Les Indes fourbes – BD picaresque ! ♥

indesRoman graphique picaresque
Ado/Adulte

LES INDES FOURBES

ou une seconde partie de l’histoire de la vie de l’aventurier nommé “Don Pablos de Ségovie”, vagabond exemplaire et miroir des filous

A. Ayroles et J. Guarnido

Delcourt (2019)

*****

Inspiré par le roman de Francisco de QuevedoEl Buscón, la vie de l’aventurier Don Pablos de Ségovie” (1626).

*****

Pablos de Ségovie, né pauvre, condamné à mendier ou à voler, n’a qu’un rêve : améliorer sa condition. Et pour cela, une fois ses parents disparus, il décide de partir pour le Nouveau Monde, Les Indes (bon en fait c’est l’Amérique latine…) Ses parents d’ailleurs, parlons-en. De sa mère, il a gardé le goût de transformer les mésaventures les plus cuisantes en savoureuses anecdotes. Et de son père ? “Ne pas crever” était son 1er commandement. “Ne jamais s’abaisser à travailler” le 2ème.

*****

Déjà, la couverture,  à la manière d’un tableau de Maître, m’avait attirée grâce au visage de fripouille du jeune homme représenté (je trouve qu’on sent la malice dans https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/818i81OxEWL.jpgson regard et son sourire !). Ensuite quand j’ai vu les noms des deux auteurs, il fallait absolument que je lise cette bd !

Alain Ayroles

Auteur de la superbe série “De cape et de crocs” (12 volumes, à lire)

Juanjo Guarnido

Illustrateur de Blacksad (magnifique série policière en 5 tomes à lire également)

Il est bien évidemment fortement recommandé de lire ces deux séries si vous ne les connaissez pas, ce sont des “classiques” incontournables !

Que dire ? J’ai lu d’une traite en fin de journée ce roman graphique de 160 pages et j’en ai même oublié de manger !! (Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas chose courante…)

C’est excellent. Vraiment très drôle (j’ai ri plusieurs fois et pas seulement souri !!) C’est très bien écrit, très bien ficelé et on se fait manipuler d’un bout à l’autre de l’histoire. Quand aux illustrations, elles participent bien évidemment à nous faire rêver et voyager.

Bref, je me suis régalée !

C’est une aventure abracadabrantesque mêlant conquête et filouterie, et qui va vous faire sillonner les Indes, vous faire rire, vous emmener dans un autre temps et vous changer radicalement les idées !

Un énorme coup de cœur pour moi ! ♥

C’est une bd que l’on m’a prêté, mais que je vais acheter parce que j’ai déjà envie de la relire…

*****

Récompenses : 2020 – Prix des libraires de bande dessinée, 2020 – Prix BD Gest’ du meilleur récit court Europe, 2019 – Prix Landerneau, 2020 – Prix Le Parisien de la Bande dessinée

Lire les premières pages

Cette semaine, nous sommes chez Noukette

Le jour où j’ai rencontré Murphy

MurphyLe jour où j’ai rencontré Murphy
Pascal Ruter

Samir éditions (2018)

*****

Pour son 14ème anniversaire, les parents de Charlotte lui ont offert un mois de loto. Selon leurs dires, un “mois d’espoir”. Le mois est presque terminé lorsqu’elle touche le jackpot. Enfin, “touche”, c’est beaucoup dire. Disons qu’elle sait que tous ses numéros sont sortis, mais… où est le billet ? Elle sait qu’elle l’a changé de place pour éviter que son frère ne le trouve, mais où l’a t-elle mis ? C’est la panique, elle ne sait plus où elle a caché le billet gagnant. Et quand enfin elle se rappelle où elle l’a mis, c’est pire… Et c’est là qu’intervient la fameuse “loi de Murphy”.

*****

Je dois dire que je suis assez mitigé sur ce roman. C’est une comédie plutôt réussie. Les personnages sont amusants, les péripéties nombreuses et parfois inattendues. C’est l’idée de départ qui me met un peu mal à l’aise. Les jeux d’argent ne sont pas faits pour les enfants ou les ados. Et je ne pense pas que ce soit une bonne chose que de leur faire croire que l’argent peut “tomber du ciel”. Nous sommes hélas tous dans le même cas ou presque, pour avoir de l’argent, il faut travailler.

En plus, Charlotte et son frère font plusieurs “bêtises” (plus ou moins grosses !) pour récupérer ce fameux billet de loto et ils s’en sortent sans problèmes. Et ça aussi, ça m’embête. Alors oui, c’est un roman. Et les enfants/ados savent qu’ils ne peuvent pas faire tout ce que les personnages font dans les romans. Mais quand même, j’avoue que j’ai trouvé cette histoire un brin amorale et consumériste (si on peut dire ça d’une histoire…)

Bref, je suis peut-être passée à côté du message de l’auteur. Si vous avez lu ce roman, n’hésitez pas à venir me dire ce que vous en avez pensé ! J’ai de beaucoup préféré “Barracuda for ever”.

*****

Du même auteur : Le cœur en braille / Du bonheur à l’envers / Barracuda for ever

Petite bio de l’auteur chez l’éditeur

Petites histoires pour enfants parfaits

parfaits

Le titre parle de lui-même !! ;)

Pour apprentis lecteurs (6/7 ans)

Petites histoires pour enfants parfaits
Florence Parry Heide
& Sergio Ruzzier (ill.)

La Joie de Lire (2019)

*****

Présentation de l’éditeur : Chacune des huit petites histoires de ce livre présente un enfant au tempérament bien trempé. Il y a Rosie, le poussin, à qui sa mère demande de surveiller son petit frère pendant qu’elle prend un bain… Il y a Arthur, le lapin, qui ne veut pas mettre ses nouveaux vêtements et aller voir Tante Eunice. Harriet, la petite chatte reine des gémisseuses, qui veut une tranche de gâteau avant de passer à table. Harry, le porcelet, qui ne veut pas manger ses carottes… Chacun arrivera avec beaucoup de finesse et de persévérance à ses fins et les parents seront au final les dindons de la farce.

*****

Huit petites histoires très drôles, où les enfants n’en font qu’à leur tête… Des histoires que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, tant elles sont pleines d’humour et d’intelligence !

Par contre, je dois bien dire que je n’aime pas du tout les illustrations et que la couverture ne m’attirait absolument pas. Un livre que je n’aurai jamais lu si on ne me l’avait pas envoyé ! Mais je reconnais que ça aurait été dommage, parce que les histoires sont vraiment très drôles.

Par contre, “moralement parlant” ça ne va pas plaire à tous les parents, ce n’est pas franchement “politiquement correct” ! Car si ici les enfants sont les plus malins, les parents se font quand même bien avoir ! Mais est-ce si loin de la vérité ??

A lire avec votre enfant, pour rire à deux des exagérations des parents ou des enfants parfaits ? Ce petit livre pourra peut-être vous aider, mine de rien, à démêler des situations explosives, qui sait ?

Et pour en lire une dizaine de pages, c’est sur le site de l’éditeur

Le requin du bocal – Album humour !

RequinLe requin du bocal

Emmanuelle Eeckhout

Coll.Pastel

École des loisirs (2009)

<> <> <>

Lili est une petite fille très volontaire. Un jour, elle décide qu’elle veut un animal. Elle va donc trouver ses parents et leur dit : “Je veux… Un éléphant ! Puis c’est un crocodile, un kangourou, un manchot… Bref.

A chaque demande, les parents, rusés, n’opposent pas une fin de non-recevoir, mais arrivent à la faire changer d’idée en chargeant les animaux de beaucoup de défauts (l’éléphant veut toujours aller en promenade, le crocodile boude et pleure tout le temps, le kangourou vole les jouets des enfants…).

Sauf qu’à la fin, la petite fille n’a plus d’idée. Avant qu’elle n’imagine autre chose, les parents lui proposent alors une créature très rare : Un requin de bocal ! Vous aurez sans doute compris de quoi il s’agit, sinon, la vidéo ci-dessous vous le dira…

<> <> <>

Quel parent ne s’est jamais retrouvé dans cette situation ? Un enfant (parfois plusieurs !!) insistant lourdement pour avoir un animal…

Un petit album bourré d’humour, qui amusera autant les petits que les parents ! Les images, gaies et colorées, illustrent parfaitement le propos (des photos sont parfois incorporées au dessin, c’est assez marrant.)

<> <> <>

Je n’ai pas grand-chose à ajouter, si ce n’est : Faites-vous plaisir, lisez-le !

<> <> <>

Pour connaître toute l’histoire et voir plus d’illustrations, c’est par ici :

challenge albums 2017

Ma “x”ème participation au challenge albums… ;)

 

challenge albums 2017Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer