Isis, 13 ans, 1,60 m, 82 kilos

Roman pour adolescents dès 10 ans

Isis, 13 ans,
1,60 m, 82 kilos

Sophie Rigal-Goulard

Rageot, 2016
Rageot romans, 160 pages
9782700251432, 6,45€

Big Mamma, Grosse Dondon,  voici quelques uns des surnoms d’Isis au collège. Pas facile de s’accepter. Isis est en pleine crise d’identité ! Elle décide alors d’écrire à son père, qu’elle ne connait pas, mais dont elle a obtenu l’adresse par sa grand-mère. Une façon de raconter sa vie à un inconnu, tout en espérant des conseils et du réconfort. Elle parle peu à sa mère, surtout depuis qu’elle a ramené un nouvel homme à la maison, un fan de sport qui passe son temps à faire des réflexions à Isis.

Au fil des lettres nous allons découvrir Isis, cette ado mal dans sa peau, mais aussi son entourage, notamment au collège. Celui qui la persécute, ceux qui la soutiennent, le public de ce harcèlement mais aussi ses professeurs, notamment sa nouvelle professeur de français et son projet de théâtre.

Un roman qui aborde de nombreux thèmes, de façon assez inégales. Le thème du harcèlement est intéressant et sert de lien dans tout le roman. Celui de l’obésité est plus abordé du côté du ressenti, tandis que le lien avec les parents est vu dans les lettres.

Au final ce petit roman permet de se confronter à de nombreux problèmes et surtout arrive à ne tomber ni dans le pathos, ni dans le « rose guimauve, tout va bien, tout fini bien ». En effet Isis nous parle de ses problèmes de façon mature. Le roman ne donne pas de solutions miracles, sans pour autant laisser aucun thème en suspend. Des solutions très ancrées dans la réalité sont apportées à chaque problème d’Isis, sans qu’on sache toujours si cela suffira…

Sur le thème du harcèlement vous pouvez aussi lire :
johnny-martine-pouchain.gif Treize raisons M comme... banzaisakura

Sur le thème des problèmes de poids vous pouvez aussi lire :

reveducachalotbrocas.gif

D’autres livres du même auteur :
Sophie Rigal-Goulard - Quatre soeurs dans la tempête.

+ Challenge YA#5

Ce feu qui me consume #InLove

Charlotte Bousquet - Ce feu qui me consume.Roman pour adolescents
adaptation libre

Ce feu qui me consume

de Charlotte Bousquet

Rageot, 2015
In Love, 176 pages

Rageot lance une nouvelle collection In Love, dans laquelle des auteurs actuels se lancent dans la réécriture très libre et moderne des grands classiques romantiques. Nathalie vous a d’ailleurs présenté le titre inspiré des Hauts de Hurlevent, Le vent te prendra.

Fidèle à mes amours classiques, c’est l’adaptation de la Dame aux Camélias, d’Alexandre Dumas fils que j’ai découvert.

Dans l’Italie actuelle, romantisme oblige, un jeune bourgeois pris dans le carcan imposé par ses parents, a le coup de foudre pour une jeune dresseuse équestre, qui brûle sa vie par les deux bouts, s’épuisant de fêtes en fêtes alors qu’elle est gravement malade. Il va tenter de l’aider à reprendre son souffle, tout en trouvant lui-même son chemin.

Si l’on connaît le roman d’origine, on imagine assez bien le déroulement, pourtant la plume de Charlotte Bousquet nous entraine dans sa vision de l’histoire et l’on oubli Dumas pour se prendre à espérer… L’auteure a d’ailleurs choisi de jouer sur cet espoir puisqu’elle propose une fin alternative. Pourtant si j’aime garder espoir, je n’ai pas trouvé cette façon de procéder très pertinente… mais quel difficile choix pour l’auteur que d’accepter la fin écrite par un autre finalement !

Séduite par ce titre je pense proposer la collection à mes grands collégiens, car s’ils sont souvent encore un peu jeunes pour s’intéresser à ces titres classiques, cela permet une belle entrée dans l’univers de ces histoires. De plus cela donnera sans doute envie à certains d’aller plus loin, vers l’original, même si ce n’est qu’au lycée.

Et vous que pensez-vous des adaptations libres et modernes des romans classiques ?

Quatre soeurs dans la tempête

Roman jeunesse dès 8 ans

Sophie Rigal-Goulard - Quatre soeurs dans la tempête.Quatre sœurs dans la tempête

de Sophie Rigal-Goulard
illustré par Diglee

Rageot, 2015
9782700239614, 6,45€

On retrouve la famille aux quatre filles en L, en vacances au ski, à Montfloury dans les Alpes du Sud. Après New-York, les quatre sœurs vont une fois de plus se lancer dans une aventure commerciale. Avec elles on va découvrir la vie de cette petite station, mais surtout, cette fois encore, ce sont l’amour, l’amitié et la solidarité qui sont au cœur de ce roman. Avec de petites disputes aussi…

Une tempête apporte un peu de suspense et Laure nous ouvre les portes des habitants de cette petite station privée d’electricité et nous montre la solidarité qui existe dans ces cas là. Elle nous raconte ses petites histoires, notamment de coeur !

Une petite série qui peine un peu à se renouveler mais qui offre des histoires simples et touchantes. On regrettera tout de même que le rapport à l’argent soit toujours au cœur des préoccupations, alors que ces quatre sœurs sont d’une famille aisée.

Les héroïnes sont touchantes, et mériteraient même d’être un peu plus approfondies. Celle que l’on suit particulièrement est attachante, surtout quand elle succombe au charme d’un jeune garçon et s’emmêle les pinceaux…

Un séjour hivernal qui remplit le cœur de sourires et de flocons de neige !

Le vent te prendra #InLove

VentPrendraLe vent te prendra

Camille Brissot

Collection In Love

Rageot (2015)

L’auteure : Elle est encore lycéenne lorsque parait son premier roman, Les héritiers de Mantefaule. Le bac en poche, elle intègre ensuite l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, où elle suit en parallèle un cursus sur les civilisations asiatiques. Camille vit à présent à Paris et travaille dans la communication.

La collection : In Love, des romans d’amour pour les plus de 14 ans, librement adaptés de grands classiques (La Dame aux Camélias, Bérénice, Les Hauts de Hurlevent…) par une jeune génération d’auteurs : Charlotte Bousquet, Fabien Clavel, Camille Brissot…

L’histoire : Écrivain en quête d’inspiration, Locke Wood a loué un appartement au mystérieux Heathcliff dans une haute tour enveloppée de brume. Bientôt le fantôme d’une jeune femme aux cheveux noirs vient hanter ses nuits. Lorsqu’il se confie à Heathcliff, ce dernier réagit si violemment que Locke, intrigué, se lance sur les traces de son passé…

Mon avis :  Ce roman est librement adapté des « Hauts de Hurlevent », seul et unique roman d’Emily Brontë, qui est une histoire d’amour, de haine, de vengeance et de folie. Une histoire sombre et cruelle. Repasser après Emily Brontë, dont le roman est devenu un classique, n’était pas évident.

Mais il faut bien avouer que le pari est plutôt réussi !

J’ai lu « les hauts de hurlevent » il y a longtemps, mais j’ai revu le film récemment et le côté très noir des personnages et de cette histoire est très bien retranscrit dans cette nouvelle version. Le côté venteux / froid / hivernal est bien présent aussi, le vent devenant presque « vivant » par moment… Évidemment, cette version-là est beaucoup plus moderne et beaucoup plus courte aussi (173 pages alors que l’autre fait 416 pages en poche…). Mais si cela peut donner aux jeunes lecteurs/lectrices l’envie de lire des classiques, alors je dis oui !

D’ailleurs, après avoir fouillé dans les tas de livres qui parsèment la maison, j’ai retrouvé le roman d’Emily Brontë, que du coup, je vais relire…

Le petit détail sympa : « l’objet-livre » en lui-même. Il est doté d’un rabat (qui sert de marque pages) qui protège la tranche du livre et il y a un liseré, une petite bordure sur le bas et la droite de la page qui « finit » joliment le livre.

SignatureNatPar ici l’avis de Bouma et celui de Ricochet.