RDL# Petits Romans

Ronde des Livres, de courts avis sur des petits romans pour les enfants !

La sorcière le prince et le crapaud

de Clobulle

Une adorable histoire de sorcière pour les petits, sur l’acceptation de soi, l’amour, et les apparences… Barbichette est une sorcière avec 3 poils au menton et elle est bien seule! Heureusement, Mambo son crapaud est toujours là pour la distraire. Malgré tout elle aimerait bien trouver un prince charmant… un peu de magie, et la voici transformée en princesse Séréna… Direction le grand bal du prince Fripouille!

Avec des illustrations de Nadine Van der Straeten vives et colorées.

Petit Roman – Rageot, 2012

Un pirate à l’école

de Christine Palluy 

Une histoire un peu loufoque mais qui permet de parler de l’école et des pirates. C’est simple, assez court, mais drôle et cela permettra aux enfants de rêver. Le vocabulaire compliqué est expliqué et on donne même la prononciation de certains mots.

Les illustrations d’Yves Calarnou s’adaptent parfaitement à l’ensemble puisqu’on découvre avec plaisir ce professeur pirate!

Mes premiers j’aime lire – Bayard poche, 2004

Suzanne est à la hauteur

de Fred L.

Un album sur la différence et l’acceptation de soi. Suzanne est très grande, vraiment très grande avec ses immenses jambes qu’elle a bien du mal à caser… Un voyage initiatique lui permettra de s’accepter et de se faire accepter.

Le vocabulaire est assez compliqué, il ne faut donc pas se laisser tromper par le petit format presque album du livre, c’est presque un petit roman, à réserver aux enfants à partir de 8-9 ans, avec accompagnement. Ca vaut le coup pourtant car l’histoire est prenante et intéressante.

Une collection que je découvre chez Talents Hauts : les Papareils, une collection à conseiller !

Talents Hauts, 2011 – 13€

Nulman

Christophe Lemoine 

L’histoire du cousin de Superman. Ce garçon pas bien doué accumule les chutes… Pas facile à l’école, surtout quand on tombe amoureux de GénialGirl! Un roman franchement barré, bourré d’humour avec une morale plutôt sympa, mais qui risque d’avoir du mal à trouver son public…

Thierry Magnier – Petite Poche, 2005

On zappe la télé

de Nathalie Charles

Un petit roman très sympathique sur un groupe d’ami qui se lance le défi de ne pas allumer d’écran pendant une semaine. pas de télé, de console, d’ordinateur. L’ennui ? pas du tout car ils en profitent pour se voir, organiser des jeux, des sorties… et tout le monde se prend au jeu. Sympathique message pour rappeler qu’il ne faut pas devenir des légumes devant l’écran… au risque d’être une courgette moisie ;)

Les illustrations de François Foyard sont très vives et colorées, un peu trop peut être, mais comme un  petit hérisson se cache au détour d’une page, c’est parfait!

Petit roman, Rageot, 2011

+ Challenge YA#2

Les pirates – 3 documentaires

Documentaire 6/8 ans

Les pirates

de Pat Jacobs

Nathan, octobre 2012
9782092542873, 6,30€

Les enfants aiment souvent beaucoup les pirates, alors en plus des nombreux romans sur le thème, voici un documentaire.

Les documentaires de cette collection fonctionnent sous forme de questions / réponses, et c’est ici près de cinquante questions qui permettent d’aborder le thème de la piraterie sous tout ces angles. Des questions qui vont forcément interpeller les enfants comme par exemple : Avaient-ils des perroquets ? ou encore Existait-il des femmes pirates ?

Grâce au sommaire qui présente les questions l’enfant peut piocher ce qui l’intéresse, ou lire l’intégralité. L’histoire et la vie des pirates est détaillée mais avec des textes qui restent simple, de nombreuses illustrations et des encadrés explicatifs pour compléter les informations.

Donné dès 6 ans ce documentaire sera assez difficile d’accès tout de même pour un jeune lecteur seul, mais dès que l’enfant se débrouille avec la lecture, pas de problèmes de compréhension majeur, surtout si le thème le passionne. J’avoue que j’ai moi même appris des choses avec ce documentaire, sur les grands pirates mais aussi sur des détails comme les pavillons ou la vie quotidienne à bord des bateaux.

Je n’oublie pas de vous donner la réponse aux deux questions ! Les pirates avaient des perroquets mais c’était surtout au retour des Antilles pour les vendre en Europe! Quant aux femmes, il y en avait effectivement, mais le plus souvent déguisées en hommes.

Si j’ai trouvé l’ensemble convainquant pour des enfants quelques détails m’ont gênés et cette question des femmes pirates montre bien cela. En effet à cette question des femmes pirates, le livre répond en citant l’exemple de deux femmes, déguisées en homme, qui ont échappé à la pendaison car elles étaient enceintes. On peut donc croire si on arrête ici la lecture qu’il n’y a eu que ces deux femmes. Pourtant à la question des bébés, puis de la férocité des femmes pirates on cite d’autres exemples de femmes pirates… Il faut donc lire les double pages dans leur intégralité pour bien comprendre les thèmes dans la plupart des cas, les questions n’étant pas réellement indépendantes les unes des autres.

 A l’abordage !

Rapidement deux autres documentaires autour des pirates !

Docu-fiction pour enfants

Prisonnier des pirates :
Gabriel Les Antilles 1720

de
Sandrine Mirza,
François Place
et  Erwan Fagès

Gallimard Jeunesse, 2004
Collection Journal d’un enfant,
9782070559466, 13,10€

J’avoue que si j’apprécie généralement les docu-fiction c’est ici une déception. Le principe est de découvrir la vie d’un enfant pirate. Nous suivons donc Gabriel qui raconte sa vie au fil des jours à bord d’un bateau pirate, en 1720. Le récit est certe vivant mais le vocabulaire et le ton de l’histoire font plus penser au récit d’un enlèvement avec syndrome de Stockolm qu’autre chose. Alors je ne connais pas très bien les Antilles à l’époque, et peut être est-ce une réalité mais je pense que l’ensemble risque de décevoir.

Le principe cependant d’une histoire avec des encarts et rabats documentaires est intéressante et le tout est soulignée par un très beau travail d’illustration.

 Un autre documentaire pour la même tranche d’âge, les 6/9 ans.

L’aventure des pirates

Gallimard jeunesse, 2007
Mes grandes découvertes
9782070614325, 7,65€
48 page
s

Ce documentaire propose dès la couverture un site Internet exclusif pour télécharger des photos, ce qui m’a fait tiquer légèrement car les photos n’existaient pas à l’époque…

Malgré cela le documentaire est très intéressant, bien construit avec une présentation claire dans l’ensemble. Le vocabulaire est parfois un peu complexe, mais là encore un enfant passionné n’aura aucun mal avec le texte et les informations apportées. Si la présentation est très soignée quelques textes demeurent superposé aux illustrations, rendant la lecture délicate, mais j’ai l’oeil très sensible à ce genre de détail, que je n’apprécie souvent pas non plus dans les albums où le manque de contraste est dommageable.

J’ai par contre beaucoup aimé la dernière double page qui nous propose quelques informations sur les pirates actuels, cela permet de rattacher ce thème qui relève souvent de l’imaginaire pour les enfants à la réalité.

Encore plus de pirates sur ce blog :

Pas rigolo – album jeunesse

Encore plus de pirates sur d’autres blog jeunesses :

 Jo l’éléphant est un pirate, un album pop-up chez Sophie LJ
Les aventures de Jonhy Jane, un roman enfant chez Sophie LJ
Mervyn Peake, le Capitaine Massacrabord chez Za

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Blues 46 d’Eric Stalner et Laurent Moënard

Blues 46
de Eric Stalner et Laurent Moënard

Tome 1 La chanson de septembre, 2004
Tome 2 Allegro Furioso, 2005

Dargaud, 14,95€

Présentation de l’éditeur :

Tout commence par une rencontre entre deux personnages qui n’auraient jamais dû se croiser, Guéric et Alain.
Le premier sillonne la région à bord de sa vieille DS et se fait de l’argent en revendant des ouvrages anciens précieux à des collectionneurs fortunés. Le second est un adolescent au caractère bien trempé qui se balade avec pour seul compagnon un furet. Leurs destins vont se croiser au bord d’une route, un jour d’automne, transformant définitivement leur vie…

Mon avis :

La très belle couverture de cette BD m’aura suffit pour avoir envie de la lire… je ne savais rien de l’histoire, mais je me suis lancée avec Alain dans cette aventure abracadabrantesque!

Un pauvre collectionneur/revendeur de vieux livres prend en autostop, de façon un peu forcée, Alain, jeune adolescent qui semble en fuite. Des hommes armés à ses trousses, on ne sait pas tout de suite ce qui oblige Alain a fuir ainsi, mais les rencontres se multiplient rapidement, et après un bon paquet de pages, on est toujours dans l’expectative. Pourtant on continue de tourner les pages avec avidité… et les mystères se résolvent peu à peu, tandis que le danger se fait plus présent au fil des pages. On cumule aussi les surprises, tant autour des personnages principaux que secondaires…

J’ai particulièrement apprécié que l’auteur n’édulcore pas trop l’histoire, même si pour le coup, on a des méchants vraiment méchants, des morts, de la prison…. Tout le monde n’est pas gentil, loin de là, même les gentils sont un peu (beaucoup?) méchants… bref une BD réaliste, bien qu’un peu poussée dans l’accumulation!
Ça bouge, les personnages sont absolument irrésistibles, avec un coup de cœur pour le vieux taxidermiste un peu fou!

En deux tomes ce road movie a le temps de prendre son envol, de nous surprendre, et de nous amener à une fin… je n’en dis pas plus!

Marie-Aude Murail – 3 romans

Ayant tous les livres de Marie Aude Murail (sauf Miss Charity :( je n’ai pas pu me décider à ne vous parler que d’un seul de ces livres… C’est donc quelques livres que j’aime qui seront réunis dans cet article :)

 

Amour, vampire et loup-garou 

http://www.decitre.fr/gi/85/9782211048385FS.gif« Le jeune Nicolas s’est-il vraiment noyé à Montalivet ? Pourquoi le docteur Victor a-t-il confié qu’il avait fait un
faux rapport d’autopsie ? Et qu’allait-il chercher au Centre d’études des phénomènes paranormaux lorsqu’on l’a assassiné ? D’où vient ce halètement dans le parking souterrain ? Qui est vraiment Hugo Knocker, qui se prétend étudiant en psychiatrie et a de sérieuses difficultés d’élocution ? Pourquoi a-t-il toujours un problème avec les manches de son pull-over ? Et pourquoi redoute-t-il l’arrivée de la pleine lune ? Et pourquoi Marianne ne se sent-elle plus tout à fait la même ? »

Non ce livre ne vient pas de paraître suite au succès de Twilight !Ce livre il date de 1998 et je l’ai lu quand j’étais au
collège… pourtant il m’a laissé un fantastique souvenir. Celui d’une histoire qui a du punch, et qui vous scotche du début à la fin. Télépathie, télékinésie, le fantastique est présent à chaque page, pourtant les héros sont des adolescents ! Ca commence fort, avec la description de la torture d’une jeune femme, et ça continue très fort avec action, suspense… et ça fait même un peu peur parfois !

Un livre dont le titre attirera les ado en ce moment… une bonne occasion pour moi de le ressortir des rayons :)

 

Maïté coiffure

http://www.decitre.fr/gi/96/9782211071796FS.gif« Louis Feyrières doit faire un stage d’une semaine, comme tous les élèves de troisième.
Où ? Il n’en sait rien. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’aime pas l’école et qu’il ne se sent bon à rien.  » J’ai ma coiffeuse qui prend des apprentis, dit Bonne-Maman, lors d’un repas de famille. Stagiaire, c’est presque pareil.  » Coiffeur ? C’est pour les ratés, les analphabètes, décrète M. Feyrières qui, lui, est chirurgien. Louis se tait. Souvent. Mais il observe. Tout le temps. Comme il n’a rien trouvé d’autre, il entre comme stagiaire chez Maïté Coiffure. Et le voilà qui se découvre ponctuel, travailleur, entreprenant, doué! L’atmosphère de fièvre joyeuse, les conversations avec les clientes, les odeurs des laques et des colorants, le carillon de la porte, les petits soucis et les grands drames de Mme Maité, Fifi, Clara et Garance, tout l’attire au salon. Il s’y sent bien, chez lui. Dès le deuxième jour, Louis sait qu’il aura envie de rester plus d’une semaine chez Maïté Coiffure. Même si son père s’y oppose. »

Un roman autant pour les filles que les garçons, qui sert souvent en collège pour montrer qu’il n’y a pas de métiers homme ou femme ni de sous métiers.

Une histoire touchante, intéressante, qui donne envie de devenir coiffeur ! Paru tout d’abord dans Je bouquine, l’histoire a ensuite été agrémentée pour ressortir à l’Ecole des Loisirs. Cette version longue est peut être plus difficile d’accès pour les jeunes qui n’aiment pas du tout lire, mais elle permet de mieux voir les relations entre les personnages, et les motivations de Louis. On sent Louis se métamorphoser, devenir un jeune homme, plus sur de lui, mieux dans sa peau.

 

Baby Sitter Blues

http://www.decitre.fr/gi/30/9782211092630FS.gif

« Comment faire quand on veut absolument le même magnétoscope que les copains, et qu’on ne dépasse pas les cent francs d’argent de poche par mois ? Emilien décide de se lancer dans le baby-sitting.
A vingt francs de l’heure, il a calculé qu’il serait bientôt au bout de ses peines. Il se fait une réputation de raconteur d’histoire et potasse sa nouvelle bible :  » Comprendre et aimer son enfant « . Il affronte Martin qui dit toujours non, et Axel qui dit :  » Tu ne m’attraperas pas.  » Il aime surtout Anthony, qui a
seulement six moi. Seulement voilà, avec l’entrée en troisième, la situation se corse, et la mère d’Emilien supprime télévision et baby-sitting.

Emilien se reconvertit, donne des cours de français à une fille qui fait plus de fautes qu’on ne peut en inventer même exprès, prépare des rédactions idiotes, ce qui le mène tout droit dans le grenier d’Amandine. Et là, ça se complique, parce qu’Amandine est vraiment une fille bizarre. »

Ma première remarque concernant ce livre, est qu’une nouvelle version est parue en 2007, remasterisée en quelque sorte. Dans la 4ème de couverture que vous avez là, il s’agit d’acheter un magnétoscope… Les élèves d’aujourd’hui ne savent même plus ce que c’est, et dans la nouvelle version il s’agit d’un PC. Et Emilien
gagne 15€/heure. [15€ c’est beaucoup, presque trop même, et rare sont les baby sitter aussi bien payé je crois!]

Bref, ce premier tome de la série Emilien, qui comprend 7 tomes, est un des meilleurs, puisqu’il y a l’attrait de la découverte.
Emilien c’est un garçon attachant, et les petits qu’ils gardent (ou plus grand) sont souvent à la fois détestable et sympathique. Un mélange dynamique, pour un garçon qui va beaucoup apprendre grâce à cette expérience. Une peinture très juste de la jeunesse, et qui plait aussi beaucoup aux jeunes.

A noter que la couverture ne plait pas à tout le monde (et pas à moi…) mais que la nouvelle bien que très différente n’est pas beaucoup mieux (selon moi bien sûr!!)

La suite des aventures d’Emilien est aussi très intéressante, avec une mention particulière pour « Sans sucre merci » qui aborde le difficile problème du diabète.

Je voulais vous présenter quelques titres supplémentaires, comme la série Nils Hazard, plus policière, ou La fille du docteur Baudoin, plus grandes ados, mais le temps me manque… et je sais bien que si l’article est plus long, vous n’allez pas tout lire. Ils viendront donc plus tard sûrement, de même que Le tueur à la cravate, un des derniers Marie Aude Murail, qui est splendide !!

 

 Les références :

Amour, vampire et loup-garou de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs (Médium), 1998.- 2 211 04838 2  / 9€

Maïté coiffure de Marie Aude Murail.- Ecole des loisirs(Médium), 2004.- 2 211 07179 1  / 9,50€

Baby Sitter blues .- Ecole des loisirs(Médium), 2000.- 2 211 09263 2  / 5€ (nouvelle édition 2007 6€ 978-2-211-08260-0)


logo mam