La maison en petits cubes ♥

La-maison-en-petits-cubes.jpg ♥ La maison en petits cubes ♥

Kenya Hirata & Kunio Katô

Nobi Nobi (2012)

Π Π Π

PRIX SORCIÈRES 2013 du meilleur livre illustré

Π Π Π

Dans une ville entièrement immergée, un vieux monsieur résiste encore et toujours à la montée du niveau de la mer. Chaque fois que l’eau atteint son plancher, il est obligé de bâtir une nouvelle maison par-dessus la précédente, si bien qu’au fil du temps son logis a fini par ressembler à une immense pile de petits cubes. Un jour, alors qu’il s’est encore une fois lancé dans la construction d’une nouvelle demeure, ses outils tombent tout au fond de l’eau. Il enfile sa combinaison pour aller les repêcher, et au fur et à mesure qu’il descend à travers ses anciennes maisons, de lointains souvenirs lui reviennent en mémoire…

Π Π Π

Mon avis : Depuis le temps que j’en entends parler, il fallait que je le lise ! C’est fait et je ne suis pas déçue, bien au contraire !

Un album que j’ai trouvé vraiment très beau, que ce soit par ses illustrations (je suppose que c’est de l’aquarelle) lumineuses et douces à la fois avec des tons pastels. L’histoire est simple mais délicate : plongeant pour retrouver ses outils (dans le court-métrage c’est la pipe qui tombe à l’eau…) le vieux monsieur plonge de plus en plus profondément et ses souvenirs, eux, remontent à la surface… Sans tristesse, avec beaucoup d’amour, il revoit les beaux moments de sa vie.

Π Π Π

Pour voir le court métrage d’animation (2008) dont est tiré l’album (si, si, c’est dans ce sens là !) c’est par ici. Je vous conseille d’aller le voir, l’histoire est un tout petit peu différente de l’album, mais les couleurs et la musique sont splendides (12 mn). Il a tout de même obtenu l’oscar du meilleur court-métrage d’animation.

Sophie, qui l’a lu bien avant moi, vous en a déjà parlé ici.

SignatureNatD’autres avis, celui de Julie et celui de Laurette

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

#Bleue de Florence Hinckel #SF

Roman de science fiction pour adolescents

#Bleue

de Florence Hinckel

Syros, 29 janvier 2015
collection Soon
978-2748516869, 15,90€

Si on vous proposait de supprimer toute souffrance émotionnelle pour les enfants et les adolescents, que décideriez-vous ?

Silas est un adolescent comme les autres, ultra connecté aux réseaux sociaux. Sauf qu’il n’a pas vraiment le choix. Dans son époque, c’est une obligation, un lien social virtuel qui permet d’avancer dans la vie. Si on ne poste pas, c’est qu’il y a un problème, et une cellule d’aide se charge d’intervenir. Plus déconcertant encore, la peine, la tristesse, n’existe plus vraiment ! La Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle (CEDE) a été mise en place pour effacer la douleur des souvenirs, sans effacer le souvenir en lui même. A chaque intervention, un point bleu reste sur le poignet. Si les adultes ont le choix, ce n’est pas le cas des mineurs, pour qui l’intervention est automatique en cas de traumatisme.

Silas, notre ado comme les autres, est un peu à part quand même. Parce que ses parents le sont, et parce qu’il aime le calme, loin des reseaux. Pourtant quand sa petite amie Astrid meurt dans un accident, il doit avoir recours à la CEDE et prend peu à peu conscience du monde qui l’entoure différemment.

Il paraît qu’avant, la rue était beaucoup moins sûre. Mais aujourd’hui, l’oblitération est entièrement prise en charge par l’État, ce qui fait qu’un gars comme ce SDF peut en bénéficier autant qu’il le souhaite. Bien entendu, il sera toujours sensible au dénuement, à la sensation de froid ou de faim, mais il peut oublier la douleur morale qui en découle. Ainsi, tous ceux qui ne souffrent plus de leurs conditions de miséreux n’ont plus aucune raison d’être agressifs. Après tout, il faut bien qu’il y ait des pauvres, des moins pauvres et des riches dans notre société ! C’est comme ça depuis toujours, et puisqu’il n’y a pas de travail pour tout le monde, à quoi bon en souffrir ?

Dans ce roman de science fiction en deux parties on découvre un monde tellement proche du notre que l’on ne peut s’empecher de se projeter, et d’avoir peur ! Quel bonheur de ne plus ressentir la douleur, mais quel malheur en même temps… Ce roman est magnifiquement bien construit, les rebondissements sont réellement saisissants. Le turn-over est assuré du début à la fin, sans répis, avec un besoin de connaître le dénouement grandissant.

La sensibilité des personnages offre un récit touchant. Entre engagement et histoire d’amour, Florence Hinkel fait vivre des situations difficiles à des adolescents auxquels on s’attache. Gagner son autonomie ne va pas sans combat, dans notre monde comme dans celui ci !

Un magnifique roman qui allie suspense, resistance et amour dans une histoire prenante, très ancrée dans la réalité pour de la science-fiction…

 + Challenge YA#4

Nous suivre et partager :
error0

Passe-Passe #BD #Concours

Encore une belle idée de cadeau de noël pour les enfants !

Bande dessinée sans texte
pour enfants

Passe-Passe

de Delphine Cuveele
&
Dawid

Ed. La Gouttière, 2014
9781092111064,9,70€

            Passe-Passe est un album de bande dessinée sans texte, difficile donc de vous raconter l’histoire qui s’y déroule, puisque chacun pourra l’interpréter comme il le souhaite… On y trouve une petite fille, souriante, et une vieille dame, sans doute sa grand-mère. Un papillon apparaît dans l’histoire, un joli papillon tout blanc, qui va venir se poser sur la tête de la grand-mère, et la suivre, pas à pas. La petite fille tente de le faire partir, et on assiste alors à un tour de passe-passe… la grand-mère va perdre peu à peu ses couleurs au profit du papillon. Délicatement, elle va disparaître…

passePasse-dedail                 Je vois dans cet album l’ombre du souvenir qui plane autour de la petite fille, une ombre remplie de bonne humeur et de couleurs. Des souvenirs que lui rappelle le papillon et qui lui permettent de ne pas oublier sa grand-mère. Mais on peut aussi y voir la perte lente, celle de la mémoire, des souvenirs, d’un être cher. Qu’y verront les enfants ? C’est là tout l’intérêt de ce très bel album sans texte, chacun voit ce qu’il a envie, en fonction de sa propre histoire.

                     Dans tous les cas les illustrations, comme le jeu des couleurs et les sourires omniprésents en font un album très optimiste, plein de délicatesse et bonheur. L’absence, le deuil, la perte, la symbolique est forte mais on ne tombe nullement dans le pathos. La métaphore du papillon, avec ses couleurs, apporte surtout le souvenir bienveillant et l’on ressort de cet album le sourire aux lèvres, apaisé.

Un magnifique album, décidemment mes lectures des bandes dessinées muettes des éditions de la Gouttière sont régulièrement des coups de coeur, qu’il faut partager ! Une belle idée de cadeau !

+ Les avis de Jérôme,  Moka, Noukette

*~*~*

Concours

 A gagner : 1* Passe-Passe (bande dessinée)
en partenariat avec les Editions de la Gouttière

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :
1-  Quel livre préférez-vous ou bien vous tente le plus dans le catalogue des éditions de la gouttière ?
(retrouvez mes avis sur plusieurs titres !)

+ Chances supplémentaires
* Suivre les éditions de la Gouttière sur facebook
* Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Pinterest
* Relayer ce concours (donner le lien direct)
* S’incrire à la newsletter (colonne de droite)
(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)

***

Concours ouvert du 7 au 11 décembre, France M. Règlement

Retrouvez tous les concours du Calendrier de l’avent !

Bravo  à Nathalie !

Nous suivre et partager :
error0

The Giver (film) – Le Passeur (roman)

Film SF pour adolescents et jeunes adultes

The Giver :

le passeur

Avec Jeff Bridges, Katie Holmes,
Taylor Swift, Alexander Skarsgård,
Meryl Streep

et Brenton Thwaites dans le rôle de Jonas.

Réalisé par Phillip Noyce
d’après le best-seller de Lois Lowry
vendu à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde.

au cinéma le 28 octobre

Dans un futur lointain, les émotions ont été éradiquées en supprimant toute trace d’histoire. Seul « The Giver » a la lourde tâche de se souvenir du passé, en cas de nécessité. On demande alors au jeune Jonas de devenir le prochain « Giver »…

 

L’avis de Lilou :

       L’histoire m’a beaucoup plu. Elle est très prenante et bien ficelée. Dans un monde où les sentiments ont disparus, où les différences sont dissimulées ou supprimées et où les comportements suivent des règles très strictes, Jonas arrive à se distinguer des autres et à faire changer son entourage. Ce film pousse à réfléchir sur l’influence du passé sur nos actions de tous les jours mais également à la force de l’amitié.

     Nous suivons donc les aventures du jeune Jonas, interprété par Brenton Thwaites, dans l’apprentissage du passé et la découverte des émotions et des couleurs qui ne sont plus présentes dans sa communauté. Ces découvertes sont très bien rendues dans le film grâce à un super travail au niveau de la photographie.

     Le visionnage du film m’a donné envie de découvrir le livre duquel il est tiré puisque je ne le connaissais pas. Je m’attendais à beaucoup de différences et à un gros travail sur les sentiments du personnage principal. Le film est finalement assez proche du livre et le seul détail qui me paraissait étrange dans le film, à savoir la vitesse à laquelle le temps s’écoule, était fidèle au livre. Quand au travail sur les sentiments, il n’est finalement pas très poussé et j’ai était vraiment déçue par le livre.

 En résumé : Un super film qui fait réfléchir tout en étant bien divertissant.

 

+ L’avis d’Olivia 

Très bon film ! J’ai beaucoup aimé comment la découverte des couleurs a été retranscrite à l’écran, tout comme la redécouverte des souvenirs. Une belle histoire qui fait réfléchir sur la condition humaine, qui, malgré toutes les choses tristes et malheureuses qui peuvent s’y passer, nous montre que la vie est belle et vaut la peine d’être vécue !

Un avis très positif. Je recommande ce film.

+ Le roman de science-fiction de Lois Lowry, THE GIVER, s’est vendu à plus de 10 millions  d’exemplaires à travers le monde et figure dans
les 10 meilleures ventes eBook de Harper Collins. Aujourd’hui, cette fiction pour « jeunes adultes» est au programme des collèges à travers tous les États-Unis.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0