M comme… de Yaël Hassan

M comme...Roman jeunesse dès 10 ans

M comme…

de Yaël Hassan

illustré par Julien Castanié

Casterman, 2014
Comme la vie, 120 pages
978223080492, 7,85€

M comme Mylène, l’héroïne de ce roman, mais M aussi comme Méchanceté, Médisance, Moquerie… Chapitre après chapitre, M après M, on découvre Mylène et sa vie quotidienne. Mylène habite la cité des Magnolias, en région parisienne, avec sa mère. Juste à côté de ses deux meilleurs copines. Et les vacances, elle les passe à la campagne, chez ses grands-parents. Tout semble aller pour le mieux pour cette jeune fille… Jusqu’à son retour de vacances où elle découvre qu’une nouvelle voisine s’est installée et a accaparé ses copines!

Heureusement que pendant les vacances, elle a rencontré Mathieu, un collégien lui aussi, mais d’un autre établissement. Leur correspondance par mail, ainsi que le soutien d’un voisin de 3ème, vont lui permettre de regagner ses amies, mais surtout de faire avancer les choses dans son établissement grâce à la médiation. Et c’est bien là le thème fort du roman, la mise en place d’un système de médiation dans un établissement.

Le harcèlement à l’école est un thème malheureusement d’actualité, bien que loin d’être nouveau, avec lequel nous nous battons au quotidien dans les établissements. La médiation est née dans les années 80 aux Etats-Unis et fonctionne très bien dans les pays nordiques, plusieurs établissements tentent donc aujourd’hui de la mettre en place. Le but est simple, mettre les élèves au coeur du processus. Des élèves volontaires référents s’occupent d’écouter les problèmes des uns et des autres et tentent de les résoudre par le dialogue.

Ce qui est appréciable dans ce roman, c’est qu’il n’édulcore pas totalement les choses, en mettant aussi en avant des écueils et des échecs de la médiation, ce qui malheureusement arrive régulièrement. Par ailleurs, on suit aussi la vie quotidienne de Mylène, ses amitiés, amours et histoire de famille, ce qui rend ce roman plus sympathique pour le lecteur et moins « pédagogique ». Yaël Hassan fait décidément des romans aussi bien écrits qu’intéressants !

Un roman agréable et très intéressant qui met en avant la médiation par les pairs, une bonne idée d’action pour agir contre le harcèlement à l’école. 

petit+

+ Pour s’informer sur la médiation par les pairs :
http://www.educationprioritaire.education.fr/dossiers/la-mediation-par-les-pairs/presentation.html

+ D’autres romans autour du harcèlement : 
Treize Raisons de Jay Asher
Action ou Vérité d’Annika Thor
Enfer au collège d’Arthur Ténor
+ D’autres romans de Yaël Hassan :
Momo petit prince des bleuets
Le garçon qui détestait le chocolat
Le professeur de musique

+ D’autres avis sur ce roman : Missbouquinaix, Canel, …

cadeaumaestro

Nous suivre et partager :
error0

Wizards 1 L’initiation de Diane Duane

Wizards, Diane DuaneRoman fantastique pour adolescents

Wizards

Tome 1 :  L’initiation

de Diane Duane

traduit par Mathilde Bouhon

Lumen, 2014
9782371020009, 15€

***

Derrière l’oeil qui nous regarde en couverture se cache un véritable roman d’aventure et de magie !

***

Nita découvre, dans la bibliothèque dans laquelle elle s’est réfugiée pour échapper à son ennemie jurée, un livre intriguant qu’elle n’a jamais vu. Comment devenir un sorcier en 10 leçons ! Impossible de passer à côté, elle commence à le lire, puis l’emporte chez elle. Après tout, elle aurait bien besoin d’un tour ou deux pour échapper à ses tortionnaires ! Rapidement pourtant, elle se rend compte que ce livre l’entraine dans un véritable monde où la magie est partout !

Si le début est très adolescent et prend le temps de nous présenter et faire apprécier les personnages on assite ensuite à un véritablement basculement vers un monde obscure et dangereux où l’aventure prend la première place ! Bien qu’Harry Potter soit cité en 4ème de couverture, c’est ici un roman beaucoup plus sombre. Moins de personnages pour se centrer sur l’essentiel mais aussi plus de dangers ! Dans l’Initiation Nita et son jeune ami Kit vont découvrir la magie mais aussi apprendre rapidement à la maîtriser pour sauver leur vie et la planète entière ! Manipulation, psychologie et grandes batailles se côtoient donc dans ce livre qui est mené à 100 à l’heure !

Nita et Kit sont des adolescents attachants que l’on apprend à découvrir au fur et à mesure de leurs aventures, mais c’est surtout Fred, le trou blanc, qui apporte l’originalité du livre. Ce personnage atypique que l’on a du mal à se représenter, est véritablement un des trois héros et permet de nombreuses situations humoristiques au fil des pages. Enfin le traitement des déboires de Nita avec une jeune fille de son école qui la harcèle est intéressant, même si sans la magie il semble qu’elle n’aurait pu s’en sortir !

Un roman d’aventures et de magie qui condense de nombreuses aventures mais où il manque un petit rien pour que la magie se transmette au lecteur… A noter tout de même que ce roman date de 1983, bien avant Harry Potter donc, ce qui explique sans doute aussi qu’il n’y ait pas comme dans la mouvance young adult actuelle de triangle amoureux et autres histoires d’amour à n’en plus finir!

+ Une nouvelle maison d’édition, Lumen, qui se lance notamment dans le Young Adult… à suivre !
+ L’avis de Liloulala, conquise et celui de Sophie

+ Paru en VO, il existe actuellement 10 tomes !

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Treize raisons de Jay Asher

Treize raisonsRoman adolescents dès 12 – 13 ans

Treize raisons

de Jay Asher

traduit par Nathalie Peronny

Albin Michel, 2010
réédition janvier 2014
Wiz, 316 pages.
9782226255334, 13,90€
Disponible en poche

Un paquet attend Clay. A l’intérieur, treize cassettes audio et une seule consigne : les écouter jusqu’au bout puis les transmettre à la personne suivante de la liste. Clay commence alors à écouter ces cassettes. Elles contiennent le témoignage de Hannah Baker, juste avant son suicide.

Hannah a enregistré 13 cassettes, et chacune correspond à un évènement, mais plus encore à une personne. Ces treize personnes, ces treize événements expliquent son geste. Recevoir ces cassettes est donc un électrochoc, surtout pour notre narrateur, Clay, qui n’a pas l’impression d’avoir nui à Hannah.

Outre les cassettes, Hannah leur propose un parcours dans leur ville, autour des lieux qui l’ont marqué, les lieux des différents évènements. Une sorte d’audio tour guidé. Un tour dur et éprouvant pour Clay qui pourtant va se plier au jeu, et découvrir, une soirée et une nuit durant, la vie d’Hannah.

Hannah est une jeune fille à laquelle on s’attache à travers son témoignage, une jeune fille que la rumeur a enfermée dans un rôle qui n’est pas le sien. De nombreuses petites choses, à peine visible de l’extérieur. Des choses qui font rire, elle aurait du rire elle aussi. Sauf que l’ensemble qui se développe avec ces treize raisons est terrifiant. On bascule de la rumeur un peu drôle à un cas de harcèlement partagé. C’est à la fois une histoire simple et terrible qui prend place sous nos yeux.

Mais pas seulement sous nos yeux puisqu’en parallèle de cette histoire, nous suivons Clay, qui parcourt la ville en écoutant ses cassettes. Une alternance entre leurx deux voix parfois difficiles à suivre tant les coupures sont fréquentes. Pourtant découvrir le regard extérieur de Clay sur cette histoire ajoute une touche plus réelle à cette histoire. Clay qui ne comprend pas pourquoi il reçoit ces cassettes, lui qui aimait Hannah en secret.

