Bébés animaux

BébésAnimauxMille et une façons de grandir

Bébés animaux

Emmanuelle Grundmann & Béatrice Rodriguez (Ill.)

Collection Carnets de découvertes

Akela éditions (Sept. 2015)

A partir de 6 ans

 

Un carnet tendre et amusant sur les relations entre les bébés animaux et leurs parents. Avec de magnifiques photos des bébés animaux en famille réalisées par le photographe animalier Cyril Ruoso.

L’auteure : Depuis toute petite, Emmanuelle Grundmann rêve de singes et de forêt exubérante. Puis son grand-père imprimeur lui donne la passion des livres. Après sa thèse (sur les Orangs-Outans) elle se tourne vers l’écriture et les reportages, avec les primates, la forêt et la biodiversité comme sujets de prédilection… Elle est l’auteur des Secrets des grands singes.

Mon avis : Les éditions Akela, je vous en ai déjà parlé ici, et j’avais eu un vrai coup de cœur pour leur premier carnet “Chien guide pour la vie”. Je ne vous (re)présente pas l’illustratrice et la maison d’éditions, vous pouvez aller voir ça en cliquant sur le lien mis ci-dessus.

Dès le premier coup d’œil, la couverture cartonnée, le papier épais donnent, une fois encore, une vraie impression de qualité et de solidité.

Ce livre est découpé en 3 parties :

1ère partie : tout savoir sur les bébés animaux : Leur naissance (sortis de l’œuf ou du ventre de la mère), les petits abandonnés ou chouchoutés, les bébés animaux vont à la crèche ou à l’école ou encore “qui mange quoi” ?

2ème partie : De vraies photos de petits avec leurs parents dont les légendes apportent quelques précisions sur chacun.

3ème partie : Un quiz des records pour apprendre en s’amusant, un atlas (petit bémol, il est joli, mais pas très clair ni précis) et pour finir, un jeu (relier les noms des petits à celui des parents : et non, c’est pas fastoche ! Vous savez, vous, ce qu’est un corbillat ? Moi, je ne savais pas !)

Des textes courts, une mise en page claire et aérée, des encadrés qui apportent des précisions supplémentaires et des illustrations amusantes. Au final, une lecture facile et plaisante. Et toujours le petit « plus » : quelques mots de vocabulaire en anglais à chaque page.

Et donc, même impression que la dernière fois, un documentaire très bien fait, agréable à lire et à regarder, bien documenté et amusant !

Pour celles et ceux qui se demanderaient alors pourquoi je ne mets pas un coup de cœur comme pour “chien guide pour la vie” : C’est un très chouette livre, mais le thème est trop général (des docs sur les bébés animaux, il y en a plein ! Alors que “chien guide” était assez unique en son genre avec ses explications sur le braille, les liens vers les sites sur les chiens guide ou le braille…) En plus d’être un bon documentaire, il était très original !!

SignatureNat

Le grand livre des petits trésors

GrandLivrePetitsTrésorsLe grand livre des petits trésors

Nadine Robert & Aki (ill.)

Éditions Gallimard Jeunesse (2015)

Tatsuo adore ramasser toutes sortes de petits objets qu’il trouve dans la nature. Sa grand-mère le sait bien, c’est pourquoi elle lui offre un beau sac rouge pour y mettre ses trésors.
Ensemble, ils parcourent six lieux différents : le bord de la rivière, la ville, la forêt, la campagne, le parc, la plage. Les deux promeneurs contemplent ce qui les entoure, s’émerveillent des beautés de la nature et des petites traces laissées par l’Homme.

Mon avis : A mi-chemin entre album, documentaire et livre-jeu, ce livre me semble intéressant pour initier les plus jeunes à l‘écologie. Il n’en parle pas directement, mais quand on regarde les “trésors” trouvés par Tatsuo (qui peuvent être une coquille d’escargot vide, des pétales de fleur ou encore une vis ou un bouton) on voit bien qu’il y a des choses qui n’auraient rien à faire dans la nature… Je dis qu’il s’agit aussi d’un album dans le sens où il y a une petite histoire et des dialogues entre Tatsuo et sa grand-mère.

GrandLivrePetitsTrésors

Et pourquoi livre-jeu ? Parce que toutes les deux pages le lieu de promenade change (bord de rivière, ville, parc, plage…) et qu’il y a à chaque fois à la suite, une double page qui récapitule les trésors trouvés et demande à l’enfant de rattacher le “trésor” à la chose à laquelle il appartient. Par exemple : Relier le bouton au pull ou les pétales de magnolia au magnolia…) De quoi apprendre quelques mots de vocabulaire au passage (un plectre, vous savez ce que c’est ? Moi je ne savais pas ! C’est un petit bout de plastique qui sert à jouer de la guitare, appelé aussi médiator).

