U4 * Yannis * Stephane * Koridwen

 

U4U4.YANNIS — Florence Hinckel

U4.STEPHANE — Vincent Villeminot

U4.KORIDWEN — Yves Grevet

U4.JULES — Carole Trébor

 Syros/Nathan (à paraître le 27 août 2015)

Ξ Ξ Ξ

4 auteurs réunis autour d’un projet commun, soutenus par 2 maisons d’éditions = 4 romans et 4 personnages pour 4 histoires (une « même » histoire vécue différemment par chacun !)

Les auteurs ont créé les personnages féminins et les auteures se sont chargées des personnages masculins.

Dans une interview à 4 voix (plus celle qui pose les questions !) les auteurs nous expliquent la naissance du projet : Une rencontre sur un salon en 2013, où un joyeux groupe se forme, des idées jaillissent et décision est prise d’un projet commun.

Dans un petit livret très chouette les deux maisons d’édition nous présentent l’univers post-apocalyptique de ces romans puis chaque roman séparément ainsi que quelques mots de chaque auteur.

Ξ Ξ Ξ

U4Yannis

U4.YANNIS Florence Hinckel

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout– peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger… Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

Mon avis : Yannis est un personnage sympathique, assez « timide » au début, il s’affirme au fil des pages. L’histoire en elle-même n’a rien d’extraordinaire, mais les personnages, l’ambiance, font que l’on y croit et qu’on tourne les pages pour connaître la suite. La fin, qui n’en est pas une, m’a un peu déçue, mais j’attends de lire le 2ème roman (Stéphane) pour avoir une idée plus globale puisque les 4 romans vont ensemble…

Ξ Ξ Ξ 

 

U4.SU4-StéphaneTEPHANE Vincent Villeminot

Stéphane vit à Lyon avec son père, un éminent épidémiologiste. Si des adultes ont survécu, son père en fait partie, elle en est convaincue. Alors elle refuse de rejoindre le R-Point, ce lieu où des ados commencent à s’organiser pour survivre. Elle préfère attendre seule, chez elle, que son père vienne la chercher. Et s’il ne le fait pas ? Et si les pillards qui contrôlent déjà le quartier débarquent avant lui ? Tout espoir s’écroulera, à l’exception d’un seul : un rendez-vous fixé à Paris…

Mon avis : Finalement, j’ai préféré le premier tome que j’ai lu. Tout simplement parce que j’ai préféré le personnage de Yannis, plus humain, à celui de Stéphane, plus dure. Et puis Yannis est un ado équilibré, il a été aimé, il est gentil, il veut juste s’en sortir, rebâtir quelque chose. Alors que Stéphane a plus souffert, on ne sait rien de sa mère, elle a le sentiment que son père s’est plus occupé de son boulot que d’elle, elle pense plus à elle-même qu’aux autres. Je l’ai trouvée beaucoup moins sympathique que Yannis…

Au final, une idée intéressante, des romans agréables à lire, mais le tout ne me laissera pas un souvenir inoubliable… Je ne peux pas en dire beaucoup plus pour ne pas dévoiler l’histoire, mais il y a une sorte de « non-fin » qui ne m’a pas plu ! On reste sur sa faim si je puis dire… Sauf, sauf… s’il y a une suite de prévu ?  

SignatureNat

U4. KORIDWEN — Yves Grevet

Koridwen est une jeune bretonne, que l’on va suivre dans cette aventure. Vivre seule, appréhender ce qui l’entoure. Koridwen est touchante, par son côté très sympathique et attentif aux autres. Elle va se faire accompagner dans son périple par son cousin, handicapé mental, qu’elle n’a pas voulu laisser derrière elle. Mais ce qui fait la force de Koridwen, ce sont ses origines. Son nom, donné par sa grand mère, un peu sorcière, et les secrets de cette dernière qui l’aide à s’adapter à ce nouveau monde.

Koridwen va faire de nombreuses rencontres sur sa route, des personnages sympathiques, d’autres moins… mais tous ont un fort potentiel qui donne un véritable peps à cette histoire ! On croisera aussi bien sûr les trois autres héros, mais sans trop en dévoiler sur eux. Juste assez pour avoir envie de lire les autres tomes pour les découvrir, et avoir leur point de vue sur certaines situations.

Le mystère est présent tout au long du livre, et il ne faut pas s’attendre à avoir trop de réponses… mais la fin m’a suffit comme elle est, dans les secrets qu’elle renferme et ceux qu’elle met en lumière !

J’ai maintenant hâte de découvrir les autres personnages, même si j’ai peur qu’ils me plaisent moins.

U4 est une série originale qui tire toute sa force de ses personnages, des personnages que l’on découvre peu à peu, au fil des tomes. Une quadrilogie dystopique prenante qui renferme bien des mystères… et des surprises !

Sophie Hérisson

+ L’avis d’Azilis

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

♥ La Tour Eiffel est amoureuse

toureiffelamoureuseAlbum jeunesse
Coup de coeur

La Tour Eiffel est amoureuse

d’Irène Cohen-Janca

illustré par Marizio A. C. Quarello

Milan, 2014
16,90€

Le duo d’auteurs de Les arbres pleurent aussi propose un autre titre touchant, la Tour Eiffel est amoureuse. Un album plein de poésie, servi avec brio par les illustrations. Un grand format qui permet d’admirer les traits, notamment les arbres et feuilles qui m’avaient séduite dans Les arbres pleurent aussi.

Notre pauvre Tour Eiffel fait grise mine, elle aime, à en être malade, et tellement mélancolique. Les mouettes vont se faire les messagers de cette nouvelle, et les monuments parisiens vont tour à tour déclarer leur flamme à notre belle dame. Mais ce n’est pas d’eux, que la belle est amoureuse, mais d’un lointain géant, qui veille sur les mers.