Entre la voix d’Hannah, déterminée et qui offre un recul terriblement mature, et celle de Clay, terrifié par ce qu’il découvre, le lecteur est plongé en plein coeur de cette histoire, sans possibilité d’arrêter, lui non plus, d’écouter cette histoire…

Un roman puissant sur les implications de ces rumeurs pseudo humoristiques qui circulent dans les couloirs des établissements scolaires, à partager!

petit++ prix Books for Young Adults (YALSA)

+ Les avis sont nombreux sur ce livre, en voici quelques uns : Stephanie, Livrons-nous, Mya Rosa, Hylyirio,

+ Challenge YA#3,

Extrait : « Et vous tous qui m’écoutez, avez-vous remarqué les cicatrices que vous laissiez derrière vous? Non, ça m’étonnerait. Parce que la plupart des cicatrices ne se voient pas à l’œil nu. »

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Action ou vérité – Annika Thor

Roman pour adolescents

Action ou vérité

Annika Thor

Casterman, 2014
réédition,
120 pages

Annika Thor est une auteur jeunesse suédoise reconnue dans son pays (elle a notamment obtenu le prix Astrid Lindgren) qui a fait parler d’elle en France pour sa série Une île trop loin (Thierry Magnier), un coup de coeur pour moi.

Casterman réédite avec une couverture plus moderne Le jeu de la vérité sous le titre Action ou vérité. Un roman qui a plus de 15 ans mais qui pourtant semble terriblement d’actualité, réseaux sociaux en moins….

Nora, la narratrice entre en cinquième. Après des vacances loin de sa meilleure amie elle pense que tout va reprendre, comme les années précédentes. Pourtant, Sabina semble l’avoir oublié, elle ne lui parle presque plus, l’ignore. Elle a trouvé une autre meilleure amie, de celle que Nora n’apprécie pas. Nora est prête à tout pour redevenir amie avec Sabina. A tout, même à laisser dire, à laisser faire.

Nora change pendant cette année de 5ème, et la narration est partagée entre celle qu’elle était en ce début d’année, et celle qu’elle est finalement. Les voix de Nora alternent, créant un flou qui, s’il permet de créer une tension narrative, n’est pas toujours facile à comprendre. Ces passages, qui nous laissent entrevoir la fin, sont, je trouve, trop nombreux. Si le procédé est intéressant, on tombe ici dans un excès qui dessert finalement l’histoire en nous éloignant des personnages.

En effet, dans ce roman, les personnages ne sont que peu attachants. Nora, la narratrice, est sympathique, mais tellement incapable de penser par elle-même et de dire non. Sabina semble encore plus suivre le mouvement, une vraie adolescente avec des problèmes familiaux… Fanny est hautaine, imbuvable, et c’est bien voulu. Et puis il y a Karin, une jeune fille qui manque cruellement d’estime d’elle-même.

Alors à quoi les mèneront remarques, mesquineries et jeux, sous forme d’action ou vérité ? Nora découvre peu à peu le monde des adultes, un monde noir et peu engageant. L’amitié semble bien loin et quand l’amour commence à pointer son nez, Nora se sent encore plus loin des préoccupations de ses amies. Elle tente de comprendre le monde qui l’entoure, mais se perd parfois.

Un roman d’actualité malgré son âge puisque le gouvernement tente d’enrayer le harcèlement à l’école, véritable problème des cours d’école… Pourtant, la fin est toute caractéristique de nombreux romans similaires et j’aimerais vraiment finir par trouver autre chose, une autre conclusion. Evidemment la prise de conscience est déjà un très bon point, mais il faut qu’un auteur aille plus loin…

Un roman intéressant sur le thème du harcèlement, malgré la narration troublante, qui peut offrir une prise de conscience pour certains adolescents…

 

petit+

+ Le roman a été porté à l’écran en 1997 par la réalisatrice suédoise Christina Olofson.
Une image du film :

+ Les avis de Orbe et Melisande

+ Challenge YA + Challenge Bookineurs en couleurs

+ première parution en France en 2000 sous le titre Le jeu de la vérité. Paru en allemagne sous le titre I hätte nein sagen können (je déteste dire non)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0