Rage – Roman ado / adulte

rageRAGE ♥

Orianne Charpentier
Coll. Scripto
Gallimard Jeunesse (2017)
*****

On ne sait pas vraiment qui elle est, ni quel âge elle a, ni d’où elle vient. Une fille avec qui elle a fini par se lier d’amitié l’a surnommé « Rage ». Elle ne veut pas se souvenir de son nom d’avant, trop de violence, de peine, de souffrance s’y rattache. On sait qu’elle a vécu la guerre, subit la violence des hommes, qu’elle a été contrainte à l’exil, pour sauver sa peau. Partie avec sa famille, elle se retrouve seule, dans un pays qu’elle ne connait pas, la France, et dont elle ne connait pas la langue.

Elle est seule, traumatisée, se méfie de tout, de tous, et surtout des hommes. Un soir, elle récupère un chien blessé et maltraité. Elle tentera tout pour le sauver.

*****

A travers le parcours de Rage, c’est celui de tous les immigrés poussés hors de chez eux par la guerre que l’on peut suivre. Des gens obligés de quitter leurs foyers, leurs villes, leur pays, leur famille ou leurs amis pour seulement pouvoir survivre… Ils avaient une vie, un travail, des loisirs / Ils se retrouvent isolés par la barrière de la langue, mais aussi à cause de tout ce qu’ils ont vécu, de toute cette violence qu’ils ont subi.

« Rage » est un petit roman (100 p. environ) mais c’est un roman « coup de poing » qui prend aux tripes.

Lu dans le cadre d’une formation (j’avoue que le titre et l’illustration de couverture ne m’attiraient pas du tout !!), j’ai beaucoup apprécié cette histoire réaliste et tout à fait d’actualité, qui aidera peut-être à la compréhension de « l’autre », l’étranger, l’immigrant…

*****

Pour lire les 20 premières pages

D’autres avis : Bob et Jean-Michel, Lecture jeunesse

D’autres liens sur des livres aux thèmes similaires dans ce billet

La vérité vraie : road trip & ascension

Mark s’engage dans un road trip fascinant mais dangereux, comme une dernière chance.

la vérité vraie***

La Vérité Vraie

de Dan Gemeinhart

traduit par Fabien Le Roy

Robert Laffont jeunesse, 2016
9782221190319, 14,90€
disponible en epub 9,99€ gratuit

***

 

Mark prend son petit chien dans son sac et ensemble ils prennent la route. 263 kilomètres à parcourir pour atteindre le sommet de cette montagne, le Mont Rainier. 263 km, à fuir la nouvelle des médecins. 263 km de rencontres, des bonnes, des mauvaises. De la pluie, des tempêtes de neige, le froid, la solitude. Une marche vers le mont.

Il faudra à présent que je supporte la douleur. J’en mourrai pas. Enfin si, mais c’est un peu le but après tout. C’est ça, la vérité.

Mark est malade, très malade, on l’apprend rapidement. Sa fuite est d’autant plus touchante, mais c’est aussi une quête d’aventures, une envie de se sentir vivant, sans peur de la mort. On le suit dans sa fugue avec Beau, son chien, et on découvre le monde par ses yeux.

Mark est attachant et l’émotion étreint souvent le lecture, mais la narration est entrecoupée par le point de vue de Jessie, sa meilleure amie. Une alternance qui permet de mieux comprendre les raisons de cette fugue.

Dan Gemeinhart propose avec La vérité vraie un road trip touchant, un récit accessible dès 10 ans qui saura séduire aussi les plus grands.

Seul je disparais.
Voyage neuf, chemin neuf.
Vers le blanc sommet

Outre son beau personnage principal ce récit tire sa force de la vision du monde qu’il propose à travers les rencontres de Mark. La vérité vraie est un roman très poétique, notamment grâce aux haïkus des deux personnages principaux, qui ponctuent le récit. Une façon courte, mais puissante, touchante, de dire leurs sentiments. Dans la mouvance de la sick-lit, à la mode suite à Nos étoiles contraires, mais qui tire son épingle du jeu avec un personnage plus jeune, loin des préoccupations adolescentes.


+ Le site de l’auteur 

+ C’est quoi la sick-lit ou sick-litt ? littéralement La littérature de malades. Dans la mouvance des dénomination Chick-lit (romance) et Bit-lit (vampire), ce nom est apparu après le succès de Nos étoiles contraires de John Green. Il regroupe les romans dont le héros est généralement malade. Le terme semble surtout employé en littérature jeunesse / Young Adult.
Des exemples de Sick-lit :
* Nos étoiles contraires de John Green ♥
* Everything Everything de Nicola Yoon ♥
* Dieu me déteste de Hollis Seamon
* La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder

Pensez-vous à d’autres beaux titres de Sick-lit ?

Gurty, le retour : Vive les vacances !

Gurty Le journal de Gurty

T.2 : Parée pour l’hiver

Bertrand Santini/Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2016)

* * * * *

Jour après jour, en ce mois de décembre et en 21 petits chapitres, Gurty nous dévoile sa philosophie de la vie. Gurty est heureuse, elle adore « être en vie, se balader, faire des bises et manger des plats ». Moi je trouve ça plutôt sympa ! Mais parfois, Gurty a des petits soucis, comme par exemple quand son Gaspard ramène des fiancées à la maison… Des fiancées qui se parfument à la fleur, vous imaginez ?

Les vacances tant attendues arrivent enfin (oui, parce qu’en vacances, on peut tout le temps se balader, faire des bises et manger des plats !) et c’est le départ pour la maison en Provence. Provence où Gurty va retrouver tous ses amis, même ceux qu’elle n’aime pas trop, comme l’écureuil qui fait hihi (portrait page 65) ou encore le pire chat du monde « Tête de fesses » dont le caca sent la sardine (ne pas louper son portrait, page 52)…

* * * * *

Comme dans le 1er tome, il y a, à la fin du livre, « Les carnets de Gurty » des jeux (découvre ton nom au pays de Gurty, le mien c’est « pustule explosive« , ça ne s’invente pas !!), des mots croisés, une chanson, un test psychologique et toujours les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous !

* * * * *

journalgurty2bis

Gurty m’a, une nouvelle fois, bien fait rire. Et je sais maintenant, pour l’avoir conseillé de nombreuses fois, que les enfants l’adorent aussi. Les illustrations sont à l’image du roman, très drôles ! Et ne ratez pas, page 103, la recette de l’omelette selon Gurty !!

Et cette fois-ci, on a fait une lecture commune avec Blandine (qui n’aime pas trop les chiens je crois !!)

JournalGurty Gurty, vous vous rappelez ? Pour voir la présentation du premier tome, c’est ici

Du même auteur, nous vous avons présenté les magnifiques « le yark » et « Hugo de la nuit »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le seul et unique Ivan

IvanLe seul et unique Ivan

Katherine Applegate & Patricia Castelao (ill.)

Seuil (2015)

< o >

Ivan est un gorille. Un dos argenté pour être précis, c’est à dire un mâle dominant adulte. Il a été séparé très jeune de sa famille et capturé pour être vendu comme animal de compagnie. Il a été élevé comme un bébé humain avant d’être placé dans une sorte de cage de verre, où tout le monde peut le regarder toute la journée. Ivan a 3 amis : Stella, une vieille éléphante retraitée d’un cirque, Bob, un petit chien errant très indépendant et Julia, une petite fille qui fait ses devoirs face au « Circorama » (la ménagerie dans laquelle vivent Ivan et Stella).

< o >

Ivan est résigné à sa vie de gorille au milieu des humains. Il n’est ni bien, ni mal, juste un peu triste et mélancolique, il dessine, compte les jours et évite de se souvenir « d’avant ». Pour tenir la promesse qu’il a faite à Stella et pour redonner le sourire à la petite nouvelle, Ruby, un bébé éléphant, il va réagir…

Un très joli roman, plein d’émotion, de tristesse et de mélancolie malgré quelques pointes d’humour. Une très belle histoire, à éviter toutefois si vous n’avez pas le moral ! L’écriture est grosse, les chapitres courts et le vocabulaire relativement simple, ce qui rend ce roman accessible aux enfants dès 9/10 ans. Ils se poseront bien des questions alors sur la façon qu’a l’être humain de traiter les animaux…

< o >

Sur le blog Parolimage vous pourrez voir plusieurs jolies illustrations réalisées par Patricia Castelao.

Ce roman a reçu plus de 20 prix littéraires, dont le John Newbery Medal en 2013.

A la fin du roman, l’auteur nous raconte comment elle s’est inspirée de la vie d’un gorille qui a réellement existé.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :