Le loup dans les albums Part 3

3ème et dernière partie du RDV sur le loup !
Partie 1 * Partie 2 

ÒÓ  ÒÓ

Va-t’en, gros loup méchant ! 

An7Bion>1Bd?8²¤¼©›¾«Á® ne-Marie Chapouton & Annick Bougerolle (ill.)

Albums du Père Castor

Flammarion (1992)

Ce matin, les petits lapins ont décidé d’aller au bois, cueillir des fraises, de bonnes fraises des bois. Mais attention, le loup n’est pas loin ! Les petits lapins chantent « Hou ! Hou ! Va-t-en loup, gros loup méchant ! Va-t-en, va-t-en ! »

Le loup a tout entendu bien sûr ! Mais bon, comme il fait un peu frais, il prend le temps de s’habiller. Pas de chance, son pantalon est craqué, il doit le raccommoder. Puis il manque un bouton à sa chemise, il doit en chercher une autre… Et ainsi de suite, jusqu’à la fin, que je ne vous dévoile pas ! (il y a un indice sur la couverture…)

Un album souple, petit format (14×16 cm) qui m’a rappelé ceux que je lisais petite… Les illustrations sont très douces et l’histoire amusante ! Pour un album qui date de 1992, il a un côté très moderne je trouve ! Le loup recoud lui-même ses vêtements, il s’habille en rose et en violet…
VaTenGrosLoupMéchantCD

Il a été réédité en 2010, avec un cd (le mien n’en a pas !)

♦♦♦

Coco panache

Catharina Valckx

L’école des loisirs (2004)

CocoPanacheCoco est content. Il a trouvé un costume de chevalier ! Il en rêvait depuis longtemps. Il lui manque juste quelque chose pour être un vrai chevalier : un cheval ! Coco sort de chez lui. Pas de cheval à l’horizon. Mais il aperçoit son ami Paluchon qui dort devant sa maison. Paluchon accepte de faire le cheval, mais il est tout de même un peu inquiet quand Coco veut aller « attaquer l’ennemi ». Quand il commence à parler d’attaquer le loup, Paluchon n’est pas d’accord. Alors Coco décide d’aller attaquer Mme Lavache ou Josette Tutu la souris, mais Paluchon n’est pas d’accord non plus ! Ils finissent par se mettre d’accord pour attaquer un seau qui se trouve au milieu du chemin. Mais… le seau a un propriétaire et il n’est pas très content ! Je vous laisse le plaisir de découvrir les dernières pages…

Une histoire et des illustrations simples mais amusantes. Le duo formé par le corbeau (très dynamique et prêt à en découdre) et le chien (qui n’a qu’une envie : dormir) est très drôle. Heureusement que le chien est là pour empêcher que Coco ne fasse n’importe quoi !

Ce livre a reçu le prix Bernard Versele 2007 (1er prix, catégorie 1 chouette) et la Mention Spéciale du salon de Turin 2008.

Et pour rester un peu plus longtemps avec Coco, allez donc voir ce petit site !CocoPanache2

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

Le voleur de chien

Le Voleur De Chien

Un tout petit roman !

Le voleur de chien

Guy Jimenes & Ewen Blain (Ill.)

Sedrap jeunesse

Dès 9 ans

Le jour où un ami de la famille propose de lui donner un petit labrador noir, Clément est fou de joie ! Il élève Nouky avec patience et amour. Avec inquiétude aussi, car la rumeur d’un trafic de chiens se répand dans le quartier. Clément saura-t-il faire face à la menace ? D’autant que Renaldo, un ancien copain, semble s’intéresser de très près à Nouky…

Extrait :
– Laisse tomber les lapins. Ta mère dit que tu te laisses entraîner par Ben et sa bande, ai-je insisté. Et je l’ai vu te filer du fric en échange d’un paquet ! Rageusement, Renaldo a balayé l’air devant lui.
– « Ben et sa bande »! Mais de quoi tu rêves, là ? Et je ne « traîne » pas avec lui. Ça, c’est ce que ma mère s’imagine. C’est pas de bol que tu nous aies vus chaque fois ensemble, parce qu’en réalité on vit chacun sa vie. Ben, il a une copine, figure-toi. Et c’est à peu près tout ce qui l’intéresse en ce moment. Elle habite aux Esserts et elle aime les parts de flan de chez Aldi. Tu veux d’autres détails ? Un euro quatre-vingts les deux parts, dans un emballage plastique, et Ben m’a remboursé. Tu croyais quoi ?

Mon avis : Une mignonne petite histoire sur une réalité (le vol de chiens pour leur faire faire des combats ou les livrer aux laboratoires) mais surtout sur la communication, l’amitié, la confiance. Comment reconnaître et surtout « dire » qu’on a fait une bêtise, comment accepter les excuses de quelqu’un qui vous a fait « du mal », comment le pardonner, voilà les questions qu’aborde ce petit livre.

En prime, vous bénéficierez de tous les conseils pour bien s’occuper d’un chien ! ;-)

Un petit bémol cependant : les adultes semblent admiratifs envers le gamin qui a élevé le chien tout seul alors qu’il a 1) désobéi à sa mère 2) failli tuer le chien (sans faire exprès). J’ai trouvé ça moyen…

Prix de l’ANCP (Association nationale des conseillers pédagogiques) 2015

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

Le journal de Gurty #Pépix

Le JournalGurtyjournal de Gurty

T.1 : Vacances en Provence

Bertrand Santini/Gurty

Collection Pépix

Éditions Sarbacane (2015)

Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais « Arrête ». Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps « Arrête ! ». Maintenant, je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux : c’est plus joli.

Mon avis : La narratrice, Gurty, petite chienne pleine de vie, nous raconte ses vacances en Provence avec son humain Gaspard, un humain gentil, joueur, fidèle et propre. En quelques 23 chapitres (pour 125 pages) Gurty nous présente ses amis (Fleur, la petite chienne qui n’est pas normale, mais il ne faut pas se moquer !), ses ennemis (Tête de fesses le chat d’à côté et l’écureuil qui fait hi hi), nous parle de son presque voyage en Chine, de ses pipis pour marquer son territoire, de la volupté de se rouler dans le caca… Mais surtout, surtout, Gurty nous fait bien rigoler ! Et les dessins sont un régal (voir la tête de « Fleur » p.22 ou encore celle de « Tête de fesses » le chat p.16).

Et en plus, à la fin du livre, il y a « Les carnets de Gurty » des jeux, des recettes, des tests mais aussi les bons conseils de Gurty pour que votre chien soit fier de vous ! Blague à part, on sent d’ailleurs que l’auteur est sensible à « la cause animale » : Il y a effectivement ces fameux conseils (p.138/139) qui sous des airs amusants ont l’air tout à fait intelligents (Je ne suis pas une poupée : un bon maître ne déguise jamais son chien avec pulls (…) Que ceux qui veulent jouer à la poupée aillent s’acheter des poupées, non mais !) ou encore quand Gurty nous parle de Fleur et du pourquoi de son problème (dont il ne faut pas se moquer !) C’est raconté avec humour mais c’est un passage triste…

Il y a aussi l’écureuil qu’il ne faut pas toucher (pourtant, il est agaçant !) et le rat que Gurty n’aurait pas dû tuer parce que c’est un animal comme elle, dit son humain (pas comme moi dit Gurty, lui il est moche et noir alors que moi je suis belle et en couleurs !)

Bref, avec Gurty, vous allez bien rigoler (parfois être un peu dégoûté aussi… voir l’histoire du chichi ! Ou celle du caca…) et en prime ça peut même faire réfléchir ! Si avec tout ça vous ne courrez pas l’acheter…

SignatureNatMoi je suis contente, non seulement j’ai bien ri avec Gurty, mais j’ai découvert une nouvelle collection (Pépix) qui à l’air fort sympathique et un nouvel auteur (ben oui, on ne peut pas tout connaître non plus !) dont le livre jeunesse précédent (le Yark) m’a l’air également très intéressant et pourrait bien rejoindre ma PAL incessamment…

Nous suivre et partager :
error0

Les six compagnons passent au rose !

***

Les six compagnons

1- Les six compagnons de la Croix-Rousse

 

de Paul-Jacques Bonzon

Hachette jeunesse, nouvelle édition 2014
La bibliothèque rose

 

Les six compagnons, les héros de mon enfance, font peau neuve, avec un changement de collection et de couverture chez Hachette. Ils font leur entrée dans la bibliothèque rose, dans une version plus moderne. Ces jeunes héros lyonnais, qui ont fait rêver d’aventures policières plusieurs générations ne se trouvaient plus qu’en brocante, ou presque, même si en 2010 un premier essai avait été fait en rose. Hachette a décidé de les relancer avec un lifting total, l’occasion de les faire découvrir aux jeunes actuels !