J’ai bien aimé les couleurs, le dessin des décors et des animaux par contre je n’aime pas du tout la tête des personnages ! J’ai bien aimé aussi la page des “petits trésors vivants” (les animaux !). Une bonne idée d’activité à faire avec les enfants (qui parfois râlent quand on veut aller se promener…) que cette “chasse au trésor” !

SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

FADOLi

FadoliAlbum jeunesse

FADOLI

Marie-France Chevron Zerolo & Mathilde Magnan

Éditions Courtes et Longues (2015)

*****

Si l’on en croit le Wiktionnaire, en provençal, un fadoli, c’est un fou, un fada. Cela viendrait du mot latin “fatum” apparenté à fée, fâye ou encore fadette.

*****

Fadoli, c’est un garçon différent des autres.
Pour tous, il est le fou du village.
Partout, on se moque de lui.
Mais lui sait qu’il a été touché par les fées
et que sa vie est un rêve éveillé !

*****

Cet album, je l’ai lu plusieurs fois.

La première fois, je l’avoue, je n’ai rien compris. Feuilleté trop rapidement, je cherchais du texte, une histoire…

**

La deuxième fois, j’ai pris mon temps, lu lentement. Il y a très peu de texte en fait, c’est juste un enfant “différent” qui se présente et nous fait entrer dans son univers (c’est comme ça que je l’ai compris en tous cas !).

***

La troisième fois, j’ai encore mieux regardé les illustrations. Elles sont un peu folles aussi… J’ai bien aimé la page du papillon, celle de la “montagnaigle” et la page toute orange du naufrage (celle-ci, je l’adore, elle m’a fait penser à la bd de Fred “Philémon”), vous comprendrez, en voyant les pages en question, que j’aime les couleurs chaudes !

Je n’ai pas mis d’âge, ce n’est pas facile, mais je crois que les enfants, avant même d’apprécier l’histoire, aimeront les couleurs et toutes les petites bêtes à retrouver dans chaque pageUn album qu’il faut prendre le temps de lire, tout doucement, sans se presser…

Un album “différent”, poétique et coloré, qui je le crois, ne laissera personne “in-différent” !

 D’autres photos de ces illustrations sur le site de l’illustratrice, Mathilde Magnan.

Ensemble, ces deux auteures ont déjà publié (aux mêmes éditions) :HéronEscargot une fable, “Le héron et l’escargot” (2013)  et “Gipsy” (2014) un album sur la liberté.

Gipsy

SignatureNat

Le livre brûlé – série en 2 tomes

Le livre brûlé

T.1 : Le cri de l’arbre

Françoise Grard

Gulf Stream Éditeur (2014)

LivreBrule1

L’auteure : Professeure de lettres en région parisienne, mère de 3 enfants, elle aime lire et bien sûr, écrire ! Ce qui ne l’empêche pas, parfois, de massacrer son piano…

L’histoire : Chris est heureux. C’est enfin les vacances et avec elles, la promesse de longues baignades et de promenades dans ses chers sous-bois. Mais à peine a t-il entamé sa première balade sous les arbres qu’une grosse voiture lancée à toute allure balance un paquet à ses pieds… Le paquet mystérieux s’avère être un livre, livre qui s’enflamme dès qu’on essaie de l’ouvrir ! Chris se retrouve à mener une drôle d’enquête, un peu malgré lui…

Mon avis : A la fois roman policier et fantastique (avec une pincée d’Histoire), le cri de l’arbre est un court roman (186 p.) qui se lit rapidement et avec plaisir. J’ai particulièrement aimé que le personnage principal, Chris, soit un ado amoureux de la nature (ça change des jeux vidéos !) et des animaux (qui le lui rendent bien). Beaucoup de mystères dans ce premier tome qui ne fait que mettre l’histoire en place…

Un seul bémol : j’ai vu ici et là qu’il est conseillé à partir de 11 ans. Les chapitres sont courts (10-15 pages), la mise en page aérée et la police de caractères assez grosse, ce qui facilite la lecture, il est vrai. Malgré tout, vu le vocabulaire employé, je doute un peu… Ou alors, pour les très bons lecteurs !

Et j’avoue également que je n’aime pas du tout l’illustration de couverture… Je la trouve vraiment tristounette et cette couleur caca d’oie ne m’aurait pas attirée du tout si j’avais vu ce livre en vitrine !

LivreBrule2 Comme vous êtes des petits veinards, le tome 2, “Dans les eaux noires du lac” (suite et fin) vient de sortir ! Ne faites pas la fine bouche, achetez les deux en même temps, ça vous évitera de ressortir…

SignatureNat