Samien : le voyage vers l’outremonde de Colin Thibert

Samien

Le voyage vers l’outremonde

de Colin Thibert

roman fantastique pour adolescent

Editions Thierry Magnier

http://medias.letudiant.fr/documents/concours/ETM-logo.jpg

9782844208880, 432p.,  15,80€

Parution le 02/02/2011

Thèmes : Adolescence, amitié, amour, aventure, liberté, voyage, esclavage, Heroic Fantasy


Présentation de l’éditeur :

Dans ce monde-là, huit lunes scintillent la nuit à tour de rôle. Samien, petit paysan des Kraspills est maltraité par son maître, il fuit. Sous son bonnet rouge, niche Yonka l’araignée, ils communiquent par télépathie. Autoritaire, elle a de grandes ambitions pour Samien, tout d’abord partir vers Iskhion, capitale du monde du Sarancol, lieu de résidence du Sarchonte. Là, ils feront fortune et ensuite ils fileront vers l’Outremonde, au-delà des huit lunes. La route est longue, semée d’embûches, de traquenards, de brigands et de cohortes de pèlerins qui se dirigent pour célébrer le Walche.
Mais aussi d’animaux étranges : prapators, chenilles géantes… Kidnappé, asservi, en fuite, emprisonné, évadé, mousse sur des bateaux intersidéraux, Samien court d’aventure en aventure. Il découvre bien des mondes, les trafics humains, la traite des femmes indigos le révolte, et aussi bien sûr il découvre l’amour, l’amitié, la trahison… Inutile de prétendre réussir à résumer un roman aussi touffu qui évoque par son humour permanent le monde de Terry Pratchett.
Belle quête initiatique, matinée de considérations politiques (les opprimeurs et les opprimés existent partout, même dans l’Outremonde), ces considérations ajoutent un supplément d’âme à ce roman de fantasy dans la droite ligne de classiques du genre.

Mon avis :

400 pages qui passent comme de rien, pour un roman captivant!

Samien est un jeune garçon, pas aidé par la vie, qui fuit à travers les montagnes d’un monde bien différent du notre. Première rencontre, premier ami, Yonka, une araignée qui malgré son aspect d’arachnides dont je me serais bien passée est rapidement devenue mon personnage favoris. Plus que Samien, car beaucoup plus intelligente selon moi, fine, et elle permet des situations cocasses qui m’ont fait sourire! L’aventure est le maître mot de ce roman dynamique qui ne s’arrête pas une seconde.

Tout au long de ce roman les situations d’aventures se succèdent, à un rythme impressionnant. Trop pour que je le raconte, mais juste assez pour que ce roman soit lu très vite, sans pause ou presque, pour connaître enfin le dénouement du livre. J’ai apprécié que l’auteur ne fasse pas traîner en 4 ou 5 tomes son histoire, mais enchaîne les évènements et les situations de tout type. Sauf que du coup on ressort du livre avec quelques questions sur ce monde,
ces mondes même, l’Outremonde et tout ce qu’il y autour ! Samien découvre le monde, mais pas vraiment en profondeur et j’aurais tellement en savoir un peu plus, m’imaginer un peu mieux chaque détails de l’histoire.

Un passage, trop court, nous parle de l’esclavage sexuel de tout un peuple, un peuple totalement fantastique et qui m’intéresse beaucoup mais qu’on ne fait que survoler!

Bref vous allez croire que je ne sais pas ce que je veux, je râle toujours que les séries mettent trop longtemps à démarrer, qu’on aurait pu faire l’économie d’un tome pour rentrer dans l’intrigue, et là c’est tout le contraire, il m’aurait fallu 2 tomes, voire plus, pour avoir le temps de vraiment me plonger dans ce monde, pour en connaître tous les détails, tous les secrets…

Un très bon roman initiatique, fantastique à souhait, avec des personnages originaux, mené tambour
battant!

Je vous parlerai à l’occasion du recueil de nouvelles du même auteur : Le bâtard de l’espace, plus science fiction

pure.

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

La machine à bonbons d’Isabelle Bauer et Laura Nillni

machine_bonbons_couv.jpg

Album (jeunesse) – souple

La machine à bonbons

  de Isabelle Bauer

 illustré Laura Nillni

 Philomène, mars 2010
28 pages,
9782918803027,  8,90€

 

Thèmes : apprentissage de la vie, amitié

 Avis :

Alors même que je peine un peu dans le challenge je lis aussi des albums, non pas à lire, mais à commenter des albums, ce partenariat avec les éditions Philomène (via Babelio) était une belle opportunité… et je ne le regrette pas !

La machine à bonbons est un album très coloré, plein de vie et d’amitié. Albert, notre ouistiti, personnage principal du livre décide d’inventer une machine à bonbons… mais ce n’est pas si facile ! Son invention sera l’occasion de nombreuses rencontres, et de nouvelles amitiés.

Un joli point de vu,  intéressant sur les rencontres et l’amitié, avec des illustrations très colorées, bien adapatées au texte, et qui le sublime. Les mots sont bien choisis, ils sonnent et résonnent agréablement à l’oreille, par les petits rimes de fin de ligne, pas des tournures intéressantes…

Cet album pourtant n’est pas un coup de coeur… Il manque selon moi quelque chose pour le rendre unique et inoubliable, j’ai  apprécié sa lecture, mais après quelques jours je pense qu’il ne m’en restera vraiment pas grand chose. Je regrette aussi le format de l’album, car je préfère les albums cartonnés, même si le papier est très agréable.

Au final une belle histoire et de belles couleurs pour un album plutôt mignon !

+  Une maison d’édition qui fêtera bientôt ses un an ! Bravo !
challenge2

  14 / 24

 Le recap ici et la suite là !

 Les index par titre et auteur pas du tout à jour !

 

La Machine a Bonbons

Critiques et infos sur Babelio.com
Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Les âmes croisées de Pierre Bottero

Les âmes croisées



amescroisees.gif

 

Auteur : Pierre Bottero
Editeur : Rageot
Date : 17/02/2010
Pages : 423 p.
Prix : 16 €
ISBN
978-2-7002-3748-1 

 
 
Roman fantasy (jeunesse)

 

 

Thèmes : Quête identitaire, fantastique, amitié

 

Présentation de l’éditeur :
« 
 Nawel vit à Jurilan, le royaume des douze cités. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl,
elle va choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu’elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages…
Quel voie arpentera-t-elle ?
« 

Avis :

Avant de commencer, il faut que je rapelle aux non fans un fait important. Pierre Bottero, auteur jeunesse que
j’apprécie particulièrement est décédé en novembre 2009. Ce livre avait déjà été finalisé par l’éditeur, il est donc sorti en février. Le dernier livre. Les derniers mots, ou presque, puisqu’il
avait commencé la suite, mais jamais terminé. Voilà pour vous mettre dans l’ambiance de ma lecture.

Dès les premières pages je me suis retrouvée dans un monde différent, avec une société particulière, totalement
différente de ce que l’on connait. Un monde imaginaire, pleins de mystère. Pourtant après quelques chapitres on a l’impression d’habiter ce monde, de cotoyer les personnages. C’est je crois ce
qui m’a séduite il y a des années à la lecture des aventures d’Ewilan. Des univers fantastiques, mais auxquels on croit, dans lesquels on se plonge, dans lesquels on aimerait rester,
longtemps.
Les âmes croisées c’est avant tout l’histoire de Nawel, une jeune fille, forte, qui ne se laisse pas guider dans des routes qui ne lui ressemblent pas. Une jeune fille pourtant pleine de doute,
qui souvent nous parait proche de lacher. Elle est une belle figure de courage, une héroine comme je les aime.

J’ai commis une seule erreur avec ce livre, ne pas laisser durer le plaisir. J’ai eu envie de lire, de savoir,
d’avancer… et j’ai fini ce livre d’une traite, en quelques heures… Je l’ai fini, vite donc, avec un sentiment de désespoir puisque j’avais envie d’une suite, qui ne viendra pas. Et en même
temps n’est ce pas mieux de finir sur un magnifique livre que sur un tome inachevé ?

 

Je terminerai sur des mots parfaits, trouvés sur le site de Rageot, comme un hommage

 

« Écrire.
Non pas une lettre, ni même un journal intime.
Non. simplement écrire. Comme on respire.
Pour vivre. »
 

Bonne route à tous. « À la rencontre de votre avenir ».

 

Extraits :

« Qui veux-tu être, Nawel ? Qui veux-tu vraiment être ? »
Elle le savait désormais.
– Je me nomme Nawel Hélianthas…
Un voeu, un simple choix, possédait-il le pouvoir d’orienter une existence entière ?
– Je sollicite le droit et l’honneur de revêtir…
Un mot, un unique mot pouvait-il devenir une clef ? »


Challenge
http://idata.over-blog.com/1/83/70/07/Challenge-Pierre-Bottero.png
  Mon premier billet dans le cadre du Challenge, même si vous trouverez mes avis sur Ellana, ici et
là !

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres avis :
Aurore, Edelwe, Faelys et le très bel avis poétique de Maxo0 !

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Mon nouveau jouet de Mo Willems

Mon nouveau jouet
Auteur : Mo Willems  
Editeur :
Tourbillon
Collection : Emile et Lili
Date : 27/08/2009
Pages : 57 p.
Prix : 7,90
ISBN
978-2-84801-499-9

 
 
Album
(jeunesse)

Thèmes : Amitié, Jouet, Dispute


Présentation de l’éditeur :
« 
Lili est tête en l’air.
Elle rit tout le temps. Emile est sérieux. Il se fait du souci pour deux. Emile et Lili sont les meilleurs amis du monde. « 

Résumé :

Lili a un tout nouveau jouet, elle est tellement fière. Sauf que quand Emile l’emprunte et le fait tomber par terre, leur
amitié est mise à mal!

Avis :

Un petit album simple, avec très peu de texte, servi par des dessins vraiment chouettes et colorés… Pour ce qui est de
l’histoire, on y trouve une belle morale (voir extrait) même si j’ai été assez chagrinée par un détail : les deux amis se réconcilient, mais on a l’impression que ce n’est que parce que le jouet
n’est au final pas cassé… Un peu en contradiction avec le message donc!

Extraits :
« les amis c’est mieux que les
jouets
« 

En image (tous droits réservés Tourbillon / Mo Willems)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



















L’éditeur :

Tourbillon est une maison d’édition que je ne connaissais pas j’ai donc fait quelques recherches pour vous donner quelques
éléments :

Crée en 2002 par deux auteurs de littératures jeunesses, cette maison d’édition propose des livres pour les plus jeunes,
avec souvent une grande part laissée à l’humour. Ils ont beaucoup de héros récurrents, comme Miffy, Mastic, Pom…


Leur collection de documentaire me parait bien alléchante :


 

 

 

 






Voir leur site et leur catalogue :

« Bienvenue chez Tourbillon !

Tourbillon est apparu dans l’univers du livre jeunesse il y a 7 ans.
Présents sur le terrain des tout-petits,
de l’éveil documentaire et de l’humour,
nous privilégions les livres complices
où l’enfant est souvent l’acteur
de ses thèmes passion.

La poésie, la fantaisie, l’imaginaire et l’éveil
du sens esthétique font aussi partie
de nos credos maison.

Bonne visite ! »





Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k