On apprend avec T’choupi

T’choupi est l’ami infatigable des enfants. Ce petit héros de Thierry Courtin qui accompagne souvent les enfants dans leur découverte de leur univers quotidien revient dans de nouveaux albums éducatifs, toujours pour les petits !

Vive les animaux avec T’choupi

Dans ce livre sonore, T’choupi invite le lecteur à découvrir des animaux mais aussi à les imiter, ce qui fonctionne toujours très bien avec les petits. Les animaux du cirque (étrange choix pour commencer que ces pauvres animaux captifs, mais c’est un autre débat), animaux de la ferme, animaux qui volent, poulailler, zoo (décidément!) et animaux familiers se côtoient donc dans ce livre, dans un ordre parfois un peu étrange. Pas vraiment de classement, pas vraiment d’histoire, mais un petit tour des animaux qui entourent T’choupi.

L’accompagnement sonore a un vrai intérêt, mais il conviendra d’accompagner l’enfant plus loin dans sa découverte avec les imitations d’animaux.

La ferme de T’choupi

Après le grand cartonné sonore T’choupi, place à un encore plus grand album cartonné. 31*29 cm pour la ferme, avec dès la couverture de quoi fasciner les petits : un énorme tracteur en relief, avec les roues qui tournent!

Dans cet album T’choupi découvre la ferme et la narration invite le lecteur à l’aider à retrouver la maman chat. A chaque page des volets à soulever permettent de rendre le jeu plus ludique pour les enfants, qui découvrent au fur et à mesure poule, cochon, pré, mouton. Cependant, les animaux ne sont pas nommés, il faudra donc que le lecteur ajoute quelques petites choses au fur et à mesure s’il souhaite que l’enfant apprenne.

Un très grand album ludique mais peu éducatif si le lecteur ne le transforme pas un peu…

T’choupi découvre les contraires

Retour au petit format classique et à la couverture molletonnée pour ce nouveau titre de T’choupi. Ici, la visée pédagogique est annoncée et toutes les illustrations vont dans ce sens. Grand / Petit, Sur / Sous, Plein / Vide… l’enfant découvre avec toujours T’choupi comme exemple ces mots qui sont parfois difficiles à appréhender, ces notions qui s’opposent. Vraiment juste quelques notions cependant, quelques exemples qui permettent d’aborder le thème avec les tout-petits.

L’intérêt de prendre T’choupi comme exemple peut paraître faible, cependant les enfants connaissent très bien son univers qui ressemble au leur, et c’est sans doute une bonne porte d’entrée dans l’apprentissage. Porte utilisée aussi pour un autre titre de cette série :

T’choupi découvre l’anglais

J’ai été agréablement surprise par ce titre qui, s’il ressemble aux traditionnels premiers imagiers anglais pour enfant, offre aussi des phrases simples mais complètent. En plus de découvrir quelques aliments les enfants vont donc découvrir aussi la faim… Un imagier de l’univers de T’choupi, mais améliorer grâce à quelques phrases de situation.

Famille, aliment, jardin, animaux, couleur, politesse et chiffres sont abordés pour un petit album très sympathique pour découvrir quelques mots d’anglais avec les enfants. Cependant, bien que tout soit traduit en français, cet album sera délicat à lire pour un adulte ne parlant pas anglais puisque la prononciation n’est pas du tout transcrite…

T’choupi a un bobo

Pour finir un album « classique » de T’choupi, avec une petite histoire. Dans cet album T’choupi tombe de la balançoire et ce fait mal. Une petite histoire toute simple, basée sur le dialogue avec sa maman, afin de rassurer les enfants. Un album tout simple et classique sur le sujet, avec les pages plastifiées pour éviter les déchirures des petites mains.

Un 53ème titre (!) qui fonctionne toujours aussi bien avec les enfants qui se raviront de découvrir que les bisous des mamans sont magiques…

à paraître le 6 février

Thierry Courtin, Nathan 2013 / 2014
dans l’ordre : 14,90€ 17,90€, 7,90€, 7,90€, 5,70

Nous suivre et partager :
error0

Des albums à croquer, toucher, regarder pour les tout-petits

On mange !

Tous les bébés mangent les livres quand ils commencent à les appréhender. Pour eux, la connaissance du monde passe par le goût tout autant que le toucher. Ils ont besoin de ce contact pour découvrir l’objet avant de pouvoir l’apprécier comme objet livre, à regarder. Ce petit livre cartonné part de ce constat pour proposer un album à manger, littéralement !
En effet les coins du livre sont réhaussés de plastique orange à mâchouiller sans manger le papier. Des coins ergonomiques et atypiques donc, mais aussi une petite histoire… autour de ce qui se mange ou non justement !
Petit lapin goûte à tout dans la maison et le jardin, mais son papa veille pour lui expliquer pourquoi il ne faut manger ni les chaussures, ni les pommes de pin, … ni son livre ! Quelques pages seulement, mais une petite histoire sympathique pour aborder le thème avec les tout-petits et un brin d’humour à la fin du livre.

Une jolie trouvaille que ces coins, pour ce livre à dévorer !

Dans la même collection des Petit Nathan vient de paraître On joue !, sur le même principe l’album propose une petite histoire et l’accompagne d’une roue à tourner par les petits doigts et qui fait du bruit. Cependant ce livre s’adresse aux lecteurs un petit plus grands car la roue est assez difficile à tourner.

Denolle, C., illustré par Hayashi Emiri.- Nathan, 2014.- 9782092549551, 9,95€ – imprimé en Malaisie

Une fois le premier album dévoré, on passer à la suite : un album à toucher !

Barri joue avec Papa

de Marc Clamens

Barri, petit éléphant et personnage que l’on retrouve dans plusieurs albums, joue avec son papa. Dans l’univers très humain et pourtant animalier de Barri, on découvre des textures ! Un album qui joue sur le principe de surprises, de questionnement, et qui incite l’enfant à participer ! Qui pique autant que la barbe de papa ? Le  papa hérisson bien sûr ! Qui est aussi moelleux que sa mousse à raser ?

Barri est un petit personnage au graphisme très simple, mais qui ressort très bien en noir sur les couleurs, ce qui permet aux petits de bien le repérer.

Un livre qui invite les papas dans les albums pour les tout-petits avec un joli jeu de surprise et des textures à toucher, ce qui plait toujours aux enfants! C’est presque trop court finalement !

+ Totem Hérisson
+ Les avis de  Gabriel, Pépita et Liyah

Hatier, 2013.- 9782218958571,9,99€ – imprimé en Chine

On a dévoré, on a touché, place aux jeux !

Mon imagier de la famille

Dans ce Kididoc pour les tout-petits on va découvrir toute la famille, à travers des illustrations très classiques et des petits jeu de tirettes, adaptées aux petits doigts un peu brutaux. Plutôt que les tirettes et volets extérieurs au livre, en carton souple, comme dans les albums pour les plus grands, on a ici du carton épais, coincé dans l’épaisseur de la page, elle-même très épaisse, et juste un petit trou pour que l’enfant puisse faire glisser les détails cachés. Une très bonne idée, mais qui malheureusement selon l’ergonomie de la partie à faire glisser est parfois difficile pour les petits doigts.

Pas d’histoire dans cet album, mais un vrai imagier avec les parents, les enfants, les grands-parents, les cousins… de quoi tenter de comprendre les liens de famille, surtout quand celle-ci vit loin et qu’on ne la voit pas souvent!

Le texte s’adresse plusieurs fois au petit lecteur, pour lui poser des questions sur sa famille, ouvrant les discussions. Un album intéressant pour comprendre ce vocabulaire compliqué des liens familiaux, même si rien ne vaut de les voir en vrai!

+ L’avis de  Gabriel,

illustré par Nathalie Choux, Nathan, 2013.- 9782092543498, 6,90€ – imprimé en Chine

Les joujoux de Ploum

Pour terminer une réédition d’un album sorti en 1983 et que j’ai découvert quand j’avais l’âge des lecteurs actuels ! Ploum est un petit ours jaune avec des illustrations faites d’épaisses lignes noires et d’aplat de couleurs, assez caractéristiques de ces années-là. Un plaisir pour moi de redécouvrir ce petit ours, d’autant plus que Nathan les réédite en gardant le dos en tissu rouge !

Ploum dans cet album (c’est un personnage récurrent qui aborde beaucoup de thèmes de la vie quotidienne des enfants) nous présente ses jeux favoris : cubes, lapin, panda, voiture à friction, téléphone rouge… des jouets de l’époque bien sûr, loin des tablettes actuelles, mais des jeux que les enfants connaissent encore et que les parents prendront plaisir à leur faire découvrir le cas contraire !

Avec Ploum, c’est simple, direct, sans personnage secondaire. Pas de trace des parents, juste Ploum et son quotidien !

+Les avis de Mya Rosa, Gabriel et Drawoua

Lise Martin, Micheline Bertrand.- Nathan, 1983-2013.- 9782092547168, 6,90€

Rendez-vous très vite pour parler de nouveaux d’albums pour les tout-petits, avec Ploum, T’choupi, Kola… mais aussi le samedi 1er février avec le premier rendez-vous du Challenge Je lis aussi des albums, autour du thème de l’amour !

 Challenge Je lis aussi des Albums
+
 Challenge Petit Bac

Nous suivre et partager :
error0

Action ou vérité – Annika Thor

Roman pour adolescents

Action ou vérité

Annika Thor

Casterman, 2014
réédition,
120 pages

Annika Thor est une auteur jeunesse suédoise reconnue dans son pays (elle a notamment obtenu le prix Astrid Lindgren) qui a fait parler d’elle en France pour sa série Une île trop loin (Thierry Magnier), un coup de coeur pour moi.

Casterman réédite avec une couverture plus moderne Le jeu de la vérité sous le titre Action ou vérité. Un roman qui a plus de 15 ans mais qui pourtant semble terriblement d’actualité, réseaux sociaux en moins….

Nora, la narratrice entre en cinquième. Après des vacances loin de sa meilleure amie elle pense que tout va reprendre, comme les années précédentes. Pourtant, Sabina semble l’avoir oublié, elle ne lui parle presque plus, l’ignore. Elle a trouvé une autre meilleure amie, de celle que Nora n’apprécie pas. Nora est prête à tout pour redevenir amie avec Sabina. A tout, même à laisser dire, à laisser faire.

Nora change pendant cette année de 5ème, et la narration est partagée entre celle qu’elle était en ce début d’année, et celle qu’elle est finalement. Les voix de Nora alternent, créant un flou qui, s’il permet de créer une tension narrative, n’est pas toujours facile à comprendre. Ces passages, qui nous laissent entrevoir la fin, sont, je trouve, trop nombreux. Si le procédé est intéressant, on tombe ici dans un excès qui dessert finalement l’histoire en nous éloignant des personnages.

En effet, dans ce roman, les personnages ne sont que peu attachants. Nora, la narratrice, est sympathique, mais tellement incapable de penser par elle-même et de dire non. Sabina semble encore plus suivre le mouvement, une vraie adolescente avec des problèmes familiaux… Fanny est hautaine, imbuvable, et c’est bien voulu. Et puis il y a Karin, une jeune fille qui manque cruellement d’estime d’elle-même.

Alors à quoi les mèneront remarques, mesquineries et jeux, sous forme d’action ou vérité ? Nora découvre peu à peu le monde des adultes, un monde noir et peu engageant. L’amitié semble bien loin et quand l’amour commence à pointer son nez, Nora se sent encore plus loin des préoccupations de ses amies. Elle tente de comprendre le monde qui l’entoure, mais se perd parfois.

Un roman d’actualité malgré son âge puisque le gouvernement tente d’enrayer le harcèlement à l’école, véritable problème des cours d’école… Pourtant, la fin est toute caractéristique de nombreux romans similaires et j’aimerais vraiment finir par trouver autre chose, une autre conclusion. Evidemment la prise de conscience est déjà un très bon point, mais il faut qu’un auteur aille plus loin…

Un roman intéressant sur le thème du harcèlement, malgré la narration troublante, qui peut offrir une prise de conscience pour certains adolescents…

 

petit+

+ Le roman a été porté à l’écran en 1997 par la réalisatrice suédoise Christina Olofson.
Une image du film :

+ Les avis de Orbe et Melisande

+ Challenge YA + Challenge Bookineurs en couleurs

+ première parution en France en 2000 sous le titre Le jeu de la vérité. Paru en allemagne sous le titre I hätte nein sagen können (je déteste dire non)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Les concentrés : des petits documentaires carrés et ludiques

Collection les concentrés

Nathan a commencé à publier en 2013 une série de petits documentaires carrés et colorés : les concentrés. 80 pages et 50 points approfondis dans chaque titre, en lien avec les programmes scolaires.