Outre cette histoire, touchante, ce sont véritablement les illustrations qui retiennent l’attention dans cet album. Trois couleurs seulement, et pourtant une découverte merveilleuse de Paris, avec des points de vue remarquables, des ombres, des premiers plans, lignes et contre-plongées. Un ensemble fabuleux qui permet à l’adulte de prendre au moins autant de plaisir que l’enfant.

Coup de coeur pour ce voyage parisien, magnifiquement illustré par un italien !

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame De Paris

Un grand classique en version abrégée

Notre-Dame de Paris
Victor Hugo
Collection « Textes classiques abrégés »
Gallimard Jeunesse (2015 pour les notes et le carnet de lecture)

Paris, 1482. Quasimodo, le sonneur bossu de Notre-Dame de Paris, voue à la belle Esmeralda un amour sans espoir. Comment la bohémienne s’intéresserait-elle à ce monstre, elle qui fascine tous les hommes ? Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, elle est arrêtée et promise au supplice. Mais du haut des tours de la cathédrale, Quasimodo est prêt à intervenir pour la sauver des griffes de ses bourreaux…

Mon avis : Une histoire d’amour, de passions contrariées… Quasimodo aime Esmeralda qui aime Phoebus qui n’aime… que lui ! Esmeralda, jeune fille pure et innocente qui enflamme les hommes y compris ceux censés rester de marbre comme l’archidiacre de Notre Dame de Paris.

Cette version est effectivement facile à lire, j’avoue ne pas avoir lu le texte intégral, mais il est en ligne gratuitement ici et rien qu’en comparant les deux premières pages, vous comprendrez comment il est possible de passer de 700 à 300 pages…

Je ne sais pas trop quoi penser de cette mode qui consiste à tout faciliter, à simplifier, à abréger… Est-ce une façon de mettre la « culture » à la portée de tous ? Ou est-ce parce qu’on ne veut plus faire « d’effort » ?

Je n’émets pas de jugement, hein, je me pose juste la question… Si les jeunes, en 4ème, ne sont pas capables de lire Victor Hugo, pourquoi ne pas étudier autre chose et garder Victor Hugo pour ceux qui étudieront la littérature ? (si vous avez une réponse, n’hésitez pas, ça m’intéresse vraiment !)

J’espère juste que ces textes abrégés en amèneront quelques uns à lire le texte intégral, ce que je ferai un jour où l’autre !

Si vous souhaitez écouter cette belle histoire, le livre audio est téléchargeable ici !

SignatureNat

Note de Sophie :  L’inconvénient des programmes de français, qui veulent faire découvrir beaucoup de choses à des élèves qui n’en sont pas toujours capable… J’apprécie personnellement les abrégés, quand ils s’accompagnent d’une version illustrée, car il y a alors un véritable apport au texte. Pour Notre Dame de Paris, la version intégrale illustrée par Benjamin Lacombe est une merveille !

Collection Questions ? Réponses !

Collection Questions ? Réponses !

Aux éditions Nathan (2015)

***

VeterinaireLe vétérinaire

Sylvie Baussier & Benjamin Bécue

Comment devient-on vétérinaire ? Qu’y a-t-il dans la voiture d’un vétérinaire ? Est-ce que c’est un métier difficile ? À quoi servent les gants et la blouse ? À travers plusieurs sujets (L’heure de la consultation, À la campagne…), l’enfant découvre le métier de vétérinaire.

 

Le zooZoo

Delphine Godard, Claire Mégnin & Julie Mercier 

Qui décide d’accueillir un animal au zoo ? Que fait le vétérinaire au zoo ? Qui entretient le zoo ? Pourquoi certaines volières sont-elles abritées par une serre ? À travers plusieurs sujets (Les oiseaux, Qui fait quoi au zoo ?…), l’enfant découvre l’envers du décor d’un zoo.

Paris Paris

Jean-Michel Billioud & Vincent Desplanche

Comment s’appelle le fleuve qui traverse Paris ? Peut-on pêcher des poissons dans la Seine ? En quelle matière est la tour Eiffel ? C’est quoi le Champ-de-Mars ? Combien de ponts enjambent la Seine ? À travers plusieurs sujets (Au fil de la Seine, La tour Eiffel…), l’enfant découvre la ville de Paris.

Mon avis : Ils sont tous faits sur le même modèle : un thème par double page avec des cases « Questions-Réponses » et dans le bas de la page de droite, une loupe contenant 3 choses à chercher dans la page. A la fin, une double page « le sais-tu » propose des informations complémentaires. Les illustrations sont jolies, simples et colorées.

Des petits documentaires sympa, colorés et modernes, mais je reste un peu sceptique quand à l’âge… A 4 ans, est-on intéressé par le fait que le nom de Paris vient du peuple gaulois les Parisii ou encore par le fait que la Seine fasse 776 km de long ? Je doute un peu, mais bon, pourquoi pas ?

Une collection qui compte 24 livres (dont 8 nouveaux en juin) avec de nombreux thèmes assez classiques : la danse / le football / le cirque / la ferme… En juillet, trois nouveaux titres font leur apparition : « les policiers« , « les trains » et « Petits gestes pour la planète » !

J’ai trouvé le « petits gestes pour la planète » très bien fait, complet et vraiment bien expliqué !

Une collection similaire existe pour les 6/7 ans et + avec d’autres thèmes (Arts martiaux / Chevaux / Volcans / Baleines…)

Une page sur le site des éditions Nathan permet de poser d’autres questions en direct, mais les réponses sont parfois assez succinctes… En même temps, ces documentaires s’adressent aux enfants à partir de 3/4 ans.

SignatureNat