Quand souffle le vent du nord

souffleRomance épistolaire

Quand souffle le vent du nord

Daniel Glattauer

Le livre de poche (2006)

*****

Mme Rothner, souhaitant résilier son abonnement à un journal, envoie un mail de résiliation. Mais elle se trompe dans l’adresse mail et envoie ses courriers à un particulier, Mr Leike. Neuf mois plus tard, l’adresse mail de ce Mr Leike étant resté dans son fichier client, Mme Rothner renvoie un mail à ce fameux Monsieur. Et c’est ainsi que va débuter une correspondance épistolaire par mail. Parfois très courts. Parfois plus longs. Souvent agacés ou amusés. Mme Rothner et Mr Leike vont finir par s’appeler Emmi et Léo. Et ce “jeu” très innocent au départ va devenir un jeu de séduction pour les deux. Mieux encore, il va devenir un besoin quotidien ! Et la fin ? Ce ne sera peut-être pas celle(s) à laquelle on pourrait s’attendre… D’autant plus qu’il y a un tome 2 : La septième vague.

*****

Il faut croire qu’avec l’actualité (La guerre Russo-Ukrainienne vient de commencer) j’avais besoin de légèreté ! J’ai dévoré ce roman très rapidement. Il est très facile à lire et certains mails sont vraiment très courts (un mot, une phrase).

Peut-on tomber amoureux de quelqu’un qu’on ne connaît que virtuellement ? Je crois que oui. J’en ai eu l’exemple il n’y a pas longtemps avec deux personnes qui se sont rencontrées suite à un (long) échange de mails !

Les mails ne sont après tout que la version moderne de la lettre de séduction, d’amour ! Sauf qu’on ne peut y mettre une fleur ou une goutte de parfum et c’est bien dommage à mon avis !

Bref. Si jamais vous avez une panne de lecture, ou envie de légèreté, je vous conseille cette lecture. Mais procurez-vous le tome 2 avant. Ne pas savoir la fin d’une histoire est toujours très agaçant à mon avis !!

*****

Un roman qui participe au Le tour du monde en 80 jours livres (Autriche) chez Bidib

monde

*

à l’Objectif PAL chez Antigone

*

 et au Challenge Petit Bac d’Enna

1ère ligne – Catégorie Verbe – Souffle

Ouest

Tu vois, on pense à toi ! de Cathy Ytak

Tu vois, on pense à toi est un court roman épistolaire qui permet de partir sur les traces de deux copains en classe découverte sur une île.

tu vois, on pense à toiTu vois, on pense à toi

de Cathy Ytak

Syros, 2017
Tempo, 67 pages
9782748523126, 6,35 euros

***

Amitié, île, correspondance, épistolaire, mail, mer, voyage scolaire

***

Clément et Nolan partent en classe découverte sur l’île Scobier, laissant derrière eux leur amie Alwena, coincée à l’hopital. Ils décident alors de lui envoyer des mails pour lui faire vivre aussi leurs aventures… Alwena quant à elle est friande de ces nouvelles, et de savoir s’ils ont accomplis la mission demandée.

On oscille avec Tu vois, on pense à toi ! entre trois histoires, trois genres presque, et tout ça seulement en une soixantaine de pages.

Nous avons l’échange épistolaire d’une part, et uniquement cela, même si quand les garçons racontent leur journée, des dialogues sont présents. Ainsi pas de narrateur externe pour nous donner des informations sur les personnages ou la véracité de l’histoire, on est obligé de suivre le mouvement, de tourner les pages pour en savoir plus.

C’est Nolan qui y a pensé le premier, à t’écrire. Tu le connais : les bonnes idées, c’est toujours lui qui les a. Après, il faut qu’il trouve quelqu’un pour les mettre en pratique… Et là, c’est moi.

L’aventure, voire l’enquête menée par Clément et Nolan, est aussi un élément important de l’histoire, celui qui tient en haleine Alwena, qui lui permet d’être un peu avec eux sur l’île. Une histoire à la limite du merveilleux, qui étonne, questionne.

Enfin, il y a l’amitié, le secret d’Alwena, la boite bien lourde que Clément et Nolan transportent. Ce mystère ajoute encore une autre dimension au roman, le rendant doux et touchant. Une vraie ôde à l’amitié avec des mots très justes, des émotions simples, et des enfants touchants.

Un roman court mais très riche, avec les doux mots de Cathy Ytak et une imagination débordante d’enfants. Un texte court, facile à lire, mais très positif et intéressant dès 9 ans.


+ le site de Cathy Ytak

+ D’autres livres de Cathy Ytak à découvrir sur Délivrer des Livres :

LaSeuleFaçonDeTeParlerMains

La folle rencontre de Flora et Max

la folle rencontre de Flora et MaxRoman pour adolescents

La folle rencontre de Flora et Max

de Martin Page et Coline Pierré

Ecole des Loisirs, 2015
9782211223942, 14,50€
208 pages

La folle rencontre de Flora et Max est un roman épistolaire surprenant et touchant. Deux adolescents enfermés qui s’évadent grâce à leurs échanges de lettres. Flora est en prison, pour avoir violemment frappé une camarade. Max a quitté le lycée après une crise d’angoisse et vit depuis retranché chez lui. Ils ne se connaissent pas, ne se sont pas vus “IRL”, mais Max décide un jour d’envoyer une lettre à Flora.

A travers les lettres de ces deux adolescents, on découvre leur vie, mais surtout, en apprenant à les connaître, on comprend ce qui les a conduit à leur situation d‘enfermement. Pas d’apitoiement ou si peu, ils mettent en avant les petits bonheurs, les détails lumineux de la vie, pour s’aider mutuellement à avancer.

Dès la prise de contact entre Max et Flora, on devine deux personnalités magnifiques coincées entre des murs. Difficile pour Flora, en prison, de s’accrocher. Difficile pour Max, qui refuse de sortir, de continuer à vivre. Tous deux sont touchants de peurs, de mal-être, et étrangement d’humour. Étrangement, on passe beaucoup de temps à sourire dans ce livre !

Le coeur du problème, harcèlement, regard des autres, acceptation de soi, est finalement assez peu évoqué pour s’attacher à l’essentiel, le présent, le futur ! Car nos deux héros sont plein de ressources et de projets utopiques, des projets qui donnent envie de croire en l’avenir.

Flora et Max sont fragiles, sensibles, touchants, on les accompagne en douceur, au fil des lettres. Des lettres qui racontent le quotidien. La prison d’un côté, d’un point de vue posé, et la famille recomposé et la peur de l’extérieur de l’autre.

Martin Page et Coline Pierré nous offrent des personnages hauts en couleur, des êtres abîmés mais plein d’une rage de vivre; des adolescents, simplement, mais que leur rencontre transcende. Ces deux auteurs ont réellement échangé des lettres, pendant plusieurs mois, chacun dans la peau d’un personnage. “Une expérience passionnante et très fertile”, qui se ressent à la lecture, créant un roman qui sonne juste dans la découverte de l’autre. Le ton, l’écriture, l’histoire, tout est lumineux et offre au lecteur une expérience particulière. 

Une folle rencontre, une aventure sentimentale, un récit stimulant !

~

D’autres romans sur le harcèlement scolaire :
* du même auteur *
Les petites reinesjohnny-martine-pouchain.gifTreize raisonsM comme...banzaisakura

Et des mangas autour du harcèlement et de l’acceptation de soi :
a silent voiceKasane

+ Le site de Martin Page

+ Découvrez Monstrograph, un petit atelier de sérigraphie en désordre bricolé par Martin Page et Coline Pierré.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Isis, 13 ans, 1,60 m, 82 kilos

Roman pour adolescents dès 10 ans

Isis, 13 ans,
1,60 m, 82 kilos

Sophie Rigal-Goulard

Rageot, 2016
Rageot romans, 160 pages
9782700251432, 6,45€

Big Mamma, Grosse Dondon,  voici quelques uns des surnoms d’Isis au collège. Pas facile de s’accepter. Isis est en pleine crise d’identité ! Elle décide alors d’écrire à son père, qu’elle ne connait pas, mais dont elle a obtenu l’adresse par sa grand-mère. Une façon de raconter sa vie à un inconnu, tout en espérant des conseils et du réconfort. Elle parle peu à sa mère, surtout depuis qu’elle a ramené un nouvel homme à la maison, un fan de sport qui passe son temps à faire des réflexions à Isis.

Au fil des lettres nous allons découvrir Isis, cette ado mal dans sa peau, mais aussi son entourage, notamment au collège. Celui qui la persécute, ceux qui la soutiennent, le public de ce harcèlement mais aussi ses professeurs, notamment sa nouvelle professeur de français et son projet de théâtre.

Un roman qui aborde de nombreux thèmes, de façon assez inégales. Le thème du harcèlement est intéressant et sert de lien dans tout le roman. Celui de l’obésité est plus abordé du côté du ressenti, tandis que le lien avec les parents est vu dans les lettres.

Au final ce petit roman permet de se confronter à de nombreux problèmes et surtout arrive à ne tomber ni dans le pathos, ni dans le “rose guimauve, tout va bien, tout fini bien”. En effet Isis nous parle de ses problèmes de façon mature. Le roman ne donne pas de solutions miracles, sans pour autant laisser aucun thème en suspend. Des solutions très ancrées dans la réalité sont apportées à chaque problème d’Isis, sans qu’on sache toujours si cela suffira…

Sur le thème du harcèlement vous pouvez aussi lire :
johnny-martine-pouchain.gif Treize raisons M comme... banzaisakura

Sur le thème des problèmes de poids vous pouvez aussi lire :

reveducachalotbrocas.gif

D’autres livres du même auteur :
Sophie Rigal-Goulard - Quatre soeurs dans la tempête.

+ Challenge YA#5