Harry Potter et l’enfant maudit – Avis & Concours

harry potter et l'enfant mauditAvis sur la pièce de théâtre pour adolescents

Harry Potter et l’enfant maudit
~ presque le tome 8… ~

d’après une nouvelle histoire originale de
J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany
Une pièce de théâtre de Jack Thorne.

traduit par JF Ménard

Gallimard Jeunesse, octobre 2016
9782075074209, 21€
352 pages

Impossible de passer à côté de la sortie de ce nouveau livre, ayant pour titre Harry Potter et l’enfant maudit : même les TGV sont à ses couleurs… ! Arrivé à la fin de la rentrée littéraire, il en aurait presque détrôné les prix littéraires habituels de la saison, relégués au second plan, dans mon coeur au moins. Bien que le nom de J.K Rowling, l’auteur de la célèbre saga Harry Potter apparaisse sur la couverture, elle n’est plus seule au commande, et surtout il s’agit d’une pièce de théâtre… Alors, ce nouvel Harry Potter, est-il aussi bien que les premiers tomes ? Mérite-il d’être le numéro 8 ou bien est-ce juste un processus médiatico-commercial ?

Harry Potter 8 – Une pièce de théâtre

Commençons par les choses qui fâchent… Harry Potter et l’enfant maudit n’est pas un roman ! 352 pages, mais surtout des parties, des actes… Une pièce de théâtre, avec tout ce que cela implique. Pas de descriptions, ni physique des personnages, ni des décors, ni des accessoires… Quelques indications de mises en scène bien sûr, mais si peu. Alors il faut faire travailler son imagination. Entre les différents films Harry Potter, les albums illustrés, tous les fans art que l’on croise, ce n’est pas si dur, d’imaginer nos personnages… On leur attribue bien volontiers le physique de leurs aînés… Pour le décor, c’est déjà un peu plus complexe, dans certaines scènes au moins, comme la maison de Harry Potter…

La lecture est elle aussi entravée par ce processus. Les noms des personnages reviennent sans cesse et la narration est évidemment constituée presque uniquement de dialogues. Pour autant après une vingtaine de pages, une fois l’histoire lancée, on oublie -presque- ce problème.

Si vous n’aimez pas du tout le théâtre, ou au moins n’êtes pas habitué à en lire, pas d’inquiétude, on est tout de même loin des pièces de Molière. Notre esprit s’adapte rapidement au processus, et la lecture est assez fluide. J’aurais sans doute du commencer par vous parler de l’histoire, mais j’avoue que le côté pièce de théâtre était celui qui me gênait le plus, et m’a le plus bloqué en début de lecture, je tenais donc à rassurer les futurs lecteurs d’abord…

Une vraie suite à Harry Potter ?

On se retrouve, dans Harry Potter et l’enfant maudit, 19 ans après la fin de Harry Potter et les reliques de la mort. Le héros de ce récit n’est donc pas Harry Potter, trop vieux maintenant pour tenir la vedette (il approche les 40 ans tout de même!), mais son fils, Albus. Car si vous ne le saviez pas, Harry a trois enfants ! Je vous laisse découvrir les détails familiaux de nos anciens héros, mais sachez qu’Albus, à la veille de son entrée à Poudlard, a bien du mal à supporter d’être le fils du grand Harry Potter. Il appréhende énormément sa rentrée, et a beaucoup de mal à communiquer avec son père…

De rencontres plus ou moins hasardeuses en décision du Choixpeau magique, Albus va s’enfoncer dans un climat inquiétant, où règne une puissance sombre et maléfique… est-ce Voldemort ?

Après autant d’années d’attente, c’est forcément un grand plaisir de retrouver l’univers d’Harry Potter, d’autant plus que son fils, Albus, un vrai ado, est un personnage presque aussi attachant que pouvait l’être son père dans Harry Potter à l’école des sorciers. Il y a Albus donc, mais les autres enfants de nos héros aussi sont là, sous nos yeux. Poudlard, le ministère de la magie, le Poudlard express… On a l’impression de rentrer chez soi, d’autant plus que par un procédé que je vous laisse découvrir, nous allons pouvoir revivre certaines scènes des 7 tomes de la saga Harry Potter ! J’ai adoré cette idée ! Entre suite et clin d’oeil aux fans donc…

Par contre, le ton est différent dans ce récit, et la temporalité ainsi que l’intrigue nous jouent des tours…

Et l’intrigue ?

L’intrigue de Harry Potter et l’enfant maudit tourne autour d’Albus, mais je ne veux vraiment pas trop vous en dire, car l’histoire passe si vite qu’il faut en déguster chaque partie. En effet plusieurs années passent dans ce seul récit, ce qui m’a finalement le plus chagriné. J’aimais le rythme des tomes de JK Rowling, où l’on suivait, au fur et à mesure d’une année scolaire, nos jeunes héros. Ici tout est chamboulé, les repères temporels sont même facilement brouillés, et l’on passe très très très vite sur une tonne de détail… notamment à Poudlard.

Le côté théâtre impose évidemment de nombreuses éclipses, ainsi que des décors forcément plus réduit qu’un château entier comme Poudlard. Peu de déambulation donc dans les couloirs obscurs et les tableaux farceurs. Peu de magie aussi, quelques formules bien entendu, mais cela manque de cours et de découvertes. Peu voir pas d’humour non plus. Enfin, peu d’actions dans l’ensemble. Il y a bien sûr du danger, des scènes où il se passe beaucoup de chose, mais la forme théâtrale ainsi que l’intrigue générale très rapide rendent ce côté peu important.

Si l’intrigue est clairsemée dans le temps, et manque de détails, elle est tout de même bien construite, et permet de garder du suspense sur une bonne partie du livre.

Alors, mon avis sur Harry Potter et l’enfant maudit ?

Non, Harry Potter et l’enfant maudit n’est pas un nouvel opus d’Harry Potter, on ne peut pas le nier… Et pourtant j’ai dévoré ce nouveau livre avec grand plaisir ! La joie de retrouver l’univers d’Harry Potter, couplée à une intrigue qui tient la route, ont su me séduire. Pour donner vie à cette histoire, je pense que voir la pièce de théâtre serait l’idéal… Peut être fin 2017, puisque de nouvelles dates viennent d’être ajoutée, avec une ouverture à la réservation le 22 novembre ! J’espère sinon la voir filmée, et en attendant, je vais prolonger la magie avec le nouveau film qui sort dans quelques jours Les animaux fantastiques !

Laissez de côté l’aspect pièce de théâtre, faites jouer votre imagination en bon fan d’Harry Potter, et partez pour de nouvelles aventures entre Londres et Poudlard… avec même un petit détour par Godric’s Hollow ! 

Vous voulez partir tout de suite ?  Alors jouez vite à ce premier concours du calendrier de l’avent :

***

calendrier de l'avent 2015 concoursAujourd’hui, 1 exemplaire de ce titre à gagner !

Pour tenter de gagner Harry Potter et l’enfant maudit, je vais vous demander de partager un maximum autour du calendrier de l’avent ! Et oui, ceci est le premier concours, mais il va être suivi de plusieurs autres, alors autant en faire profiter tous vos amis !

Pour participer, c’est donc très simple, il vous suffit de partager ce concours ou l’article général sur le calendrier de l’avent, sur un réseau social, un site de concours, un forum… ce que vous voulez, et de me dire en commentaire où vous avez partagé !

* 1 partage = 1 chance, alors n’hésitez pas à multiplier vos chances ! 

 * Suivre Délivrer des Livres sur les réseaux sociaux   (+1 chance) ou être abonné à la newsletter (à droite >)

Merci de laisser un commentaire par partage (tirage au sort automatique parmi les commentaires, par logiciel).

