Agatha Doyle : Au service de sa majesté

Roman policier jeunesse
A partir de 9 ans

Agatha Doyle

Au service de sa Majesté

De Caroline Triaureau

Illustrations de Leïla Brient

Éditions Naïve Livres (2014)

***

En voyage scolaire à Londres, Agatha Doyle, une jeune collégienne française, se retrouve enfermée par erreur dans la Royal Gallery de Westminster Palace. Ce n’est pas sur la vieille bique de Miss Marple, sa sévère professeure d’anglais, qu’Agatha peut compter pour sortir de ce guêpier mais sur ses deux amis : le sportif Sherlock et le gros Hercule !

Les voilà embarqués dans une enquête digne des plus grandes histoires policières, à la recherche du Traité d’indépendance de l’Irlande et de son voleur. Entre la découverte d’un labyrinthe secret, la rencontre d’un membre de la famille royale et de folles escapades nocturnes, les trois amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

Parviendront-ils à retrouver le Traité et à démasquer le traître à la Couronne ? Il faudra toutes les cellules grises d’Hercule, le sens de l’observation de Sherlock et l’extraordinaire maladresse d’Agatha pour mener à bien cette mission.

Ce que j’en pense :

Ce qui m’a amusée, moi qui suis grande amatrice de polars, ce sont les clins d’œil : Le nom et le prénom de l’héroïne tout d’abord « Agatha Doyle » mélange d’Agatha Christie et Sir Arthur Conan Doyle, puis ses amis Hercule et Sherlock (Merci à Hercule Poirot et ses petites cellules grises ainsi qu’à Sherlock Holmes !) sans parler de Miss Marple (charmante vieille dame détective chez Agatha Christie, qui se retrouve ici transformée en sévère professeure d’anglais !!). Tout ça expliqué dès les premières pages.

Les plus :

2 pages au début du livre présentent les personnages et expliquent à qui ils doivent leurs noms (Agatha Doyle / Hercule / Sherlock… ça ne vous rappelle rien ?)

Il y a également à la fin de l’histoire, 2 pages qui parlent un peu plus d’Agatha Christie, Hercule Poirot ou encore Sherlock Holmes et de leurs enquêtes + 2 pages d’une « visite guidée » de Londres + 2 pages d’histoire de l’Angleterre et de l’Irlande. Bref, un roman bien documenté.

Les moins :

L’histoire en elle-même manque parfois un peu de rythme et il y a un peu trop de digressions historiques qui font perdre le fil du récit.

Bref, on sent bien l’écriture d’un professeur qui sous prétexte d’un roman policier divertissant veut à tout prix instruire ses lecteurs ! Pour les fans de famille royale et d’Angleterre… Ou pour tous ceux qui vont partir en voyage scolaire à Londres et veulent se documenter!

SignatureNat

+ Par hasard Nathalie est dans le thème du jour, puisque le bateau fantôme fait escale à Londres aujourd’hui 

Nous suivre et partager :

Des albums pour les petits [Tituce]

Une nouvelle participation de Tituce au Challenge Je lis aussi des albums, avec 4 albums pour les petits !

Cherche la petit bête

de Delphine Chedru 

Naïve, 2008
9782350211473 – 14 €

Un livre qui a attiré mon attention avec son titre.
Puis en le feuilletant j’ai adoré le graphisme des illustrations : des formes géométriques faisant penser à des œuvres contemporaines.
Et je me suis laissée prendre au jeu en lisant les textes très simples qui nous invitent à chercher les petites bêtes sur chaque page. Chacune d’elle est accompagnée d’une petite « intrigue ». Mon œil d’adulte a mis du temps à trouver certaines bêtes.
Mon asticot de 3 ans qui adore chercher des détails dans les livres, est tombé raide dingue de ce livre. Son œil est beaucoup plus aguerri que le mien. Et les formes géométriques ne trompent pas son petit oeil. Il connaît par cœur l’emplacement de chaque bête, mais ne se lasse pas.
Super avantage : il peut le regarder et prendre beaucoup de plaisir seul. Les textes sont simples et son grand frère peut lui lire aussi.
Chaque adulte sollicité pour la lecture de ce livre, s’est laissé prendre au jeu et surtout à la curiosité!
Nous avons adoré ce livre à l’esthétisme superbe.

