Lettres d’amour, de rupture, érotiques

lettresIl s’agit de trois recueils de lettres

Lettres érotiques Lettres de ruptureLettres d’amour

Présentés par Agnès Pierron

Collection épistolaire “Mots intimes

Éditions Le Robert (2015)

♥♥♥

Agnès Pierron est docteur ès lettres, comédienne et lexicologue. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, dont plusieurs dictionnaires : Dictionnaire des proverbes et dictons, Dictionnaire de la langue théâtrale, Dictionnaire de citations sur les personnages célèbres (Le Robert)…

Mots intimes” est une nouvelle collection consacrée à l’art épistolaire et à l’amour des mots, publiée avec le concours du site deslettres.fr, et qui arrive dans le catalogue des éditions Le Robert.

♥♥♥

Mon avis : Ces recueils proposent une sélection de correspondances écrites par de célèbres personnages  (Mozart, Flaubert, Einstein…). Et elles sont regroupées par thème (amour, rupture, érotisme).

Évidemment, ça ne se lit pas comme un roman, mais ça se déguste doucement, lentement, à petites bouchées. A l’heure des sms et autres tweets, il est agréable de lire les lettres écrites avec passion et talent (beaucoup d’humour aussi parfois).

Il est parfois amusant, parfois surprenant de rentrer ainsi dans l’intimité de Diderot, Victor Hugo ou encore Marie-Antoinette.

Un petit texte précède chaque lettre et présente les circonstances de la rencontre ou de la rupture. Un peu d’Histoire liée à la littérature !

Et leur petit format permet de les emporter partout, d’en profiter dès que se profile un moment d’attente.

SignatureNatVous trouverez ici, deux extraits de lettres : Celle d’Einstein est une lettre de rupture (que je trouve assez dure !), l’autre, d’Edith Piaf à Marcel Cerdan, est une lettre d’amour.

Les princes charmants n’existent pas – Maïa Brami

Comédie romantique pour adolescents

Les princes charmants n’existent pas

de Maïa Brami

Nathan, 2014
304 pages
978-2-09-254629-1, 14,90€
Disponible en epub 10,99€

Nora est une jeune adolescente de 15 ans, romantique, un peu d’un autre temps. Fan d’Ava Gardner, elle vit dans son monde, sans chercher à être belle. Un jour une lettre arrive sur son balcon. Une lettre de rupture qui ne lui ai pas adressé. Elle décide alors d’écrire à la personne qui a jeté cette lettre. Commence alors une aventure épistolaire pour notre jeune héroïne.

Entre lettres et réalité, ce roman conjuguent l’adolescence et ses problèmes : amitié, amour, relation avec les parents, divorce… Si la couverture annonce un roman léger, c’est effectivement une douce comédie romantique que l’on découvre ici, mais qui sait à merveille détailler les sentiments de notre héroïne, une adolescente mal dans sa peau qui cherche à ressembler à des idoles d’un autre temps et attend le prince charmant sans vouloir sortir de chez elle…

Nora est un personnage difficilement attachante au départ, tant elle est agacante. C’est le personnage de sa meilleure amie, qui tente de la sortir de sa torpeur alors qu’elle a ses propres problèmes qui prend d’ailleurs parfois le dessus dans le coeur du lecteur. Rodrigue, personnage masculin central, est quand à lui assez mystérieux, il faut longtemps, le temps que l’héroïne ouvre les yeux, pour vraiment le découvrir.

Un roman léger qui traite avec brio de l’adolescence, tout en offrant une comédie romantique sans prince charmant !

Challenge YA

cadeaumaestro

Love letters to the Dead d’Ava Dellaira

Love Letters to the dead

Roman pour adolescents

à paraître le 15 mai 2014

Love letters to the Dead

d’Ava Dellaira

Michel Lafon, 2014

Love letters to the Dead est un roman puissant et émouvant, plein de vie et d’amour !

Laurel vient d’entrer au lycée. Dans un lycée où elle ne connaît personne et qu’elle a choisi pour cela. Après la mort de sa soeur May elle avant envie de changement. D’être entourée de gens qui ne connaissent pas l’histoire de sa soeur, qui ne la regardent pas avec pitié…

Love letters est un roman épistolaire particulier. Ses lettres, Laurel les adresse à des personnalités qui sont décédées. Mais plus que cela, c’est l’histoire d’une jeune fille perdue, en perte de repère, qui se cherche. Laurel est à la recherche d’elle-même dans ce roman et pour cela elle va tenter de ressembler à sa soeur perdue. Une quête d’identité longue et douloureuse, ponctuée de petits bonheurs, d’amour, mais surtout de souvenirs, de plus en plus récents et durs au fil des pages. Tout tend vers la mort de May, son explication, et cela tient le lecteur en haleine.