Jeu concours ouvert du 6 au 29 novembre 2016 – France, Belgique, Suisse. Règlement.
Annonce du gagnant le 1er décembre 2016.

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Des monstres au carnaval

Monstres Au CarnavalDes monstres au carnaval

Marc Cantin & Isabel

Caroline Hüe (ill.)

Nathan (2016)

∇∇∇∇∇

A partir de 9 ans – 128 pages – ISBN : 97820925643329,95 €

∇∇∇∇∇

Quand on est une famille mi-loup-garou, mi-vampire, mi-sorcière, mi-… Heu, oui d’accord ça fait beaucoup de moitié ! Bref, quand on est une famille qui sort de l’ordinaire, où peut-on aller passer ses vacances ? Dans une ville où il y a un carnaval bien sûr !! Tous ces gens déguisés, c’est le meilleur moyen de passer inaperçu… Vraiment ?

∇∇∇∇∇

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la famille Mortadel n’est pas une famille ordinaire… Et qu’on rigole bien en suivant leurs aventures ! Un petit roman (124 pages) très adapté aux jeunes lecteurs (texte écrit gros, petits chapitres, beaucoup d’illustrations) qui ne s’ennuieront pas une minute, je suis prête à le parier, car le rythme est rapide et les évènements s’enchainent sans nous laisser le temps de dire ouf.

En plus, il faut bien l’avouer, c’est très drôle. L’histoire est originale et les personnages sont franchement loufoques. Bref, vous l’aurez compris, je me suis bien marrée !

Vu la fin, il est probable que l’on retrouve très prochainement la famille Mortadel dans de nouvelles aventures…

∇∇∇∇∇

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, 1ère ligne, catégorie SPECTACLE

 

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Harry Potter #Concours

***
Calendrier de l’avent 2015
Cadeau du 1er décembre

*** *** ***

Commencer un calendrier de l’avent par Harry Potter, forcément, c’est juste parfait ! 

J’ai décidé il y a peu de relire (encore!) les 7 tomes d’Harry Potter, mais en anglais cette fois ci! J’ai déjà lu les derniers en anglais, à leur sortie, mais je n’avais pas toujours bien saisi les subtilités, surtout dans le dernier tome, assez sombre ! Lire Harry Potter en anglais, ça demande des efforts, surtout que je n’ai pas fait d’anglais depuis la fin de mes études (il y a 10 ans, hum…). Comme je n’ai pas le temps de prendre des cours pour avoir un meilleur niveau, j’ai commencé à regarder les cours d’anglais en ligne comme ceux d’EF EnglishTown que je croise souvent dans mon travail pour leurs voyages linguistiques. Un site sérieux qui permet de se connecter quand on a le temps, avec des cours particuliers et des cours collectifs.

Avec mini hérissonne je n’ai pas encore trouvé le temps de sauter le pas…. Et donc en attendant, je relis Harry Potter en commençant par le tome 1, plus facile, et qui me permet de faire les correspondances entre les noms français et anglais ! Et oui Poudlard est en fait Hogwarts, Rogue devient Snape, Longdubat > Longbottom… Sans parler des formules magiques !

Pour m’aider dans cette relecture anglaise, la version illustrée vient de paraître, en anglais, mais aussi en français d’ailleurs !

Une magnifique version illustrée par Jim Kay, toute en couleur, qu’on ne se lasse pas de regarder… et qui me donne le courage d’avancer, même en anglais ! Les illustrations ne sont pas du tout inspirées des films, Jim Kay a donc réussi à créer tout un univers, assez proche du site Pottermore, et qui correspond vraiment plus à ma vision de Harry Potter que les illustrations de couverture française !

Dans ce premier tome d’Harry Potter, on part à la découverte du monde des sorciers, cette version illustrée est donc le must à offrir pour les fans à noël, mais aussi une superbe façon de découvrir notre petit sorcier préféré pour tous les enfants qui ne le connaissent pas encore !

Harry Potter est un livre magique, dans tous les sens du terme, qui plait aussi bien aux enfants, dès 8-9 ans environ pour le premier tome, qu’aux adolescents et aux adultes ! Un livre intergénérationnel, dont le succès est évidemment déjà démontré, mais qui offre avec cette nouvelle version illustrée une nouvelle lecture ! 

C’est mon livre anglais préféré, un livre doudou, que je lis et relis, et que je suis heureuse de découvrir avec de si belles illustrations !

***

calendrier de l'avent 2015 concoursDouble concours pour cette première case du calendrier !

Tout d’abord vous pouvez tenter de gagner ce premier tome d’Harry Potter illustré par Jim Kay, au choix en français ou en anglais !

Pour cela il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :
> Harry Potter et vous ?! Dites moi pourquoi vous aimez Harry Potter, ou pourquoi vous souhaitez le découvrir ! 

+ 1 chance en vous abonnant à la newsletter du blog et/ou en jouant pour la deuxième partie et/ou en relayant le concours (l’indiquer dans un nouveau commentaire!)

Concours ouvert au monde entier, du 2 au 29 novembre. Résultats prévus le 1er décembre 2015. Règlement complet

 ***

Deuxième concours, en partenariat avec EF Englishtown ! Tentez de gagner un des 10 chèques cadeau Amazon de 25€, en votant pour élire Harry Potter votre livre de fiction anglais préféré !

Concours ouvert jusqu’au 24 novembre, monde entier.
Clos – Merci pour vos votes, vous avez permis de faire gagner Harry Potter, et moi par la même occasion !

Sorcières, sorcières…

Je n’avais pas sous la main d’album traitant spécifiquement d’ Halloween.

En cherchant bien dans ma p’tite tête (et dans ma bibli virtuelle, merci Booknode !), j’ai trouvé des bd (style « Mélusine ») ou encore des tas de petits romans jeunesse mais pas d’albums…

Et puis j’ai repensé à toutes ces soirées passées à raconter à mon fils : logo-belles-histoires-entete_link-header

Il y était abonné et j’en avais récupéré plein chez ma mère (ceux de mes 3 « petites » sœurs) donc on en avait tout un stock !

Bref, en y repensant, je me suis dit qu’il y en avait plein avec des histoires de… Sorcières!

J’en ai retrouvé 10…

timothée fils de sorcière

N° 196 – Timothée, fils de sorcière (Janv. 1989)

Timothée est fils, petit-fils, arrière-petit-fils de sorcière. Mais c’est un garçon, et il n’est pas « sorcière » pour deux sous, contrairement à ses sœurs.

Pire, il est joli et gentil. La famille se désespère : comment transformer Timothée en sorcier râleur, sournois et empoisonneur ?

sorciererobot

N°217 – Sorcière contre robot (Oct. 1990)

Avec son abominable chignon, son nez crochu et ses verrues, Adelaïde est vraiment une sorcière de haut vol. Elle connaît toutes les formules, toutes les potions, toutes les transformations…

Mais, malédiction : un robot ouvre boutique dans sa rue. Et il s’appelle Archibald Archifort, en plus ! Ce bonhomme de métal serait-il plus fort que la plus forte des sorcières ? Adelaïde va tirer cela au clair !

Une-Sorciere-Pas-Ordinaireue-834143776_ML

N°248 – Une sorcière pas ordinaire (Janv. 1993)

Mirabella, la reine des sorcières a trouvé un petit bébé qu’elle a prénommé Aimée. Or, Mirabella le sait bien, elle n’a pas le droit d’aimer, sinon elle perd tous ses pouvoirs.

Alors quand, à l’école, tous les enfants se moquent d’ Aimée, la fille de la sorcière et la regarde de travers, que va faire Mirabella, la reine des sorcières, pour aider Aimée à se faire accepter ?