+ Sur le site de l’éditeur Naïve

Grosse Colère 

de Mireille d’Allancé 

École des Loisirs, 2000
9782211073455, 5,60€

Un livre qui nous a drôlement aidé à communiquer sur la colère avec notre enfant. Il fait parti de ma bibliothèque idéale!
L’histoire d’un petit garçon qui est en colère et que son papa envoie dans sa chambre.
Le visuel et le texte sont vraiment explicites. On découvre comment la colère monte au cœur de ce petit garçon, comment elle s’exprime.
Je n’ose vous en dire plus, Je préfère vous laisser le plaisir de découvrir l’illustration de cette colère en découvrant ce livre. Comment elle éclate et comment elle s’apaise.
Ce livre est un vrai support pour permettre à un enfant colérique de s’exprimer sur le sujet. Mais à l’inverse ce livre nous a beaucoup servi à rester calme avec nos enfants en leur parlant de notre colère qui montait! Et donc de désamorcer des conflits. L’image du livre était beaucoup plus efficace qu’un: « Attention je vais m’énerver! »
Je ne suis pas totalement séduite par le style des illustrations, mais ce qui importe dans ce livre pour moi c’est vraiment le message. Et là, l’efficacité y est.

+ Sur le site de l’éditeur

C’est ma Journée ! 

de Anne Sol 

Les Éditions de la Bagnole, 2012

Un joli imagier cartonné pour les plus petits.
Un livre qui parle de la journée de l’enfant, illustrée de magnifiques photos d’Anne Sol. La créatrice de ce livre photographie sa fille dans chaque instant qui rythme la journée de l’enfant. La photo fait le focus sur les objets quotidiens et je trouve le style vraiment sympa. L’enfant reconnaît très bien les objets et s’y identifie complètement. La page de gauche met l’objet en situation et la page de droite illustre l’objet dans un cadre coloré. Une phrase simple pour nommer cette étape de la journée avec le mot clef en couleur. J’adore! De plus mon fils de CP peut facilement le lire à son petit frère.
Plein de couleurs, de gaîté et de peps dans ce livre qui parle aussi de papa et de maman!
J’aime les imagier photo. Et je trouve celui ci d’une grande qualité. Les photos sont d’une très grande qualité et dégagent énormément de bonheur!
C’est une vrai découverte (merci à La mare aux mots ), j’aurais aimé rencontrer ce livre plus tôt et compléter la collection:
– C’est à moi !
– C’est ma couleur !
– C’est le contraire !
– C’est les vacances !
Mon loulou de 3 ans est tombé amoureux de ce livre, qu’il vient me lire à sa manière!

+ Sur le site de l’éditeur

Grosse Légume

de Jean Gourounas 

Édition Le Rouergue, 2003

 

Comment montrer une autre image du légume à son enfant ?
Un livre qui fait l’apologie du légume avec humour, jeux de mots, onomatopées.
Les illustrations sont colorées et réalistes.


Un petit ver dévore les légumes les uns après les autres en rencontrant quelques déboires. L’enfant suit avec son doigt l’aventure du ver en apprenant le nom des légumes et en les découvrant les uns après les autres. Il est très drôle, rôte, pète, cri …
C’est aussi une manière de suivre la chaîne alimentaire.
On s’amuse dans ce livre à découvrir les légumes et leur nom. Un vrai support pour les enfants qui ont du mal avec les légumes.
Une fin surprenante.

Mes enfants se régalent avec se livre qu’on lit et relit en boucle.

+ Participation de Tituce au challenge Je lis aussi des albums
cadeaumaestro

Nous suivre et partager :

La révélation de Gemma Malley

 

La révélation

de Gemma Malley

Après la déclaration et la résistance, le dernier tome de la trilogie ! (que j’attendais avec impatience!!)

Roman de Science Fiction / adolescent

Naïve, 2011
(Naïve Land), 334 pages
9782350212435, 18€

Thèmes : Famille, Résistance, Immortalité, Science,

Attention spoiler pour ceux qui n’ont pas lu les deux premiers tomes de cette trilogie, ce qui est d’ailleurs un crime ! Si vous n’avez pas lu cette série donc, vous ne lisez pas l’article, mais vous notez sur votre LAL sans attendre le tome 1 La déclaration (même si mon article de l’époque n’est pas terrible… c’était les débuts)!

Présentation de l’éditeur [censurée par mes soins]
Debout à la fenêtre de son bureau, Richard Pincent profitait distraitement de sa vue panoramique sur Londres, symbole de son pouvoir et de sa réussite.
Il se sentait fatigué, malade… et inquiet. Il entendait encore résonner en boucle les propos confus d’Albert à propos du « cercle de la vie ». Le cercle de la vie ? Comment fallait-il comprendre ces mots ? Anna et Peter, les deux héros de La Déclaration et de La Résistance, coulent des jours tranquilles en Ecosse avec leur fille Molly. Pendant ce temps, à Londres, un événement affole la puissante société Pincent Pharma, qui commercialise les pilules de Longévité : une étrange épidémie provoque la mort subite de centaines, puis de milliers d’individus.

Mon avis :
Coup de coeur ! J’avais adoré le début de cette série, la fin est à la hauteur! Superbe ! Haletant, toujours aussi bien écrit, plein de révélations… Ahhh!

Hum, je vais essayer malgré mon enthousiasme de vous faire un article avec moins d’onomatopées, et plus de phrases!

On retrouve dans ce troisième tome nos héros favoris, Anna, Peter, ainsi que leur fille Molly et le frère d’Anna. Pourtant si on les voit beaucoup dans ce livre, Jude, Sheila, Paul, Pincent et Derek ont eux aussi la part belle! Les personnages sont comme toujours bien décrits, très intéressants, vraiment « construits » et attachants… même les méchants :)

L’histoire est prenante, on comprend enfin mieux les débuts de toute l’histoire… les révélations sont surprenantes, bien trouvées. Je me suis vaguement douté de quelque chose, mais j’étais bien loin du compte! J’aime quand un livre sait me surprendre! Et ici c’est vraiment le cas, on redécouvre certains des personnages, on fait des retours dans le passé, on commence enfin à comprendre toute l’ampleur de l’histoire. Et puis même sans cela juste l’histoire du tome est passionnante. Les gens commencent à mourir, partout dans le monde, des gens qui prennent les Longévités. La panique commence à se répandre. Le ministère demande des comptes, la population aussi. La tension monte pour Pincent Pharma !

L’ensemble a vraiment tout pour me plaire, et même pour plaire en général je pense. Superbe histoire, personnages attachants, suspense, avec de la science fiction pour relever le tout ! A lire ! non mais vraiment je veux dire, à lire d’urgence! Et puis pas d’excuse, bien sûr c’est une série, mais les trois tomes sont parus, la trilogie est finie, pas besoin d’attendre !

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Lundi découverte 21 Naïve éditions


04_Editions_Naive.jpg
Naïve est une maison d’édition particulière, car elle ne publie pas que des livres, loin de là !

Musique, DVD, livres CD, Naïve joue sur tous les fronts, et si je ne peut parler que du côté livre, je peux dire que là pas de soucis, Naïve gagne!

 

Leur catalogue de littérature jeunesse se remplit rapidement, avec de nombreuses perles!

http://www.naive.fr/public/img/front/pho/backgrounds/2048x1280/000033.jpg

« naïve

(adjectif et nom commun)
féminin de naïf
Spontanée, sincère, vraie
Innocente, naturelle, simple
Se dit d’une oeuvre au style primitif. »

 

 

Et en effet je crois qu’il faut de la naïveté pour se lancer dans tant de domaine d’édition… pourtant après 12 ans
d’existence, Naïve continue d’étoffer son catalogue, pour mon plus grand plaisir.

« Être naïf, c’était rêver naïve.
Le rêve a dessiné une vision du futur, un projet d’entreprise qui a mobilisé les énergies autour d’une détermination
commune. Nous avons dû affronter ensemble une réalité difficile.

Être indépendant, c’est entrer en résistance, par une guérilla incessante, contre un système qui lamine. Mais c’est
précisément dans l’épreuve que l’entreprise et les hommes qui l’animent se révèlent.

Dix ans déjà mais l’aventure ne fait que commencer. Les fondations sont solides, nous remercions les artistes et les équipes naïve qui les ont construites ainsi.
Comme tous les albums de famille ce livre est incomplet, il est un instantané fugitif d’une réalité en perpétuel mouvement… et la famille ne cesse de s’agrandir.
Patrick Zelnik et Gilles Paire »

 

Pour tout savoir sur cette maison d’édition, et ses artistes, je vous conseille vivement le livre des 10 ans !

Dans la partie littérature jeunesse, il y a de tout, albums, livre CD, et romans ! C’est surtout la partie roman que je connais et que j’aime, bien que j’ai déjà lu quelques albums, mais qui ne sont pas vraiment des coups de coeur.

Niveau roman par contre, que des coups de coeur!

J’ai commencé avec la Déclaration de Gemma Malley, un roman de science fiction très bien construit, que j’ai adoré, de même que la suite, La résistance, et j’attends avec impatience le 3ème tome, prévu pour 2011.

Extrait :

11 janvier 2140
Mon nom est Anna. Mon nom est Anna et je ne devrais pas être là. Je ne devrais pas exister.
Pourtant, j’existe.
Ce n’est pas ma faute si je suis là. Je n’ai jamais demandé à naître. Même si ça n’excuse pas le fait que je sois née. Mais on m’a retrouvée très vite, ce qui est « de bonne augure ». En tout cas d’après Mrs Pincent. Elle, c’est la directrice de Grange Hall. On l’appelle « Madame l’Intendante ». Quant à Grange Hall, c’est l’endroit où je vis. C’est là qu’on apprend aux gens comme moi à se rendre Utiles – ou « comment tirer le meilleur parti du pire », pour reprendre la phrase de Mrs Pincent. Je n’ai pas d’autre nom.  »


 

J’ai aussi apprécié Etranger à Berlin, j’ai d’ailleurs profité du salon pour saluer l’auteur Paul Dowsell dans un anglais à faire peur…

Extrait :

« Le lendemain de son quatorzième anniversaire, Peter s’était vu approcher au club-house par son chef de section de la Deutsches Jungvolk, qui l’avait officiellement convié à un grand défilé le 13 octobre prochain en l’honneur de son accession à la Hilterjugend. Lorsqu’il l’avait annoncé aux Kaltenbach, le professeur l’avait observé avec fierté en disant : « C’est le moment le plus sacré de la vie d’un jeune Allemand.

 

 

Et aujourd’hui encore une belle découverte avec

Black-Out

de Sam Mills

Un roman d’anticipation, post terrorisme en quelque sorte. Suite à de grave attentats à Londres, le gouvernement commence à censurer les livres, les interdire, les réécrire. Sauf que peu à peu de plus en plus de livres se trouvent interdit, car la moindre pensée subversive ou fantastique pourrait influencer sur les jeunes. Une montée de la toute puissance gouvernementale sur les livres, la culture, et finalement la population, on veut ne pas y croire, pourtant rien ne semble tout à fait impossible.
L’Attrape-Coeur, Sa majesté des mouches, 1984 et même Harry Potter interdits ! Mais le pire je crois c’est que certains sont réécrits dans des versions édulcorées… Imaginez donc 1984 finir par ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants…

Au milieu de ce monde Stefan, 16 ans, qui vit avec son père, libraire. Un adolescent attachant, dans un roman haletant! Des aventures, de l’action, du suspense, de l’amour, de la culture et un rapport aux livres très intéressant! Un livre à lire pour imaginer un monde sans liberté de pensée, et sans Harry Potter (oui je sais c’est bête, mais ça m’a plus choqué que Sa majesté des Mouches, question de génération!)

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de ce pavé, qui reste simple mais touchante, entre action et réflexion!

 

Un roman pour adolescent, bien mené, avec un zeste de science fiction et un soupçon – et même plus- de livres et de lecture, une recette à dévorer sans attendre!

Black-out / Sam Mills.- Naïve (Naïveland), 2010.- 978-2-350-21225-8, 18€

Nous suivre et partager :