A Silent Voice 1

a silent voiceManga Jeunesse – Handicap / Harcèlement

A Silent Voice 1

de Yoshitoki OIMA

Ki-oon, Shonen, 2015

Shoya est en CM2, et pour que la vie ne soit pas ennuyeuse, il passe son temps à lancer des défis à ses copains. Sauter dans la rivière du haut d’un pont, ou d’un balcon, est sa principale occupation. Quand Shoko arrive dans sa classe, il la prend pour un extraterrestre et ne sait pas trop comment agir avec elle. Shoko est sourde de naissance, et communique avec les autres grâce à un cahier. Une situation difficile, que tout le monde a du mal à gérer.

A Silent Voice commence 6 ans plus tard, alors que Shoya est au lycée. On le voit qui retrouve Shoko, laquelle s’enfuit en courant. Que c’est il passé en CM2 ? Ce premier tome est une introduction qui permet uniquement de connaître le CM2, le tome se finissant de nouveau sur la scène du départ. Une longue introduction donc, mais totalement nécessaire car elle met en avant, grâce au récit de Shoya, de nombreuses thématiques.

Chaque jour était une nouvelle bataille dans ma guerre contre la morosité…

Un manga qui traite donc du handicap, de la LSF aussi un peu, mais surtout de la manière dont cette jeune fille, sourde, est intégrée dans la classe. Le regard des autres, les brimades, les difficultés de communication, l’incompréhension mutuelle, l’indifférence aussi; c’est tout cela que l’on voit dans les illustrations notamment, et qui nous permet de mieux appréhender les problèmes de Shoko.

S’il est question de harcèlement dans ce manga, c’est surtout la façon dont l’ensemble se met en place, ainsi que les répercutions qui sont réellement intéressantes. Contrairement aux protagonistes de l’histoire, on a accès aux pensées de Shoya, et on comprend qu’il est avant tout désarçonné, inquiet et en recherche de reconnaissance. L’attitude du professeur est aussi un point important, pas souvent traité, qui permet une vision d’ensemble de la situation.

Le premier tome de A Silent Voice nous laisse sur notre faim mais qui met en exergue une situation de handicap vue sous un angle différent. Intéressant, intriguant… à partager !

silent voice trailer

Cette série est terminée au Japon, et compte 7 tomes. En France, le 6ème tome vient de paraître.
Une version long-métrage est prévue pour cet automne au Japon.

+ Voir le Trailer de la série

+ Les avis de Bouma et Liyah sur le tome  1

+ Une série bien adaptée au collège, qui est en plus bouclée en 7 tomes !

Isis, 13 ans, 1,60 m, 82 kilos

Roman pour adolescents dès 10 ans

Isis, 13 ans,
1,60 m, 82 kilos

Sophie Rigal-Goulard

Rageot, 2016
Rageot romans, 160 pages
9782700251432, 6,45€

Big Mamma, Grosse Dondon,  voici quelques uns des surnoms d’Isis au collège. Pas facile de s’accepter. Isis est en pleine crise d’identité ! Elle décide alors d’écrire à son père, qu’elle ne connait pas, mais dont elle a obtenu l’adresse par sa grand-mère. Une façon de raconter sa vie à un inconnu, tout en espérant des conseils et du réconfort. Elle parle peu à sa mère, surtout depuis qu’elle a ramené un nouvel homme à la maison, un fan de sport qui passe son temps à faire des réflexions à Isis.

Au fil des lettres nous allons découvrir Isis, cette ado mal dans sa peau, mais aussi son entourage, notamment au collège. Celui qui la persécute, ceux qui la soutiennent, le public de ce harcèlement mais aussi ses professeurs, notamment sa nouvelle professeur de français et son projet de théâtre.

Un roman qui aborde de nombreux thèmes, de façon assez inégales. Le thème du harcèlement est intéressant et sert de lien dans tout le roman. Celui de l’obésité est plus abordé du côté du ressenti, tandis que le lien avec les parents est vu dans les lettres.

Au final ce petit roman permet de se confronter à de nombreux problèmes et surtout arrive à ne tomber ni dans le pathos, ni dans le “rose guimauve, tout va bien, tout fini bien”. En effet Isis nous parle de ses problèmes de façon mature. Le roman ne donne pas de solutions miracles, sans pour autant laisser aucun thème en suspend. Des solutions très ancrées dans la réalité sont apportées à chaque problème d’Isis, sans qu’on sache toujours si cela suffira…

Sur le thème du harcèlement vous pouvez aussi lire :
johnny-martine-pouchain.gif Treize raisons M comme... banzaisakura

Sur le thème des problèmes de poids vous pouvez aussi lire :

reveducachalotbrocas.gif

D’autres livres du même auteur :
Sophie Rigal-Goulard - Quatre soeurs dans la tempête.

+ Challenge YA#5

Miss Pain d’épices #Concours

***
Calendrier de l’avent 2015
Cadeau du 14 décembre (bis)

*** *** ***

Miss Pain d’épices

de Cathy Cassidy

Nathan, 2015
254 pages, 14,90€

Hier je vous ai présenté la série Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, une série phare en ce moment au CDI, que mes élèves adorent. Du coup, impossible de rater la sortie du nouveau titre de Cathy Cassidy, Miss Pain d’épices. Encore un titre gourmand, mais qui ne fait pas partie de la série “chocolat”. Pourtant l’esprit reste le même, avec une jeune héroïne attachante, des histoires d’amitié, d’amour, et en même temps des tracas d’ados un peu plus profond, comme le harcèlement.

Cannelle Brownie a un joli nom, mais encore faut-il l’accepter. Et à l’école primaire, rien n’aller comme il faut. Rejetée, moquée, Cannelle était victime de harcèlement moral et social. Arrivée au collège, elle décide que tout doit changer, et y réussi plutôt bien, grâce à sa nouvelle meilleure amie. Quand Sam, un garçon un peu étrange, décalé, arrive dans sa classe, Cannelle a bien du mal à résister… Faut-il suivre son coeur ou écouter sa meilleure amie et garder son rang social ?

Les élèves sont souvent face à ces problématiques d’amitié compliquée, et sous prétexte de ne pas perdre une amie, ils sont capables de faire n’importe quoi, même devenir à leur tour moqueur, harceleur, ou tout au moins témoin inactif. Ce livre n’est pas une solution à tous les problèmes, mais il montre qu’il faut savoir faire son chemin, écouter son coeur.

D’autres histoires s’entremêlent, avec cette ancienne “amie” du primaire qui se retrouve seule et que Cannelle veut aider, la peur du regard des autres, la musique…

Un très beau livre pour les adolescents, doux comme une sucrerie d’hiver, à déguster avec un chocolat chaud !

+ Challenge YA#5

***

calendrier de l'avent 2015 concoursAujourd’hui, Nathan vous offre 1 exemplaire de Miss Pain d’épices

Pour tenter de gagner livre, il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :

Quel est pour vous le plus beau livre à offrir à un adolescent à Noël ?

+ Chances supplémentaires

  • * Suivre Lire en Live sur facebook ZA102637861
  •  * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux    (+1 chance) ou être abonné à la newletter
* Relayer ce concours (donner le lien direct) (+1 chance) 
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)
 
Concours ouvert du 18 novembre au 12 décembre 2015, France Métropolitaine. Règlement.

***

Eleanor and Park

eleonorandparkRoman pour adolescents

Eleanor and Park

de Rainbow Rowell

traduit par Juliette Paquereau

Pocket Jeunesse, 2014
9782266234702, 16,90€
disponible en epub

Deux adolescents un peu perdus qui se retrouvent assis côte à côte dans le bus scolaire. Ca commence comme une romance très classique et pourtant ce roman – qui est bien une romance – n’a rien de classique.

Park est un jeune garçon qui ne se sent à sa place ni dans sa famille, ni dans son quartier (différence ethnique). Solitaire, il n’en est pas moins tranquille.

Eleanor arrive juste dans le quartier. Elle aussi est différente, pas vraiment à sa place. Ses tenues la rendent remarquable, mais c’est surtout son histoire familiale difficile qui la hante et forge son caractère.

Peu à peu, jour après jour, grâce à la narration croisée, on voit les liens, d’abord hostiles, puis de plus en plus amicaux qui se créent entre eux. A travers les comics et la musique qu’ils s’échangent, ils apprennent à se connaître, puis à s’aimer. Des personnages atypiques, que l’on a parfois du mal à cerner, avec chacun leurs histoires personnelles, mais qui semblent ne vivre que l’un avec l’autre. Le style est simple, trop même parfois pour les thèmes abordés, mais la lecture n’en ai que plus aisée.

L’auteur réussi à créer un univers touchant et cette romance prend une dimension plus profonde. Un roman qui offre une vision intéressante de la jeunesse américaine, loin des paillettes de beaucoup de romances !

Les petits plus du hérisson :
+ L’avis de Mélo, déçue
+ Challenge YA
+ de belles illustrations d’une édition anglais