Uchronie(s) : New Harlem d’Eric Corbeyran

newharlem.gif

Bande Dessinée (science fiction)

Uchronie(s)
New Harlem

d’Eric Corbeyran

Illustrateur : Tibéry

Editeur : Glénat
Collection : Uchronie(s)
Date : 2008 > …
Pages : 53 par BD
Prix : 13€
ISBN
978-2-7234-6002-6 et 978-2-7234-6503-8

 

Thèmes : Histoire, préscient

Présentation de l’éditeur :
« New Byzance, New Harlem, New York.
Une même ville. Trois réalités. « 

Résumé :

Alors avant toute chose il faut expliquer un peu le principe de cette série. Corbeyran a donc lancé une grande saga, un peu particulière.

Uchronie(s) devrait comprendre 10 BD.
3 New Harlem
3 New York
3 New Byzance
1 tome final pour tout relier.

Là où se situe la particularité, c’est qu’il n’y a pas d’ordre pour lire les 9 premiers tomes! Tout ne va se rejoindre que dans le dernier tome. Par ailleurs chaque série a un illustrateur différent. Assez complexe donc, tout comme les histoires puisque ce sont des uchronies, toutes différentes.

Dans New Harlem (je n’ai lu que New Harlem 1 et New Harlem 2 pour le moment) Zack (qu’on retrouve à priori dans chaque série, donc dans chaque « monde ») un blanc, a le don de pré-science c’est à dire qu’il peut voir l’avenir proche. Dans son monde, dominé par les noirs, et où les ghettos regroupent les blancs, pauvres et rejetés, il mène une vie parfaite, au service d’une entreprise. Pourtant son don commence à lui faire défaut… Suite à cela les événements s’enchaînent à un rythme enlevé.

Avis :
Même si certains trouveront l’idée de départ assez facile, je trouve cette vision du monde intéressante. Un noir arrivé au gouvernement il y a déjà longtemps (Luther King pour ne pas le citer) est à l’origine de cette inversion des pouvoirs… Je n’ai pas pu m’empêcher de lire que dans un autre, c’est suite au 11 septembre…

J’ai aussi trouvé l’action bien menée, avec de bonnes idées, un scénario très science fiction, avec voyage entre les mondes… Beaucoup de choses très complexes et emmêlées, mais vraiment bien amenées.

Les illustrations quand à elles sont très nettes, très belles, parfois même un peu trop « parfaites » à mon goût ! Je trouve que les autres séries sont plus attrayantes niveau graphisme. Au final une belle découverte, et il ne me reste plus qu’à trouver les autres tomes… et attendre la sortie des
suivants !

Avez-vous lu New Harlem ou d’autres tomes de la série Uchronies ? 

Nous suivre et partager :
error0

Libre à jamais

Libre a jamais (Une autre guerre) de Joe Haldeman et Marvano chez Dargaud est le premier tome d’une trilogie pure science fiction où l’homme dans un futur pas si
lontain maîtrise les bonds dans l’espace.

Ces bonds lui font parcourir des distances incroyables mais aussi une période de temps aussi longue.

Ils se découvrent un ennemie mortel, les Taurans, mais l’origine de la guerre entre Taurans et humains est inconnue.

Le retour d’un vaisseau sur terre des centaines d’années ayant passées (à cause du bond dans l’espace) fera découvrir à l’équipage un futur assez étrange .


Cette BD est une adaptation d’un roman de SF bien connu « La Guerre Eternelle ».

je recommande cette BD aux amateurs du genre SF  (comme moi ;)

n’ayant pas lu les 2 autres tomes je ne parle que du premier mais l’article des tomes suivant viendra bientôt .

Nous suivre et partager :
error0

Lune d’argent sur providence

De Dimanche en Dimanche voici ma lecture du week end .

 

Lune d’argent sur providence
2 Tomes : – Les Enfants de l’Abîme .
Dieu
par la
racine . 

