#scandale Sarah Ockler

Roman pour adolescents
cyber-harcèlement

#scandale

de Sarah Ockler

traduit par A. Guitton

Nathan, 2015
978-2-09-255608-5, 16,90€

Cyber-Harcèlement, addiction aux réseaux sociaux, adolescence, trahison, secrets… des thèmes très actuels dans la littérature pour adolescents, parce que d’actualité et proche de leur préoccupation. Sur ces pages, nous vous avons déjà parlé de M comme…, Banzai Sakura, Like Me : chaque clic compte, Treize Raisons, Action ou vérité, La liste

#Scandale est un de ces romans dont on ne peut pas dire qu’il soit original, ni magnifique au niveau du style, mais qui est plaisant à lire tout en traitant d’un thème intéressant. Ici, l’héroïne, Lucy, se fait voler son téléphone portable et des photos d’une soirée arrosée de fin de terminale sont publiés sur son compte facebook, ruinant la réputation de plusieurs amis, mais aussi la sienne. Le parcours pour s’en sortir sera long, semé d’humiliation et d’embûches, mais aussi, en fin de compte de belles rencontres.

Ce roman ne s’attarde que très peu sur le côté technique ou addictif, pour s’intéresser au côté humain, aux relations entre adolescents, aux amitiés et aux amours de ce groupe d’amis. Le lecteur s’attache rapidement à Lucy, cette tueuse de zombies en ligne, timide, qui se retrouve sous les feux des projecteurs. L’ensemble est assez limpide, on imagine une bonne partie des situations et dénouements, et pourtant quelques surprises nous attendent au détour des pages !

Les rapports humains sont intéressants dans ce roman, car ils offrent une panoplie de visages et de caractères bien différents. Le groupe s@tan, que l’on découvre peu à peu par exemple, offre un regard critique sur les réseaux sociaux, une façon d’apporter des touches de nuances, tout en montrant que les extrèmes ne sont pas faciles.

Un roman agréable à lire, on passe un bon moment en compagnie de Lucy tout en se rendant bien compte des dégâts que peuvent occasionner le partage de photos privées sur les réseaux sociaux.

+ Challenge YA

Banzai Sakura

banzaisakuraRoman pour jeunes adolescents

Banzai Sakura

de Véronique Delamarre Béllego

Oskar, 2014
9791021402294, 11,95€

Une nouvelle élève, Sakura Yamanakako,, arrive qui fait sensation dans la classe : elle est sûre d’elle, souriante et asiatique. Racontée par un autre élève, Jo, cette histoire en apparence simple permet de montrer une façon intelligente de lutter contre le harcèlement.

Un roman sélectionné pour le prix des incorruptibles CM2-6ème, et qui offre un bon point de départ pour parler de l’acceptation de soi et des autres, des différences et du harcèlement.

Ici on assiste à un cas qui semble bien banal : Fabio, un garçon de la classe se moque sans arrêt des filles, et s’en prend donc naturellement à la nouvelle.

L’auteur  a pris le parti de ne pas aggraver la situation ni tomber dans le pathos comme c’est souvent le cas quand il s’agit de harcèlement. Banzai Sakura est un roman léger, qui fait rire, sans pour autant oublier de faire aussi réfléchir !

challengeincologo

Martin & les fées

MartinFéesMartin & les fées

Dominique Gorse

Illustré par Fred Multier

Éditions Ipanema (2015)

A partir de 7 ans

***

Les fées, ça n’existe pas.

Et pourtant, en donnant un coup de pied dans un vieux réveil trouvé sur le bord de la route, le jeune Martin libère une curieuse bille de cristal qui fait des étincelles… et qui renferme la très jolie fée Iris.

Cette bille est sa prison, comme pour six autres fées que Martin va devoir rechercher afin qu’Iris et ses amies retrouvent la liberté. Commence alors pour le petit garçon une aventure extraordinaire à travers le monde, sur lequel plane l’ombre de Godefroy le Vilain, un seigneur tyrannique qui a jeté ce sort aux fées il y a des siècles.

***

Si j’ai bien compris, ce roman a inspiré un conte musical qui sortira début 2016. Mais avant, il y a tout un tas de choses : ce mois-ci, c’est donc la sortie du roman et du single “l’épouvantail” voir ci-dessous. Fin août, c’est la sortie d’un 2ème single “Tout est possible”. En octobre parution de ce roman en version album illustré avec cd et sortie conjointe du double album cd.

On peut écouter ici une des chansons du conte musical (L’épouvantail par Paul Ventimila)

***

Mon avis : Conseillé à partir de 7 ans, soit le CE1, je trouve ça un peu juste d’autant plus que Martin s’exprime parfois plus comme un adulte que comme un enfant de primaire. Exemple page 139 : “C’est extraordinaire, vous êtes totalement avant-gardiste. Je serais vraiment curieux de savoir comment vous vous y prenez pour réaliser de tels chefs-d’œuvre”. Vous imaginez un enfant de primaire dire ça ? Moi, j’ai un peu de mal…

Et le vocabulaire d’une manière générale me semble un peu compliqué pour de si jeunes lecteurs. Bref, je le conseillerais plutôt en fin de primaire CM1/CM2.

Martin est un gamin de 8/10 ans, il va à l’école où il est harcelé par d’autres enfants parce qu’il boite. Il va vivre de nombreuses aventures à la recherche des fées. Une mignonne petite histoire qui aurait pu être un peu plus développée, Martin trouvant les fées vraiment très facilement ! En même temps, c’est un conte.

Je suis un peu déçue parce que la fiche de presse parlait de “sujets difficiles tel que le handicap, la différence et le harcèlement”. Ok, Martin boite et il est harcelé par deux gamins à l’école, mais ça, c’est les 6 premières pages et ensuite on n’en parle plus… Bref, un avis mitigé !

Je pense que je vais le prêter à ma petite testeuse favorite, ma petite voisine Noémie, pour qu’elle me donne son avis…

SignatureNat

Le pull de Sandrine Kao

Le pull lePull

Sandrine Kao

Coll. Tempo + (Dès 10 ans)

Ed. Syros (2015)

L’auteure : Elle a d’abord suivi des études dans les métiers du livre, puis s’est dit qu’elle préférait créer les livres. Elle part donc suivre une formation d’illustratrice à l’école supérieur d’Épinal. Elle est maintenant auteure-illustratrice pour la jeunesse.

L’histoire : D’une timidité maladive, Soline aime s’enfouir sous d’amples vêtements pour  passer inaperçue. Son pull fétiche est si déformé qu’il lui arrive à mi-cuisses tandis que ses mains disparaissent dans ses manches. Poussée par son amie Lucille, elle adopte une nouvelle tenue du jour au lendemain : bottines, jean noir, haut noir, rien d’incroyable vraiment. Soline se sent toujours la même. Pourtant, autour d’elle, les regards changent… Et certaines attitudes aussi.

Une jeune fille timide dans une période difficile pour elle (ses parents viennent de se séparer/elle arrive dans un collège où elle ne connait personne) est harcelée par un garçon un peu plus âgé qu’elle. Il ne fait pas “grand-chose”, mais il la touche, se colle à elle et elle finit par vivre ça très mal, elle se sent (et elle est !) harcelée. On sent son malaise grandissant, on perçoit aussi sa solitude, sa tristesse. Elle n’en parle à personne (la seule copine qu’elle s’est faite a ses propres problèmes) et en arrive à faire des choses…

J’en étais malade ! J’imaginais ma belle-fille (à peine plus vieille) dans ce cas-là et je me disais que nous, parents, sommes parfois loin d’imaginer certaines choses vécues au collège ou au lycée.

Un roman court, mais intéressant et prenant. Bien écrit, simplement mais pas en langage d’jeun’s ou sms. A lire et à avoir, je trouve, dans les CDI de collège.

SignatureNat