Et si on jouait à chercher ? [livres d’énigmes]

Chaque semaine je propose aux élèves une nouvelle énigme au collège. Et je finis après 4 ans à tourner un peu rond avec mon livre d’énigmes. J’ai donc chercher de nouvelles alternatives, et j’ai trouvé des coffrets sympathiques, de 8 ans à … très vieux!

Ma boite à énigmes

François Aulas

illustré par Benoît Perroud

Cette boite à énigmes propose 84 fiches. En ouvrant la boite, c’est à dire en tirant la bobinette, on découvre des fiches cartonnées très colorées. Elles sont classées en 6 thématiques, avec des intercalaires : * illusions d’optique * calcul mental * problèmes logiques * formes impossibles * énigmes, paradoxes et jeux de mots * atelier, pour créer soi-même des casse-tête

Le petit plus c’est que les fiches illustrées proposent en haut un classement par niveau, ce qui permet d’avancer progressivement dans les énigmes.  La partie illusions d’optique est intéressante pour les enfants mais elle ne propose pas réellement des énigmes, juste des pièges visuels, certains très connus d’autres plus inattendus. Les problèmes logiques m’ont beaucoup plus parlés puisqu’ils proposent des énigmes assez mathématiques, souvent liées à la géométrie… avec un peu de logique rien d’impossible donc! Dans formes impossibles on joue beaucoup avec les allumettes, le calcul mental offre de nouveaux problèmes mathématiques et les énigmes reprennent, avec parfois plusieurs questions sur une même carte, des énigmes classiques ou novatrices.

J’ai trouvé parfois le classement un peu aberrant, voir sans grand intérêt, je préfère finalement que tout soit mélangé pour piocher un peu hasard, et ce problème est principalement visible dans la partie atelier qui propose des choses très différentes. Certaines cartes expliquent comment créer une charade ou créer un puzzle, mais d’autres sont en fait de nouvelles énigmes mais qui nécessite d’écrire, découper…

Bien que connaissant déjà la plupart des énigmes j’ai apprécié de piocher au hasard dans cette boite, les problèmes logiques ayant ma préférence.

 Les élèves eux adorent, notamment les illusions d’optique, seul le format carte n’est pas très pratique pour prêter l’ouvrage. Il est dons sur mon bureau, et les élèves me demandent à chaque mois… du coup je me rend compte qu’il est très demandé!

Tourbillon, novembre 2012 – 15,95€ – 9782848017464

***

Usborne a aussi choisi ce format carte pour ses boites à énigmes. Trois boites séparées, toutes sur le même principe : de fiches nettoyables  accompagnées d’un feutre.

                            

Jeux de logique * Casse-tête * Jeux de maths

Ces trois boites s’adressent à un public un peu plus jeune, avec des illustrations et couleurs plus enfantines, mais aussi cette possibilité d’écrire sur les cartes. Les questions sont formulées plus simplement, avec plus de personnalisation. Les jeux tiennent sur une fiche et permettent de résoudre des petites énigmes de logique ou de maths.  De nombreux jeux permettent d’appliquer des notions apprises en cours ou de faire travailler sa mémoire, un outil pédagogique intéressant, à conseiller aux enfants dès 8 ans, idéal en primaire donc.

Pas de classement par niveau à l’intérieur des fiches et un ordre aléatoire, à chacun donc de piocher au hasard et de chercher un peu.  Certaines énigmes nécessitent plus de connaissances que d’autres, ou plus de temps, mais elles pourront permettre d’instaurer un dialogue avec l’adulte autour d’un point plus compliqué par exemple.

De 70 à 90 énigmes par boite (50 fiches), de quoi tenir de longues heures en s’amusant, en essayant aussi grâce au brouillon, mais surtout pas en regardant la réponse. Heureusement elles sont sur des fiches séparées, il suffit donc de bien les cacher :)

 J’aime beaucoup ce principe d’écriture sur les cartes c’est très ludique et cela permet de faire finalement comme un cahier d’activités logiques, mais qu’on peut recommencer autant de fois qu’on le souhaite, ou le prêter! Je n’ai pas encore testé avec les élèves, c’est un peu plus compliqué à gérer avec les feutres…

Usborne, 2012 – 9,10€ par titre – parution le 14/02/2013

Difficile de terminer cet article sans quelques questions ;)

1- Par quel tour de magie, 2036 divisé par 4 peut-il être égal à dix? 2- Quelle est la suite ? L – M – M – J – ? 3- Le jour de l’anniversaire de sa tante Amandine, Louis lui demande son âge. Elle lui répond : « j’ai 44 ans si on ne compte ni les samedis, ni les dimanches, ni les lundis. Je hais les lundis. » Quel âge a-t-elle ?

A vous de jouer ?

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

La prophétie de Glendower – Maggie Stiefvater

Roman fantastique pour adolescents

La prophétie de Glendower

de Maggie Stievfater

traduit de l’anglais par Florence Fruchaud

Hachette, janvier 2013
Black Moon, 576 pages
9782012034082, 18€

          Blue (quel beau prénom bien qu’étrange) est une adolescente comme les autres à un ou deux détails près. Tout d’abord elle vit dans une famille de médium, ensuite bien qu’elle ne voit rien elle même elle sert d’amplificateur et enfin toutes les voyantes qu’elle a rencontré lui ont dit la même chose « elle tuera le garçon qu’elle aime en l’embrassant ».

         Bien que la narration alterne, Blue est sans conteste notre personnage principal, cependant c’est un groupe masculin qui domine l’action. Gansey, Adam, Ronan et Noah. Quatre garçons très différents les uns des autres, des Corbeaux d’Aglionby (une école huppée),  mais surtout un groupe d’ami qui est à la recherche, sous l’impulsion de Gansey, du tombeau du Roi, Glendower, qui se trouve sur la ligne de Ley qui passe à Henrietta, leur ville. L’histoire personnelle des cinq protagonistes, ainsi que de plusieurs adultes, permet d’avancer dans l’intrigue où le côté fantastique est de plus en plus présent au fil des pages…

         Dit comme ça tout cela semble bien complexe et étrange, mais il en va comme cela de ce roman, il faut un sacré moment avant d’enfin tout comprendre, et encore chaque nouvel élément qui se met en place nous apporte d’autres questions. Ce roman m’a d’abord paru embrouillé, j’ai ensuite eu l’impression d’avoir manqué un passage, pourtant une fois lancée dans l’histoire impossible de m’arrêter, l’écriture de Maggie Steifvater m’a de nouveau emportée.

         Certains passages sont de petits bijoux, avec la découverte de Cabeswater notamment. Un endroit très particulier qui permet de rêver, d’imaginer, de voyager…

         Un roman très intéressant mais plus pour ses personnages, vraiment charismatiques, comme Ronan, que pour l’histoire. Si celle ci nous tient en haleine comme je l’ai dit de nombreux points m’ont tout de même semblé fouillis et j’ai eu du mal à bien comprendre tous les détails, les éléments fantastiques. Sans doute d’ailleurs parce que malgré les révélations et surprises qui surgissent tout au cours du livre, il ne s’agit que d’un tome 1 !

         Un roman avec une ambiance profonde et sombre, où le fantastique est à fleur de page et que je vous invite à découvrir pour Blue, Ronan, Adam et Tronçonneuse, mes personnages favoris!

+ L’avis de L00rah

+ La fiche du livre sur Lecture Academy

+ Retrouvez mon avis sur Sous le Signe du Scorpion, de Maggie Stiefvater

+ Challenge Bookineurs en couleur
Challenge YA#2

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Concours 4 – Un sentiment plus fort que la peur – Marc Levy

Le 14 février, jour de la Saint Valentin, sort le nouveau roman de Marc Levy !

Un sentiment plus fort que la peur

Dans l’épave d’un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains.

Entraîné par l’énigmatique et fascinante Suzie Baker, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme.

Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu’à toucher du doigt l’un des secrets les mieux gardés de notre temps.

Marc Levy est l’auteur de 14 romans, traduits en 45 langues, et vendus à plus de 27 millions d’exemplaires à travers le monde.
» www.marclevy.info

 

Parution le 14 février 2013
 Une idée cadeau pour la Saint Valentin…
 Aux Éditions Robert Laffont et Versilio
440 pages
21 euros au format papier et 14.99 euros au format numérique 

Je ne peux pas vous en parler plus pour le moment ne l’ayant pas lu, mais je peux vous l’offrir! Merci à Versilio qui vous offre 3 exemplaires numériques du livre et 2 exemplaires papier !

 Concours!

Pour tenter gagner un exemplaire de cet ouvrage il vous suffit de :

1- Répondre en commentaire à la question suivante :
Avez-vous déjà lu un roman de Marc Levy ? Si oui lequel ou quel est votre favoris ?

2Me dire si vous souhaitez participer pour l’exemplaire papier ou numérique

3- Etre poli. Je ne suis pas une machine…

4- Pour une chance supplémentaire, me suivre sur
Facebook et/ou Twitter
et/ou Google + et/ou Pinterest
et/ou Hellocoton et/ou ma newsletter,
et relayer ce concours ! (me laisser le lien)
Vous avez des petits boutons  juste à gauche (Share)

Concours ouvert du 4 au 14 février minuit. – Le Règlement –

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Ecoute battre mon coeur – Nathalie Le Gendre

Roman pour adolescents

Ecoute battre mon coeur

Nathalie Legendre

Flammarion, 2012
Collection Emotions, 306 pages
9782081243927, 13€

Âgée de 17 ans, Lula est une jeune ado qu’une mère trop protectrice étouffe et empêche de vivre sa passion : la musique. Lula part en vacances chez une amie à Paris : elle y découvre la liberté, la musique, l’amour… Mathias est violoncelliste, arrivé à Paris depuis peu pour vivre de sa musique. Mais son rêve tourne mal et pour manger il doit jouer dans la rue.

« La musique traverse mes veines, éclate dans mon cœur, pétille sous mon crâne. Des frissons grignotent ma peau jusqu’à la racine de mes cheveux. Solo de batterie. Je ferme les yeux. Mes bras battent l’air en rythme. Ma tête s’accorde à leurs mouvements. Je vibre de tout mon être. »

Lulu est une adolescente très douée au piano mais encore plus en cours. Alors que son grand frère a quitté la maison pour tenter de vivre de la musique à Paris elle se retrouve coincée entre une mère très autoritaire, aux réactions souvent disproportionnées et un père qui ne prend pas position ou très peu.

Cette ambiance l’étouffe et ne lui permet plus de se construire c’est donc ravie qu’elle part passer quelques jours à paris chez le père de sa meilleure amie. L’occasion de respirer mais aussi de voir son frère. L’ambiance parisienne, la musique, toujours la musique et un musicien…. et voilà qu’elle ne veut plus rentrer chez elle! Fraternité, amitié, amour et désir de poursuivre ses rêves, même contre l’avis de ses parents.

Nathalie Le Gendre est une auteur que je suis régulièrement depuis quelques années déjà, avec des romans de science fiction (par exemple dans la collection Syros) mais qui écrit beaucoup pour la jeunesse en général (Brune et Jules se passait surtout dans les rues). Elle signe ici un roman emprunt de réalité et d’amour, émouvant et touchant, tout à fait dans le ton de cette belle collection Émotion.

Malgré l’amour, les parents ne sont pas absents comme dans beaucoup de romans adolescents et ce rôle parental, dans toute ce qu’il a de difficile est très bien présenté. Les angoisses des parents, leurs doutes, on ressent aussi toute cette émotion et tout leur désarroi. On s’attache alors d’autant plus aux personnages qu’ils ont chacun leur histoire.

La musique tient une grande part dans ce roman d’amour, un peu à la manière de Jolene, elle est le ciment de ce récit tandis que l’amour est son essence. Lulu, personnage principal est attachante mais elle reste pourtant un mystère dans certaines réaction. Mathias, le personnage secondaire est un jeune garçon intéressant mais qu’on ne voit que trop peu finalement dans ce récit. Des portraits éphémères pour des personnages que l’on suit quelques temps avant de les abandonner à leur destin.

Une belle fugue parisienne, un beau roman d’amour.

+ Les avis de Galleane, Loraah, Drawoua,

+ D’autres livres de la collection Émotion : Je renaîtrai de vos cendres d’Elisabeth Brami et Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjouck.

+ Challenge YA #2

+ Challenge Vivent nos régions – Paris.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k