Roman, albums ou bd

Roman : Le domaine – Jo Witek – Actes Sud Junior (2016)

BD (adulte + 18 ans) : Mahârâja – Artoupan & Labrémure – Ed. Drugstore (2012)

Albums : Crotte ! – Davide Cali & Christine Roussey – Album Nathan (2016) / Nids – Pepe Marquez & Natalia Colombo – La joie de lire (2016)

****

Roman : Le domaine – Jo Witek ♥

Roman Le Domaine

Gabriel, un jeune homme de 16 ans, accompagne sa mère dans un domaine où elle va être employée comme aide-cuisinière pendant 2 mois. Elle fait ça pour pouvoir payer les futures études de son fils. Mais ce n’est pas par pure reconnaissance que le jeune homme accompagne sa mère, même si tous deux sont très proches. Le domaine en question est situé en pleine nature au milieu de landes et de marais et pour un féru d’ornithologie comme Gabriel, c’est une aubaine… Mais, bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu !

Dès le départ, on sent bien que ce domaine recèle un certain danger, des choses pas nettes, des choses cachées et on a, comme Gabriel, un fort sentiment d’antipathie envers cet endroit, cette famille et leurs traditions… On sent le malaise, le mal-être du jeune homme dans cette maison et son rejet de ce milieu de la haute bourgeoisie bien-pensante.

Bon, je l’avoue tout de suite, je me suis fait complètement “balader” par l’auteur !! Et je n’ai pas du tout vu venir la fin… J’ai vraiment bien aimé ce roman !

De Jo Witek, nous vous avons déjà présenté MentineUn jour j’irai chercher mon prince en skate, Peur express, Un hiver en enfer.

****

BD : Le Mahârâja

Que dire de cette bd, sinon que cette histoire d’espionnage n’est vraiment qu’un vague prétexte pour montrer des scènes érotiques ? J’ai bien aimé le dessin (à part certains visages) et les couleurs. Vite lue, amusante, sans plus. A réserver aux adultes.

Roman

****

Album : Crotte !

L’histoire est pleine d’humour : Mr le Président se prend une crotte de pigeon sur le nez en sortant du palais présidentiel. Il décrète qu’il y a trop de pigeons et qu’il faut faire quelque chose. Ses experts lui déclarent qu’il faut des chiens pour chasser les pigeons. Super, ça marche. Mais il y a maintenant trop de crottes de chien… De fil en aiguille, les différentes solutions pour résoudre les problèmes s’avèrent finalement pires que le problème du départ…

J’avoue par contre ne pas avoir du tout apprécié les illustrations, humoristiques également certes, mais dont le trait, vaguement enfantin, ne m’a pas du tout plu. Je n’aime pas tellement non plus cette “mode” qui consiste à mettre des onomatopées partout dans les albums…

Il est indiqué dès 4 ans. Je l’ai lu à un enfant de 4 ans, ça ne l’a pas faire rire et je ne suis pas sûre qu’il ait compris le fin mot de l’histoire… A mon avis, pas avant 5/6 ans.

nids****

Album : nids

Une jolie petite histoire, très simple, qui se termine un peu comme une fable : “Il en faut peu pour être heureux !” Les illustrations sont rigolotes et très colorées. Mais je n’ai pas vraiment accroché…

Un autre avis ici, beaucoup beaucoup plus détaillé que le mien !

****

logoalbums2016.jpg

Nous suivre et partager :

Dans les forêts de Sibérie [cinéma]

Article de Lilou & Olivia

Dans les forêts de Sibérie

dans les forets de sibérieDe Safy Nebbou

Avec Raphaël Personnaz, Evgueni Sidikhine

Musique de  Ibrahim Maalouf

Adaptation du roman de Sylvain Tesson

Sortie en salle le 15 juin

Synopsis :

Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy décide de partir loin du bruit du monde, et s’installe seul dans une cabane, sur les rives gelées du lac Baïkal.
Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale qui vit caché dans la forêt sibérienne depuis des années.
Entre ces deux hommes que tout oppose, l’amitié va naître aussi soudaine qu’essentielle.

