Dr Jekyll et de Mr Hyde – Album

Jekyll

Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde

Robert Louis Stevenson (1885)
illustré par Simon Moreau
Éd. Marmaille & compagnie (2016)

*****

Mr Utterson, notaire de son état et doté d’une indulgence à toute épreuve, avait un problème.

Un de ses amis, le Dr Jekyll, lui avait remis un testament olographe (écrit, daté et signé par celui qui fait le testament) qui stipulait qu’en cas de décès ou de disparition inexpliquée de plus de 3 mois, tous ses biens devaient passer en la possession de son ami Edward Hyde.

Mr Utterson ayant entendu de sinistres histoires à propos de Mister Hyde, et craignant pour les intérêts de son ami, se décida à mener une petite enquête.

*****

Qui n’a jamais entendu parler de Docteur Jekyll et de Mister Hyde ? De la lutte du bien contre le mal… Encore que ce ne soit pas tout à fait de cela dont il est question, mais plutôt de dédoublement de personnalité.

Je connaissais bien sûr cette histoire et j’en avais certainement lu une adaptation, mais je pense que je n’avais jamais lu la version originale avant de lire cet album. Car c’est bien d’un album dont il s’agit : un album très grand format (25 x 36 cm), taille qui permet de bien mettre en valeur les magnifiques illustrations de Simon Moreau.

C’est un album, mais, à mon avis, il s’adresse plutôt à des ados ou des adultes, car le langage employé est soutenu et serait sans nul doute trop ardu pour des enfants ou même des jeunes de 11/12 ans.

J’ai beaucoup aimé cet album, pour son côté fantastique, pour l’histoire, pour la très belle écriture de Robert Louis Stevenson mais également pour les magnifiques illustrations rougeoyantes et flamboyantes de Simon Moreau. Elles apportent un réel « plus » en apportant une touche effrayante supplémentaire !

*****

De Robert Louis Stevenson, Sophie vous avait déjà présenté « L’île au trésor » illustré par Vincent Dutrait

Simon Moreau sur Tumblr et sur Vimeo

Le site de l’éditeur Marmaille & compagnie. Dans cette même collection « Adaptations » nous vous avions présenté « Le fantôme de Canterville » d’Oscar Wilde.

La version audio du roman original gratuite et en français

*****

Cet album participe au Mois Anglais chez Lou & Cryssilda, ainsi qu’au Challenge je (re)lis des classiques et, bien sûr, au Challenge Albums !

classiques

challenge albums 2018

Black Beauty -Album – Mois Anglais

 

Black

Black Beauty

D’après le roman d’Anna Sewell (1877)
Adapté et illustré par Ruth Brown
Gallimard Jeunesse (2015)
******

Black Beauty est le premier roman a avoir été écrit en se mettant à la place d’un animal. Anna Sewell, souvent malade, se promenait en calèche tirée par des chevaux. Témoin de certains mauvais traitements, elle écrivit ce roman pour essayer d’améliorer les conditions de vie et de travail des chevaux.

******

Cet album vaut surtout pour ses jolies illustrations. L’histoire est en fait une succession de choses vécues par le cheval, sans forcement de liens entre elles, ce qui donne l’impression de quelque chose de très décousu. Et, sans avoir lu le roman, je pense que c’est dû à l’adaptation, au fait d’avoir réduit fortement le nombre de pages (de 270 pages pour l’édition Folio, on passe à une dizaine ici…)

De plus, d’après ce que j’ai pu lire ici ou là, le roman d’Anna Sewell dénonçait les mauvais traitements faits aux chevaux et proposait de possibles améliorations. Ici, rien de tout ça. Il y a de bons ou de mauvais maîtres, c’est tout.

Bref, j’avoue avoir été un peu déçue par cette adaptation, malgré de belles illustrations.

******

Parmi ses ouvrages les plus célèbres de Ruth Brown, il y a : «Une histoire sombre très sombre» présenté ici par Sophie, «Le voyage de l’escargot», «Dix petites graines», «Le visiteur de Noël»…

Cet album participe au Mois Anglais chez Lou & Cryssilda,

ainsi qu’au Challenge je (re)lis des classiques

et, bien sûr, au Challenge Albums !

classiques

challenge albums 2018

Une histoire d’amour – Gilles Bachelet

Bachelet

UNE ♥ ♥ HISTOIRE ♥ ♥ DAMOUR

Gilles Bachelet
Seuil Jeunesse (2017)
*****

Dès la couverture, on sait qu’il va être question d’amour. Non seulement grâce au titre, joliment agrémenté de petits coeurs, mais également au dessin de couverture : Deux personnes attablées face à face se donnent la main en se regardant. Sur la table deux verres et un vase (pour le côté romantique).

Mais si on y regarde de plus près, les deux personnes sont en fait… des gants Mapa© ! Coiffé, l’un, d’une capsule et l’autre d’un volant de badminton. Elle, le gant de caoutchouc rose, est assise sur une boite d’allumettes renversée, et lui, le gant de caoutchouc jaune, sur une petite boite de concentré de tomates.

Et tout l’album est à l’avenant !

En plus d’être effectivement une très jolie histoire d’amour, c’est également, pour moi, un livre-jeu ! Parce qu’on peut effectivement passer beaucoup de temps à regarder de « quoi » est faite chaque illustration en trompe-l’oeil…

C’est une vraie histoire d’amour, mais c’est aussi franchement drôle !! Les mimiques des personnages sont vraiment bien rendues, au point justement qu’on ne « voit » pas des gants de ménage, mais des personnages ! Quelle imagination et quel humour Mr Bachelet !

Je suis totalement fan de cet album. Une histoire simple, la vie d’un couple, mais le fait que ce soit des gants Mapa© entourés d’objets du quotidien détournés de leur utilisation première en fait vraiment toute l’originalité.

Bachelet

*****

De Gilles Bachelet, je vous avais déjà brièvement présenté « Des nouvelles de mon chat » (en bas de page) et « Les coulisses du livre jeunesse »

challenge albums 2018

Et c’est ma 4ème participation au Challenge Albums de cette année…

Timoto : un petit héros rigolo

Timoto est un petit héros récurrent d’une nouvelle série d’albums pour enfants, crée par Rémi Courgeon. A lire dès 3 ans, un peu plus grand pour appréhender complètement l’humour des situations.

Timoto :

n’est pas un tigre
sait déjà bientôt nager
veut un vrai cheval
aime très beaucoup sa maman

de Rémi Courgeon

Nathan, 2018
32 pages, 6,95€ le titre

Thèmes : bêtises, tigre, 

Timoto est un petit tigre anthropomorphique qui est le héros de 4 albums signés Rémi Courgeon. Timoto est ni plus ni moins un enfant, comme Tchoupi ou Petit ours brun, qui va vivre lui aussi de nombreuses aventures propre à son âge. Mais voilà Timoto n’est pas vraiment un enfant sage, qui va apprendre aux petits lecteurs à faire pipi sur le pot. Il est plus du style à arracher les fleurs du balcon pour les offrir à sa maman, ou à se servir de l’aspirateur pour faire un déguisement d’éléphant ! Timoto est un petit héros plein de vie, de peps, et d’imagination, qui ouvre des horizons aux petits lecteurs.

Par exemple dans Timoto n’est pas un tigre, il va tenter de se déguiser en de nombreux autres animaux, avec ce qui lui tombe sous la main. C’est très drôle mais pas très facile… surtout si ça veut dire manger comme cet animal ! On retrouve aussi Timoto dans « sait déjà bien nager« , en tout cas sur une chaise…, « veut un vrai cheval » mais l’imagination aide là encore, ou bien aime très beaucoup sa maman dans lequel il chercher à offrir un beau cadeau à sa maman.

Dans Timoto, outre son imagination très importante qui aide les lecteurs à développer la leur, il y a aussi l’humour et la bienveillance. Humour car ce petit tigre fera beaucoup rire les parents et les petits lecteurs, surtout dans les chutes. Bienveillance car les parents ne sont pas dans le rappel à l’ordre systématique, il le laisse faire, tester, mais sont quand même là pour lui faire comprendre et réparer ses erreurs.

Cette collection Le monde selon Timoto plait à ma mini hérissonne même si elle ne comprend pas encore forcément tous les aspects. Elle apprécie ce petit personnage, et notamment les pages de garde qui offre des silhouettes de Timoto en train de faire plein de chose. Elle adore décrire toutes les actions, et jouer à un cherche et trouve avec nous.

Timoto est un petit héros original qui aide les enfants à ouvrir leur imagination à leur environnement, et même à faire de petites bêtises ;)

+ de Rémi Courgeon plein de beaux albums :
Cette nuit là –                   Brindille           L’oizochat
Cette nuit-là