C’est un fil…

C’est un fil…CEstUnFil

Hubert Ben Kemoun

Sébastien Mourrain (Ill)

Père Castor

Flammarion (2003)

——

Descendu tout droit du ciel, un fil traîne par terre.

L’autre extrémité se perd au milieu des nuages. Loin, très loin.

Lentement, il se promène à travers les rues de la ville, et les rumeurs les plus folles se propagent…

Mon avis : C’est une histoire très amusante, qui montre bien tout ce qu’on peut imaginer (surtout le pire) quand on a peur de l’inconnu et qu’on le repousse au lieu de chercher à le connaître…

“L’inconnu” ici étant un fil qui se promène, vagabonde à travers toute la ville et fait peur à tout le monde !

Certains imaginent le fil d’une araignée géante, d’autres un piège des extra-terrestres… Bref, la rumeur court encore plus vite que le fil !

Je ne vous raconte pas la fin, mais c’est très mignon. J’ai beaucoup aimé aussi les illustrations à la fois douces et colorées et dont je ne sais comment elles ont été réalisées : craies grasses ? Pastel “gratté” sur un fond plus foncé ? Si vous savez, je suis toute ouïe !

——

Sophie vous a présenté des albums d’Hubert Ben Kemoun ici, et un roman (sur le thème de la rumeur également) .

Par ici, une petite bibliographie (il a écrit plus de 150 bouquins !) ainsi que les livres ayant été sélectionnés pour le prix des Incos.

Ici, un album de pirates illustré par Sébastien Mourrain.

Et , le site de Sébastien Mourrain où il présente -entre autres- son dernier album “Bigoudi” dont vous avez peut-être déjà entendu parler…

Bonnes lectures !

SignatureNat

La crocheuse d’enfants

CrocheuseEnfantLa crocheuse d’enfants

Gwladys Constant

Éditions Oskar (2015)

***

L’auteure : Elle a toujours aimé écrire et est maintenant professeur de français.

L’histoire : Une nouvelle région, une nouvelle maison, une nouvelle école, de nouveaux camarades… Voilà bien des défis à relever ! Mais ce n’est encore rien car le plus grand défi qui attend Éléonore, désireuse de faire partie d’une bande d’amis, a des allures de cauchemar. Entre superstition et croyance ancestrale, la fillette devra trouver le courage de révéler la vérité : celle de l’amour d’une petite fille pour sa grand-mère.  

Mon avis : Il n’est pas toujours facile, quand on est nouveau quelque part, de se faire accepter. Et parfois, on vous met à l’épreuve. Eléonore, désirant se faire des amis, accepte de faire une bêtise, de casser un carreau chez la “crocheuse d’enfant”, la sorcière du village qui a un bras crochu pour mieux attraper les enfants. Bêtise qu’elle regrette aussitôt faite !

Un tout petit roman (40 pages) sur les rumeurs, le désir de se faire accepter, le fait de juger les gens sur leur apparence (L’habit ne fait pas la sorcière… dit le sous-titre).

J’ai bien aimé cette petite histoire (un peu courte quand même pour des enfants de 8 ans, je trouve) et j’ai bien aimé aussi le livre en lui-même (couverture glacée et coins arrondis !)

A partir de 8 ans.

Treize raisons de Jay Asher

Treize raisonsRoman adolescents dès 12 – 13 ans

Treize raisons

de Jay Asher

traduit par Nathalie Peronny

Albin Michel, 2010
réédition janvier 2014
Wiz, 316 pages.
9782226255334, 13,90€
Disponible en poche

Un paquet attend Clay. A l’intérieur, treize cassettes audio et une seule consigne : les écouter jusqu’au bout puis les transmettre à la personne suivante de la liste. Clay commence alors à écouter ces cassettes. Elles contiennent le témoignage de Hannah Baker, juste avant son suicide.

Hannah a enregistré 13 cassettes, et chacune correspond à un évènement, mais plus encore à une personne. Ces treize personnes, ces treize événements expliquent son geste. Recevoir ces cassettes est donc un électrochoc, surtout pour notre narrateur, Clay, qui n’a pas l’impression d’avoir nui à Hannah.

Outre les cassettes, Hannah leur propose un parcours dans leur ville, autour des lieux qui l’ont marqué, les lieux des différents évènements. Une sorte d’audio tour guidé. Un tour dur et éprouvant pour Clay qui pourtant va se plier au jeu, et découvrir, une soirée et une nuit durant, la vie d’Hannah.

Hannah est une jeune fille à laquelle on s’attache à travers son témoignage, une jeune fille que la rumeur a enfermée dans un rôle qui n’est pas le sien. De nombreuses petites choses, à peine visible de l’extérieur. Des choses qui font rire, elle aurait du rire elle aussi. Sauf que l’ensemble qui se développe avec ces treize raisons est terrifiant. On bascule de la rumeur un peu drôle à un cas de harcèlement partagé. C’est à la fois une histoire simple et terrible qui prend place sous nos yeux.

Mais pas seulement sous nos yeux puisqu’en parallèle de cette histoire, nous suivons Clay, qui parcourt la ville en écoutant ses cassettes. Une alternance entre leurx deux voix parfois difficiles à suivre tant les coupures sont fréquentes. Pourtant découvrir le regard extérieur de Clay sur cette histoire ajoute une touche plus réelle à cette histoire. Clay qui ne comprend pas pourquoi il reçoit ces cassettes, lui qui aimait Hannah en secret.

Entre la voix d’Hannah, déterminée et qui offre un recul terriblement mature, et celle de Clay, terrifié par ce qu’il découvre, le lecteur est plongé en plein coeur de cette histoire, sans possibilité d’arrêter, lui non plus, d’écouter cette histoire…

Un roman puissant sur les implications de ces rumeurs pseudo humoristiques qui circulent dans les couloirs des établissements scolaires, à partager!

petit++ prix Books for Young Adults (YALSA)

+ Les avis sont nombreux sur ce livre, en voici quelques uns : Stephanie, Livrons-nous, Mya Rosa, Hylyirio,

+ Challenge YA#3,

Extrait : “Et vous tous qui m’écoutez, avez-vous remarqué les cicatrices que vous laissiez derrière vous? Non, ça m’étonnerait. Parce que la plupart des cicatrices ne se voient pas à l’œil nu.”

cadeaumaestro

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :