Voilà Voilà d’Ilya Green

Ilya Green - Voilà voilà.Album jeunesse
dès la naissance

Voilà Voilà

d’Ilya Green

Didier Jeunesse, 2014
9782278075133, 11,90€

Les illustrations d’Ilya Green, tout en charme et couleur, découpe et trait fin, sont ici encore un enchantement. Voilà Voilà… mais voilà quoi ? Tout simplement des personnages, accompagnés d’une rime avec leur nom (animaux, objets…), présentés au fil des pages. Un petit album tout doux, tout simple, pas vraiment une histoire, mais une chute tout de même, pour inclure le lecteur dans le texte.

Les sonorités sont amusantes, elles chantent à l’oreille du petit lecteur, facilitant la lecture à voix haute, pour capter son attention. Parfait donc pour les tout-petits, mais les plus grands s’amuseront à chercher les rimes ou à en inventer d’autres, aider ou non des illustrations, très contrastées.

Un album évolutif pour attiser la curiosité et émerveiller le petit lecteur.

 + Challenges Rentrée Littéraire et Albums

Nous suivre et partager :
error0

La souris et le voleur #album

La souris et le voleur POCHE_SOURIS VOLEUR_COUV.indd

Jihad Darwiche & Christian Voltz

Ed. Didier Jeunesse (2002)

Collection « A petits petons »

Thèmes : Animaux, argent, ruse, justice, humour

L’auteur : Jihad Darwiche est né en 1951 au Liban. Il est d’abord journaliste, puis professeur d’arabe avant de devenir conteur.

L’illustrateur : Christian Voltz est né à Strasbourg en 1967. Affichiste et illustrateur, il collabore également à la presse jeunesse.

L’histoire :  Quelle veinarde cette souris ! En faisant le ménage, elle a trouvé un sou. Mais pendant la nuit, un voleur lui dérobe la moitié de la viande qu’elle a achetée. Un conte drôlissime, d’origine libanaise.

 Ce que j’en pense : Je peux difficilement être très objective, d’une part parce que j’adore cette collection (non, non, je ne suis pas payée par Didier Jeunesse !), d’autre part, j’adore les contes et pour finir, les illustrations de Christian Voltz, si je ne les trouve pas « belles », me font beaucoup rire… (il y a plein de détails qu’on ne voit pas forcement au premier coup d’oeil : par exemple, dès qu’il y a une fenêtre, il y a quelqu’un qui regarde derrière…) et puis, vous avez vu la tête des différents personnages ??

En plus, les polices de caractères, de différentes tailles et différentes couleurs, facilitent la lecture à voix haute et permettent de donner du rythme au texte, même si l’on n’est pas un « pro » de la lecture à haute voix…

N’hésitez pas à aller voir les autres titres de cette collection !

SourisVoleur

Conte, à partir de 5 ans.

SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

RDV Albums #Adaptations

Nous voici déjà en décembre, dernier rendez-vous, dernier mois du challenge…. le temps passe vraiment vite !

Aujourd’hui nous vous présentons des adaptations en albums, de contes, de nouvelles, d’histoires orales…
à vous de découvrir ces jolies histoires !

*********

Le Magicien d’Oz

raconté par Natalie Dessay
texte de Jean-Pierre Kerloc’h
d’après L. Frank Baum
illustrations d’Olivier Desvaux

 

Didier jeunesse, 2014
60 pages
9782278056446, 23,80€

**

Quel beau pari que celui de reprendre Le magicien d’Oz pour le mettre à portée des plus jeunes !

**

A partir du roman de L. Frank Baum et du film musical de Victor Fleming (avec Judy Garland), Jean-Pierre Kerloc’h signe une adaptation pour enfant, accompagnée d’une version audio qui rend très bien l’univers de Dorothée. Un pari réussi, car le texte reprend bien l’histoire du magicien d’Oz, avec une très belle pointe de poésie, indispensable, tout en se mettant à la portée des plus jeunes.

L’histoire, pour reprendre rapidement, est celle d’une jeune fille, Dorothée, et de son chien Toto, qui lors d’une tempête se retrouve transportés dans un univers fantastique, le pays d’Oz. Un pays peuplé de sorcières, de fées, de fleurs, et de nombreuses bizarreries, tel un lion qui manque de courage. Elle se lance alors dans une grande aventure, à la recherche du magicien d’Oz, le seul à pouvoir la ramener chez elle !

Les illustrations pleine page d’Olivier Desvaux, à la peinture à l’huile, toutes en puissance et douceur à la fois, rendent magnifiquement cet univers. Il n’hésite pas à jouer sur les détails, comme dans cette première page qui nous donne de nombreux indices sur l’histoire, alors que Dorothée est toujours dans sa chambre… Les pages au pays d’Oz permettent de découvrir ces personnages attachants mais étranges. Le lecteur peut alors entrer complètement dans ce monde. Un monde d’ailleurs où l’on croise aussi des hérissons ! Ces illustrations sont vraiment magnifiques !

magiciendozherisson

Enfin le CD propose 51 min d’écoute, avec le texte, comme un livre audio, mais aussi les musiques originales du film, ajoutant encore à cette atmosphère merveilleuse.cadeaulecteur

Un superbe album, tant par la qualité de l’adaptation que par les illustrations et la version audio ! A offrir pour faire découvrir l’univers du magicien d’Oz ! Et même si le texte est long, la version audio permet d’accompagner les non-lecteurs ou jeunes lecteurs, donc dès 5 ans !

 + Ecoutez un extrait sur le site de Didier jeunesse

+ L’avis de Gabriel, fan du film, et décontenancé par cette adaptation

********

Place aux liens des autres participants du Challenge Je lis aussi des Albums :

Nous suivre et partager :
error0

Voyage, voyage… #Nathalie

Alors, avec, il est vrai, quelques semaines (mois !) de retard, voici enfin ma sélection d’albums « voyage » !

Il y a les « vrais » voyages, ceux qui nous font nous déplacer physiquement, pour aller voir d’autres lieux, de nouveaux paysages… Et puis il y a les voyages imaginaires. J’ai mis un peu des deux, profitant de ce thème  pour vous présenter plusieurs albums que j’aime beaucoup. 4 albums = 4 coups de cœur — Petit mot de Hérisson : article programmé pour aujourd’hui 4 octobre, puisque le rendez-vous albums du mois porte sur les coups de coeur ! —

Pêcheur de couleurs

Eric Battut – Michel Piquemal

Didier Jeunesse (2011)

coll. Les p’tits Didier

pecheurs-de-couleurs

« Dandine est heureuse dans son pré, car l’herbe y est si douce et sucrée… et puis si fraîche, si belle , si verte, qu’elle ne pourrait plus s’en priver.
Mais quand elle voit passer le train, elle voudrait bien partir au loin. »

Elle appelle donc son ami Martin, l’oiseau qui pêche les couleurs, et ensemble, la vache Dandine et lui vont découvrir d’autres pays…

Un texte et des illustrations qui se répondent pour une découverte des couleurs toute en subtilité.

Sur un texte de Michel Piquemal, le premier album d’Éric Battut publié en France !

Iericbattut
(à partir de 4/5 ans)

Thèmes : Amitié, Couleurs, Poésie, Voyage

La couverture est peu tristounette, mais les illustrations à l’intérieur sont belles ! Colorées, lumineuses, un vrai régal pour les yeux…

Et puis il y a le texte : Des rimes deci-delà (j’adore ça !), une histoire poétique et sympathique, et une typographie qui facilite la lecture à voix haute :

« Ils sont allés jusqu’à la mer, là où le bleu est à la fête, le bleu turquoise, bleu outremer, le bleu pervenche et de ciel clair…Là-bas, au loin, passe un bateau, et notre amie rêve à nouveau. Adieu le bleu, voici le jaune, le jaune du sable du désert qui est comme une grande mer. Dandine est un peu fatiguée d’avoir tellement marché. Mais brillante au-delà des dunes, la tache rouge du soleil lui donne envie d’aller plus loin… »

Un très bel album.

