Le club de l’épouvante – Album pour Halloween !

clubLe club de l’épouvante

Ethan Long

Éditions Circonflexe (2016)

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

La nuit précédant Halloween, Vladimir le petit vampire décide de réunir une dernière fois le Club de l’Épouvante afin de faire les dernières mises au point pour l’OPÉRATION TROUILLE BLEUE. Mais les monstres ne se sont pas beaucoup entraînés et Vladimir n’est pas content. En plus, la réunion est perturbée par une adorable petite lapine qui veut s’inscrire au club…

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

club

En français, « le club de l’épouvante » mais la présentation est la même !

Une histoire parfaite pour Halloween !

Pleine de monstres et d’humour, cette histoire plaira sans aucun doute beaucoup aux enfants. Les dessins sont vraiment très drôles, j’adore la dernière double-page quand tous les adhérents du club de l’épouvante sont cachés (la « gentille » lapine et le papillon ont des airs vraiment louches !!) Le livre est présenté à la manière d’un vieux film en noir & blanc (voir illustration ci-dessus) et les personnages, s’ils ne « parlent » pas aux enfants, amuseront les parents ! On y trouve par exemple Dracula ou encore Frankenstein.

Et puis en plus, la « morale » de l’histoire, c’est quand même qu’on peut jouer ensemble même si on est différent et que l’union fait la force (même, et surtout ! si c’est pour faire des bêtises…)

Notez-le ! Halloween, c’est à peine dans 7 mois…

club

Soudain, on entendit « Toc ! Toc ! Toc ! » à la porte

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ 

Les éditions Circonflexe

Pour feuilleter les premières pages, c’est ici

Le site de l’auteur (en anglais)

D’autres avis : celui de Hilde, celui de Mya, ou encore celui de l’atelier des ramettes.

Un livre gagné grâce au concours organisé par Le Livroblog d’Hilde (en novembre 2016… Oui, je sais, je ne suis pas en avance…) Merci à elle ! (j’ai adoré la carte signée de la sorcière…)

challenge albums 2017       Halloween

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Bd encore des bd, toujours des bd…

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… Quelques bd !! Quand je remets le nez dedans, je ne sais plus m’arrêter. Il y en a tellement, certaines plutôt classiques, certaines très drôles, certaines franchement différentes…

ORAGE et DÉSESPOIRLucie Durbiano – Gallimard Jeunesse (2006) – Bd Ado

bd Une jolie bd dont l’action se situe, dirait-on, quelque part en Bretagne. Orage et Désespoir, deux sœurs adolescentes, sont en vacances au bord de la mer chez leur père. Elles y retrouvent Martin, qui lui, habite là toute l’année et Pierre, en vacances comme elles. Au départ, c’est une histoire d’ado en vacances… Mais très vite, arrivent des choses bizarres, très bizarres ! Et l’aventure, le fantastique font leur apparition. orageetdesespoir

Il y a dans cette bd un mélange des genres que j’ai bien aimé. Au départ on retrouve l’ambiance vacances en Bretagne du Club des cinq, puis le mystère avec la référence à L’île noire de Tintin et enfin du fantastique avec l’arrivée de… Vous verrez bien, je ne vais pas tout vous raconter. Une bande dessinée plaisante, fraiche et amusante. Les deux sœurs aux regards pétillants sont des personnages très sympathiques !

