Naissance des coeurs de pierre – Roman ado/adulte

NaissanceNaissance des cœurs de pierre

Antoine Dole
Actes Sud Junior (2017)
*****

On suit deux histoires en parallèle.

Celle de Jeb, jeune garçon de 12 ans, qui vit dans le Nouveau Monde. Un monde où l’on a éradiqué toutes les émotions (grâce à des camisoles chimiques), émotions qui étaient la source de tous les problèmes et de la chute de l’Ancien Monde.

Parallèlement donc, on suit la vie d’Aude, une jeune fille de 16 ans qui entre au lycée dans l’Ancien Monde. Aude a des parents plutôt sévères (ils veulent à tout prix qu’elle réussisse et ne voient “que” ça) et se retrouve contre son gré dans un nouveau lycée très côté, mais où elle ne connait personne. Elle va tomber amoureuse de Mathieu, un surveillant.

Ces deux histoires finiront par se rejoindre. Il n’y a pas de réelle indication de temps (on nous dit juste que “l’ancien monde” a disparu il y a des siècles de cela). Un roman surprenant, fort en émotions et en surprises ! Et qui, sous couvert de dystopie, se termine sur un questionnement de notre société, de notre monde : le pays des cœurs de pierre. Car si on se plaint parfois d’être submergé par elles, que devient notre vie, sans émotions ?

Naissance des cœurs de pierre est un roman court (146 pages) mais passionnant, que j’ai dévoré ! ♥

*****

Un extrait : “Jeb a toujours été un enfant sensible. Elle (sa mère) n’est pas sûre qu’on l’autorisera à repartir avec elle ce soir. Elle a glissé quelques affaires à lui dans un sac, à l’arrière. C’est le préparateur qui prendra la décision. Elle s’en remet à la logique du Programme. Aux mots de la Table des Lois. Elle ne peut pas faire autrement et n’est pas franchement certaine, de toute façon, d’en avoir envie. Jeb a atteint l’âge limite, les autres enfants de la résidence ont déjà tous reçu l’injection.

– Maintenant tais-toi, nous arrivons bientôt.

Le petit garçon espérait autre chose. Il ne cesse d’attendre un élan qui ne se formule pas. Sa mère fixe la route, le corps solide et l’esprit fermement chevillé à la matière. Rien ne se formule qui ne soit pas purement factuel, utile, pratique. Pas de place pour le reste. Jeb avale sa salive, il sent les larmes reculer aussitôt, comme ramenées au fond de la trachée. Tout redevient sec. Le visage bascule à nouveau vers le bord de la route.

Dans un mois, Jeb aura 12 ans.

Le Mur Frontière, interminable, mange à présent tout le cadre. Nul ne sait ce qui existe encore de l’autre côté. On dit que l’Ancien Monde a disparu il y a des siècles de cela. Personne n’en parle plus.”

*****

Site d’Antoine Dole

Du même auteur, déjà présenté : Konnichiwa Martin ! (2ème livre présenté dans le billet)

Le site de l’éditeur Actes Sud Junior

L’avis de Bob et Jean-Michel

Nous suivre et partager :

La petite femme du Père Noël

petiteLa petite femme du Père Noël

Kochka
Éditions Oskar (2017)
^^^^^

Rose d’hiver, auteure à succès solitaire, fait la connaissance, quelques jours avant Noël, de plusieurs enfants : Noëlle, une fillette en fauteuil roulant, Max, un jeune garçon plein de sombres pensées et son ami Gaspard ainsi que Pêche, une étonnante petite fille…

Ensemble, ils vont vivre une aventure qui changera leur façon de voir les choses, et par la même occasion, leur vie !

^^^^^

Quand quelqu’un souhaite quelque chose qui semble impossible, on lui dit “tu crois au Père Noël” ! Et si c’était ça qui donne un sens à la vie ? La capacité à s’émerveiller, à rêver les yeux ouverts ?

Une très jolie histoire de Noël, sur le pouvoir de l’imaginaire et la force que donne une vision “positive” des choses…

Un petit roman résolument positif !! Facile à lire, mais plutôt à partir de fin CE1/Ce2, la police est grosse, les chapitres courts, mais il n’y a pas d’illustrations et il fait quand même 110 pages !

^^^^^

Sur Ricochet, une petite biographie de l’auteure et une bibliographie qui à l’air assez complète !

Éditions Oskar

Chez cet éditeur, nous vous avons déjà présenté : La femme noire qui montra le chemin de la liberté, Grégoire le froussard (3ème livre présenté dans ce récap Halloween), Le secret de grand-oncle Arthur (4ème livre présenté), Mon frère a une tornade dans la tête, Banzaï Sakura, Même pas cap

*** Joyeuses fêtes de fin d’année ! ***

Nous suivre et partager :

Les aérochats Tome 2 – Case 18

Aérochats Les aérochats

Parés au décollage

Donovan Bixley

Traduit de l’anglais par Cécile Leclère
éd. Slalom (2017)
***

Mon avis sur le tome 1

***

Les deux pilotes des CATs (les Chats et leurs Alliés Traditionnels) que sont Félix Belair et son ami Sacha Sauvage sont de nouveau volontaires pour une mission dangereuse. Un message envoyé par pigeon voyageur a révélé un complot et ils ont pour mission de le découvrir et, si possible, de l’empêcher d’avoir lieu.

Toujours en guerre contre les terribles CLEBs (Chiens Ligués pour Envahir en Bloc), nos deux pilotes aventuriers vont s’apercevoir que tous les chiens ne sont pas des CLEBs !!

Et Maître Yocha vous surprendra une fois de plus par ces inventions totalement farfelues qui se révéleront bien utiles…

***

J’ai retrouvé avec plaisir ce mélange d’action, d’aventure -plus ou moins historiques- et d’humour.

Si je dis plus ou moins “historiques”, c’est que l’histoire se passe en 1916, mais qu’il y a des emprunts à la seconde guerre mondiale aussi, comme indiqué au début du roman. J’avoue que cela ne m’a pas choquée, j’ai plus lu ça comme un roman d’aventures humoristiques !

Beaucoup d’action, de dialogues,  de l’humour et des chapitres courts : tout cela rend la lecture plus facile, si votre enfant a du mal à se plonger dans des romans…

Aérochats

Case 18 du Calendrier de l’avent 2017

Les éditions Slalom vous offrent le premier tome de la série des aérochats !

Bravo à Lylou de Livres et Merveilles qui pourra découvrir cette série 

 

***

Page de l’éditeur consacrée à la série

N’hésitez pas à aller lire un extrait pour vous faire une idée !

Le site de l’auteur/illustrateur, Donovan Bixley (en anglais, mais les illustrations n’ont pas de frontière !!)

 

Nous suivre et partager :

Le Noëlosaure – Roman de Noël !!

NoëlosaureLe Noëlosaure

Tom Fletcher

Michel Lafon (2017)

*****

Si vous êtes passionné par les dinosaures, peut-être pensez-vous tous les connaître ? Et bien moi, je crois qu’il en reste un que vous ne connaissez pas, pas encore, c’est le “Noëlosaure” !!

Et si, comme Monsieur Molleroue, vous êtes fou, fou, fou de Noël et de tout ce qui fait le charme de ce moment-là (je veux bien sûr parler de tous les petits sablés que l’on prépare à l’avance, des recettes que l’on teste encore et encore avant le grand jour, des décorations plus ou moins kitch que l’on colle partout…) Bref. Si vous adorez cette période, avec ses chants et ses histoires, vous croirez sans doute connaître celle-ci…

Que nenni ! Vous irez de surprise en surprise en suivant le jeune William Molleroue dans ses aventures.

*****

Un roman plein de la fraîcheur du Pôle Nord (où habite le Père Noël comme chacun sait !) mais aussi de la gaité et de la magie de Noël ! Le tout saupoudré d’une belle pincée d’humour…

Vous êtes bien installés ? Près d’une cheminée ou sous une bonne couette ? Une tasse de chocolat chaud et quelques sablés à la cannelle à portée de main ? Bien ! Alors commençons cette histoire…

*****

“Comme toutes les bonnes histoires, celle-ci commence il y a très longtemps. Pas simplement il y a très longtemps, mais il y a très, très, très longtemps. Il y a des millions et des millions d’années en fait. Bien avant la naissance de votre grand-mère et de votre grand-père. Bien avant l’apparition des êtres humains sur terre. Avant les voitures et les avions, et même avant l’Internet, il y avait quelque chose d’encore plus extraordinaire…

LES DINOSAURES !

Les dinosaures étaient les créatures les plus impressionnantes à avoir jamais foulé le sol de notre planète. Ils étaient très nombreux, et on en trouvait de toutes les formes et de toutes les tailles. Les plus petits n’étaient pas plus gros qu’un chien ou qu’un chat, et certains portaient des cornes pointues sur le dos. D’autres étaient énormissimes, comme le séismosaure plus long que cinq bus : son cou était plus épais qu’un tronc d’arbre et sa peau, aussi dure qu’un pneu de tracteur. Je sais que c’est difficile à croire, pourtant c’est la vérité, car ceci est un livre et les livres ne mentent pas. J’aimerais vous parler de deux dinosaures très particuliers. Appelons-les Mamosaure et Paplodocus (ils ne s’appelaient pas vraiment comme ça, bien sûr, ce serait idiot).  Un jour, après avoir passé la journée…”

Je crois que je vais m’arrêter là. Si ce début vous plaît, et si vous aimez les dinosaures et/ou les histoires de Noël, vous savez ce qui vous reste à faire ! Il y a bien une bonne librairie jeunesse près de chez vous… ;)

*****

Le site des éditions Michel Lafon Jeunesse

Nous suivre et partager :