Bande annonce officielle :

BO officielle  : https://www.youtube.com/playlist?list=PLyI-1N0S-GHkjCWRxvDdstO0P_5zm99wC

Avis de Lilou sur Dans les forêts de Sibérie
♥ Coup de coeur ♥

Ce film raconte l’histoire de Teddy, qui décide de quitter sa vie citadine pour quelques temps dans une cabane isolée dans le but de vivre pleinement, loin des dictats de la société moderne. Il s’agit d’une adaptation du récit que fait Sylvain Tesson dans son livre du même nom paru en 2011 chez Gallimard. Il y raconte les mois qu’il a passé en ermite dans une cabane isolée du monde en Sibérie. Si l’adaptation cinématographique de ce récit aurait pu être très, voir trop, documentaire, Safy Nebbou a choisi d’intégrer dans la seconde partie du film un autre personnage : Aleksei, un Russe en cavale se cachant dans la forêt. L’amitié qui va naître entre ces deux hommes va apporter une part d’humanité au film.

forets sibérie

Copyright 2016 NORD-OUEST FILMS

Dès le début du film, on partage la joie de Teddy, joué par Raphaël Personnaz, lors de découverte du lac Baïkal, des habitants de la région et des paysages qui l’entourent. On partagera son émerveillement de la glace sous ses pieds, mais également de nombreuses autres émotioms au fil du film, et on sera facilement ému aux larmes.

La mise en scène et les prises de vues nous font découvrir les grands espaces Sibériens et ses paysages sublimes mais sauvages et changeants. La Nature peut presque être considéré comme un personnage à part entière de l’histoire, puisque la vie de Teddy dans sa cabane sera ponctuée de tempêtes de neige, de beau temps et finalement de la fonte de la glace qui recouvre le lac. Il va approfondir le lien entre lui et la Nature pour vivre en harmonie avec elle et evoluer avec elle. Loin de la société, à 5h de patin des premiers habitants de la région, il va aussi redécouvrir les plaisirs simples de la vie. Il va expérimenter la vrai liberté et pouvoir s’épanouir personnellement, loin de la société et de ses normes.

dans les forêts de Sibérie

Copyright 2016 NORD-OUEST FILMS

Copyright 2016 NORD-OUEST FILMS

La bande son, composée par le talentueux Ibrahim Maalouf, nous plonge dans cet univers naturel, fait de grands espaces et de paysages à couper le soufle, dont est fait la Sibérie. Dans les nombreux passages sans paroles du film, la musique est là pour nous accompagner dans les aventures de Teddy et  dans la contemplation du paysage sans pour autant être trop présente pour autant.

Un film français qui sort de l’ordinaire et que je conseille à tous ceux qui veulent s’évader le temps d’un film. Attention cependant, il vous donnera surement envie de tout plaquer pour partir vivre dans une cabane loin de tout !

Merci à Ciné+ pour cette opportunité et pour la rencontre avec l’équipe du film à l’issu de la projection. Vous pouvez retrouver les meilleurs moments de cette avant-première ici : http://bit.ly/1sBu1J7 (Attention : si vous n’avez pas vu le film, il y a des spoilers dans certaines des discussions.)

Avis d’Olivia sur Dans les forêts de Sibérie

Ce film qui est une adaptation d’un roman de Sylvain Tesson, raconte une aventure humaine au cœur de la nature. Un homme, sans histoire particulière, décide de fuir la société devenue oppressante pour retrouver sa liberté au cœur d’une nature magnifique, dans une cabane le long des rives gelées du lac Baïkal en Sibérie. Le film, parfois à la limite du documentaire, nous montre des paysages grandioses autour du lac. Ses actions quotidiennes seront entrecoupée de visites parfois inattendues mais qui vont changer sa vie à jamais.

L’auteur ne cherche pas à mettre en opposition la vie citadine et celle dans la nature, c’est juste une parenthèse dans la vie de Teddy un moment pour se retrouver face à soi-même. Tout le monde peut s’identifier au jeune homme, il n’y a pas besoin d’avoir subit de drame personnel pour avoir envie de partir, de se retrouver dans la liberté qu’offre la nature. On passe de la contemplation au rire avec par moment ce regard extérieur à notre société actuelle.

 Le film est apaisant et envoûtant, on se laisse bercer et transporter dans cette nature impitoyable mais superbe et magique. Je le recommande fortement, on passe un très agréable moment devant l’écran, aussi bien pour les grands et les petits !

Nous suivre et partager :

Timothée de Fombelle

Timothée de Fombelle

***

Son nom ne vous dit rien ? C’est étonnant… N’avez-vous pas entendu parler de Tobie Lolness (2006/2007), de Vango (2010/2011) ou encore du Livre de Perle (2014), pour ne citer que les plus connus ?

Timothée de Fombelle (né en 1973) a commencé par écrire pour le théâtre (ce qu’il fait toujours) avant de se tourner vers la littérature jeunesse.

ΟΟΟΟΟ

La BulleSon dernier ouvrage est un album paru aux éditions Gallimard Jeunesse (2015) et  joliment illustré par Éloïse Scherrer : La bulle

Présentation de l’éditeur : Misha ne savait pas quand c’était apparu. Depuis qu’elle était toute petite, ça ne l’avait jamais quittée. C’était là. Et personne ne s’en rendait compte…

Mon avis : Que se passe t-il quand on affronte ses peurs, ses angoisses ? C’est ce que vous allez découvrir en suivant Misha dans sa quête ! Un joli conte, un peu court à mon goût mais avec de très belles illustrations.

ΟΟΟΟΟ

Tobie Lolness 1 & 2 Timothée de Fombelle Pour Tobie Lolness,

succès mondial traduit en plus de 25 langues, il a reçu de nombreux prix, dont  le «Grand Prix de l’Imaginaire», le «prix Tam-Tam», le «prix Sorcières», le «prix Saint Exupéry» en France et aussi plusieurs prix européens : «Marsh Award» (G-B), «Crayon d’argent» (Pays-Bas), «Premio Andersen» (Italie).

***

Tobie Lolness, je ne vais pas beaucoup vous en parler, parce que je l’ai lu il  a longtemps, lors de sa sortie ou peu après (2008 sans doute) et que les détails sont un peu flous dans ma mémoire. Si je ne me souviens pas des détails de l’histoire, par contre, je me souviens que c’est un roman (2 en fait !) que j’ai beaucoup aimé et énormément conseillé (je travaillais en bibli à l’époque…). “Tendre et délicate” sont les deux mots qui me viennent à l’esprit en repensant à cette histoire (écologique aussi…). Un petit plus ? Les illustrations sont signées François Place.

Pour le résumé (et un extrait audio), allez donc voir ici. Bon je n’aurai pas dû écouter l’extrait, maintenant j’ai envie de le relire, c’est malin !

***

Vango 1 & 2 Timothée de FombelleVANGO

Paris, 1934. Devant Notre-Dame, une poursuite s’engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l’accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets.

Je croyais avoir déjà lu ce roman. En fait, je suis sûre de ne pas l’avoir lu, je m’en souviendrais tellement il est prenant ! Que de personnages énigmatiques se promènent dans ce tome 1 : Vango, Mademoiselle, le commissaire, Ethel, Viktor, la taupe, Zéphiro… Une foule d’individus tous plus intéressants, sympathiques ou mystérieux les uns que les autres, se croisent, se cherchent ou se fuient…

Mais les questions principales de roman sont tout de même : Qui est Vango ? D’où vient-il ? Qui le cherche ? Je vous rassure tout de suite, vous n’en saurez pas beaucoup plus à la fin de ce premier tome et pourtant vous aurez beaucoup voyagé : en Italie, en Écosse, en France, en Allemagne, en Russie, vous aurez même traversé l’Atlantique pour passer au dessus du Brésil, pour finir par vous retrouver en Amérique. Bref, un bon conseil, que vous l’empruntiez ou que vous l’achetiez, prenez tout de suite le tome 2 avec, ça vous évitera d’être trop frustré !! Je suis en train de lire le tome 2 et c’est toujours aussi bien… ♥

***

Le livre de Perle (2014)

Le Livre De Perle Timothée de FombelleIl vient d’un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l’attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour ?

Mon avis : Très franchement, je n’ai pas accroché. Ce roman est une sorte de quête. La recherche du monde perdu de l’enfance, de son côté magique et féérique. J’adore les contes de fées, mais ça n’en est pas un. Il y a là une sorte de mélange étrange entre conte de fées, roman d’aventure ou encore roman historique, comme si, au final, l’auteur n’avait pas su se décider.

Certains moments m’ont touché, d’autres pas du tout. J’ai, au final, une impression de quelque chose de décousu, de pas fini… Comme des tableaux posés côte à côte que rien ne relierai vraiment sauf un fil ténu… Ceci dit, ce roman a eu de nombreuses critiques dithyrambiques, alors, peut-être est-ce moi qui n’ai rien compris ?

Pépite du roman adolescent européen 2014

***

Victoria Rêve Timothée de FombelleVictoria Rêve (2012) :(

Une jeune fille, rêveuse, se rend compte que dans son quotidien, certaines choses sont bizarres : ses livres disparaissent, son père a un comportement étrange, et où donc est passée la vieille horloge ?

Mon avis : Un tout petit roman (104 pages) qui se lit très vite, mais dans lequel, malheureusement, je n’ai pas retrouvé la magie de Tobie Lolness…

Le dernier chapitre, plus réaliste est intéressant, mais on s’ennuie un peu tout au long de ce roman. Ou alors, ici aussi, je n’ai rien compris (ce qui est tout à fait possible !). Il fait quand même partie de la sélection de Ricochet, alors laissez-vous tenter et revenez me dire ce que vous en avez pensé !

***

Comme vous l’aurez remarqué, j’ai été déçu par mes deux dernières lectures, Victoria rêve et  Le livre de Perle.

Bon, ceci dit, si vous n’avez jamais rien lu de Timothée de Fombelle, je dirais qu’il faut vraiment lire Tobie Lolness. C’est tendre, c’est frais, c’est beau et ça fait du bien ! Et maintenant que j’ai lu Vango, je ne peux que vous le conseiller également, c’est un grand roman d’aventure !

SignatureNat

Nous suivre et partager :

Bébés animaux

BébésAnimauxMille et une façons de grandir

Bébés animaux

Emmanuelle Grundmann & Béatrice Rodriguez (Ill.)

Collection Carnets de découvertes

Akela éditions (Sept. 2015)

A partir de 6 ans

 

Un carnet tendre et amusant sur les relations entre les bébés animaux et leurs parents. Avec de magnifiques photos des bébés animaux en famille réalisées par le photographe animalier Cyril Ruoso.

L’auteure : Depuis toute petite, Emmanuelle Grundmann rêve de singes et de forêt exubérante. Puis son grand-père imprimeur lui donne la passion des livres. Après sa thèse (sur les Orangs-Outans) elle se tourne vers l’écriture et les reportages, avec les primates, la forêt et la biodiversité comme sujets de prédilection… Elle est l’auteur des Secrets des grands singes.

Mon avis : Les éditions Akela, je vous en ai déjà parlé ici, et j’avais eu un vrai coup de cœur pour leur premier carnet “Chien guide pour la vie”. Je ne vous (re)présente pas l’illustratrice et la maison d’éditions, vous pouvez aller voir ça en cliquant sur le lien mis ci-dessus.

Dès le premier coup d’œil, la couverture cartonnée, le papier épais donnent, une fois encore, une vraie impression de qualité et de solidité.

Ce livre est découpé en 3 parties :

1ère partie : tout savoir sur les bébés animaux : Leur naissance (sortis de l’œuf ou du ventre de la mère), les petits abandonnés ou chouchoutés, les bébés animaux vont à la crèche ou à l’école ou encore “qui mange quoi” ?

2ème partie : De vraies photos de petits avec leurs parents dont les légendes apportent quelques précisions sur chacun.

3ème partie : Un quiz des records pour apprendre en s’amusant, un atlas (petit bémol, il est joli, mais pas très clair ni précis) et pour finir, un jeu (relier les noms des petits à celui des parents : et non, c’est pas fastoche ! Vous savez, vous, ce qu’est un corbillat ? Moi, je ne savais pas !)

Des textes courts, une mise en page claire et aérée, des encadrés qui apportent des précisions supplémentaires et des illustrations amusantes. Au final, une lecture facile et plaisante. Et toujours le petit « plus » : quelques mots de vocabulaire en anglais à chaque page.

Et donc, même impression que la dernière fois, un documentaire très bien fait, agréable à lire et à regarder, bien documenté et amusant !

Pour celles et ceux qui se demanderaient alors pourquoi je ne mets pas un coup de cœur comme pour “chien guide pour la vie” : C’est un très chouette livre, mais le thème est trop général (des docs sur les bébés animaux, il y en a plein ! Alors que “chien guide” était assez unique en son genre avec ses explications sur le braille, les liens vers les sites sur les chiens guide ou le braille…) En plus d’être un bon documentaire, il était très original !!

SignatureNat

Nous suivre et partager :