Lucie Durbiano a notamment illustré « Lulu Grenadine » : Lulu Grenadine perd une dentLulu Grenadine dort chez une copine

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Le tour d’écrou – Bd adapté d’un classique

Tour Le tour d’écrou

Hervé Duphot

D’après la nouvelle d’Henry James (1898)

Delcourt (2009)

>> O <<

C’est la veille de Noël, le soir tombe. Dans le salon d’un grand manoir perdu dans la campagne enneigé, plusieurs personnes discutent près de la cheminée d’histoire de revenants. L’un d’eux insiste sur le fait que lorsqu’un enfant est impliqué dans de telles histoires, cela ajoute « un tour d’écrou » à l’horreur. A cela, un autre répond « Alors que penseriez-vous de la présence de deux enfants ? » L’assemblée réunie souhaite entendre la suite, mais l’homme ne veut pas raconter l’histoire, il veut la lire. Le surlendemain, le manuscrit étant arrivé, tout le monde s’installe pour écouter l’histoire…

>> O <<

Une histoire bien étrange en vérité que celle que nous raconte cet homme. L’histoire d’une jeune femme, employée comme gouvernante pour s’occuper de deux jeunes enfants orphelins. Tout se passe bien au départ, mais petit à petit, d’étranges choses arrivent. Le jeune garçon, Miles, se fait renvoyer de l’école pour une raison qui n’est pas très claire… La gouvernante voit des personnes dont elle apprend ensuite qu’ils sont morts…

tourdecrou2

Même si j’ai bien aimé cette bd, et cette histoire, j’avoue qu’il reste beaucoup beaucoup de zones d’ombres à la fin ! Et beaucoup de choses inexpliquées… Mais une chose est sûre, on a envie de poursuivre, de comprendre, il y a du suspense, l’angoisse monte au fur et à mesure qu’on tourne les pages.

J’ai aimé l’ambiance « victorienne » de cette bande dessinée, l’atmosphère de plus en plus étouffante, les couleurs utilisées (page 16 par exemple, je trouve que la couleur orange utilisée sur toute la page augmente l’effet dramatique de l’apparition). J’ai bien aimé le dessin également, même si les visages manquent parfois de ressemblance d’une page sur l’autre.

Bref, une bd avec une ambiance vraiment très particulière !! On ne sait pas si c’est la gouvernante qui a des visions ou si les enfants en ont aussi… Si les enfants sont complices ou victimes… C’est assez troublant !

>> O <<

Pour lire la nouvelle (en pdf) : Le tour d’écrou

Cette bd aurait bien voulu participer au Challenge Halloween c’est chez Lou & Hilde (mais j’étais un peu en retard…)

Halloween

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Quand vient l’orage – Roman fantastique

l'orageQuand vient l’orage

Marie-Hélène Delval

Bayard (2015)

* * * * *

Antoine, 16 ans, est en vacances avec ses parents dans un petit village de montagne. Ils sont venus là pour faire de belles randonnées. Malheureusement, dès le premier jour, son pied a glissé sur une pierre et il s’est fait une belle entorse ! Condamné à l’immobilité pour les deux semaines à venir, et ne voulant pas priver ses parents de leurs balades, il passe ses journées seul et s’ennuie un peu. C’est en allant chercher un peu de compagnie à l’auberge d’en face, la Marmotte, qu’il va entendre parler des « cavaliers de l’orage »… S’ensuivra une enquête pour comprendre qui sont ces fameux cavaliers et ce qui s’est passé, cette fameuse nuit d’orage, dans ce château de Morteroche…

* * * * *

Antoine immobilisé par une entorse, s’ennuie. Alors quand on évoque devant lui une vieille légende, son intérêt s’éveille aussitôt… Quand, de plus, la légende parle d’une jeune fille en détresse, son âme de jeune écrivain s’enflamme et il se voit déjà partant au secours de la belle… Le fantastique, le surnaturel font leur entrée petit à petit dans cette histoire à deux voix : celle de l’auteur qui nous raconte cette histoire, et celle d’Antoine qui écrit son livre au fur et à mesure de ses découvertes.

Entre rêve et réalité, arrivera-t-il à comprendre ce qui lui arrive ?

Un gentil petit roman (à partir de 12 ans) que j’ai lu d’une traite et avec lequel j’ai passé un bon moment.

* * * * *

Sur le site « les histoires sans fin » une interview de Marie-Hélène Delval

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k