Les personnages sont touchants et offrent un beau panorama de la jeunesse actuelle, peut-être trop même, parfois. Alcool, drogue, homosexualité, problème familiaux, suicide… de nombreux thèmes sont abordés ou traités plus en profondeur, autant du côté des personnages vivants que morts !

Malgré un léger décalage culturel pour le lecteur français, on découvre ou redécouvre l’histoire de chanteurs, poètes et acteurs qui ont marqué leur domaine. Des personnalités décédées que Laurel faire revivre pour nous en leur parlant de leur enfance, de leur famille, de leur oeuvre. Que l’on connaisse ou non ces noms qui s’égrainent au fil des lettres, l’envie de découvrir leurs oeuvres est forte, d’autant plus qu’elles offrent une prolongation à l’atmosphère de ce livre que l’on a bien du mal à quitter…

Un roman fort et touchant, qui ouvre une porte sur la culture américaine et une fenêtre sur l’adolescence. Ava Dellaira nous entraine dans son univers, avec une écriture prenante et une belle héroïne. Un roman épistolaire à découvrir !

+ Challenge YA chez Kalea et Mutie

+  Si vous appréciez ce blog, vous pouvez voter pour les trophées influenceurs ! (un vote par jour) * Merci *

Et n’oubliez pas qu’en commentant les articles de ce blog vous participez pour remporter des cadeaux – 1 commentaire = 1 participation.
cadeaumaestro

La lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson {RL2013}

Roman épistolaire adulte
Rentrée littéraire 2013 – roman étranger

La Lettre à Helga

de Bergsveinn Birgisson

Traduit par Catherine Eyjolfsson

Zulma, 2013
Collection Littérature Étrangère,131 pages
9782843046469 – 16 € 50

Bjarni Gíslason de Kolkustadir a 90 ans quand il ose enfin prendre la plume pour écrire une lettre à son éternel amour Helga. Une lettre passionnée et nostalgique qui revient sur leur histoire. Une histoire qui prend place dans la nature sauvage du nord-ouest de l’Islande.

Bjarni est un fermier passionné qui s’occupe de ses bêtes et de celle de la communauté avec amour. Tâter les brebis et trouver les meilleurs béliers reproducteurs, soigner, aider, cultiver. Il est un homme droit et qui prend soin de ceux qui l’entoure. De ses bêtes bien sûr et de sa femme Unnur, qui ne peut pas avoir d’enfant et n’accepte plus le contact. Pas d’amour entre eux, mais une affection tout juste mutuelle. Et à coté vit Helga, la belle Helga au sein lourd, malmenée par son mari.

Pendant une année que Bjarni nous raconte doucement, ils se sont aimés, tendrement et passionnément. Pas de faux semblants dans l’écriture de Bergsveinn Birgisson et l’amour, tant celui de la terre que de la femme, est bestial, charnel. Bjarni aime tout en entier comme il aime ses bêtes et sa terre. Il nous parle de sa femme, de cet amour pour Helga, mais il nous parle surtout de l’Islande, de son climat difficile et des gens qui y vivent. Il nous parle de l’Amour, celui des autres couples, celui qu’il aurait aimé avoir un peu plus.

Bjarni est un personnage attachant par sa sincérité et sa nostalgie. On sent combien il a aimé Helga, comme cette situation l’a fait souffrir. Un homme droit qui n’a pas failli à son devoir, qui n’a pas pu non plus laisser sa terre, la terre.

Un roman épistolaire sans échange, une seule grande lettre pour nous faire découvrir l’Islande et Helga, les deux amours de Bjarni. Une ode à l’amour et à la vie réellement touchante mais qui manque parfois d’un peu de retenu pour être réellement émouvante. L’écriture se veut masculine et l’est finalement peut être un peu trop, ce qui n’enlève rien à la beauté désolée des terres d’Islande balayée par le vent glacé !

+ Livre lu dans le cadre des Matchs de la rentrée, Priceminister > 15/20

+ les avis de Jérôme , Marilyne, Aproposdelivres,