___________________________________________

Epik au pays des hautes herbes

Textes et sculptures : Alain Burban

Photos : Marc Loyon et Paskal Martin

Ateliers Art Terre (2002)

epik-au-pays-des-hautes-herbes-4217213

A partir de 5 ans

Thèmes : Conte, Amitié, Poésie, Voyage

« Epik est un hérisson qui aimerait bien être un peu plus grand pour voir au-dessus des hautes herbes.

Envoyé dans l’étrange atelier de Maître Farsouk, il va être successivement transformé en coucoucloc, monté sur un vélo sans freins, puis lancé dans les airs… Epik redescendra-t-il un jour sur terre ?

L’histoire est amusante et prenante, les personnages incongrus et sympathiques, mais ce qui m’a le plus marqué dans cet album, ce sont les illustrations : C’est un sculpteur, Alain Burban, qui a fabriqué les personnages et les décors à partir de bric et de broc (vis, boulons, clous, plaques de métal…) et deux photographes ont pris les décors en photo. J’avais découvert cet album au Salon du livre jeunesse de Fougères, où il y avait une exposition présentant les maquettes ayant servi pour faire l’album, c’était très chouette ! (le site de l’éditeur )

Un album très original.

___________________________________________

Celui-ci ferait plutôt parti des « voyages imaginaires »

Pas-du-tout-un-carton !

Antoinette Portis

Kaléïdoscope (2008)

pas-du-tout-un-carton---631582-250-400

(à partir de 3/4 ans)

Thèmes : Voyage imaginaire, carton

Qui a dit qu’un carton d’emballage ne servait qu’à emballer ?
Les grandes personnes, bien sûr !
Et qui serait capable de transformer
ce même carton en de multiples jeux, plus amusants les uns que les autres ?
Un enfant (sous la forme d’un lapin)…
Évidemment.

Celui-ci, c’est à la fois la découverte d’un album très amusant et à la fois les souvenirs inoubliables d’une maman ! Mon fils ne pouvait pas voir un carton sans le mettre sur sa tête ou sans rentrer dedans… Le must : j’ai récupéré un jour un carton de réfrigérateur : il était fou !! Il pouvait nager dedans, il était super content… (comme quoi, hein, ça coute pas toujours forcement cher de faire plaisir à ses gamins !! Bon ok, surtout quand ils sont petits…)

___________________________________________

Pour le dernier, je triche un peu : ce n’est pas vraiment un voyage (quoi que ?),  juste une balade en voiture…

A fond la caisse avec Steve Mac Kouïn

Taï-Marc Le Thanh

Christophe Merlin

Seuil (2009)

a-fond-la-caisse-avec-steve-mac-kouin-632902-250-400

Un album grand format à partir de  5  ans

Thèmes : Voiture, vitesse, désert américain, humour

Steve Mc Kouïn rêve de vitesse au volant de la grosse voiture de son père.

« Si j’emprunte la voiture de papa et que je lui rends ce soir, il ne s’en apercevra probablement pas. »

Un petit garçon passionné de vitesse (et légèrement hyperactif !!) emprunte la voiture de son père pour une folle balade à travers la ville puis le désert, poursuivi par les hommes du shérif… Et bien d’autres encore ! «mais Steve Mac Kouïn s’en moquait. Lui, ce qui l’intéressait, c’était la vitesse» Un hommage à l’acteur passionné de voiture (Steve McQueen) et aux grands espaces américains. Un très bel album (grand format, de très belles illustrations avec des cadrages façon cinéma) avec un texte rythmé et dynamique qui plaira à beaucoup d’enfants (et pourquoi pas, aux parents aussi !)

Bref, un album dépaysant !

 

Nous suivre et partager :
error0