Crée dans les années soixante, cette série de Paul Jacques Bonzon met en scène un groupe de gônes, à la Croix Rousse, à Lyon. Dans le premier tome, les six compagnons de la Croix-Rousse, on découvre Tidou, un jeune garçon très attaché à son chien, Kafi, qui doit déménager à Lyon. Arrivé dans cette nouvelle ville, sans son chien, il va rencontrer de nouveaux amis, qui vont devenir grâce à cette première aventure ses compagnons : Gnafron, le Tondu, Bistèque, Corget et La Guille. A ces jeunes garçons s’ajoute, Mady, une jeune fille fragile qui deviendra rapidement le ciment de ce jeune groupe. Les aventures qu’ils vont vivre s’avèrent incroyables, dangereuses, et toujours palpitantes pour les jeunes lecteurs.

Magali Fournier offre aux Six Compagnons un nouveau visage, dans des illustrations résolument modernes. Alors bien sûr, les adultes qui connaissent déjà les six risquent d’être un peu dépaysés, moi la première, tant ces nouvelles têtes ne collent pas toujours aux anciennes illustrations. Mais peut importe finalement, puisque le but est de faire découvrir ces jeunes héros aux enfants, qui vont se régaler.

Les textes eux aussi ont été rénovés, un peu remaniés par l’éditeur, simplifiés. Forcément cette simplification des textes ne peut pas plaire à tous, et les six compagnons, qui étaient en collection verte, écrits pour des adolescents, se retrouvent en bibliothèque rose et accessibles à des enfants dès 8 ans. Une simplification à double tranchant, forcément, mais qui permet d’ouvrir cette série à un nouveau public.

Par ailleurs, contrairement à l’édition de 2010, cette nouvelle édition réédite les tomes dans l’ordre de parution initial, mais avec de nouveaux titres, avec trois tomes parus en mars 2014 : Les six compagnons de la Croix-Rousse, La pile atomique qui devient Alerte au sabotage et l’homme au gant, qui devient l’étrange trafic. Dommage cependant que ces nouvelles aventures ne soient pas aussi disponibles en Epub, une version numérique aurait permis d’apporter une autre touche de modernité.

Dans les six compagnons de la Croix-Rousse, on découvre, sous les yeux de Tidou, les différents quartiers de Lyon, ainsi que la géographie et l’histoire de cette ville un peu particulière. Plus qu’un tome qui permet de connaître les personnages, c’est une véritable aventure complète, avec beaucoup de suspense et d’action mais aussi une vraie sensibilité…

Les aventures des six compagnons sont toujours aussi prenantes et ces nouvelles éditions sont avant tout l’occasion de découvrir ou redécouvrir ces jeunes héros. Des aventures policières, mais aussi humaines et animalières, une bonne continuité à la série le Club des Cinq d’Enid Blyton.

concours

En partenariat avec Hachette Jeunesse, je vous propose de découvrir ou redécouvrir les aventures de ces jeunes héros !

Bibliothèque Rose

A gagner : les 3 premiers tomes de cette réedition 

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire aux deux questions suivantes :

1- Quel est le titre dans la réédition de 2014 du tome 2 La pile atomique ?
réponse dans l’article

2- Bibliothèque rose, Bibliothèque verte, on a tous lu au moins un livre de ces collections à succès ! Quand vous pensez Bibliothèque rose (ou verte) vous pensez à quel titre / héros ou auteur ?

+ 1 chance si vous êtes inscrits à la newsletter du blog (à droite), que vous nous suivez sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Hellocoton…) ou que vous avez relayé ce concours –
Laisser un deuxième commentaire pour le préciser. 

Concours ouvert à la France Métropolitaine du 13 mai 2014 au 2 juin 2014 – Règlement

 

*** Vous pouvez aussi participer aux trois autres concours en cours sur le blog :
Concours Mensuel Cadeau Maestro
– Concours La liste de mes envies
Concours Typos (sur le blog et sur facebook)

Bravo à Manon  – lot reçu

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0