Francie de Karen English #roman ado

Francie

Karen English

Traduit par Marie-Hélène Delval

Bayard Jeunesse (2001)

A partir de 10/11 ans

francie

Sélectionné pour le 14ème prix des Incorruptibles (CM2/6ème et 5è/4ème)

L’auteure : Karen English vit en Californie. En plus d’être écrivain, elle est institutrice. Elle a écrit au moins 10 livres pour la jeunesse (romans, albums) mais traduits en français je n’ai trouvé la trace que de “Francie” et un album paru en 2007 chez Kaléïdoscope intitulé “Un heureux évènement“. Elle a reçu de nombreux prix pour ses livres aux Etats-Unis.

L’histoire : Francie rêve d’une vie meilleure aux côtés de son père parti à Chicago, qui a promis de les faire venir près de lui. En attendant, elle travaille durement chez les Blancs, après l’école, pour aider sa mère. Heureusement, il y a Jesse, un jeune garçon, noir comme elle, qui, lui aussi, en a assez de cette vie de misère. Leur amitié leur donnera le courage d’affronter l’adversité.

Mon avis : Une histoire qui raconte la vie (la survie, parfois !) des enfants noirs (et de leurs parents) à l’époque de la ségrégation raciale dans le sud des États-Unis (ici en Alabama). Une vie de domestique (y compris pour les enfants) passée non seulement à travailler mais aussi à baisser la tête, à répondre “oui Ma’me”, “non Ma’me”, à être rabaissé, humilié et même parfois accusé à tort… Toute l’injustice de la ségrégation racontée par une enfant, Francie, un personnage attachant, sensible et gentil. J’ai repensé à “La couleur des sentiments” de Kathryn Stockett sauf bien sûr que “Francie” s’adresse à des enfants, mais c’est le même genre d’histoire : la vie quotidienne des blancs et des noirs au temps de la ségrégation. Il n’est pas fait mention de date ici, mais cela se passe probablement dans les années 40/50…

Un roman agréable et facile à lire qui montre bien les différences de vie entre noirs et blancs de cette époque. Une bonne initiation à l’Histoire pour les plus jeunes.SignatureNat

3500 ans avant notre ère… Chaân

ChaanLaRebelle ChaanCaverne Chaan3

Chaân, tome 1 : La rebelle

Christine Féret-Fleury / Ed. Flammarion (2003)

3500 ans avant notre ère, au coeur de la Préhistoire… Chaân, une jeune fille éprise de liberté, défie les lois de son peuple en apprenant à chasser en secret. Elle est alors rejetée par tous les habitants du village et par son propre père. Chaân semble prête à tout pour conquérir son indépendance. Mais saura-t-elle surmonter les épreuves qui l’attendent ?

 Chaân, tome 2 : La caverne des trois soleils

Christine Féret-Fleury / Ed. Flammarion (2004)

Une fiction sur le thème de la préhistoire qui met en scène Chaân, une petite fille de 12 ans, appartenant à la tribu du lac. Chaân et son amie Lûn se retrouvent seules lors d’un tremblement de terre. Elles survivent grâce à leurs talents de chasseresses et de guérisseuses en attendant le retour des leurs.  

Chaân, tome 3 : La montagne du destin

Christine Féret-Fleury / Ed. Flammarion (2004)

Chaân a maintenant seize ans. Elle est promise à Danîl, son ami d’enfance, et les noces seront bientôt célébrées. Mais la jeune chasseresse doit encore affronter des épreuves : son village est attaqué, des hommes sont tués et sa soeur Lia est gravement blessée. Il faut trouver des secours… mais où ? Chaân part, sans savoir qu’en cherchant à sauver les siens, c’est vers son propre destin qu’elle se dirige…
 
Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas lu les 3. J’ai lu le tome 1 il y a plusieurs années et je me souvenais avoir bien aimé, aussi quand l’occasion s’est présentée d’acheter le tome 2 (1 euro, pas la ruine !), je n’ai pas hésité…
Et j’ai bien fait ! Chaân est une héroïne attachante que j’ai retrouvé avec plaisir (j’achèterai le tome 3 !). Elle est intelligente, débrouillarde, indépendante et sait ce qu’elle veut (ou du moins ce qu’elle ne veut pas : faire la popote et s’occuper des enfants !).
C’est une féministe de la première heure, elle ne comprend pas pourquoi chacun ne peut pas choisir ce qu’il veut faire (ou pas !) ni pourquoi, sous prétexte qu’elle est une fille, elle n’a pas le droit d’apprendre à chasser… (elle le fera quand même d’ailleurs).
Cette trilogie tient donc à la fois du roman historique (c’était au temps d’la préhistoire… vous connaissez la chanson ?) et du roman d’aventure, avec des touches de féminisme, de liberté et de tolérance… A mettre en toutes les mains (filles et garçons !) sans hésitation.
SignatureNat

Allô Jésus, ici Momo d’Eric Simard

Roman jeunesse

Allô Jésus, ici Momo

d’Eric Simard

Syros, 2013
Mini Syros, 46 pages
9782748513424, 3€

Thèmes : humour, religions, tolérance

          Doumbia ne parvient pas un résoudre un problème de mathématiques. Un problème d’achat, de monnaie… Sa mère ne peut pas l’aider, alors Doumbia va voir l’épicier M. Habib, le père de Mohammed dont elle est amoureuse. Elle commence à lui parler de ce problème mais très vite l’épicier comprend de travers et se vexe. Il file en toucher deux mots à l’instituteur. Une conversation s’engage dans laquelle ressort les problèmes d’intégration et de croyance.

          Alors quand M. Habib apprend que son fils ne peut pas jouer un roi mage dans la crèche de noël, on comprend plus facilement qu’il se sente rejeter encore une fois…

         Quelques pages seulement mais une jolie histoire de tolérance, sans racisme, juste avec un peu d’incompréhension les uns des autres. Un roman avec des personnages très touchants, des enfants innocents plein d’amour mais qui réagissent, comme les adultes, au quart de tour.

                Une belle façon de montrer qu’on peut tous vivre ensemble, sans pour autant en faire trop comme dans certains romans à vocations éducatives. Pas de morale ici, pas de leçon non plus, juste la vie !

+ Challenge YA#3 

Ici, c’est chez moi de Jérôme Ruillier

***

Album jeunesse dès 2 ans

Ici, c’est chez moi

Jérôme Ruillier

Autrement, août 2013
première édition 2007
Fil rouge, 32 pages
5,20€

***

Thèmes : frontière, appartenance, partage, tolérance

***

Fil rouge est une nouvelle collection chez Autrement qui réédite des albums à petit prix. Un joli fil rouge pour la reliure, un petit format souple et de jolis titres.

Dans Ici, c’est chez moi, très peu de texte mais des illustrations très parlantes. On y découvre un petit garçon qui trace un trait à la craie sur le sol. Une frontière, celle de chez lui. Il s’assoit devant cette ligne et surveille. Cette barrière symbolique n’arrête en rien la nature pourtant. Un escargot d’abord, qui fait baver la ligne, puis un arbre qui dépasse. L’enfant n’apprécie pas, refait le trait, coupe la branche. Il tente d’arrêter cette invasion de son territoire. Mais comment arrêter les nuages ou le vent ? Pourtant quand se présente devant sa ligne un autre petit garçon qui fait demi-tour en voyant sa frontière, notre petit héros change d’avis!

Servie par des illustrations très visuelles, sur fonds de couleur, cette histoire nous parle d’ouverture, de tolérance aussi. Jérôme Ruillier singe avec ce petit personnage enfantin les réactions des adultes tout en offrant une fin positive, comme un message d’espoir.

Évoquer avec les enfants la notion de frontière c’est forcément leur parler aussi de tolérance, de partage. Comment se faire des amis si l’on se retranche derrière une ligne imaginaire ? Le visage expressif du petit garçon permet aussi de parler sentiments.

Un tout petit album très riche, à partager pour ne pas rester assis derrière une trait de craie…

***

+ Jérôme Ruillier est aussi l’auteur de Le cœur enclume et l’Homme de couleur