La mise en page est résolument moderne avec des informations principales et un ensemble de petites informations « flash » autour. Un shéma récurrent bienvenue qui permet de se repérer dans ces foisonnants sujets. Car si les sujets sont bien traités la collection se veut résolument d’jeuns, dans le plus mauvais sens du terme à mon goût. « Hallucinant » « la classe ! » ou encore « trop gore » voici les titres des différents encadrés que l’on retrouve sur les pages. Loin d’être nécessaire, je ne suis pas certaine que ce vocabulaire attire plus les jeunes… C’est dommage car le reste est bien pensé !

Photographie de Bladelor – Oceanicus in folio

Les périodes historiques et géographies sont bien situées, les petites infos express pertinentes et de nombreuses frises chronologiques permettent de bien se repérer. Outre les thèmes traités une belle place est toujours laissée aux personnages de cette époque ou en lien avec ce thème, permettant de découvrir de grands noms, des destins, des légendes. C’est presque dommage qu’il n’y ait pas d’index, car ces petits livres pourraient offrir de bonnes bases pour des recherches bibliographiques en primaire et collège. Chaque page est illustrée d’une ou plusieurs illustrations qui donnent à ces livres un petit côté enfantin, rendant l’accès plus facile.

Enfin les livres sont complétés par une application Les concentrés (androïd & apple) qui reprend les différents thèmes dans des quiz, une belle façon de prolonger le livre et de rendre l’apprentissage plus ludique. Une jolie idée malheureusement pas totalement aboutie puisque pour le moment l’application ne tient pas compte des différents thèmes, avec simplement une partie « culture générale » gratuite.

Quelques mots sur plusieurs des titres :

Le Moyen-âge : les clés de cette période, les grandes dates puis les personnages importants ainsi que des lieux : Mont Saint Michel, Krak des chevaliers, Gengis Khan, Hildegarde de Bingen… le moyen-âge est une période très large, difficile à traiter en 80 pages mais les concentrés offrent plus qu’une introduction au sujet grâce à tous les thèmes connexes traités en marge des grands thèmes

Grands artistes : de Giotto à Niki de Saint Phalle, 1000 ans de peintres et de sculpteurs, à travers le monde. Une petite biographie pour chacun, les oeuvres phares, citations, univers… l’occasion de découvrir ou redécouvrir les grands noms de l’art graphique.

Rois et reines de France : une panoplie de Louis, quelques Charles et Henri, des Napoléons… classé par ordre chronologique, ces grands noms qui ont dirigé la France !

La mythologie grecque : une belle façon d’aborder les mythes avec des entrées par dieux et par personnages mythologiques, un thème intéressant et qui fonctionne très bien en collège – programme de 6ème.

Grands personnages du XXe siècle : de Picasso à Michael Jordan, l’écart est grand, mais c’est cette diversité qui permet à se livre d’offrir un vrai panorama du siècle, avec de nombreuses figures positives, mais aussi quelques monstres, regroupés dans un coin, comme Hitler, Pol Pot ou Pinochet… La lecture de ce livre plaira autant aux jeunes qu’aux adultes puisqu’on y (re)découvre Jacques Tati, Tim Burton, Harrisson Ford, Marilyn Monroe, Walt Disney, Bob Dylan, J.K. Rowling…  Mon « concentrés » préféré!

petit++ Retrouvez aussi les titres : Inventions et Inventeurs, Grandes dates de l’histoire, grandes capitales du monde, l’Egypte ancienne, Monuments célèbres.

+ Gabriel vous a parlé de plusieurs titres, par exemple dans cet article, Liyah aussi, par exemple des Monuments Célèbres.

+ Le site de la collection

Nous suivre et partager :
error0