LE ROI ENSOMMEILLÉ

roi

Un joli conte
à partir de 9/10 ans

LE ROI ENSOMMEILLÉ

Myriam Dahman & Clément Lefèvre (ill.)

Coll. Métamorphose

Éditions Oxymore (2023)

*****

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, la neige avait toujours été là. Elle recouvrait tout d’un épais manteau, gommant les aspérités, cachant les pierres du chemin. Mais Ena n’avait pas peur de la neige. Même si elle savait qu’elle était ensorcelée et qu’elle finissait toujours par endormir les gens.

Ce jour-là, Ena était partie chercher des champignons pour en faire un breuvage destiné à réveiller sa grand-mère. Elle aimait explorer la ville, retrouver des vestiges des temps anciens. En repartant, elle rencontra des ombres, qui lui transmirent un message…

Un message qui parlait de la grande ourse, la magicienne de la forêt. Elle en parla à sa grand-mère, qui lui raconta la légende du roi et de ses trois filles.

*****

C’est une bande dessinée, mais qui commence et se termine par un conte “à l’ancienne”. Ici, le froid, la neige représentent la tristesse et le deuil. Pourtant, ce n’est pas une histoire triste. C’est très serein, très calme, apaisant même (la douceur des couleurs peut-être ?)

J’ai beaucoup aimé cette histoire de malédiction dans un monde endormi et recouvert de neige. Et les illustrations n’y sont pas pour rien, je les ai trouvées très belles et très douces.

Un joli conte en bande dessinée, servi par de très belles illustrations !
*****

D’autres que moi ont aimé : LylouLes idées de Juhttps://m.media-amazon.com/images/I/71AJoIYE6ML._AC_UF1000,1000_QL80_.jpg

D’autres BD qui se passent en hiver ?

Cette semaine nous sommes chez Fanny

GRIMOIRE NOIR – Comics

GrimoireGRIMOIRE NOIR

Yana Bogatch & Vera Greentea

Traduit par Marie Renier

Glénat (2021)

*****

Nous sommes à Blackwell, USA. Seule et unique ville à autoriser l’usage de la magie. Et seulement pour les filles. Heidi, la petite sœur de Bucky a disparu. C’est une jeune sorcière très puissante qui a plusieurs pouvoirs, dont celui de se rendre invisible. Leur père, pourtant Shériff, ne peut pas mener l’enquête sur la disparition de sa fille comme il le souhaiterait. La première règle qu’il doit respecter, c’est le serment qu’il a fait de protéger quiconque ayant des pouvoirs magiques… Par exemple, il ne peut pas fouiller des maisons sans preuve formelle que sa fille y soit.

Bucky va donc mener l’enquête à la place de son père, lié par son serment. Une enquête qui pourrait s’avérer pleine de surprises et dangereuse, très dangereuse…

*****

Je ne sais plus du tout où j’ai vu ce grimoire noir. Mais la personne qui l’avait lu avait été enchantée (suffisamment en tous cas pour que je le note). Et je comprends bien pourquoi ! S’il est vrai que l’histoire est très simple : une jeune fille disparait, son frère part à sa recherche, l’ambiance sombre et pluvieuse est très réussi et les illustrations sont magnifiques. J’aimerai juste qu’il y ait un tome 2 pour approfondir toutes les choses effleurées dans celui-ci (peu probable, le mot “fin” est bel et bien inscrit à la dernière page…)

C’est la première BD de l’illustratrice. Autant vous dire que je vais surveiller ses prochaines sorties…

En résumé : oui, l’histoire aurait sans doute pu être plus dense. Mais je me suis régalée quand même !

*****

Voir les premières pages (site éditeur)

 Cette semaine, nous sommes chez Moka au milieu des livres…

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

O’ la traversée de Nadine Walsh et Julie Rocheleau

UO la traverséen court roman aux allures de conte initiatique, une aventure ponctuée des plus belles légendes celtes

Roman pour la jeunesse dès 7 ans

O’ la traversée

de Nadine Walsh

et Julie Rocheleau

Editions Planète rebelle,

coll. Perdre le nord, ill.

Julie Rocheleau,

avril 2023,

93 pages, 13 euros

 

Présentation de l’éditeur: “Je vais te raconter l’histoire de Fiona, timide et rêveuse…

Fiona fuit la famine qui ronge son île verte, l’Irlande. Pieds nus, le mouchoir de sa grand-mère comme seul bagage, elle s’embarque pour le Canada. Sur le bateau, la vie n’est pas rose. La cale est noire, puante et les rats lui passent sur le corps ! Au cours de la traversée, Fiona découvre des passagers clandestins, ce sont des Fairies, des créatures magiques. Mais leur magie est menacée et Fiona doit plonger dans leur monde pour essayer de leur sauver la vie.”

 

O’ la traversée a tout d’abord fait l’objet d’un spectacle sous le nom d’O’ la traversée fantastique avec Nadine Walsh. Ce spectacle a été créé et mis en scène par Diane Loiselle et Denys Lefebvre en 2011.

O’ la traversée est un court roman destiné aux enfants sachant déjà lire seuls. Néanmoins, le texte est assez accessible pour que cela ne pose pas de problèmes de lecture. En très peu de pages, Nadine Walsh nous entraîne dans une aventure fantastique peuplée de “Fairies”.

Dans ce récit, la conteuse Dagada a un rôle crucial. Elle est le pilier de la communauté et le seul lien restant avec le passé. Par le biais de contes et légendes, Dagada bâtit un pont vers l’imaginaire.

Les illustrations en noir et blanc  de Julie Rocheleau sont stylisées et dynamiques, à la manière d’une bande dessinée. C’est un roman original qui se laisse conter, nous emportant dans un univers magique oublié.

@Planète rebelle

 

En somme, O’ la traversée est un chouette petit roman qui plaira aux jeunes lecteurs désireux de s’évader!

 

~Melissande~

 

+ Pour en découvrir davantage sur la conteuse et metteure en scène Nadine Walsh c’est par ici

+ Quant aux autres albums illustrés par Julie Rocheleau, vous trouverez des exemples de son travail ici

Déracinée – Roman enchanteur

DÉRACINÉEDéracinée

Naomi Novik

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Benjamin Kuntzer
J’ai lu

Éd. Pygmalion (2017/vo 2015)

*****

Déracinée : Le village de Dvernik est bordé d’un bois maléfique. Heureusement, il bénéficie de la protection d’un puissant magicien, le Dragon. Mais celui-ci fait payer très cher ses services…

Tous les 10 ans, il vient et emporte une des jeunes filles du village. En général, c’est celle qui a quelque chose de “plus”. La plus gentille, la plus belle, la plus douée ou la plus populaire.

En cette année du “choix”, tout le monde sait que c’est Kasia qui sera choisie. Elle s’y prépare d’ailleurs depuis plusieurs années. Sa meilleure amie, Agnieszka, n’en doute pas non plus. Pourtant, lorsqu’arrive ce fameux jour, tout le monde est surpris par le choix du dragon. Mais a-t-il réellement eu le choix ???

*****

Je ne sais plus où j’ai récupéré ce roman. Sa jolie couverture m’a fait tendre la main, le résumé et les mentions “Prix Nébula et prix Locus” ont achevé de me convaincre de le prendre. Et je n’ai pas regretté. Malgré ses 509 pages, je l’ai dévoré en deux jours, me plongeant corps et âme dans cette histoire envoûtante.

Une histoire qui ressemble un peu à un conte slave (nom des villages, des personnages). Le nom du personnage principal est d’ailleurs issu d’un conte que la mère de l’autrice lui lisait lorsqu’elle était enfant.

Une chouette lecture que je ne peux que vous conseiller !

*****

De la même autrice, paru cette année : Éducation meurtrière me tente beaucoup !

Un roman avec des thèmes communs, une tour, un sorcier et l’apprentissage de la magie : Chroniques de la tour 1 La vallée des loups

*****

Un roman qui participe à l’Objectif PAL chez Antigone

(en pause cet été)

*

Et au tour du monde en 80 livres (États-Unis) chez Bidib

monde

*