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-263---le-petit-finn-et-la-mechante-sorciere-1812572-250-400

N°263 – Le petit Finn et la méchante sorcière (Août 1994)

Adaptation d’un conte de l’île de Jersey : il était une fois une chaumière où vivait un petit garçon avec sa bonne grand-mère. Le garçon s’appelait Finn. Ses parents étaient morts alors qu’il n’était qu’un bébé. Tout près de la chaumière vivait une sorcière qui se demandait chaque jour comment elle pourrait faire du mal à Finn et à sa grand-mère…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-274-Carabique-Carabosse-Et-Carapate-Revue-637223977_ML

N°274 – Carabique, Carabosse et Carapatte (Juillet 1995)

Carabique, Carabosse et Carapate sont 3 sorcières qui vivent dans un livre ouvert entre deux immeubles. Pas question pour les enfants du quartier de traîner à proximité, sinon, les sorcières les capturent, les ramènent chez elles dans leurs tabliers et les engraissent pour les manger…

Collectif-Les-Belles-Histoires-N-289-Les-Sorcieres-S-en-Vont-En-Guerre-Revue-161423230_ML

N°289 – Les sorcières s’en vont en guerre (Octobre 1996)

Les sorcières n’impressionnent plus les enfants. Et pourquoi ? Parce qu’il y a mieux que ça : Maximec, Goldomuche, Supermac ou Robotrac, les héros des dessins animés. Et ça, les sorcières ont du mal à l’accepter. Elles décident de déclarer la guerre aux superhéros…

Collectif-Les-Belles-Histoires-De-Pomme-D-api-N-295-La-Sorciere-Qui-Avait-Peur-De-La-Nuit-Revue-854732876_ML

N°295 – La sorcière qui avait peur de la nuit (Avril 1997)

Quand la nuit tombe, sur le pays de La-Bas, les sorcières s’envolent dans un grand bruit de feuilles et de balais. Elles vont remplir la nuit de cauchemars et de cris d’effroi. Elles sont si fières d’être les sorcières de la nuit ! Toutes sauf…Esméralda, qui rêve de voir le jour.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-312---la-rentree-de-la-petite-sorciere-1783682-250-400

N°312 – La rentrée de la petite sorcière (Septembre 1998)

Il est temps pour la petite sorcière d’aller à l’école. Oui, mais elle a peur de ne connaître personne à l’école des sorciers ! Heureusement, elle a plus d’un tour dans son sac, dont une idée… diaboliquement magique.

les-belles-histoires-de-pomme-d-api,-n-316---le-placard-aux-sorcieres-1806262-250-400N°316 – Le placard aux sorcières (Février 1999)

La curiosité est un vilain défaut ! Cette sentence aurait pu créer des générations d’idiots si les enfants l’avaient seulement écoutée. C’est vrai que la curiosité est exaspérante quand elle dépasse les limites de la bienséance. N’empêche qu’elle reste la forme primitive de l’intelligence.

N°330 – La sorcière qui ne savait pas pleurer (Avril 2000)La sorcière qui ne savait pas pleurer

Histoire d’une sorcière qui avait toujours soif de larmes d’enfants. Un jour, alors que Mathieu rentrait de l’école, la sorcière le fit pleurer pour combler sa soif. Quand Sophie, la soeur du petit garçon comprit ce qu’il s’était passé, elle alla trouver la sorcière et lui montra qu’il était aussi possible pour une sorcière de pleurer…

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai passé de merveilleux moments à raconter toutes ces histoires à mon fils… On en connaissait certaines par cœur, à force de les relire ! Bayard en a réédité plein sous d’autres formes, dans d’autres collections (J’aime lire premières lectures par exemple). En tous cas, une chose est sûre, que ce soit mon fils ou moi, nous n’avons jamais été déçu par une de ces « belles » histoires !!

Bonne lecture,

SignatureNat

+ Participation dans le cadre du Challenge je lis aussi des albums et du RDV albums de novembre

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :