Enquête à Venise, un livre-jeu

Venise

Un 2ème album, pour les plus grands, pour ce thème de juillet : les enquêtes

Venise aux 100 suspects

Jean-Luc Bizien & Jean-Louis Thouard

Gründ (2001)

* * * * *

Nous sommes à Venise, en plein Carnaval. Vous êtes Paolo, un jeune groom travaillant dans un splendide palace. On vous a confié une lettre à remettre aux occupants d’une suite, mais quand vous arrivez, vous entendez derrière la porte des cris étouffés, des bruits de lutte… Vous ouvrez avec votre passe et vous vous rendez-compte que la nurse a été agressée et le bébé enlevé !

* * * * *

C’est parti pour cette enquête à Venise ! Munissez-vous d’un papier et d’un crayon, pour noter les indices et vos déductions. Pour démasquer le coupable, il faut découvrir non seulement l’identité du ravisseur, mais également comment il a opéré, où est le bébé et avant d’appeler la police, il faudra trouver des preuves… A chaque page, selon vos trouvailles, on vous conseille d’aller voir à telle page ou à telle autre. A vous de bien examiner tous les détails… Sinon, il faudra tout recommencer !

* * * * *

 

Collection “Vivez l’aventure”

Je viens de lire sur le site de l’éditeur Gründ, que cette collection “Vivez l’aventure” a plus de 20 ans ! Et ça marche toujours… La collection s’est renouvelée il y a quelques années, et les albums comportent maintenant des pages bd et encore plus de jeux. Avec certains, il y a même une fiche pédagogique destinée aux enseignants de CM2 (celui sur l’Égypte).

En bibliothèque, les livres-jeu fonctionnent toujours très bien. Moi je n’ai jamais aimé ça : j’aime jouer à des jeux de société, j’adore lire, mais pas faire les deux en même temps ! Ceci dit, je dois avouer que c’est bien fait, et que ça développe sûrement les capacités d’observations et de déduction des enfants. Une chose est sûre, si j’en crois le nombre de fois où ces livres-jeux sont empruntés, ça plait aux enfants !

* * * * *

Blog de l’illustrateur Jean-Louis Thouard

Par ici vous trouverez d’autres livres jeux, que ce soit sous forme d’albums comme ici ou sous la forme de romans comme là ! Et aussi Déjoue les pièges de l’histoire ou Déjoue les pièges de la science ou encore Cherche et trouve au zoo

Cet album participe au Challenge Album

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame De Paris

Un grand classique en version abrégée

Notre-Dame de Paris
Victor Hugo
Collection “Textes classiques abrégés”
Gallimard Jeunesse (2015 pour les notes et le carnet de lecture)

Paris, 1482. Quasimodo, le sonneur bossu de Notre-Dame de Paris, voue à la belle Esmeralda un amour sans espoir. Comment la bohémienne s’intéresserait-elle à ce monstre, elle qui fascine tous les hommes ? Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, elle est arrêtée et promise au supplice. Mais du haut des tours de la cathédrale, Quasimodo est prêt à intervenir pour la sauver des griffes de ses bourreaux…

Mon avis : Une histoire d’amour, de passions contrariées… Quasimodo aime Esmeralda qui aime Phoebus qui n’aime… que lui ! Esmeralda, jeune fille pure et innocente qui enflamme les hommes y compris ceux censés rester de marbre comme l’archidiacre de Notre Dame de Paris.

Cette version est effectivement facile à lire, j’avoue ne pas avoir lu le texte intégral, mais il est en ligne gratuitement ici et rien qu’en comparant les deux premières pages, vous comprendrez comment il est possible de passer de 700 à 300 pages…

Je ne sais pas trop quoi penser de cette mode qui consiste à tout faciliter, à simplifier, à abréger… Est-ce une façon de mettre la “culture” à la portée de tous ? Ou est-ce parce qu’on ne veut plus faire “d’effort” ?

Je n’émets pas de jugement, hein, je me pose juste la question… Si les jeunes, en 4ème, ne sont pas capables de lire Victor Hugo, pourquoi ne pas étudier autre chose et garder Victor Hugo pour ceux qui étudieront la littérature ? (si vous avez une réponse, n’hésitez pas, ça m’intéresse vraiment !)

