Ammareal librairie d’occasion sur Internet

ammarealAMMAREAL

LIBRAIRE EN LIGNE

*****

Ammareal est une librairie d’occasion sur Internet. Ils récupèrent des livres auprès des bibliothèques (livres “pilonnés”, sortis des collections) et des associations. L’entreprise solidaire est situé à Grigny, dans l’Essonne, mais leur base logistique est en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Ils trient près de cent mille livres par mois. Une fois le tri effectué, les livres sont soit vendus sur internet via leur boutique, soit donnés à des organisations caritatives de lutte contre l’illettrisme. Les livres qui ne sont ni vendus ni triés sont recyclés par une papeterie.

*****

Ammareal ne reprend pas les livres des particuliers (sauf si vous en avez plus de 2000 à donner !), seulement ceux des associations et bibliothèques.

Par contre, après avoir créé votre compte (très rapide), vous pouvez acheter des livres chez eux. J’ai testé, j’ai passé une commande. Pour 15,45 euros (frais de port compris) j’ai acheté 7 livres. Ils étaient tous indiqués comme étant en bon état et effectivement c’était le cas.

On trouve beaucoup de livres à très petit prix (1,35 euros).

Il y a même des livres à moins de 2 euros qui sont neufs (encore emballés). Par contre, il faut faire attention et bien lire les annonces, car les livres de bibliothèques peuvent être encore plastifiés ou avoir des étiquettes. Pour lire pour vous, ce n’est pas forcement gênant, mais si c’est pour offrir…

Pour la livraison :

Plusieurs modes possibles, plus ou moins rapides, donc plus ou moins chers. J’avais choisi le moins cher, c’est à dire 3,95 euros pour 7 livres. La livraison est gratuite à partir de 30€ d’achat.

Si vous n’aimez pas passer commande sur Internet, vous pouvez également le faire par téléphone, du lundi au vendredi (de 9h à 13h).

Quelques petites surprises sur le site : certains livres à 149,99 euros ?? Je ne sais pas si c’est une erreur ou un livre rare ! Et une photo à l’envers… Bref, rien de bien grave.

On peut chercher par type de livres, par auteur, par état (Comme neuf, très bon état, bon état, passable). Et, ce que j’ai trouvé très pratique également, c’est que l’on peut se créer des alertes, par titre , auteur, éditeur ou ISBN. Si le livre demandé arrive sur le site, vous êtes tout de suite prévenus par mail.

En bref, c’est un bon plan. Vous y trouvez des livres pas chers et vous participez à la fois à la lutte contre l’illettrisme et à une économie sociale et solidaire !

Si, comme Sophie, vous êtes curieux de savoir ce que j’ai acheté  ;)

  • La vengeance du Wombat (un livre noté depuis très longtemps !)
  • Les atouts de la vengeance T6 (je rachète la série / il apparaît abimé sur la photo, mais c’est de ma faute, j’ai voulu retirer le plastique)
  • La vie obstinée (alors ça, c’est clairement la faute du Mois Américain !!)
  • En un monde parfait (et ça c’est parce que j’ai aimé, voire adoré les livres de Laura Kasischke que j’ai lus)
  • et 3 polars d’Ed MacBain (pas sur la photo car achetés pour mon fils, mais je lui emprunterai sûrement un jour, c’est un auteur que j’aime bien aussi)

Petit détail qui a son importance : à partir de 30 euros, la livraison est gratuite !!

Leur site ici

ammareal

Quatre de cœur – Roman

QuatredeCoeurQuatre de cœur

Yaël Hassan & Matt7ieu Radenac

Coll. Tempo

Syros (2016)

** * **

Henry, un jeune garçon plutôt solitaire, aime beaucoup traîner au milieu des vieux livres dans la librairie de Madeleine. C’est d’ailleurs elle qui lui a donné le goût des livres… Chaque jour, Désiré, le facteur, apporte le courrier, et ce sont tantôt des factures ou des lettres d’avocat (la librairie ne va pas bien), tantôt des cartes postales non signées et un peu mystérieuses. Un jour, une fillette de l’âge d’Henry passe le seuil de la librairie…

* * * * *

Le joli roman que voilà ! De l’amitié à profusion, des mystères, des extraits de romans, le tout au sein d’une librairie, il avait tout pour me plaire celui-ci ! Et effectivement, il m’a bien plu ! L’histoire est simple, avec juste quelques rebondissements et un peu de suspense, mais il ne faut pas oublier le public visé, à savoir les jeunes lecteurs de 9/10 ans. Ceci dit, je n’ai plus dix ans depuis bien longtemps, et, si je l’ai vite lu, je ne me suis absolument pas ennuyée !

Des personnages attachants (enfin, pas tous !), un lieu magique (une librairie, c’est pas un lieu magique ??), des cartes postales mystères… ça ne vous tente pas ?

A lire sans hésiter !

** * **

En bibliothèque ou en CDI, une bonne idée de Mathilde du Bateau Livre : proposer “Quatre de cœur” entouré des livres dont on parle dans celui-ci (les extraits sur les cartes postales mystérieuses…)

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez feuilletez quelques pages.

De Yaël Hassan, Sophie vous a déjà présenté “M comme…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Archie Greene, le futur “Harry Potter” ?

Archie GreeneArchie Greene

et le secret du magicien

D. D. Everest

Bayard Jeunesse (mars 2015)

L’auteur : Il est journaliste et auteur de plusieurs livres documentaires. Archie Greene est son premier livre pour la jeunesse.

L’histoire : Orphelin, Archie Greene vit chez sa grand-mère Gardénia. Le jour de son 12ème anniversaire, il reçoit un mystérieux grimoire écrit dans une langue indéchiffrable. Ce colis est accompagné d’un parchemin qui l’invite à se rendre à la librairie “La page blanche” à Oxford. Le jeune garçon part sur le champ ! Archie devient apprenti relieur au Musée des Collections Magiques où les livres battent des pages pour voler, où les grimoires prédisent l’avenir et révèlent le passé, où les pop-ups font jaillir des chevaliers… Il découvre bientôt qu’il a un don très particulier. Désormais, son devoir est de protéger les Terribles Tomes, ces livres de magie noire convoités par des magiciens maléfiques…

Mon avis : Au départ, je me suis dit : “allons bon, l’auteur ne s’est pas cassé la tête, il a prit Harry Potter, changé quelques petits trucs et hop ! le tour est joué…”

Il faut dire qu’il y a des coïncidences assez troublantes : C’est un jeune garçon orphelin qui se retrouve le jour de son 12ème anniversaire propulsé dans le monde de la Magie. Il devient apprenti-relieur et se retrouve rapidement en train de mener une enquête en compagnie de deux cousins dont il ignorait jusque là l’existence, Ronce (la fille) et Chardon (le gars). Bref, c’est vrai, il y a des similitudes.

Mais cela n’empêche pas que l’on se laisse emporter par cette histoire, bien écrite, amusante, pleine de trouvailles (magiques, bien sûr !). Les 3 jeunes héros sont très sympathiques ainsi que l’oncle et la tante d’Archie (Sauf que les recettes de Loretta Foxe, heu, comment dire ? Non, sans façon, merci !)

Quand au livre en lui-même, la couverture est jolie, glacée et un peu en relief. Les chapitres sont courts, la police de caractères assez grosse (donc bien pour les jeunes lecteurs !) et l’en tête et le pied de page sont joliment décorés.

Et puis un livre jeunesse qui se passe au milieu des livres (même magiques !), dans une librairie et un musée, franchement, moi je craque !!

Pour un public plus jeune peut-être qu’Harry Potter, car un peu moins effrayant.

 SignatureNat

L’épopée du perroquet de K. Reichs

Roman adulte – plutôt fille –

L’épopée du perroquet

de Kerry Reichs

traduit par Christine Auché

Oh ! Editions, mars 2012
9782361070298, 19€90
416 pages

Une pétillante jeune femme en quête d’elle-même, Un perroquet au sens de l’à-propos déconcertant, Une vieille voiture bringuebalante… Tous en route pour Hollywood ! Cette fois, la coupe est pleine ! A 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu’elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l’aider à se prendre en charge… Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood.
Mais c’est compter sans le destin qui s’acharne. En pleine traversée des Etats-Unis, sa voiture rend l’âme au milieu de nulle part. Voici Maeve coincée avec son perroquet, loin des siens, loin de son rêve, dans une petite ville perdue du fin fond de l’Arizona. Petite ville perdue certes, mais qui recèle bien des charmes, comme Maeve ne tarde pas à le découvrir… Au point de renoncer à rejoindre la mythique Hollywood ?

Bien que la couverture ne me plaise pas beaucoup j’ai ouvert ce roman avec une grande curiosité. Curieuse de savoir ce que la fille de Kathy Reichs (auteur des livres à l’origine de la série Bones) pouvait bien écrire, mais aussi avec l’envie de traverser les Etats-Unis…

Ce roman est en effet une épopée, celle d’une jeune femme et de son perroquet, Oliver, à travers les Etats Unis. De la Caroline du Nord à Los Angeles pour être exacte. Un voyage initiatique pour cette jeune femme qui veut changer de vie. Une voiture ancienne, quelques bagages et son perroquet, voici Maeve en route. Mais qui dit vieille voiture dit réparation et donc argent… son voyage se déroule donc au rythme des garages et des petits boulots.

Difficile dans un premier temps de cerner Maeve, et l’histoire commence de façon assez banale par une fuite en forme de voyage. C’est finalement l’arrivée à Coin Perdu qui fait réellement démarré le roman. Nous découvrons alors de nombreux personnages hauts en couleur et Maeve elle même nous apprait dans toute sa complexité et ses secrets.

Si ce roman est clairement féminin j’en ai apprécié le ton d’autant plus qu’il ne s’arrête pas uniquement aux histoires d’amour nous offrant à la fois amitié, épreuves et surprises. Une surprise particulièrement pour ma part, que je n’ai vu arriver que très peu à l’avance, et qui nous offre un thème qui m’aurait fait fermé le livre dans les premières pages. Pourtant j’ai continué ce roman, attachée déjà aux personnages et à l’histoire et j’ai continué ma découverte avec d’autant plus d’intérêt.

L’auteur place  l’héroïne dans l’univers des livres, librairie, livres jeunesses, livres anciens, auteur… un aspect superficiel mais qui fait un petit plus intéressant, tout comme les noms de villes. Pas évident dans la traduction mais Maeve décide en fait de parcourir sa route par les petites routes en suivant les noms de villes étranges, l’occasion de découvrir les noms farfelus des villes américaines, comme Coin Perdu, Nulle Part… L’auteur ajoute encore un peu de personnalité à Maeve avec une passion pour les chaussettes fantaisies qui m’a beaucoup fait rire!

Si l’auteur a très bien alterner les ambiances et les tons dans son récit on pourrait aussi aisément lui reprocher quelques facilités. Les histoires amoureuses sont clairement déjà vues, mais mêlées à l’ensemble elles sont plutôt convaincantes. Finalement les sentiments l’emportent, Maeve a su me toucher et je ressors émue de ce roman.

Une aventure féminine et intérieure au ton sincère qui nous parle en plus de livres… Une belle distraction !

 + Il semble qu’une bonne partie de la blogosphère l’ai déjà lu, ce ne sont pas les avis qui manquent :

Lael : “Un roman rafraîchissant et touchant.”
La conteuse : “Un très chouette livre  ”
Stellabloggeuse :  “un joli coup de cœur”
Un coup de coeur aussi pour Galleane 

Heureusement il y a aussi des déçues : {pour la diversité des goûts et des couleurs}

Cynthia : “ce roman n’a pas su toucher mon coeur de lectrice…”