre

*****

Cet album participe au Challenge Je lis aussi des albums sur ce blog et au challenge Contes et légendes chez Bidib

légendes

♥ Le roi maladroit d’A-G Balpe et Mayalen Goust

Album jeunesse

Le Roi Maladroit

une histoire d’Anne-Gaëlle Balpe

illustrée par Mayalen Goust

Marmaille & compagnie, 2014
9782367730592, 13,50€

J’aime beaucoup le travail graphique de Mayalen Goust, découvert avec Lucie et les Lucioles et dont j’ai prolongé la découverte avec des albums comme Blanche Neige. Quel plaisir donc de la retrouver dans cette histoire.

L’histoire d’un roi maladroit, incapable de faire les choses comme il faut : il casse tout ce qu’il touche, fait tout tomber, même sa couronne, bref une telle catastrophe qu’on l’appelle Dagobert, comme dans la chanson ! Mais il en a marre d’être maladroit, alors il cherche une potion magique pour changer ! Les chevaliers vont alors chercher Berlin, l’enchanteur toujours enrhumé, mais saura-t-il résoudre ce problème ?

Un conte humoristique qui réserve des surprises au lecteur, entre colère du roi et facétie. Et quelle chute, qu’on ne voit pas du tout venir, mais qui est pourtant si évidente ! La magie n’est plus ce qu’elle était ! Les personnages de ce conte sont vraiment bien travaillés, tant dans leur caractère que dans leurs traits graphiques. Ce roi maladroit est drôle, même à regarder, de même que Berlin, l’éternel enrhumé qui passe son temps à éternuer.

Les illustrations sont royales, avec des points de vue changeants, comme quand on voit Berlin de haut, arriver sur son âne :

roimaladroitextrait

 

Des illustrations à la fois douces et touchantes, tour à tour sombres ou lumineuses, avec beaucoup de place laissée au décor, ce qui permet de découvrir des détails. Observez par exemple l’attitude des chevaliers du roi, en arrière plan…

Un magnifique album, les lecteurs seront sous le charme des illustrations, et riront grâce au texte !

+ Sur le site de l’éditeur, pour voir plus d’extraits !
+ Les avis de Gabriel, Drawoua
+ Challenge Je lis aussi des album

La fille aux licornes – Intégrale

La fille aux licornes

Lenia Major

Ed. Talents Hauts (2015)

A partir de 11 / 12 ans

FilleLicornes

L’auteure : Spécialiste de la littérature de l’imaginaire, Lenia Major a publié de nombreux romans et albums, chez Balivernes, Bayard – J’aime Lire, Lito… 

L’histoire : Ascane a été choisie pour devenir licornière du roi, au grand dam de Séber, le maître licornier, qui ne veut pas d’une fille parmi ses apprentis. Aventureuse et tenace, la jeune fille réussit à s’imposer dans ce monde d’hommes grâce au pouvoir, hérité de son grand-père, de communiquer avec les licornes.
En compagnie de Météor, la licorne sauvage qu’elle a sauvée de la mort, Ascane va traverser des terres hostiles et lutter contre des forces obscures.

Ce roman a été précédemment publié en 3 tomes (1er tome paru en 2011). Les 3 tomes se sont ici transformés en 3 parties :

1) La rencontre : Cette première partie où l’on fait la connaissance des principaux personnages, de leur lieu de vie, des licornes… ne fait que 140 pages. Pas beaucoup d’action dans cette partie qui se termine par un coup de théâtre (qui nous donne bien entendu envie de lire la suite !)

2) La poursuite : Je ne vous raconte pas sinon ce n’est pas drôle, mais il y a beaucoup plus d’action dans cette seconde partie. On est au cœur du roman, on a quelques réponses à certaines questions et quelques surprises aussi.

3) L’affrontement : Nos trois apprentis se préparent pour leur cérémonie de “licornation” durant laquelle ils deviendront vraiment licorniers. Mais, vous vous en doutez, tout ne se passe pas comme prévu, loin s’en faut !! Je ne vous en dit pas plus. Certains personnages évoluent beaucoup dans cette 3ème partie, d’autres (importants dans la 2ème partie) sont laissés de côté…

L’intrigue est relativement simple mais agréable, c’est un roman qui se lit vite, sans temps mort… L’auteur à l’air de connaître les chevaux ou au moins le vocabulaire propre aux équidés. On sait assez vite qui sont les gentils et qui sont les méchants (mais, mais, on peut parfois être surpris…). J’ai mis 11/12 ans pour l’âge parce que l’histoire est simple c’est vrai, mais le vocabulaire pas toujours et certaines “scènes” de batailles assez sanglantes…

J’ai bien aimé retrouver une histoire de “lien” entre un humain et un animal (comme Eragon et sa dragonne Saphira ou encore Lyra et son daemon, Pan dans “A la croisée des Mondes”), ce sont des histoires qui donne envie ! (Quoiqu’à bien y réfléchir, avoir quelqu’un d’autre qui “entend” tout ce qui se passe dans ma tête… Hum, au final, est-ce que ça me plairait vraiment ?? Pas sûr !)

Mon seul bémol concerne le papier, pas très épais donc un peu transparent (je n’ai pas de bons yeux donc j’aime quand c’est bien net et pas quand on voit le texte de la page suivante à travers…) et il est aussi un peu gris (si c’est du papier recyclé, ce n’est pas indiqué…).

Et puis, des romans de fantasy avec des licornes, ça change un peu non ?

Prix des collégiens du Touquet Paris Plage 2012 (pour le tome 1).

Marie-Anne fille du roi : Premier bal à Versailles

Roman historique dès 9 ans

Marie-Anne fille du roi
Premier bal à Versailles

Anne-Marie Desplat-Duc

Flammarion, 2009 – 2013 (poche)
9782081288287, 6,95€

Avec Marie-Anne on retrouve tout le talent d’Anne-Marie Desplat-Duc pour les intigues à la Cour. Dans le même esprit que Les Colombes du Roi Soleil, on suit les aventures d’une jeune fille qui fait ses premiers pas à la cour du Roi Soleil… Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de sa fille illégitime.

Dans ce premier tome, Marie-Anne va découvrir la vie à la Cour, avec son luxe tapageur, mais surtout avec les dangers et les rivalités qui rythment la vie de ses intriguants.

Marie-Anne est touchante de naturel et d’enthousiasme, pourtant, au fil des pages, on sent qu’elle apprend et comprend les règles implicites de la Cour. Joyeuse, légère, elle a le coeur facile mais ce qui la touche vraiement, c’est le destin de sa mère, Louise de Vallière, ancienne préférée du roi, aujourd’hui délaissée de tous.

Ce premier tome offre un beau décor et met en place le fonctionnement de la Cour et de ses nombreux protagonistes. Malgré quelques scènes de suspense, on reste avant tout dans la contemplation, ce qui ne plaira pas à tous les lecteurs. A conseiller à toutes le fans des Colombres du Roi-Soleil (toutes car je n’ai que des lectrices, mais s’il y a quelques fans, nul doute qu’ils aimeront aussi!)

Le sixième tome est à paraîte dans les prochains jours, pour une série aux couvertures superbes, toujours illustrées par Aline Bureau.

+ Les avis de Mlle Meli et Pauline