J’espère juste que ces textes abrégés en amèneront quelques uns à lire le texte intégral, ce que je ferai un jour où l’autre !

Si vous souhaitez écouter cette belle histoire, le livre audio est téléchargeable ici !

SignatureNat

Note de Sophie :  L’inconvénient des programmes de français, qui veulent faire découvrir beaucoup de choses à des élèves qui n’en sont pas toujours capable… J’apprécie personnellement les abrégés, quand ils s’accompagnent d’une version illustrée, car il y a alors un véritable apport au texte. Pour Notre Dame de Paris, la version intégrale illustrée par Benjamin Lacombe est une merveille !

Twist de Delphine Bertholon

Twist

de Delphine Bertholon

Roman

J’ai lu, 2010
9782290016152, 8€

Thèmes : enlèvement, écriture, séquestration, famille, enfance
 Un roman fascinant sur l’enfance, l’attente, l’enfermement – et toutes ces stratégies que nous inventons pour nous libérer, chacun à notre façon.

Mon avis :
3 regards croisés pour un roman très touchant :
Celui de Twist tout d’abord. Madison, 11 ans est enlevée et séquestrée. Elle tente de garder la raison et l’espoir en écrivant dans des cahiers.
Celui de sa mère aussi, à travers les lettres qu’elle lui écrit, et qu’elle garde, faute de pouvoir lui envoyer, mais qui disent tout son espoir.
Et celui de Stanislas, professeur de tennis de Madison, dont elle était amoureuse, et qui veut devenir écrivain.

C’est trois voix se croisent et se construisent, en décalé mais pourtant en parallèle. Et nous entrons donc dans une histoire effroyable, celle de cet enlèvement. Sous la plume de Madison c’est toute sa vie dans cette minuscule pièce en sous-sol que nous découvrons, et avec l’horreur, la folie de son tortionnaire, pourtant gentillé… Des pages et des pages qui dressent un aperçu de son enfermement, de sa souffrance, de son envie de liberté. Pourtant on est bien loin d’être dans l’horreur total, car Madison est finalement bien traitée par son ravisseur, presque trop même parfois. Le portrait qu’elle nous en dresse n’est pas effrayant d’ailleurs… et tout cela m’a amené à une grande incertitude, que je révèle même si ça spoile un tout petit peu (pardon!)… en fait Madison écrit dans ses cahiers, mais nous apprenons à un moment que des pages ont été arrachées, et je ne sais pas, j’ai un sentiment de malaise, comme si le syndrome de Stockolm qu’on croise dans le livre n’était que la face visible de l’iceberg… j’ai hâte d’avoir l’avis de ceux qui ont lu le livre et de débattre avec eux, car j’hésite finalement pour mon jugement final.
J’ai aimé la lecture de ce livre, j’ai tourné les pages très rapidement, j’ai dévoré la fin, pourtant plusieurs points me gènent. L’histoire de Stanislas déjà, bien qu’elle ait son explication n’a pas réellement su m’intéresser et c’est bien pour l’histoire de Madison que j’ai dévoré ce roman. Ce personnage ne m’a pas vraiment inspirée ! Par contre Madison et ses mots à demi parfois, avec son caractère bien trempé et ses inquiétudes m’a beaucoup touché. Mon personnage chouchou reste cependant la maman, car à travers ses lettres on découvre toute la souffrance, et tout l’amour d’une mère.
Au final j’ai eu un sentiment de légèreté trop prononcé dans le traitement de ce sujet, mais sans parvenir à définir ce que cela cache : volonté de l’auteur de ne pas faire un livre trop dur, ou libre appréciation de ces pages manquantes… Pourtant j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, et j’ai été ému par certains passages!

Les petits plus :
– Twist, parce que c’est le surnom de Madison, donné par son grand père, photographe
– J’adore la couverture de cette édition de poche
– Merci à Delphine Bertholon pour l’agréable discussion que nous avons eu au Salon du Livre de St Etienne…. j’avais bien dit qu’il me faudrait quelques mois avant de le lire !

Une lecture commune avec Val, Canel et Ln ! Et je cours lire leur avis car je suis comme souvent bonne dernière :)