Art ‘bracadabra – Album documentaire

Art

Art’bracadabra
Raphaël Garnier

Éditions Amaterra (2018)

Centre Pompidou

*****

Présentation du Centre Pompidou : Raphaël Garnier a conçu une série de petits films Art’bracadabra, dans le cadre de la web série Mon œil du Centre Pompidou, à destination des enfants. Elle fait découvrir les fondamentaux de l’art de manière ludique et onirique. Cette approche de l’art a été adaptée sur papier. Afin de garder un caractère ludique, cet ouvrage ambitieux inclut des volets, une roue, du rhodoïde, un pop up, une tirette, de l’embossage, des encres spéciales. Chacun de ces systèmes fait évoluer une image pour expliquer le point, la ligne, la couleur, l’outil, le volume, la perspective…

*****

Art ‘bracadabra est un album documentaire très original, que j’ai eu grand plaisir à regarder. Avec beaucoup d’humour, Raphaël Garnier nous parle des formes, des textures, du contraste, de la couleur, du volume… Il “parle” à nos yeux, mais à nos doigts également (creux et bosses, roue à tourner…). Il part du point (premier contact du pinceau sur la toile) et nous emmène jusqu’à la composition du tableau.

Un livre original et intéressant, pour petits et grands !

J’avoue que je ne sais pas trop à partir de quel âge conseiller cet album… Mais il est tout cartonné, et, à mon avis, on peut déjà le parcourir avec un jeune enfant (3 ans) en lui faisant suivre les formes, les contours avec son doigt, en lui montrant les différentes couleurs ou textures… Et peut-être en refaisant certaines choses avec de la peinture à doigt ? Des points, des lignes, des formes, géométriques ou non… Il y a tellement à voir et à apprendre dans ce livre qu’une lecture ne suffira pas.

Un très beau livre que je vous encourage vivement à aller feuilleter dans votre librairie ou votre bibliothèque préférée.

*****

Site de l’auteur

Sur le site de l’éditeur, Amaterra, vous pourrez voir quelques pages de ce livre très original !

*****

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Des albums et de l’art

3 albums qui parlent d’art de façon bien différente, pour dévouvrir peintre flamand, 2D actuelle et un ballet!

 

Lubie

de Frédéric Clément

L’histoire d’un peintre flamand du 16ème / 17ème siècle, romancée et mise en image.

Jan Breughel a dix ans quand il devient orphelin. Sa grand-mère le console en lui offrant la peinture rouge « sang-dragon » de son père. Mais quand Jan l’ouvre, c’est une ribambelle de petits farfadets et lutins cramoisis qui s’en échappent et se déchainent. Effrayé, il les renferme dans le pot.

Une belle histoire fantastique ou une petite farfadette s’installe dans la tête de notre peintre et ne le laisse pas en paix. Une biographie très libre de Jan Breughel au texte un peu difficile qui parle de couleur et de peinture, mais surtout de superbes illustrations qui mèlent peinture rappelant Breughel et photographie, pour un rendu passionnant, à explorer plusieurs fois.

Un album complexe pour qui veut s’attarder sur la peinture flamande mais qui offre un premier niveau de lecture plus simple, grâce à la farfadette.

 Albin Michel, octobre 2012, 15,90

Monsieur 2D

de Bruno Heitz

Les illustrations nous présentent un homme de papier, découpé dans une feuille, tout simplement.

Le talent de Bruno Heitz est flagrant dans ces montages papiers, qui semblent si simples au premier regard. Cet homme en 2 D semble réellement vivant, et le texte simple qui l’accompagne nous livre ses pensées. Ce pauvre homme regrette de n’être que 2D et décide de chercher dans la page d’où il vient vraiment. Une aventure qui le conduira à découvrir les livres, rencontrer des grenouilles ticket de métro, mais aussi une autre personnage deux D.

La chute de cet album est humoristique et poétique. Une réussite que cet album tout en contraste, à découvrir!

Rouergue, 2012

+ avis et photos sur la soupe de l’espace

Le lac des Cygnes

d’après Tchaïkovsky

illustré par Charlotte Gastaut 

Reprendre le lac des cygnes est un pari osé. L’histoire est belle, mais le thème complexe. Cette réecriture illustrée reste proche du ballet originel, une belle façon de découvrir son histoire. Ce magnifique album joue sur les découpes comme les très beaux Pleine Lune et Plein soleil  mais en ajoutant couleur et décor. L’ensemble est saisissant mais peut être un peu moins puissant que le noir et blanc finalement.

Or bleu et blanc mettent tout de même très bien en valeur cette belle histoire d’amour à l’harmonie parfaite.

Une vidéo permet de découvrir ces découpes et illustrations, c’est plus parlant!

Editions AmaterraOctobre 2012, 30 pages, 24,50 euros

 + Avis et photo de Lael
+
 Le site de Charlotte Gastaut
 
Nous suivre et partager :