Cette BD d’Eric Hérenguel que je ne connaissais pas est une bonne surprise .
Choisis pour sa couverture par ma cherie je me suis pris a rentrer dedans avec plaisir malgré un style Western que je n’apprécie pas forcement .
L’histoire commence par un suicide à Providence et l’arrivée de la charmante Cathy Gattine (en couverture) qui est envoyée pour expertiser les biens de la victime .
Elle sera aidée dans sa tache par le shérif James Redwall, ils comprendrons très vite que quelque chose cloche dans la ville .
Un mal rode et la charmante Cathy Gattine n’y est pas étrangère .

L’histoire jongle entre religion kabbaliste et légende des templiers .

Eric Hérenguel
Editeur : Vents d’Ouest
Paru : 04 / 2008

Coffret 2 Tomes

 

Nous suivre et partager :
error0

La déclaration de Gemma Malley

Roman pour adolescents

La déclaration

de Gemma Malley

Naive,2007

           Anna n’a pas de nom. Elle n’est qu’une Surplus. Née alors que la loi l’interdit, elle ne vit que pour servir ceux qui ont signés la déclaration, ceux qui prennent le traitement qui les empêche de vieillir..  [un traitement a été découvert pour lutter contre la vieillesse et la maladie. Leshommes ne meurent plus et par conséquent, il est interdit d’avoir des enfants à moins de renoncer soi même à l’immortalité.] Anna vit dans une école pour Surplus, Grange Hall, sorte d’orphelinat anglais, régit par une vieille mégère insatisfaite… Des centaines de Surplus apprennent à se fondre dans le décor, pour faire de parfaits serviteurs. Alors qu’Anna effectue un stage à l’extérieur, elle se voit offrir un cahier, son futur journal intime.

C’est en partie comme ça que nous suivons son histoire, par le biais de ce journal, de ce qu’elle y raconte, le soir caché dans une salle de bain de l’orphelinat. C’est comme ça que l’on apprend à connaitre ce nouveau Surplus qui vient d’arriver, déjà adolescent, et qui affirme connaitre les parents d’Anna.

C’est une vraie quête iniatique, une quête de liberté, contre le système, mais aussi contre elle-même, contre ses préconsus, contre ce qu’elle a toujours appris! Une histoire très ancré dans notre temps, mais pourtant futuriste (elle se passe en 2140). De la science fiction légère et romantique, sans robots, mais avec tellement d’humanité… Peut être cependant un peu trop légère, parce qu’à part ce traitement miraculeux, peu d’autres signes de l’évolution de l’humanité est décrit, à l’inverse de la science fiction. On se croirait dans quelques années…

C’est à la fois un inconvénient, parce que l’auteur y perd en crédibilité et en cohérence, mais aussi un avantage puisque cela laisse la place à des personnages forts et attachants. Certaines scènes sont un peu larmoyantes à souhait, mais les adolescentEs y trouveront leur compte je pense!

coeur.gifCette histoire m’a magnifiquement touchée, je n’ai pas pu lacher le livre, et je n’en suis pas ressortie indemne… Un coup de coeur pour moi !

J’ai du lire un article dessus quelque part, avant de le commander… mais où?! Se signaler merci!

 

 

D’autres avis :

Livres Hebdo – Claude Combet (Septembre 2007)
Pour son premier roman, la Britannique Gemma Malley possède à la fois une écriture coupe de poing et tous les ressorts du genre. Elle a bâti un univers cohérent, poussant à l’extrême les traits d’une société, somme toute peu éloignée de la nôtre où le paraître importe davantage que la vérité. (.. .) Un livre sans concession et salutaire.

Lire – Nathalie Riché (Février 2008)

A travers L’ Histoire d’Anna, la romancière invite les adolescents à réfléchir sur l’affirmation de la personnalité et la défense des libertés individuelles et collectives. Un livre magnifique qui devrait toucher aussi les adultes.

Nous suivre et partager :
error0