Le passeur – une bande dessinée plutôt « Adulte »

  PasseurLe passeur ♥

Hermann & Yves H.

Coll. Aire Libre

Dupuis (2016)

° ° ° ° °

Dans un monde désolé, qu’on imagine post-apocalyptique, un homme et une femme, Sam et Sam cherchent un passeur qui doit les mener vers un monde meilleur… Ils ont trouvé un prospectus parlant de ce « paradize » et de son passeur avec un plan et de l’argent sur un cadavre. Depuis, ils marchent à travers le désert… Ils arrivent enfin dans la ville où doit se trouver ce fameux passeur. Une ville morte, où rien ni personne ne bouge…

Passeur

° ° ° ° °

Franchement, le scénario est digne d’un bon film d’horreur… L’ambiance est glauque, sordide. On sait, on sent que ça risque de mal, très mal finir. J’en ai encore des frissons, rien qu’à regarder la couverture. Les couleurs, les visages inexpressifs de certains personnages, tout est fait pour flanquer la trouille ou du moins, mettre très mal à l’aise… Un univers sombre, très très sombre ! Si vous ne me croyez pas, allez jeter un œil sur la vidéo de présentation ci-dessous…

Si vous êtes adepte des « Feel good books » et autres « Happy end », passez votre chemin, ceci n’est pas pour vous…

Déprimés s’abstenir !

Bon, ceci dit, j’aime bien les happy end aussi et j’ai adoré cette bd !! Alors si vous aimez Hermann, ou si vous aimez les histoires bien sombres, laissez-vous tenter !

Passeur

D’Hermann, j’ai lu « Les tours de Bois-Maury », « Comanche », « Bernard Prince » (j’ai toujours toute la collection !!) ou encore « Jérémiah » qui avait déjà cette ambiance post-apocalyptique, mais avec l’humour en plus. Ici, l’humour n’est pas de mise…

Hermann a eu de nombreux prix tout au long de sa carrière (voir en bas de page de son site), le dernier en date étant le Grand Prix au festival d’Angoulême 2016 pour l’ensemble de son œuvre.

° ° ° ° °

Pour aller feuilleter quelques pages

Le site d’Hermann (une page est consacrée à son fils, Yves H.)

La bd de la semaineCette semaine, nous sommes accueillis par Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bd encore des bd, toujours des bd…

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… Quelques bd !! Quand je remets le nez dedans, je ne sais plus m’arrêter. Il y en a tellement, certaines plutôt classiques, certaines très drôles, certaines franchement différentes…

ORAGE et DÉSESPOIRLucie Durbiano – Gallimard Jeunesse (2006) – Bd Ado

bd Une jolie bd dont l’action se situe, dirait-on, quelque part en Bretagne. Orage et Désespoir, deux sœurs adolescentes, sont en vacances au bord de la mer chez leur père. Elles y retrouvent Martin, qui lui, habite là toute l’année et Pierre, en vacances comme elles. Au départ, c’est une histoire d’ado en vacances… Mais très vite, arrivent des choses bizarres, très bizarres ! Et l’aventure, le fantastique font leur apparition. orageetdesespoir

Il y a dans cette bd un mélange des genres que j’ai bien aimé. Au départ on retrouve l’ambiance vacances en Bretagne du Club des cinq, puis le mystère avec la référence à L’île noire de Tintin et enfin du fantastique avec l’arrivée de… Vous verrez bien, je ne vais pas tout vous raconter. Une bande dessinée plaisante, fraiche et amusante. Les deux sœurs aux regards pétillants sont des personnages très sympathiques !

Lucie Durbiano a notamment illustré « Lulu Grenadine » : Lulu Grenadine perd une dentLulu Grenadine dort chez une copine

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le tour d’écrou – Bd adapté d’un classique

Tour Le tour d’écrou

Hervé Duphot

D’après la nouvelle d’Henry James (1898)

Delcourt (2009)

>> O <<

C’est la veille de Noël, le soir tombe. Dans le salon d’un grand manoir perdu dans la campagne enneigé, plusieurs personnes discutent près de la cheminée d’histoire de revenants. L’un d’eux insiste sur le fait que lorsqu’un enfant est impliqué dans de telles histoires, cela ajoute « un tour d’écrou » à l’horreur. A cela, un autre répond « Alors que penseriez-vous de la présence de deux enfants ? » L’assemblée réunie souhaite entendre la suite, mais l’homme ne veut pas raconter l’histoire, il veut la lire. Le surlendemain, le manuscrit étant arrivé, tout le monde s’installe pour écouter l’histoire…

>> O <<

Une histoire bien étrange en vérité que celle que nous raconte cet homme. L’histoire d’une jeune femme, employée comme gouvernante pour s’occuper de deux jeunes enfants orphelins. Tout se passe bien au départ, mais petit à petit, d’étranges choses arrivent. Le jeune garçon, Miles, se fait renvoyer de l’école pour une raison qui n’est pas très claire… La gouvernante voit des personnes dont elle apprend ensuite qu’ils sont morts…

tourdecrou2

Même si j’ai bien aimé cette bd, et cette histoire, j’avoue qu’il reste beaucoup beaucoup de zones d’ombres à la fin ! Et beaucoup de choses inexpliquées… Mais une chose est sûre, on a envie de poursuivre, de comprendre, il y a du suspense, l’angoisse monte au fur et à mesure qu’on tourne les pages.

J’ai aimé l’ambiance « victorienne » de cette bande dessinée, l’atmosphère de plus en plus étouffante, les couleurs utilisées (page 16 par exemple, je trouve que la couleur orange utilisée sur toute la page augmente l’effet dramatique de l’apparition). J’ai bien aimé le dessin également, même si les visages manquent parfois de ressemblance d’une page sur l’autre.

Bref, une bd avec une ambiance vraiment très particulière !! On ne sait pas si c’est la gouvernante qui a des visions ou si les enfants en ont aussi… Si les enfants sont complices ou victimes… C’est assez troublant !

>> O <<

Pour lire la nouvelle (en pdf) : Le tour d’écrou

Cette bd aurait bien voulu participer au Challenge Halloween c’est chez Lou & Hilde (mais j’étais un peu en retard…)

Halloween

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le Port des Marins Perdus – Roman graphique #Concours

Port  Le Port des Marins Perdus

Teresa Radice & Stefano Turconi

Coll. Treizeétrange

Éditions Glénat (2016)

*****

L’histoire : Le Port des Marins Perdus s’ouvre par le souvenir d’une noyade. Puis le « noyé », Abel, qui a été rejeté par la mer sur une plage, est recueilli par William Roberts, premier officier d’une frégate Britannique. Abel n’a plus aucun souvenir, il ne se rappelle que de son prénom. Grâce à l’officier Roberts, il est enrôlé comme mousse sur la frégate. L’histoire se déroule en 1807, sur toutes les mers du monde, et dans quelques ports.

*****

Cette bd, ou plutôt ce roman graphique (bd longue, sérieuse et ambitieuse destinée à un public adulte – Merci Wiki !) est d’un format assez inhabituel puisqu’il a la taille d’un gros roman. Ce qui n’était pas fait pour m’attirer au départ, puisqu’en matière de bd ou d’album, j’aime vraiment les grands formats dans lesquels on peut s’immerger. Bref.Port

A première vue, le dessin (Du Noir & Blanc  dont on dirait que c’est juste une première ébauche au crayon de papier) ne m’attirait pas plus que ça (sauf la couverture, superbe !). Bon, autant dire que ça n’était pas gagné. Mais j’avais lu les avis plus qu’enthousiastes des participants à la bd de la semaine (voir plus bas), je me suis donc laissée tenter (ayant déjà fait, grâce à eux, quelques belles découvertes !)

*****

Et j’ai bien fait ! Cette bd, qui se présente elle-même comme « un opéra graphique en 4 actes » est un mélange d’aventure maritime, de poésie et de fantastique sans oublier une bonne dose d’amour et d’amitié… Abel, Rebecca ou Nathan sont des personnages qui ne laissent pas indifférents et que je n’oublierai pas de sitôt.

Empruntée à la bibliothèque, je vais devoir me l’acheter. Pour pouvoir la relire, pour pouvoir la prêter, pour avoir le temps de (re)lire les poésies, écouter la bande originale proposée à la fin… Une bd qui vous donne envie de lire de la poésie, c’est original, non ?

*****

Pour feuilleter les premières pages, c’est ici

Prix du meilleur roman graphique au festival de Lucca (Italie) 2015

D’autres avis : Noukette, Jérôme, Livresse des mots

La bd de la semaineCette semaine c’est chez Noukette !

***

rp_calendrier2015-300x300.pngEn partenariat avec Glénat nous vous proposons de gagner cet album Le Port des marins disparus, un coup de coeur !

Pour participer il vous suffit de laisser un commentaire indiquant que vous souhaitez participer, et pourquoi.

Chances Supplémentaires :
+1 en relayant ce concours
+ 1 si vous êtes inscrit à la newsletter
+1 si vous participez aujourd’hui 9 novembre à la BD de la semaine

Bonne chance à tous !

Concours ouvert du 9 novembre au 2 décembre 2016. France, Belgique, Suisse. Règlement.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer