La marraine de guerre – Roman jeunesse

marraineQuand une lettre peut donner le sourire…
Roman à partir de 10 ans

La marraine de guerre

Catherine Cuenca

Le livre de poche jeunesse (2008)

*****

Novembre 1916. Étienne, un jeune homme de 22 ans, raconte son quotidien sur le front. Les copains, les tranchées, la boue, les poux, la bouffe immonde qui les rend parfois malade. Il y a aussi le manque de sommeil et d’hygiène, la peur, la perte des copains qui tombent, morts. On marche sur des cadavres.

Au milieu de cet enfer sur terre, un rayon de soleil : les lettres, envoyées à Étienne par sa marraine de guerre Marie-Pierre. Ses copains le poussent à la rencontrer lors d’une permission, ou au moins, de lui demander une photo. Mais il n’ose pas.

*****

C’est le premier roman de Catherine Cuenca, et, si je ne dis pas de bêtises, elle avait 19 ans lorsqu’elle l’a écrit.

Les descriptions du quotidien des poilus sont plutôt bien documentées (l’autrice a fait des études en Histoire), si j’en crois mes autres lectures sur le sujet. C’est un roman qui suscite beaucoup d’émotions.  Malgré le jeune public auquel il est destiné, ce n’est pas édulcoré. L’horreur de la guerre est bien montrée..

Je n’avais encore jamais rencontré ce sujet de la marraine de guerre au cours de mes lectures sur la première guerre mondiale.

Un très bon roman !

*****

D’autres livres de cette autrice (son site) présentés sur ce blog :

Une page qui parle des marraines de guerre

Sur Histoire d’en lire une bibliographie sur la première guerre mondiale (spéciale jeunesse)

***

C’est ma 2ème participation au challenge

Pages de la Grande Guerre

Pages

Pages de la grande guerre – Challenge

Pages

Merci à Mezzgarth pour le logo

*

Pages de la Grande Guerre

Challenge sur la Première Guerre Mondiale

Il se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2024

*****

Stephie, du blog Mille et une frasques avait initié ce challenge, il s’appelait “Une année en 14“.

Quand elle l’a arrêté, Blandine, du blog Vivrelivre, a pris la suite et intitulé ce challenge “De 14-18 à nous“.

Sur leurs deux blogs vous trouverez de nombreuses idées de lecture.

*****

Vous pouvez participer une seule fois ou plusieurs, c’est vous qui voyez ! Tous les livres (Romans, documentaires, albums, BD…) sont acceptés à partir du moment où ils traitent/parlent de la Première guerre mondiale.

Pour que votre lecture soit prise en compte, 3 possibilités :

  1.  Vous me laissez un lien vers votre avis dans les commentaires sous ce billet
  2. Vous laissez le lien sur le groupe Facebook
  3. Vous publiez votre avis sur Instagram avec le hashtag #pagesdelagrandeguerre

Merci de bien vouloir mettre le logo et/ou un lien vers cette page dans vos billets pour faire connaître le challenge. ;)

*****

Les participants

Blandine (oui, même pas peur, je t’ai inscrite d’office !!)

Bidib

  1. Présentation challenge et PAL

Eimelle

Enna et son fils Bastien

  1. Le soldat désaccordé de Gilles Marchand (livre audio) – Écouté par Enna
  2. Au revoir là-haut de Pierre Lemaître – lu par Bastien

Isabelle

  1. Perline, Clémence, Lucille et les autres : Des vies de femmes dans la Grande Guerre de Jeanne-Marie Sauvage-Avit (2014)

Jojo en herbe

  1. Présentation challenges et TAG

j.ai.appris.a.aimer.l.hiver (Instagram)

Lydia (Instagram)

Nathalie (c’est moi !)

  1. Deux fils de la Grande Guerre de Gérard Hubert-Richou (2008) – Roman Jeunesse
  2. La marraine de guerre de Catherine Cuenca (2001) – Roman Jeunesse
  3. Au revoir là-haut (BD d’après le roman de Pierre Lemaître) – BD
  4. Couleurs de l’incendie (la suite) –  lu non présentée – BD
  5. Putain de guerre de Tardi (2008) – Une lecture marquante !! – BD
  6. Faucheurs de vent de Lamy et Fernandez (2017) – BD

Sacha

  1. Courrier des tranchées, Stefan Brijs (2015) – Roman

Ta d loi du ciné

****

J’ai déjà lu de nombreuses pages sur ce thème et Sophie aussi. Voici ce qu’on vous a déjà présenté sur ce blog :

Les bandes dessinées

Les romans “adulte”

La jeunesse

+ La bibliographie réalisée par Sophie

+ une bibliographie proposée par Sandrine du blog “Tête de lecture”

Paroles de Poilus – Lettres et carnets du front

Poilus

Correspondance (ado/adulte)

Paroles de Poilus

Lettres et carnets du front

(1914-1918)

Sous la direction de Jean-Pierre Guéno et d’Yves Laplume

Librio (1998)

*****

Paroles de poilus s’ouvre sur une très belle préface de Jean-Pierre Guéno.

*****

4ème de couverture

Ils avaient dix-sept ou vingt-cinq ans. Se prénommaient Gaston, Louis, René. Ils étaient palefreniers, boulangers, colporteurs, bourgeois ou ouvriers. Ils devinrent soudainement artilleurs, fantassins, brancardiers…

Voyageurs sans bagages, ils durent quitter leurs femmes et leurs enfants et revêtir l’uniforme mal coupé, chausser les godillots cloutés.

Sur huit millions de mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions de jeunes hommes ne revirent jamais le clocher de leur village natal. Plus de quatre millions subirent de graves blessures…

Huit mille personnes ont répondu à l’appel de Radio France visant à collecter les lettres, jusqu’ici éparpillées, de ces Poilus. Cet ouvrage en présente une centaine. Des mots écrits dans la boue et qui n’ont pas vieilli d’un jour. Des mots déchirants, qui devraient inciter les générations futures au devoir de mémoire, au devoir de vigilance, comme au devoir d’humanité…

*****

La plupart de ces jeunes gens n’étaient pas dupes. Ils savaient qu’ils risquaient leur vie, que certains ordres venus d’en haut étaient idiots, que beaucoup étaient “planqués” à l’arrière… (voir lettre p.21 à 25) Malgré tout, ils sont allés se battre. Pour éviter que leur pays ne soit envahi. Et aussi, il faut bien le dire, parce qu’on ne leur a pas laissé le choix.

A travers ces lettres, on suit le quotidien souvent cauchemardesque de ces soldats, entre manque de sommeil, de nourriture, vermine (poux et rats), froid, humidité dans les tranchées, tristesse, stress permanent… On se demande comment ces hommes ont réussi à reprendre une vie normale ensuite.

Il est à noter qu’il y a aussi des lettres de soldats allemands, qui n’étaient pas mieux lotis que les français.

Une chose m’a surprise, la façon dont sont présentées ces lettres, n’ont pas chronologiquement, mais par saison. Un petit livre très intéressant pour mieux connaître cette période.

Je viens de voir qu’il existe une version illustrée de cet ouvrage.

*****

Vous pouvez le lire ici en pdf.

Voir aussi : On les aura ! Carnet de guerre d’un poilu

Et quelques BD sur la première guerre Mondiale

*****

Ce recueil participe à deux challenges : Celui sur la Première guerre mondiale chez Blandine ainsi qu’à l’Objectif PAL chez Antigone