Strange fruit – African American History Month

strangeComics ado/adulte

STRANGE FRUIT

J. G. Jones & Mark Waid

Préfacé par Elvis Mitchell

Éd. Delcourt (2017)

*****

Présentation de l’éditeur

Chatterlee, 1927. Le fleuve Mississipi est en crue et menace de dévaster des villes entières. Des villes qui ont vécu il n’y a pas si longtemps encore de la richesse des plantations de coton où l’esclavage était de mise. Un être venu d’ailleurs aux pouvoirs extraordinaires descend littéralement du ciel et fait irruption au milieu de cette catastrophe naturelle. Sa peau est noire…

*****

J’ai choisi ce comics pour l’African-American History Month à cause de son titre qui m’a rappelé une chanson de Billie Holliday (absolument terrible). A écouter sur cette chanson.

Si j’ai compris le “fond” de l’histoire et l’intention des auteurs, j’avoue tout de même que j’aurai aimé qu’il y ait une petite “explication” sur la venue de ce superhéros muet… Je pense que j’ai été un peu gênée par le côté BD historique qui se transforme en comics de superhéros !

En effet, l’histoire part d’un fait historique réel, l’inondation la plus catastrophique de l’histoire des USA (à cette époque). Plus de 250 morts et 500 000 personnes déplacées. Et puis tombe du ciel ce géant noir muet… Si vous l’avez lu (aimé ou non) n’hésitez pas à venir me dire ce que vous en avez pensé.

Par contre j’ai bien aimé les illustrations à la Norman Rockwell.

*****

Voir ici un film d’archive sur cette crue

Feuilleter les premières pages (site de l’éditeur)

La chanson de Billie Holliday : Strange fruit

D’autres bd qui parle de ségrégation : Cinq branches de coton noir, Liberty

Pour la BD de la semaine nous sommes réunis chez Stephie pour Mille et une frasques

et ce comics participe également à l’AAHM chez Enna.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Miss Endicott – Bd ado/adulte

Endicott

Miss Endicott

Jean-Christophe Derrien & Xavier Fourquemin (ill.)

Collection Signé

Le Lombard (2007)

*****

Miss Endicott, Prudence de son petit nom, revient d’un long voyage aux Indes. La raison de son retour n’est pas très gaie, elle vient en premier lieu assister à l’enterrement de sa mère Maggie et ensuite la remplacer comme gouvernante auprès du jeune Kévin. Mais sa mère lui a également légué une autre tâche. La nuit, elle devient la conciliatrice de la ville et aide les plus démunis à régler leurs problèmes.

Le tome 1 commence un peu tristement et se termine sur une surprise de taille ! Du tome 2, je ne vous dirai rien, si ce n’est qu’il regorge de surprises… A commencer par celle de… la fin !!

*****

Dès la couverture, on reconnaît le joli trait de Xavier Fourquemin, que j’avais déjà apprécié dans la très chouette série “le train des orphelins” (lien plus bas) réalisé avec Philippe Charlot. Il a une façon de dessiner les nez (et les mentons en galoche !) tout à fait reconnaissable et unique !

Endicott

Tout m’a plu dans cette bd, sauf la fin que j’aurai aimé plus…. ou moins… Ben non, je vous dirai pas !

Ce qui m’a le plus plu, c’est cette ambiance un peu victorienne, steampunk même pour la fin du 2ème tome. Du réalisme à la Dickens avec une pointe de fantastique. Les personnages ont des “gueules” comme autrefois au cinéma. Et cette femme, Prudence (dont on ne sait au final pas grand-chose), qui voyage seule, se bat comme Bruce Lee (ou presque, lui n’avait pas les aiguilles à tricoter !!), est très autonome et a beaucoup d’empathie et d’humour !

Mon seul regret finalement, c’est qu’il n’y ait pas un 3ème tome… J’aurai bien aimé une série “les aventures de Miss Endicott, gouvernante”!!

*****

Interview des deux auteurs

De Jean-Christophe Derrien, Sophie vous avait présenté “Résistances” le 1er tome d’une bd historique

Et de Xavier Fourquemin, nous vous avons présenté la série “Le train des orphelins

Cette semaine c’est Moka qui nous accueille Au milieu des livres

 

 

 

 

Et cette bd participe aussi au Challenge “Un max de BD en 2018” de Kobaitchi

Pour la ligne 19) Dont la couverture est majoritairement verte (le tome 1)

Power Club 1 L’apprentissage

Power Club est une série de science-fiction pour adolescents vraiment prenante, avec une héroïne attachante et une société finalement pas si éloignée de la nôtre…

Roman pour adolescents, à partir de 13 ans. Science-fiction

Power ClubPower Club

1. L’apprentissage

d’Alain Gagnol

Syros, 2017
9782748521504, 17,95€

***
Thèmes : Amitié, Richesse, Super-héros, Pouvoir, Aventure
***

2038. Le monde a crée des super héros, réunis dans le Power Club. Des injections  de boosters, des marchines biotechnologiques permettent à des jeunes d’être de véritables super-héros : ils peuvent voler, et aide les forces de l’ordre pour faire respecter la loi.

Le Power Club, qui gère les super-héros, est réservé aux très riches. Quelle surprise pour Anna quand ses parents lui offrent justement de rejoindre ces super-héros. Une nouvelle vie d’aventure s’ouvre à elle, avec son lot de contrats à signer, de publicités à faire, et de gens à sauver. Sauf que le Power Club semble cacher des choses…

Alain Gagnol mélange avec beaucoup de réussite le coté très adolescents et la science-fiction. Le récit est l’occasion d’un vrai message sur le rôle de l’image immédiate et de la notoriété dans la société.
Anna, soutenue par sa meilleur amie Lisa va tenter de garder les pieds sur terre pour découvrir les secrets du Power Club… Bien que très riche et plein de rebondissement, on ne découvre que les prémices d’une réponse, dans ce premier tome.

Très vite, Anna comprend qu’il y a des choses qui clochent avec ce Power Club. La disparition d’un autre jeune, censé être invincible, va lui permettre de rencontrer des personnes extérieures, et notamment un journaliste, qui connaît bien des secrets du Power Club. Malgré un univers très science-fiction, la narration à la première personne par Anna elle-même permet d’être très près des adolescents et de leur préoccupations. Les rêve de gloire et de super-héros semblent difficile à réaliser…

Power Club est une trilogie qui file à toute allure et dont le premier tome s’annonce vraiment prometteur. Entre science-fiction, adolescence et dénonciation des travers d’une société de l’image, L’apprentissage est un roman à dévorer.


La Bande Annonce :

Le tome 2 Ondes de Choc est sorti en juillet 2017. Disponible en version papier ou numérique Epub gratuit à télécharger

D’autres roman de science-fiction pour adolescents à découvrir sur Délivrer des Livres : 

gruppSigridmaison des reflets

 

Batman – Comics partie deux

Batman

Comics ado/adulte (15 ans et +)

BATMAN DETECTIVE COMICS

T1 : La colonie
James Tynion IV (scen.)
Eddy Barrows – Alvaro Martinez – Al Barrionuevo (ill.)

Coll. DC Rebirth (l’héritage retrouvé de DC Comics)
Urban Comics (2017)

^^^^^^^^

Batman sent arriver une grande menace sur Gotham. Pour protéger la ville, il engage de nouveaux justiciers que Kate, alias Batwoman va être chargée de former. Et le plus vite sera le mieux, car la menace se précise…

^^^^^^^^^

Ce qui différencie Batman des autres super-héros, c’est qu’il n’a aucun pouvoir ! C’est juste un humain qui s’est juré de lutter contre le crime (enfant il a vu ses parents se faire tuer par un voleur). Il a une très bonne condition physique (maître en arts martiaux tout de même) et c’est un excellent détective féru de technologies et de gadgets en tous genres. (Merci Wiki et merci mon fils)

Le personnage de Batman a été créé par Bill Finger et Bob Kane et est apparu pour la première fois dans Detective Comics (un journal de bd mensuel) en … 1939 ! Son succès ne date pas d’hier.

^^^^^^^^

J’ai acheté ce comics pour mon fils (qui a 21 ans !) sur les excellents conseils d’un bibliothécaire averti prénommé Joël (que je remercie au passage !). A vrai dire, je ne pensais pas le lire, les bonhommes en collants moulants qui sont plus forts que tout le monde, bof, très peu pour moi.Batman

Joël ayant insisté, et mon fils ayant beaucoup aimé, je me suis dit qu’il fallait que j’arrête avec mes préjugés et que j’essaie. Et bien m’en a pris car, à ma grande surprise,  j’ai passé un excellent moment avec ce “comics” !

Dans ce premier tome

on fait connaissance avec les personnages (brièvement présentés en début de volume). L’histoire est prenante, il y a beaucoup d’action et de violence, mais avec une “vraie” histoire dessous, qui ne fait que commencer d’ailleurs…

Les illustrations ont des couleurs éclatantes, même si l’univers est plutôt sombre. Et tous ces super-héros sont finalement très humains !!

Bref, une très bonne surprise pour moi. Seul bémol, une ou deux fois je n’ai pas compris la mise en page (explication de Joël : aux states, il y a de la pub dans les comics. Chez nous, non, donc certaines pages se retrouvent face à face alors qu’elles ne le devraient pas !) Mais bon, on s’y retrouve quand même…

^^^^^^^^

Sur le site de l’éditeur vous pourrez feuilleter les premières pages (ça vous donnera une idée des illustrations, mais pas plus)

Autres comics présentés : Copperhead, Paper girls, Locke & Key,

à venir : Saga,

Sans vouloir faire de la censure, je pense que ce comics n’est pas pour les enfants (pas avant 14/15 ans)

parenthèse

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Moka, Au milieu des livres !