Lockwood & Co

Coup de coeur pour cette série fantastique !

Série de romans à suspense, mi-policier, mi-horreur, pour adolescents

Lockwood & CoLockwood & Co
1. L’escalier hurleur

de Jonathan Stroud

traduit de l’anglais par Jean Esch
Albin Michel, 2014
Wiz, 457 pages
9782226257635, 15,90€

Un fantôme hante votre demeure ? Lockwood & Co va vous en débarrasser !
A la nuit tombée, sonnez et attendez au delà de la chaîne de fer.

Londres est pris d’assaut par les fantômes, qui invisibles, s’introduisent dans les maisons pour terrifier les habitants, et tenter de les assassiner ! Lucy, chasseuse de Spectres, fait partie de l’agence Lockwood & Co. Dans ce monde étrange, très victorien, seuls les jeunes semblent voir les fantômes, Lockwood est donc aussi jeune que Lucy, ou presque. Ensemble ils vont tenter de résoudre des affaires de fantômes. Lucy nous l’annonce pourtant dès l’ouverture de ce roman, leur bilan n’est pas bien glorieux…

Mais leurs affaires vont mal. Les agences d’extermination de fantômes fleurissent et la concurrence est rude. Impossible de refuser le moindre contrat, même si la mission s’avère des plus dangereuses… C’est ainsi que Lockwood et Lucy se retrouvent en pleine nuit dans la terrifiante demeure de la famille Hope, à traquer le fantôme du sanguinaire duc rouge.

On entre dans l’univers étrange de ce Londres envahit par les fantômes, avec ce Lockwood déjanté et cette Lucy, déterminée… et l’on est ferré ! Impossible de refermer ce roman, qui mêle plusieurs histoires, des secrets, des enquêtes, tout en nous permettant de découvrir les personnages. Il y a là un petit air de Sherlock Holmes, fantômes en plus !

Une série a fort potentiel, car Jonathan Stroud crée un univers bien particulier, avec son vocabulaire propre. Près de 10 pages de glossaire accompagnent d’ailleurs ce tome, et pourtant, inutile de s’y référer en cours de lecture, tout est bien amené et présenté.

Difficile d’en dire plus sur ce récit dont il faut découvrir les personnages et savourer le décor… Plongez-vous dans Lockwood & Co, à vos risques et périls… les prochaines heures pourraient passer très vite !

+ 3 tomes déjà parus en France !

+ Jonathan Stroud est aussi l’auteur de la série Bartiméus

+ Un petit jeu interactif en anglais pour prolonger l’aventure

+ Challenge YA#5

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Hugo de la nuit

Une nuit d’été – Un enfant – Des fantômes -Un secret…

Hugo de la nuit

Bertrand Santini

Grasset Jeunesse (2016)

Coupe

* * * * *

Dès le début, dès les toutes premières pages, on sait ce qui va arriver. On le sait, puisqu’on nous le dit clairement. On sait que le personnage principal, le jeune garçon, Hugo, va mourir. On le sait, et pourtant, quand ça arrive, c’est un choc.

Difficile d’en dire plus sans dévoiler l’histoire et ce serait dommage, je n’ai pas le talent de Mr Santini.

* * * * *

Est-ce un roman ? Un conte ? Ou encore une pièce de théâtre ? Est-ce un rêve ? Un cauchemar ?

Un peu de tout cela à la fois je crois ! Une histoire de meurtres, de fantômes et de zombies… C’est une histoire, ça c’est sûr (non ?), une histoire où rien n’est sûr !

Un roman riche, où l’on trouve plein de « clin d’œils » et une atmosphère qui n’a rien à envier aux films de Tim Burton ou aux romans de Neil Gaiman…

Décidément, les livres de Bertrand Santini, s’ils se suivent, ne se ressemblent pas, mais tous ceux que j’ai lu jusqu’à présent m’ont beaucoup plu ! Il y a tout de même une chose qu’on retrouve à chaque fois, c’est l’humour, même dans les moments les plus terribles…

* * * * *

Un petit extrait pour vous mettre l’eau à la bouche ? « Hugo aurait dû ressentir de la peur, de la terreur même, à planer au-dessus du monde dans les bras d’un fantôme. L’enfant n’éprouvait pourtant qu’un sentiment d’abandon, tout au plus teinté d’une vague appréhension. Le fantôme le serrait fort contre lui, fort comme un objet précieux.« 

Un roman que j’ai dévoré et adoré !

Je ne peux que vous conseiller de vous précipiter chez votre libraire toutes affaires cessantes…

Et la couverture de ce roman est vraiment très belle, bravo à l’illustratrice : Julie Rouvière

* * * * *

En allant sur le site des éditions Grasset, j’ai eu la surprise et la joie d’apprendre que le Yark est en cours d’adaption au cinéma ! Jonas le requin mécanique aussi mais je n’ai pas lu celui-là (pas encore !)

Du même auteur, en plus du Yark (lien plus haut) nous vous avons aussi présenté le très amusant Journal de Gurty (dont on me signale que le tome 2 ne devrait pas tarder à sortir !)

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Paranoïa – Melissa Bellevigne

paranoiaRoman YA Jeunes Adultes

PARANOÏA

Melissa Bellevigne

Édition Hachette – Collection Black Moon
Sortie le 30 mars 2016
17€ ­ ISBN : 201397423X

Melissa Bellevigne est plus connue sur internet sous le pseudo de Golden Wendy puisque c’est une youtubeuse beauté. Je ne la connaissais pas du tout avant le lire son premier roman (puisque c’est un milieu qui ne m’intéresse pas du tout), et même si le fait qu’elle soit une youtubeuse ne me donnait pas particulièrement envie de lire Paranoïa, je me suis laissée tenter par le résumé de l’éditeur.

Ce roman s’intéresse à l’histoire de deux femmes, Judy et Lisa, qui sont très différentes, mais qui vont rapidement tisser un lien fort. Lisa est une psychiatre spécialisée dans les cas complexes qui va être appelée dans un institut pour rencontrer Judy. Celle­-ci, internée pour paranoïa et hallucinations, refuse de s’alimenter alors qu’elle est enceinte de cinq mois. Lisa va alors essayer d’apprendre à connaître sa nouvelle patiente et la confiance va finalement s’installer entre les deux femmes.

paranoia

La narration est faite à deux voix : Lisa va mener les séances en parallèle de sa vie de couple et Judy va raconter son histoire et comment elle a fini dans cet institut. Elle est persuadée de ne pas être folle, et qu’Alwynn, qu’elle est la seule à voir, existe réellement. Entre fantômes et phénomènes explicables, le récit de ses aventures à la recherche d’explications nous plonge dans le doute. Alwynn existe­t­il vraiment ou l’a­t­elle inventée pour échapper à la réalité ? Ce doute s’installe en nous bien avant d’atteindre Lisa. La fin ouverte du roman nous laisse dans le doute, ce qui nous permet d’imaginer ce que l’on veut pour la suite et c’est quelque chose que j’ai trouvé très agréable.

Si l’écriture est assez simple, la lecture est fluide et prenante. J’ai dévoré très rapidement ce roman, car je voulais toujours savoir la suite des aventures de ces deux femmes. J’ai beaucoup aimé la façon dont la psychologie des personnages est travaillée, même si le côté psychiatrie et hôpital est rapidement laissé de côté. Les personnages vivent des aventures qui s’entrecroisent, sans avoir de réels liens, mais qui font avancer l’histoire parallèlement au fil de la grossesse de Judy. J’ai seulement trouvé un peu dommage que l’histoire de Lisa soit relayée au second plan et donc pas assez détaillée à mon goût.

paranoia

Dans l’ensemble, un bon premier roman qui me donne envie de découvrir ce que Melissa Bellevigne va écrire d’autre !

En plus de découvrir ce livre en avant­-première, j’ai également eu la chance de rencontrer l’auteur lors du lancement presse de son roman et je te tiens à remercier Hachette Black Moon pour cette invitation. Cette soirée a été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Melissa Bellevigne et son roman et de rencontrer d’autres blogueuses ayant lu son livre. Nous avons également pu apprendre que même si rien n’est encore sûr, une suite pour Paranoïa est en réflexion ce qui réjouira ceux qui n’aiment pas les fins ouvertes.

+ le blog de l’auteure : http://www.goldenwendy.com/
+ son compte instagram : https://www.instagram.com/goldenwendyleblog/

+ Le livre sur Lecture Academy

** Un article de Lilou, la parisienne **

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Lectures diverses et variées de Janvier

Le grand mechant renard

Peur express

Ce mois-ci, j’ai lu aussi… 

 ***

Des lectures diverses et variées : Mais ici on trouvera surtout des bandes dessinées et des romans,  que je ne vais pas chroniquer, soit parce qu’ils ont déjà été présenté par Sophie, soit parce que je n’ai pas le temps et pis c’est tout !!

  1. Le grand méchant renard de Benjamin Renner présenté ici par Sophie et par « le tiroir à histoires »
  2. Les filles en chocolat, T.1 : Cœur Cerise de Cathy Cassidy dont Sophie a également parlé ici et Blandine .
  3. La petite famille de Dauvillier, Lizano et Rouger dont Sophie a parlé ici et « les petites madeleines » .
  4. L’enfant caché de Dauvillier, Lizano et Salsedo, voir l’avis de Sophie, et celui de Noukette.
  5. Peur express de Jo Witek : L’avis de Sophie ici
  6. L’autre terre de Perrotin et Beno, une bd en 3 tomes

J’ai bien aimé le grand méchant renard, petite bd humoristique et pleine de tendresse. Quand l’amour maternel arrive, que faire, surtout quand on est un renard élevant des poussins (pour les manger à la base…) ?

Les filles en chocolat est un petit roman sympathique qui m’a bien plu aussi (et ce n’était pas gagné avec cette couverture très sirupeuse et ce titre !), avec un sujet qui ne pouvait que me toucher puisqu’il s’agit d’une famille recomposée… Non, il n’est pas toujours facile de s’adapter !

La petite famille est une bd jeunesse qui parle de la vie avec tendresse, la vie qui passe, puis s’arrête… Mais continue avec d’autres, même si l’on n’oublie jamais ceux qui sont partis. Le dessin est amusant avec des personnages aux bouilles toutes rondes.

L’enfant caché Une belle histoire de transmission intergénérationnelle : une grand-mère juive qui était enfant pendant la 2nde guerre mondiale raconte cette partie de son enfance à sa petite fille. Une image m’a « choquée », je l’ai trouvé terrible : celle de la mère quand elle rentre des camps : Elle a une tête énorme, un corps tout maigre et les yeux hagards, comme absente… (une image très « parlante »)

Peur express est un roman étonnant. C’est la nuit, c’est l’hiver, il neige. Un TGV fonce à 280 km/h à travers la nuit et le froid, quand soudain c’est la panne, le train s’immobilise. Un chapitre après l’autre, on fait la connaissance de 6 ados, plus ou moins perturbés. Dans ce train à l’arrêt, bien des choses étranges et improbables vont se passer. Dans une 2ème partie viendra l’enquête, chargée de déterminer ce qui s’est réellement passé. Mais peut-on toujours tout expliquer ? Un roman qui m’a surpris par son thème et sa façon de l’aborder, mais que j’ai bien apprécié !

L’autre terre Une bande dessinée en 3 tomes (histoire complète) avec un dessin sympa (quoi que les traits des personnages manquent parfois de « précision », certains personnages, féminins notamment se ressemblant un peu trop). Une aventure à mi-chemin entre science-fiction, steampunk et héroïc fantasy, qui est agréable à lire, avec de très bonnes idées mais que j’ai trouvé pas assez développées, c’est un peu dommage. C’est très prometteur mais quand on a l’habitude de lire ce style de bd, on reste un peu sur sa faim. Ce qui n’empêche pas de passer un bon moment !

Lectures diverses : Autre Terre Lectures diverses : Autre Terre T2 Lectures diverses : Autre Terre T3

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k